Partagez | 
 

 A-Bestiaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Je suis : Zhilla, Fondateur, lézard overbooké et caféiné Voir le profil de l'utilisateur http://advictame-rpg.forumactif.com
avatar
Fondateur, lézard overbooké et caféiné

Crédits avatar :
totmoarts

État d'Advictâme :
Non renseigné

Informations sur le personnage :
Zhilla c'est le grand patron. Le big boss. Il a tiré sur son doigt et POUF Advictâme est né ! Alors ici c'est chez lui, plutôt deux fois qu'une. Il est partout, tout le temps, comme un cafard, mais en plus mignon et gentil.

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 3 [6 max] ➔Passage à la Transcendance : 3 [6 max]

Reserve de point(s) :
458


MessageSujet: A-Bestiaire   Ven 1 Avr - 21:01

Le bestiaire


Présentation du bestiaire
L'univers est peuplé de créatures autres que les Hommes. Dans la mesure où l'environnement est à la fois forestier, marécageux, montagneux et le climat plutôt tempéré vous trouverez la faune de notre monde en relation avec ces biotopes en plus des créatures qui sont spécifiques à l'univers et qui sont listées ici.  

Comment s'en servir
Jaune Faire intervenir une créature du bestiaire :
Vous pouvez faire intervenir librement dans vos sujets des créatures du bestiaire. Il vous suffit pour cela de vous référer à la fiche pour savoir quel comportement lui faire adopter et d'en respecter les caractéristiques.  

Jaune  Faire intervenir une créature existante :
Il existe bien dans l'univers des créatures qui sont les mêmes que chez nous (chien, chat, cerf, rat etc...), cependant il vous faudra faire attention à trois choses :
1-L'utilisation des races : Exemple, si vous dites que votre personnage a un "berger allemand", dans la mesure où l’Allemagne n'existe pas dans l'univers on se retrouve face à une incohérence. Évitez donc de faire référence à des races précises et préférerez des termes plus généraux "chien", "molosse" etc. L'exemple est pour les chiens mais il vaut de même pour les autres animaux domestiques (chats, chevaux etc...)
2-Cohérence avec l'univers : Le climat de la zone de jeu n'est pas propice pour toutes les créatures. Exemple, vous ne pouvez pas mettre dans vos sujets des lions, ou des girafes qui ne sont pas du tout adaptés au climat sur lequel nous jouons.
3-Respect du réalisme : Si vous choisissiez de faire intervenir un animal existant, vous devez respecter les caractéristiques réelles de cet animal. Évidemment certaines choses peuvent être légèrement romancées, mais attention aux clichés véhiculés par les films, livres, jeux vidéo (un loup n'est pas un chien, un cheval est un animal grégaire). De même prenez garde à l'anthropomorphisme (l'attribution de caractéristiques du comportement humain à des animaux). Vous devez garder en tête que les animaux ne pensent pas, n'agissent pas comme des hommes et qu'ils ont leur propre façon de fonctionner.

rouge  Faire intervenir une créature inventée, autre que celles du bestiaire :
Il n'est pas autorisé de faire intervenir une créature qui ne serait pas réelle et qui ne serait pas présentée dans le bestiaire. Qu'elle soit connue (ex : une licorne, un T-rex) ou de votre création.

Navigation Rapide


La grenouille roche
La grenouille roche est l'animal emblématique du Marvier. Avec sa grande taille, ses teintes grises et son dos rugueux, elle est facilement reconnaissable. Extrêmement résistante, elle pullule et est abondamment chassée par les Marlois/es.
Voir la fiche complète

Le makicore / La makicore / Le makicoron
Les makicores sont des singes de taille moyenne qui vivent en groupe et que l’on retrouve dans les forêts. Ils sont connus pour être des nuisibles, des voleurs et des vecteurs de la grêlose, une maladie potentiellement mortelle si elle n’est pas soignée.
Voir la fiche complète

Le griffolet / La griffolette / Le griffolon
Petit messager des plus pratiques et des plus adorables, le griffolet est une créature des plus communes et pratiques. Intelligent et rapide, il peut se souvenir jusqu’à cinq personnes différentes et les retrouver aux lieux associés lors de son entraînement.
Voir la fiche complète

Le mange-corps
Du haut de ses 2m20, le mange-corps est un colosse que l'on n'apprécie pas de croiser. Attiré par les odeurs du sang, de maladie, ou de mort, le mange-corps ne sort de sa tanière que pour aller chercher les blessés et les morts dont il se nourrira plus tard.
Voir la fiche complète

Le morgg / La morgg / Le morggon
Les morggs sont des prédateurs dotés d’une agressivité redoutable. Utilisés comme animaux de garde, ils ne sont cependant pas à confier à n’importe qui ! Quand aux malheureux qui les croisent en milieu sauvage, ils n’en sortiront sûrement pas indemnes...
Voir la fiche complète

Le drakalon/La drakalone
Monture préférée des messagers, le drakalon est une créature élancée capable de couvrir de longues distances et, si nécessaire, d'effectuer des accélérations vertigineuses. Il est reconnu pour son caractère aisé et sociable ainsi que pour son courage.
Voir la fiche complète

La griffière/Le griffier/Le griffilion
Félins aux griffes impressionnantes, les griffières sont connues pour  être de redoutables prédatrices. Il faut cependant savoir que les femelles s'en prennent préférentiellement aux proies mâles. Les griffiers, eux, sont moins difficiles mais aussi plus rares.
Voir la fiche complète

Le veilleur/La veilleuse/Le veilleur
Grand carnivore à la peau écailleuse, les veilleurs sont connus pour "veiller" sur les groupes d'animaux auxquels ils se sont liés (meute de loups, troupeau d'herbivores etc...). Il arrive qu'un veilleur se soit lié à une personne, une famille ou même à un petit village. Il en protège alors férocement les membres.
Voir la fiche complète
Je suis : Zhilla, Fondateur, lézard overbooké et caféiné Voir le profil de l'utilisateur http://advictame-rpg.forumactif.com
avatar
Fondateur, lézard overbooké et caféiné

Crédits avatar :
totmoarts

État d'Advictâme :
Non renseigné

Informations sur le personnage :
Zhilla c'est le grand patron. Le big boss. Il a tiré sur son doigt et POUF Advictâme est né ! Alors ici c'est chez lui, plutôt deux fois qu'une. Il est partout, tout le temps, comme un cafard, mais en plus mignon et gentil.

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 3 [6 max] ➔Passage à la Transcendance : 3 [6 max]

Reserve de point(s) :
458


MessageSujet: Re: A-Bestiaire   Ven 29 Déc - 18:15


Grenouille roche (♀,♂)
La grenouille roche est l'animal emblématique du Marvier. Avec sa grande taille, ses teintes grises et son dos rugueux, elle est facilement reconnaissable. Extrêmement résistante, elle pullule et est abondamment chassée par les Marlois/es.

