Partagez | 
 

 [2 Allune 1100] Entre Lotte et Gravorn |Killian|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Je suis : Keira Daravyn, marchande de jour, sang-visage de nuit, résidente d'Embuscade Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Vari-Vigilante sur Deviantart

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
→ 1m75, 60kg, fine et musclée, cicatrices dans le dos.
→ Yeux bleus gris, longs cheveux roux, tâches de rousseur.
→ 3ème don : Peau dure (peau qui devient dure comme du granit)
→ Franche, directe, patiente, claustrophobe, sans attaches, combattante très expérimentée.
→ A toujours au minimum deux dagues et une rapière sur elle.

→ Surnom d'assassin : Éclair écarlate.

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 2 [6 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
419


MessageSujet: [2 Allune 1100] Entre Lotte et Gravorn |Killian|   Ven 6 Juil - 1:27

Entre Lotte et Gravorn – 2 Allune 1100, Lotte


Lotte, une petite ville nichée aux abords de la chaîne des Alles, baignant dans un pan étroit du Lac Prospère, à la frontière nord-est du Creux-Lac, à moins d’une heure du sol de Gravorn…
Lotte, qui avait acquis son nom de l’espèce de poissons la plus répandue s’agglutinant dans ce coin pauvre du Lac, regorgeant pourtant de mousses aquatiques fluorescentes, qui donnaient leur couleur aux poissons qui s’en nourrissaient.

Lotte, qui deux jours après la fête du renouveau, attirait toujours les foules, non pas pour les fêtards en retard, mais davantage parce que c’était à ce moment que le poisson fard remontait à la surface pour célébrer à sa façon le retour du Printemps. Et donc le moment de l’année où les Lottis en pêchaient le plus. Ce qui donnait lieu au Festin de Lotte. Un immense banquet durant lequel on dressait des tables de bois immenses en pleine rue, auxquelles on ajoutait des bancs tout autour, et sur lesquelles l’on retrouvait après la première pèche des plats de lottes surdimensionnés, cuisinés de toutes les façons possibles, accompagnées de légumes et de fruits, et du fameux vineux de lottes, une boisson faite d’alcool et de jus de poisson fermenté.

C’est là-bas que Keira se rendait, pour achever un contrat dont la cible n’avait pas respecté le délai. Elle savait de source sûre qu’elle trouverait sa victime sur place.
Aussi s’était-elle approchée des abords de la ville en pleine nuit, aux alentours de quatre heures du matin, guettant silencieusement, tapie dans l’ombre, l’arrivée du voyageur condamné qui avait pour habitude d’arriver avant l’aurore.

Elle avait loué une chambre dans une auberge du centre la veille et y avait laissé quelques affaires en tant que simple marchande venue profiter du spectacle de la pêche.
Elle était ressortie en pleine nuit, vêtue d’une longue cape gris anthracite, ses cheveux nattés dissimulés sous capuche, tout comme une partie de son visage, sur lequel elle avait posé son masque d’exécutrice. Deux dagues étaient accrochées à sa ceinture, prêtes à être dégainées pour abattre celui qui n’avait pas su honorer sa dette.

Ainsi attendait-elle, soldat de l’ombre attendant de faire son office, sans se douter un seul instant que cette nuit, elle pourrait peut-être à son tour devenir la proie…
Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Killian Sang-Blanc, cadet chez les Lames de Saphir, résident de Lackness Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Deviantart - Merwild

État d'Advictâme :
État transcendant

Informations sur le personnage :
- Amnésique total : première mémoire : Bellune 1099
- Toi est un Griffolet particulièrement attaché à Killian
- Killian est un ancien Sang-Visage (surnom : Le Veilleur, masque à composer)
- Killian est un Garde de Saphir - Grade : Cadet
- Métamorphose Partielle - une capacité qui permet au transcendant de changer des éléments de son physique : la couleur de ses cheveux, la couleur de sa peau, la forme de ses yeux etc. Il sera même capable de changer des parties de son corps pour des éléments animaux ex : changer ses ongles en griffes, se faire pousser des cornes sur la tête etc. Enfin, s’il po

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 5 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
527


MessageSujet: Re: [2 Allune 1100] Entre Lotte et Gravorn |Killian|   Ven 6 Juil - 17:39

Serge n’était pas exactement une compagnie que Killian qualifierai d’idéale, mais il y avait un certain réconfort dans le fait de ne pas être seul au milieu de la cohue et de la foule. Un instinct qu’il avait appris à écouter - au moins autant que la loi et la bonne conscience le lui permettaient - lui soufflait de ne pas être seul dans ce genre de circonstance. Pas s’il souhaitait éviter les altercations à tout le moins. Les gens avec un coup de trop dans le nez et en quête d’une bagarre s’en prenaient rarement à des personnes accompagnées. Bien qu’il soit clair que le bon sens fuyait ces gens au même rythme qu’ils enfilaient les pintes. Les chances de se retrouver impliqué dans une confrontation étaient moindres et Killian était prêt à prendre tout élément susceptible de lui assurer une bonne soirée au calme.

Sa patrouille s’était déroulée relativement bien, mais les altercations, bien que peu nombreuses n’en étaient pas moins rendues houleuses par l’alcool, l’esprit festif et le nombre croissants de voyageurs. Dont, techniquement, lui et Serge faisaient désormais parti. Serge était un citoyen lambda, rencontré sur le chemin et qui s’était montré un partenaire volubile. Si Killian n’était pas contre échanger quelques mots, Serge parlait pour deux et semblait préférer écouter le son de sa voix plutôt que d’entendre celle de Killian. Cela ressemblait parfois à l’attitude stressée d’une personne en proie à la nervosité, parlant pour couvrir sa peur.

Alors après tout pourquoi pas ?

Vêtu d’une tunique bleue simple et pratique, Killian était seulement armé d’une dague de bonne facture dissimulée judicieusement dans le creux de son dos et maintenue par la ceinture de son pantalon. Ses bottes cirées et entretenues étaient idéales pour la terre imbibée d’eau du village, lui permettant de garder un équilibre et surtout une bonne prise sur la terre détrempée. Une cape noire épaisse et confortable complétait son ensemble, le gardant au chaud et dissimulant la seule arme en sa possession. Lorsqu’il était uniquement armé d’une épée, la sensation d'inconfort et de vulnérabilité ne le quittait jamais, même lorsqu’il complétait son attirail de quelques armes supplémentaires, incluant des lames courtes. Mais ce soir, seulement armé d’une dague, Killian était confiant et serein. Preuve supplémentaire, s’il en était, de son habitude à manier les larmes. Une certitude parfois déconcertante et inquiétante, mais ce soir Killian refusait de se laisser entraîner dans cette direction.

Après tout, Killian n’était pas venu pour profiter de la compagnie douteuse de Serge, mais bien pour découvrir les environs, profiter de la fête qui battait son plein et goûter quelques plats typiques. Au moins autant que faire se peut.

Au cours de cette année, Killian avait découvert que certaines villes lui étaient familières, il connaissait les recoins pratiques de petits hameaux discrets et les raccourcis de villages obscures. Chaque patrouille recelait son petit quota de surprises et de découvertes. Principalement sur lui-même. Les architectures lui étaient familières, les allées sombres ne l’effrayaient pas et certaines lui étaient même connues. Qui qu’il ait été par le passé, Killian avait parcouru du chemin et connaissait plus de villes, villages et hameaux que