Informations rapides

- Habitat :  
Duché du Marvier, particulièrement au niveau des marais sinistres, mais on la retrouve aussi dans de nombreuses forêts de ce duché.
- Densité :
Jaune Jaune Jaune Forte.
- Alimentation :  
Insectivore.
- Espérance de vie :
Estimée à 10 ans.
-Dangerosité :
gris  gris  gris  gris  Nulle

Physique et mode de communication

- Apparence :  
Avec ses 15 cm la grenouille roche est une grenouille qui ne passe inaperçu que grâce à ses teintes grisâtres qui l'aident à se confondre dans le paysage. Avec sa peau d'aspect rugueux sur le dos elle se fait passer pour une pierre, pouvant rester immobile pendant des heures.


Taille par rapport à un Homme de 1m80


- Le cri :  
Les grenouilles roches ont un croassement bégayant très caractéristique qui sonne comme : Croahaha

Habitudes et attitudes

- Forces et faiblesses :  
Points forts :

Résistance aux stress : Si c'est bien une chose pour laquelle la grenouille est connue, c'est sa résistance. Elle a été l'une des espèces qui a le mieux supporté le Grand Fléau, notamment car elle est capable d'entrer dans un état de dormance pendant plusieurs années lorsque son environnement est trop hostile.

Camouflage : Sa peau grise et rugueuse l'aide à se faire passer pour une pierre.
Points faibles :

Fragilité : Si sa peau a l'aspect de la pierre, elle n'en a pas la résistance.  

- Comportement sauvage :  
La grenouille roche est une créature qui a confiance en son camouflage et qui en abuse autant pour chasser que pour se préserver des prédateurs. Si elle affectionne les zones humides, on la retrouve finalement peu dans l'eau, sauf en période de ponte.

- Comportement face à l'Homme :  
L'Homme est un prédateur pour la grenouille roche, elle a tendance à fuir en sa présence.

- Reproduction :  
Les grenouilles roches pondent une énorme quantité d’œufs qui éclosent pendant le mois de Bellune.  

Utilisation par l'homme


- Denrées utilisables :
Chaire : Ingrédient de base de nombreux plats Marlois.
Peau : Utilisée pour faire du cuir, pour la fabrication de sacoches et parfois même de vêtements.
Os : Utilisés pour faire des bijoux ou des aiguilles.


Autres informations


Pendant les périodes de disettes qui ont sévi après le Grand Fléau, la grenouille roche a été l’une des seules sources de viande pour les survivants. Pour rendre hommage à cette créature, qui les a sauvé de la famine, il fut décidé d’en faire l’emblème du Marvier.

Bellune est le mois de l’année durant lequel les oeufs de grenouilles roches commencent à éclore en territoire du Marvier. En cette occasion les Marlois/es célèbrent la fête de la grenouille du 14 au 16 Bellune. Durant les festivités de nombreux bals et banquets sont organisés dont les plats font référence à cet animal, emblème du duché. On trouvera des soupes vertes, des gâteaux en forme de grenouille, ou même des plats à base de grenouille roche. Il y a une tradition qui impose aux participants des festivités de porter sur eux quelque chose qui représente la grenouille roche (en bijou, broderie, dessin sur la peau etc…), pour ceux qui ne se plient pas à cette règle, il y a un gage : celui d’imiter le croassement de la grenouille roche dès que quelqu’un remarque qu’ils n’ont pas respecté la tradition.  

"Tant qu'on a des grenouilles, on vivra" : expression qui veut dire "Il ne faut jamais sombrer dans le désespoir."


Image de Zhilla - Retourner à la navigation rapide
Je suis : Zhilla, Fondateur, lézard overbooké et caféiné Voir le profil de l'utilisateur http://advictame-rpg.forumactif.com
avatar
Fondateur, lézard overbooké et caféiné

Crédits avatar :
totmoarts

État d'Advictâme :
Non renseigné

Informations sur le personnage :
Zhilla c'est le grand patron. Le big boss. Il a tiré sur son doigt et POUF Advictâme est né ! Alors ici c'est chez lui, plutôt deux fois qu'une. Il est partout, tout le temps, comme un cafard, mais en plus mignon et gentil.

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 3 [6 max] ➔Passage à la Transcendance : 3 [6 max]

Reserve de point(s) :
458


MessageSujet: Re: A-Bestiaire   Ven 29 Déc - 18:18


Makicore (♂)
Makicore (♀) | Makicoron (petit)

Les makicores sont des singes de taille moyenne qui vivent en groupe et que l’on retrouve dans les forêts. Ils sont connus pour être des nuisibles, des voleurs et des vecteurs de la grêlose, une maladie potentiellement mortelle si n’est pas correctement soignée.

Informations rapides

- Habitat :
Dans les forêts aux abords des villes et villages.
- Densité :
Jaune   Jaune  gris Moyenne
- Alimentation :  
Omnivores. Les makicores sont des voleurs et des opportunistes qui n’hésitent pas à se rapprocher des habitations pour aller piocher dans les placards et les réserves.
- Espérance de vie :
Estimée à 15 ans.

-Dangerosité : Jaune  Jaune  gris  gris Moyenne. Si les makicores n'infligent généralement que des blessures superficielles, ils peuvent transmettre la grêlose par leurs morsures ou griffures.

Physique et mode de communication

- Apparence :  
Les makicores sont des singes au pelage gris-brun qui mesurent entre 80 cm et 1 m et pèsent entre 10 et 15 kilos. Ils possèdent plusieurs traits caractéristiques comme : leur crinière sombre, leurs oreilles de chauve-souris, leurs longs bras et la fine membrane qui relie leurs flancs à leurs bras. On peut aussi noter leurs crocs acérés et leurs longues griffes qui peuvent occasionner des blessures.



Taille par rapport à un Homme de 1m80
 


- Le cri :  
Les makicores poussent des longs cris rauques pour communiquer entre eux, mais aussi des cris stridents lorsqu’ils veulent se montrer menaçants.

Habitudes et attitudes

- Forces et faiblesses :  
Points forts :

Agilité dans les arbres : Arboricoles, les makicores se déplacent très rapidement et furtivement dans les arbres et les hauteurs. Ils peuvent faire des sauts de 5 mètres entre les branches et des bonds spectaculaires pour grimper dans les arbres.
Esprit de groupe : Lorsqu’ils sont en groupe, les makicores sont très téméraires et agissent de façon coordonnée pour atteindre leur objectif.
Vivacité et furtivité : En bons chapardeurs les makicores savent être rapides et discrets.

Points faibles :

Faible force : Les coups donnés par les makicores sont faibles et occasionnent uniquement des blessures superficielles.  
Faible agilité au sol : Très peu à l’aise au sol, les makicores deviennent maladroits lorsqu’ils ne peuvent pas grimper dans les arbres.
Peur du feu : On recommande de brandir une torche vers les makicores quand ceux-ci vous attaquent, afin de les dissuader de s’approcher.

- Comportement sauvage :  
Les makicores vivent en colonie, sur un territoire bien défini, sous l’autorité d’un mâle dominant. Lorsqu’ils s’éloignent chercher de la nourriture ils se déplacent généralement en petit groupe de 3 à 4 individus. Ils sont très soudés entre eux et n’hésitent pas à attaquer en groupe si un individu est attaqué par un prédateur.    

- Comportement face à l'Homme :  
Les makicores n’ont pas peur des hommes. Ils apprécient de vivre près des villages pour pouvoir piocher dans les réserves ou voler des provisions. Ils restent quand même prudents quand ils approchent des humains, car savent que ceux-ci se défendent.

- Reproduction :  
Le mâle dominant se reproduit avec les femelles de sa colonie. Une femelle donne naissance à un petit par an. Le petit devient autonome à l’âge de 6 mois.

Autres informations


“Être sale comme un makicore” : expression qui désigne quelqu’un de très sale.    
“Plus voleur qu’un makicore” : expression qui désigne un voleur chevronné.


Image de Zhilla - Retourner à la navigation rapide

Je suis : Zhilla, Fondateur, lézard overbooké et caféiné Voir le profil de l'utilisateur http://advictame-rpg.forumactif.com
avatar
Fondateur, lézard overbooké et caféiné

Crédits avatar :
totmoarts

État d'Advictâme :
Non renseigné

Informations sur le personnage :
Zhilla c'est le grand patron. Le big boss. Il a tiré sur son doigt et POUF Advictâme est né ! Alors ici c'est chez lui, plutôt deux fois qu'une. Il est partout, tout le temps, comme un cafard, mais en plus mignon et gentil.

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 3 [6 max] ➔Passage à la Transcendance : 3 [6 max]

Reserve de point(s) :
458


MessageSujet: Re: A-Bestiaire   Ven 29 Déc - 18:25


Griffolet (♂)
Griffolette (♀) | Griffolon (petit)  

Petit messager des plus pratiques et des plus adorables, le griffolet est une créature des plus communes et pratiques. Intelligent et rapide, il peut se souvenir jusqu’à 5 personnes différentes et les retrouver aux lieux associés lors de son entraînement.

Informations rapides

- Habitat :  
Totalement domestique, on ne le retrouve pas à l'état sauvage
- Densité :
 Jaune   Jaune  gris Moyenne
- Alimentation :  
Granivore
- Espérance de vie :
Estimée à 10 ans
-Dangerosité :
gris  gris  gris  gris  Nulle

Physique et mode de communication

- Apparence :  
Créature de petite taille, le griffolet peut tenir dans le creux de la main. Les tailles peuvent varier mais sont toujours inférieures à 50 centimètres. Les couleurs exprimées sont variables mais toujours comparables à celles des poules domestiques.
Petit mais néanmoins puissant, le griffolet dispose d’une musculature fine mais endurante lui permettant de couvrir de longues distances, peu importe le climat. Il est capable de transporter des charges supérieures à son poids, il n’est donc pas rare d’en voir un transporter un colis de petite taille. Ses ailes, d’une envergure considérable compte tenu de sa taille réduite, sont taillées pour la vitesse afin d’échapper aux prédateurs si nécessaire, mais également parfaite pour profiter des courants et couvrir de longues distances sans s’épuiser. Son corps est couvert de plumes courtes et fines, plus longues et plus larges au niveau de la queue, de la tête ainsi que de la gorge et de la poitrine. En vol, elles sont parfaitement plaquées contre son corps, lui offrant un aérodynamisme optimal mais une fois au sol, elles se hérissent légèrement, lui conférant une apparence duveteuse qui ravit les enfants et les demoiselles. Les pattes, fines et délicates, sont terminées par des griffes minuscules mais effilées, lui permettant de s'agripper aux arbres ou à la pierre. Il dispose alors d’une adhérence parfaite tant que le vent ne souffle pas trop fort pour le déloger.

Taille par rapport à un Homme de 1m80


- Le cri :  
Le griffolet piaille, un son court et répété, lorsqu’il communique avec ses congénères. Son corps est également un moyen de communication mais les subtilités sont nombreuses. Lorsqu’il s’adresse à un être humain, le griffolet chante et gazouille, des sons doux et mélodieux. Chaque griffolet dispose de son propre répertoire qu’il aura développé au contact de son dresseur et/ou de son propriétaire.

Habitudes et attitudes

- Forces et faiblesses :  
Points forts :

Endurance : Il peut couvrir de longues distances sans repos.
Social : C'est un animal sociable qui adore communiquer. Aussi bien avec ses semblables qu’avec son humain.
Fort : Le griffolet est en mesure de transporter des paquets d’un poids égal au sien et légèrement supérieur.
Résistant : Malgré sa taille il ne tombera pas malade aisément.
Points faibles :

Fragile : Bien qu'il ne tombe pas malade aisément, la petite taille du griffolet en fait un animal physiquement fragile. Il faut le manipuler avec soin.
Limites cognitives : Bien qu'intelligent, le griffolet ne peut associer que 5 noms à 5 locations/visages. Il ne pourra pas en retenir davantage.


- Comportement face à l'Homme :  
Le comportement du griffolet varie selon les individus mais il est aisé d’affirmer qu’il est un animal sociable qui adore communiquer. Évitez donc d’en posséder un ou de rester à proximité si vous n’appréciez pas les sons répétitifs et en continu. Le griffolet cherchera souvent à attirer votre attention et à vous engager dans un échange. Il appréciera le contact, le jeu. Il adorera vous écouter parler et vous répondra avec ses propres vocalises.

Certains sont plus réservés ou totalement désintéressés par un échange avec l’humain. Comme avec toute créature, chaque individu diffère les uns des autres mais généralement le Griffolet est un animal jovial au sens du devoir très prononcé.


- Reproduction :  
A l’instar des oiseaux, le griffolet est ovipare. Une couvée comportera de 1 à 5 oeufs bien que ce dernier chiffre soit plus rare. Au cours de la maturation, il est rare qu’un petit meurt étant donné l’intervention humaine, mais ce n’est pas impossible. La saison des amours a lieu au printemps, Bellune étant le mois le plus favorable.
Chaque reproduction est sujette à une danse nuptiale qui relève plutôt de la voltige. Il est toujours impressionnant de voir un couple de griffolet danser et virevolter dans les airs.
La griffolette et le griffolet intervertissent les rôles, chassant et couvant tour à tour. L’incubation dure en moyenne 1 mois. Le griffolon grandira alors rapidement et sera capable de voler moins d’un mois plus tard.


Utilisation par l'homme

- Domestication :
Le griffolet est domestiqué par nature. Curieux et social, il se dirigera naturellement vers l’être humain pour l’engager dans une conversation ou un échange quelconque. En dresser un, voilà qui peut relever du challenge. Bien qu’intelligent, il faut avoir une idée précise de la psychologie et la façon dont le griffolet associe un nom à une personne et à un lieu pour qu’il le retienne définitivement. Le griffolet dispose d’une capacité de concentration impressionnante mais pour l’inciter à s’en servir, il faut savoir s’y prendre.
Une fois une mission - une lettre, un colis - confié et la destination donnée, le griffolet ne s’arrêtera qu’en cas de nécessité. S’il ne peut effectuer le trajet d’une traite, il s’arrêtera brièvement pour boire et manger et trouvera un endroit sûr pour se reposer. Il ne mettra pas en danger l’intégrité de son précieux chargement. N’essayez pas de vous emparer d’une lettre ou d’un colis qui ne vous est pas adressé : le griffolet ne délivrera qu’au destinataire nommé et à personne d’autre. Un griffolet ne peut retenir au maximum que 5 destinations (chaque nom est associé à un visage et à une location précise).


- Denrées utilisables :
Les plumes : les longues plumes des ailes peuvent être jolies. Celles de son corps, plus petites et plus étroites, peuvent être utilisées pour bourrer les oreillers mais il en faut beaucoup et cela implique énormément de griffolets. C'est donc une pratique très rare (et généralement mal vue).

Autres informations


"Être bavard comme un griffolet" : expression qui désigne une personne qui adore discuter et parle beaucoup, souvent.
"Social comme un griffolet" : Expression désignant une personne sociable et joviale. Généralement positive.
"Concentré comme un griffolet en mission" : Fait référence à une personne très concentrée sur sa tâche, qui n'en dévie pas sans une excellente raison.



Image de Zhilla - Retourner à la navigation rapide
Je suis : Zhilla, Fondateur, lézard overbooké et caféiné Voir le profil de l'utilisateur http://advictame-rpg.forumactif.com
avatar
Fondateur, lézard overbooké et caféiné

Crédits avatar :
totmoarts

État d'Advictâme :
Non renseigné

Informations sur le personnage :
Zhilla c'est le grand patron. Le big boss. Il a tiré sur son doigt et POUF Advictâme est né ! Alors ici c'est chez lui, plutôt deux fois qu'une. Il est partout, tout le temps, comme un cafard, mais en plus mignon et gentil.

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 3 [6 max] ➔Passage à la Transcendance : 3 [6 max]

Reserve de point(s) :
458


MessageSujet: Re: A-Bestiaire   Ven 29 Déc - 18:27


Mange-corps (♀,♂)
Du haut de ses 2m20, le mange-corps est un colosse que l'on n'apprécie pas de croiser. Attiré par les odeurs du sang, de maladie, ou de mort, le mange-corps ne sort de sa tanière que pour aller chercher les blessés et les morts dont il se nourrira plus tard.

Informations rapides

- Habitat :  
Les mange-corps vivent dans les forêts où l'on trouve des grottes.
- Densité :
Jaune  gris  gris Faible
- Alimentation :  
Charognard
- Espérance de vie :
Estimée à 30 ans
-Dangerosité :
Jaune  Jaune  Jaune  gris Forte

Physique et mode de communication

- Apparence :  
Grand de 2m20 en moyenne et lourd de 400kilos le mange-corps se déplace légèrement voûté sur ses deux pattes arrières. Il possède un cou long et musculeux qui porte une tête carrée et volumineuse. Les couleurs du mange-corps sont proches des tons que l'on retrouve pour la pierre et la forêt: verdâtre, grisâtre et marron. Ses bras sont longs et légèrement repliés contre son corps. On reconnaîtra ses empreintes longues et profondes à leur forme caractéristique: un pied à trois longs prolongements.

Taille par rapport à un Homme de 1m80


- Le cri :  
Le mange-corps pousse des cris gutturaux et puissants.

Habitudes et attitudes

- Forces et faiblesses :  
Points forts :

Force : Le mange-corps a un corps puissant et les coups qu'il porte sont puissants et font beaucoup de dégâts. Il assomme souvent ses victimes.
Odorat : Il est capable de sentir le sang d'une blessure, le parfum d'une maladie, la décomposition d'un corps à plus de 10km.  
Immunité : Bien qu'il se nourrisse de beaucoup de créatures malades, le mange-corps ne tombe jamais malade.
Points faibles :

Faible agilité : Avec sa grande taille et son poids, le mange-corps n'est pas un exemple de souplesse et d'agilité.
Lenteur : Le mange-corps est plutôt lent. D'ailleurs on ne le voit quasiment jamais "courir", sauf quand parfois il prend en chasse une créature malade qui se sauve. Mais normalement, c'est plutôt une force tranquille.

- Comportement sauvage :  
Le mange-corps est une créature à la nature paisible. Il vit dans des grottes et en sort rarement. C'est lorsqu'il va chercher sa nourriture qu'il peut représenter un danger... En effet le mange-corps va toujours défendre sa prise. Grâce à sa force et à sa taille impressionnante, il n'hésite pas à chasser les prédateurs pour leur voler leurs proies fraîchement tuées. Une fois qu'il a récupéré sa prise, il la traîne jusqu'à sa tanière où il va soit la stocker soit la manger directement. Lorsqu'il s'en prend à des créatures blessées ou malades, il n'hésite pas à les assommer, ou à leur casser un membre pour qu'elles ne puissent pas s'échapper. Ainsi on peut parfois repérer une tanière de mange-corps aux cris de détresses de ses prises qu'il garde précieusement.      

- Comportement face à l'Homme :  
Le mange-corps n'a pas peur de l'homme. C'est d'ailleurs un problème car il n'hésite pas à aller piller les tombes et certains récits racontent comment des mange-corps ont défoncé des portes pour emporter un malade ou un blessé.

- Reproduction :  
Une femelle met un petit une fois tous les deux ans. Le petit reste avec elle un an durant. Le père ne participe pas du tout à l’éducation du petit.

Utilisation par l'homme


- Denrées utilisables :
Os : Grands et puissants les os des mange-corps sont utilisés pour faire certains objets : des pieds de table par exemple,
Graisse : La graisse de mange-corps est réputée pour avoir des vertus thérapeutiques, on dit qu’en consommer en hiver protège des maladies.


Autres informations


“Le mange-corps rôde”, “On attend plus que le mange-corps” : expressions utilisées pour signifier qu’une personne est sur point de mourir.

Image de Zhilla - Retourner à la navigation rapide
Je suis : Zhilla, Fondateur, lézard overbooké et caféiné Voir le profil de l'utilisateur http://advictame-rpg.forumactif.com
avatar
Fondateur, lézard overbooké et caféiné

Crédits avatar :
totmoarts

État d'Advictâme :
Non renseigné

Informations sur le personnage :
Zhilla c'est le grand patron. Le big boss. Il a tiré sur son doigt et POUF Advictâme est né ! Alors ici c'est chez lui, plutôt deux fois qu'une. Il est partout, tout le temps, comme un cafard, mais en plus mignon et gentil.

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 3 [6 max] ➔Passage à la Transcendance : 3 [6 max]

Reserve de point(s) :
458


MessageSujet: Re: A-Bestiaire   Ven 29 Déc - 18:28



Morgg (♂)
Morgg (♀) | Morggon (petit)  

Les morggs sont des prédateurs dotés d’une agressivité redoutable. Utilisés comme animaux de garde, ils ne sont cependant pas à confier à n’importe qui ! Quant aux malheureux qui les croisent en milieu sauvage, ils n’en sortiront sûrement pas indemnes...

Informations rapides

- Habitat :  
Ils sont très présents dans le duché du Gravorn, on les retrouve plus rarement dans le duché du Marvier et du Creux-lac
- Densité :
Jaune  Jaune  gris Moyenne
- Alimentation :  
Carnivore.
- Espérance de vie :
Estimée à 5 ans en milieu sauvage, peut monter à 10 en captivité  
-Dangerosité :
Jaune  Jaune  Jaune  Jaune extrême.

Physique et mode de communication

- Apparence :  
Les morggs sont des animaux puissants et musculeux, pouvant atteindre 80 cm au garrot et peser jusqu'à 75 kilos. Leur fourrure est marron et parsemée de rayures au niveau des épaules et de l'arrière-train. Le bout de leur queue, la pointe de leurs oreilles et leur courte crinière sont faits de poils plus longs et plus rêches d'un noir charbon.
Leur tête est massive et rectangulaire, elle porte une gueule impressionnante d'où les crocs de la mâchoire inférieure dépassent, donnant à ces créatures un air belliqueux qui leur correspond totalement.

Taille par rapport à un Homme de 1m80
   


- Le cri :  
Les morggs ont un rugissement profond à vous faire dresser les cheveux sur la tête.

Habitudes et attitudes

- Forces et faiblesses :  
Points forts :

Morsure : La mâchoire des morggs est très puissante et peut briser des os sans mal. Leur morsure parvient même à plier légérement le métal.
Force : Le corps est musclé et ils possèdent une puissante force.
Témérité : Les morggs ont une sorte d’orgueil de prédateur qui les pousse à prendre les autres créatures pour des proies, ainsi peu de choses les arrêtent quand ils décident de chasser.
Points faibles :

Blessures infectées : Les morggs passent leur temps à se battre, entre eux ou contre d'autres créatures. Ils sont donc souvent couvert de cicatrices et certains portent des blessures infectées qui peuvent les affaiblir.
Peur du feu : La seule chose que les morggs craignent est le feu.

- Comportement sauvage :  
Les morggs vivent en petits groupes de 4 à 5 individus. Il existe toujours un(e) morgg dominant(e), mais comme les membres d'une meute recherchent en permanence à dominer les autres, cet "alpha" change régulièrement. Ce sont des animaux territoriaux qui entrent en conflit avec n'importe quelle créature. Leur instinct les pousse à s’affronter entre eux et les affrontements sont si fréquents que la première cause de mortalité chez les morggs c'est eux-mêmes.      

- Comportement face à l'Homme :  
Les morggs sauvages n'hésitent pas à s'en prendre aux humains, qu'ils considèrent comme des proies. Ils attaquent très facilement, à un point où certains chemins ont été complétement abandonnés suite à installation d'une meute de morggs dans les régions qu'ils traversaient.

Domestiqués, ils répondront aux ordres de leur maître (dans les cas où le maitre applique correctement les directives du dressage de morgg, si ce n'est pas le cas, le morgg dévorera son maître) .


- Reproduction :  
Une femelle morgg met généralement 3 à 4 petits au monde, mais n'ayant que 2 mamelles, seuls 2 petits survivent. Les autres meurent de faim et ils arrivent parfois qu'ils meurent suite à des blessures qu'ils reçoivent des autres de la portée. Les petits grandissent vite et à 1 mois sont déjà capables de consommer de la viande. Le taux de mortalité des petits est grand, car ils sont rapidement pris pour cible par les adultes, et seulement 1/10 des morggs arrivent à dépasser l'âge de 1 an. Heureusement une femelle peut avoir jusqu'à 3 portées par an.

Utilisation par l'homme

- Domestication :
Si les morggs font les meilleurs animaux de garde et d'attaque qu'il soit (et de loin), leur domestication n'a pas bonne réputation pour ceux qui la pratique. En effet, qui souhaite apprivoiser un morgg doit se préparer à le battre régulièrement, à lui faire porter une muselière de métal, voir même un collier étrangleur à piques. Pratiques cruelles, certes, mais nécessaires, car les morggs ne sont pas des animaux loyaux et aimants, mais bien des créatures en recherche perpétuelle d'affrontement. S'ils apprennent vite, ou peuvent faire preuve d'affection envers leur dominant, ils détectent aussi la moindre trace de relâchement et n'hésitent pas tenter de renverser le jeu de la dominance dès qu'une occasion se présente. Ho, évidemment, il y en a eu des idéalistes qui ont tenté de les élever dans l'amour et l'affection, mais tous ont connu le même destin : celui de se faire dévorer.
Devant la dangerosité de ces animaux, on comprend aussi que l’élevage comme on le fait avec les chiens est une entreprise bien trop dangereuse, ainsi, lorsque l'on souhaite posséder un morgg, il faudra aller le chercher, petit, dans une meute. Et dans le cas où un morgg tente trop souvent de remettre en cause le statut de dominance de son maître, il est conseillé de l'abattre, tout simplement. Pour toutes ces raisons, la domestication des morggs est une pratique rare. Cependant, elle en dit long sur ceux qui s'y adonnent et principalement que ce sont des personnes qu'il ne vaut mieux pas chercher.    


- Denrées utilisables :
Les crocs : les crocs de morggs (surtout ceux de leur mâchoire inférieure qui sont particulièrement longs) sont utilisés en artisanat pour la confection de nombreux objets.



Autres informations


"Avoir un caractère de morgg" : expression qui désigne quelqu'un au caractère particulièrement difficile et grognon.    


Image de Zhilla - Retourner à la navigation rapide
Je suis : Zhilla, Fondateur, lézard overbooké et caféiné Voir le profil de l'utilisateur http://advictame-rpg.forumactif.com
avatar
Fondateur, lézard overbooké et caféiné

Crédits avatar :
totmoarts

État d'Advictâme :
Non renseigné

Informations sur le personnage :
Zhilla c'est le grand patron. Le big boss. Il a tiré sur son doigt et POUF Advictâme est né ! Alors ici c'est chez lui, plutôt deux fois qu'une. Il est partout, tout le temps, comme un cafard, mais en plus mignon et gentil.

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 3 [6 max] ➔Passage à la Transcendance : 3 [6 max]

Reserve de point(s) :
458


MessageSujet: Re: A-Bestiaire   Ven 29 Déc - 18:32



Drakalon (♂)
Drakalone (♀) | Drakalon (petit)  

Monture préférée des messagers, le drakalon est une créature élancée capable de couvrir de longues distances et, si nécessaire, d'effectuer des accélérations vertigineuses. Il est reconnu pour son caractère aisé et sociable ainsi que pour son courage.

Informations rapides

- Habitat :
Totalement domestique, on ne le retrouve pas à l'état sauvage  
- Densité :
Jaune  Jaune  gris Moyenne
- Alimentation :  
Herbivore
- Espérance de vie :
Estimée à 20 ans
-Dangerosité :
Jaune  gris  gris  gris Faible

Physique et mode de communication

- Apparence :  
Grand et élancé, le drakalon est une créature agréable à regarder pour ses proportions fines et racées. Au garrot, il atteint facilement les 1m70 et pèse 300 kilos. Ses longues jambes terminées par des sabots sont, malgré leur frêle apparence, les réceptacles d’une puissance d’accélération décoiffante.
Couvert d’écailles, le drakalon a une apparence indéniablement reptilienne malgré la finesse remarquable de sa structure. Les robes se déclinent en teintes vertes et marrons. Sa tête, ornée de longues cornes dont il se sert pour se défendre, est triangulaire mais fine. Une excroissance osseuse peut également être trouvée sur le menton de l’animal. Les oreilles, longues et fines, sont extrêmement mobiles et lui permettent de repérer un danger bien avant qu’il ne soit visible.
De la largeur de ses naseaux à l’architecture de son corps en passant par ses longues jambes fines, le drakalon est indéniablement fait pour la course et l’endurance.


Taille par rapport à un Homme de 1m80


- Le cri :  
Le son que produit le drakalon dépend du contexte. Son cri d’alarme est un long brame capable d’être entendu sur de longues distances.
Il lui arrive de siffler ou d’émettre un son bas, généralement réservé à son cavalier ou sa cavalière. Lorsqu’il est calme et détendu, le drakalon est connu pour “hummer”, un son bas et long, presque constant, dont l’intensité varie. Un peu comme un badaud fredonnant une mélodie, le drakalon “chante” également.


Habitudes et attitudes

- Forces et faiblesses :  
Points forts :

Rapidité : Sa vitesse de galop moyenne est de 40 km/h et peut atteindre 75 km/h lors de ses pointes.
Agile : Non seulement le drakalon n'a pas de mal à se déplacer sur un terrain accidenté, mais même sur un terrain plat, il arrive très facilement à changer de direction et à faire des virages serrés.
Courageux : Ses cornes et sabots lui offrent de bons moyens de défense.
Points faibles :

Fragile : Le drakalon ne peut pas porter plus de 80 kilos sans se blesser. De plus, la composition particulière de ses os le rend très sensible aux fractures lors des chutes.
Difficile à monter : Sa façon de se déplacer, plutôt aérienne, requiert un entraînement particulier pour parvenir à rester en selle et ne pas le déséquilibrer dans les virages ou lors des fortes accélérations.


- Comportement envers ses semblables :  
Le drakalon est un animal social qui cohabite très bien avec les siens.

- Comportement face à l'Homme :  
Le drakalon est un animal paisible. Peu de choses sont capables de le perturber ou de le déstabiliser. Si un prédateur se présente, il fera le choix de fuir ou de se battre rapidement et s’y tiendra jusqu’à l’avoir semé ou avoir fait fuir son opposant. Si le drakalon n’est pas mort dans l’affrontement.

Doux et obéissant, c’est une monture idéale sur le plan affectueux. Il ne s’enfuit pas en cas de chute et reviendra toujours auprès de vous le cas échéant.

Apprécié par les messagers et ceux amenés à couvrir de longues distances rapidement, le drakalon est un animal qui n’a pas besoin d’être constamment surveillé en cas de pause. Sa fidélité, reconnue, l’amène à généralement rester auprès de son cavalier ou de sa cavalière. Il errera à proximité mais s’arrangera toujours pour avoir un oeil sur son maître.


- Reproduction :  
Les drakalons se reproduisent au printemps et suite à l’accouplement la femelle pond un oeuf d'une vingtaine de centimètres. Cet œuf à la particularité d'avoir une coquille molle, qui ressemble plus à membrane, et de continuer à grandir en même temps que le drakalon qu'il renferme. La femelle le protège pendant 3 mois avant l'éclosion. A la naissance, le drakalon est petit et fait à peine 50 cm au garrot. Il lui faudra cependant que 8 mois pour atteindre sa taille adulte.    

Utilisation par l'homme

- Domestication :
Le drakalon est une monture de choix pour les messagers. Avec sa vitesse et son agilité il a rapidement été exploité pour parcourir de longues distances dans le but de transmettre des messages. Avec son caractère facile, son dressage n'est pas très compliqué, mais contrairement aux chevaux, il ne répond pas aux coups de talons. Pour diriger un drakalon on utilise des paroles ou des sifflements. La monte des drakalons est un exercice complexe, car ils sont plus légers que les chevaux et bien plus sensibles à la position de leur cavalier. En effet ceux-ci doivent réussir à tenir leur équilibre, malgré les allures aériennes des drakalons, tout en parvenant à accompagner ses foulées. Les chutes de drakalons sont plus fréquentes que celles de chevaux, et on apprend aux monteurs de drakalons à se jeter de selle et à se réceptionner lorsqu'ils sentent une chute arriver. Dans la mesure où l'animal revient toujours vers son cavalier c'est une bonne méthode pour éviter de se blesser. De plus, commencer à perdre son équilibre à drakalon, perturbe beaucoup l'animal qui risque de tanguer et de chuter. Pour les animaux, ce genre d'accident est souvent fatal en raison de leur os, certes plus légers, mais beaucoup moins résistants que ceux d'autres créatures.
Il faut aussi savoir qu'un drakalon ne peut pas porter une charge supérieure à 80 kilos sans s'abimer considérablement le dos. Les cavaliers de drakalons sont donc préférentiellement des personnes légères et peu chargées. Les petits cavaliers sont les plus appropriés car ils déséquilibrent moins les drakalons.    




Autres informations


"Courir comme un drakalon" : expression qui désigne quelqu'un qui court très vite.
"Revenir comme un drakalon" : expression qui désigne le fait de revenir systématiquement vers quelqu'un.

A titre de comparaison avec le cheval :
-La vitesse moyenne d'un cheval au galop est d'environ 20 à 30 km/h.
-Au galop de course des pointes peuvent atteindre 60 km/h.
-Un cheval pèse en moyenne 500 kilos et peut porter 100 kg.  



Image de Zhilla - Retourner à la navigation rapide
Je suis : Zhilla, Fondateur, lézard overbooké et caféiné Voir le profil de l'utilisateur http://advictame-rpg.forumactif.com
avatar
Fondateur, lézard overbooké et caféiné

Crédits avatar :
totmoarts

État d'Advictâme :
Non renseigné

Informations sur le personnage :
Zhilla c'est le grand patron. Le big boss. Il a tiré sur son doigt et POUF Advictâme est né ! Alors ici c'est chez lui, plutôt deux fois qu'une. Il est partout, tout le temps, comme un cafard, mais en plus mignon et gentil.

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 3 [6 max] ➔Passage à la Transcendance : 3 [6 max]

Reserve de point(s) :
458


MessageSujet: Re: A-Bestiaire   Ven 29 Déc - 18:33


Griffière (♀)
Griffier (♂) | Griffilion (petit)  

Félins aux griffes impressionnantes, les griffières sont connues pour  être de redoutables prédatrices. Il faut cependant savoir que les femelles s'en prennent préférentiellement aux proies mâles. Les griffiers, eux, sont moins difficiles mais aussi plus rares.  

Informations rapides

- Habitat :  
Les plaines.
- Densité :
Jaune  Jaune  gris Moyenne
- Alimentation :  
Carnivore
- Espérance de vie :
Estimée à 12 ans
-Dangerosité :
Jaune  Jaune  Jaune  gris Forte

Physique et mode de communication

- Apparence :  
Les griffières pèsent dans les 60 kilos et font 55 cm au garrot. Les mâles, les griffiers, sont généralement plus petits avec 45 cm au garrot pour 50 kilos. Leur trait le plus caractéristique est évidemment leurs longues griffes noires, partiellement rétractiles, qui peuvent atteindre 10 cm. Leur robe fauve est parsemée de petites tâches sombres. Leur corps svelte est porté par des pattes longues et puissantes. Quant à leur tête, elle semble plutôt petite, une impression renforcée par des grandes oreilles qui l’encadrent.


Taille par rapport à un Homme de 1m80


- Le cri :  
Les griffières feulent beaucoup et, plus rarement, elles rugissent. Leur rugissement n’est cependant pas très puissant.

Habitudes et attitudes

- Forces et faiblesses :  
Points forts :

Leurs griffes : Longues et aiguisées, les griffes des griffières sont leurs armes préférentielles et c’est par lacération, plus que par morsure, qu’elles tuent leurs proies  
Combativité : Lorsqu’elles attaquent les griffières sont tenaces. Il faut mieux éviter de les provoquer. C’est surtout vrai pour les femelles. Les mâles prendront plus facilement la fuite s’ils se sentent dépassés.
Points faibles :

Faible force des mâchoires : Les morsures de griffières font rarement des blessures très graves. Elles ont peu de force dans la machoire et leur dentition est petite.
Ne grimpent pas aux arbres :  Contrairement aux chats, les griffières ne grimpent pas aux arbres. Leurs griffes trop longues sont trop gênantes pour cet exercice.

- Comportement sauvage :  
Les griffières sont territoriales. Les femelles sont bien plus agressives que les mâles et, surtout, elles s’attaquent très facilement à toutes créatures de  sexe masculin (proies, autres animaux, griffiers). On ignore la raison d’ un tel comportement, mais elles ciblent systématiquement les créatures mâles. Cela explique pourquoi il y a moins de griffiers que de griffières, car ils sont toujours pris pour cible par les femelles. En effet si une griffière trouve un mâle sur son territoire, elle va se montrer particulièrement violente à son égard, allant jusqu’à le traquer pour le tuer. Envers une femelle, elle sera moins agressive et on a même rapporté des couples de griffières vivant ensembles pendant des années. Aussi il existe une vraie différence de caractère entre les mâles, paisibles et indifférents, et les femelles agressives et téméraires.  

- Comportement face à l'Homme :  
Le comportement dépendra de la situation, mais on a coutume de dire que lorsque l’on croise un mâle, on ne craint pas grand chose.  En effet si on ne l’attaque pas il se montrera indifférent et, dans le cas où il en venait à attaquer, il serait plus facile à décourager qu’une femelle.
Dans le cas où l’on croise une femelle, là tout dépendra de notre sexe. Les hommes sont quasiment sûrs de se faire attaquer, même s’ils ne représentent pas une menace. Les femmes,elles, sont beaucoup moins susceptibles de se faire attaquer gratuitement. Il arrive même que les griffières, sauvages, se montrent affectueuses avec des humaines et se laissent caresser.


- Reproduction :  
Les griffières se reproduisent une fois par an au printemps. C’est le seul moment où les mâles peuvent les approcher, même si ceux-ci hésitent parfois à se lancer dans l’aventure, car une fois l’accouplement effectué, ils se font rapidement chasser. Les portées sont en moyenne de 6 griffilions, avec, dans la plupart des cas, un majorité de mâles. Cependant, comme les griffilions mâles subissent très rapidement les attaques de leurs soeurs, peu d’entre eux arrivent à l'âge adulte.  

Utilisation par l'homme

- Domestication :
Les griffières (et les griffiers) présentent peu d'intérêt à la domestications car elles sont trop indépendantes et répondent mal aux ordres. Cependant, il est déjà arrivé qu’une griffière développe une affection forte pour une humaine. Cependant, on ne peut pas vraiment parler de domestication car la griffière restera totalement indépendante et ne se laissera pas dresser (impossible de lui apprendre à s’assoir par exemple). Ces cas sont très délicats, car l’animal refusera de se séparer de la femme à laquelle elle s’est liée, tout en restant très agressive envers les hommes qui l’entourent. Ces histoires finissent généralement mal, avec l‘attaque d’un proche (père, du mari, du frère) par la griffière et l’abattage de l’animal. A remarquer que cela n’est jamais arrivé avec les griffiers car ils ne se lient pas aux humains.

- Denrées utilisables :
Griffes : les grandes griffes des griffières sont parfois utilisées pour faire des dagues
Fourrure : utilisée pour faire des vêtements.



Autres informations


”Dans le doute, si tu vois pas les couilles, cours pour ta vie !” : conseil que l’on donne aux hommes au cas où ils croiseraient une griffière. En effet, dans la mesure où ils sont susceptibles de subir une attaque gratuite de la part d’une griffière, la fuite est l’option la plus sage.
“Une relation de griffière” : expression qui désigne une relation/situation qui a de fortes chances de finir mal.
“Une vraie griffière !” : expression péjorative pour désigner une femme au caractère agressif.
   



Image de Zhilla - Retourner à la navigation rapide
Je suis : Zhilla, Fondateur, lézard overbooké et caféiné Voir le profil de l'utilisateur http://advictame-rpg.forumactif.com
avatar
Fondateur, lézard overbooké et caféiné

Crédits avatar :
totmoarts

État d'Advictâme :
Non renseigné

Informations sur le personnage :
Zhilla c'est le grand patron. Le big boss. Il a tiré sur son doigt et POUF Advictâme est né ! Alors ici c'est chez lui, plutôt deux fois qu'une. Il est partout, tout le temps, comme un cafard, mais en plus mignon et gentil.

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 3 [6 max] ➔Passage à la Transcendance : 3 [6 max]

Reserve de point(s) :
458


MessageSujet: Re: A-Bestiaire   Mar 26 Juin - 22:59


Veilleur (♂)
Veilleuse (♀) | Veilleur (petit)

Grand carnivore à la peau écailleuse, les veilleurs sont connus pour "veiller" sur les groupes d'animaux auxquels ils se sont liés (meute de loups, troupeau d'herbivores etc...). Il arrive qu'un veilleur se soit lié à une personne, une famille ou même à un petit village. Il en protège alors férocement les membres.

Informations rapides

- Habitat :  
On le retrouve dans les forêts ou les plaines
- Densité :
Jaune gris gris Faible
- Alimentation :  
Carnivore
- Espérance de vie :
Estimée à 150 ans
-Dangerosité :
Jaune  Jaune  Jaune  gris Forte  

Physique et mode de communication

- Apparence :  
Avec ses 1m10 au garrot et ses 120 kilos, le veilleur est une créature très impressionnante à la peau sombre et écailleuse et aux crocs aiguisés. Sa tête, au museau long, est ornée d'une couronne de piques qu'il peut hérisser pour se rendre plus impressionnant. La taille de ses oreilles est un véritable atout de même que son corps musculeux et agile qui lui permet d'avoir des foulées puissantes et rapides. Ses pattes larges portent des longues griffes. Enfin, on peut remarquer que certaines écailles sur son dos et son poitrail sont plus grandes et plus résistantes que les autres.  


Taille par rapport à un Homme de 1m80



- Le cri :  
Le veilleur pousse des feulements gutturaux mais aussi des rugissements puissants.  


Habitudes et attitudes

- Forces et faiblesses :  
Points forts :

Ouïe : Il peut entendre la plainte d'un animal à 5km à la ronde
Peau écailleuse : Véritable cuirasse, sa peau empêche la plupart des blessures potentielles.
Fidélité : Lorsqu'un veilleur se lie avec un autre animal ou un groupe il lui reste fidèle jusqu'à la mort.
Mémoire : Un veilleur reconnait les animaux et humains sous sa protection. Il peut retenir jusqu'à 50 individus. De plus, lorsqu'un animal ou un homme s'attaque à ses protégés, il saura toujours le reconnaître.
Sa salive : Elle possède un léger pouvoir cicatrisant.

Points faibles :

Odorat : En comparaison avec les chiens ou les loups, il a un odorat bien moins efficace.
Peau du ventre et de la gorge : Seuls endroits où ses écailles sont moins résistantes, le ventre et la gorge sont les points à viser quand on veut blesser un veilleur.

- Comportement sauvage :  
Les veilleurs sont des animaux qui ont besoin de "protéger" d'autres animaux. C'est pour cela qu'on les retrouve généralement affiliés à d'autres créatures. Les veilleurs parviennent à les apprivoiser pour se faire une place dans leur groupe. Dans la majorité des cas, on les retrouve au sein d'une meute de loups. Ils ne sont généralement pas à la tête de la meute, mais la protège férocement. Lorsqu'un membre est blessé, le veilleur n'hésite pas à l'escorter, lui rapporter de la nourriture, le protéger des opportunistes, et a lécher ses plaies (sa salive aidant la cicatrisation). Il n'hésite pas à partir à la recherche des membres qui se perdent (souvent les petits) et face à un danger menaçant la meute, le veilleur attaquera le premier. En échange, la meute partage sa nourriture avec lui.  
-Plus rarement, on les retourve associés à des groupes d'herbivores (exemple : un troupeau de daims). Dans ce cas, il les protège surtout des prédateurs. Pour se nourrir, il ira quand même chasser, mais toujours d'autres animaux. On suppose que, lorsqu'il protège des herbivores, son odeur corporelle en est affectée (s'il protège des daims, il sera imprégné de leur odeur) ce qui le rend moins repérable par ses proies.
-Rarement, le veilleur est seul. Dans ce cas c'est soit parce que son groupe s'est fait décimer, et dans ce cas il peut être en quête de vengeance pour retrouver le responsable, soit qu'il est à la recherche de créatures à qui se lier.


- Comportement face à l'Homme :  
-Si l'Homme est une menace : Le veilleur l'attaquera. Cependant, le veilleur peut faire preuve d'une certaine patience et d'une certaine intelligence. Ainsi s'il a déjà été confronté à l'une des armes du chasseur, il se fera plus prudent et tentera de l'avoir par surprise.

-Si l'Homme est sa cible : On dit que lorsqu'on agresse des créatures qui sont sous la protection d'un veilleur, celui-ci cherchera toujours à avoir sa vengeance. Surtout dans le cas où l'on a tué la dernière créature qu'il avait sous sa protection. Dans ce cas, le veilleur rentre en traque. C'est la mauvaise surprise qu'ont eu des chasseurs : Celle de toujours sentir sur leur trace, la traque d'un veilleur qui attend le bon moment pour se venger. On peut sentir la traque d'un veilleur des années durant...
Il arrive aussi qu'une personne se fasse attaquer par un veilleur parce que, cinq ans auparavant, cette personne avait porté préjudice à l'un de ses protégés.  

-Si l'Homme est sous sa protection : Il arrive qu'un veilleur se lie à un individu, une famille voire même plusieurs membres d'un village (jamais plus de 50). Dans ce cas, il est toujours à roder près de ses protégés, du village ou de la maison. S'il entend le cri de détresse de l'un d'eux, il rappliquera immédiatement pour l'aider. Généralement, les humains entretiennent ce lien en lui offrant de la nourriture et de l'affection. Le veilleur, lui, sera affectueux tout en gardant son indépendance. Par contre, il ne supportera pas la maltraitance, dans un tel cas, il attaquera en retour pouvant même tuer. De même si un membre sous sa protection en attaque un autre, le veilleur s’interposera et, là aussi, peut être amené à tuer si l'agresseur, bien que membre de son groupe, se montre vraiment virulent envers la victime.  


- Reproduction :  
Dans la mesure où les veilleurs se consacrent totalement à leur groupe, ils ont peu l'occasion de rencontrer leurs congénères. Les rencontres fortuites entre un mâle et une femelle aboutissent généralement à un accouplement, qu'importe le moment de l'année. La femelle mettra au monde deux petits qu'elle élèvera pendant deux ans environ.  

Autres informations


Si on observe que trop de personnes souhaitent avoir un veilleur comme animal de compagnie, on pourra être amené à mettre une limitation. L'animal reste rare.

Image de Zhilla - Retourner à la navigation rapide
Je suis : Contenu sponsorisé,


MessageSujet: Re: A-Bestiaire   

 
A-Bestiaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [XP] Menu Bestiaire par Krazplay

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Advictâme-RPG :: Le Hors-jeu :: Fonctionnement et univers :: Les annexes-
Sauter vers: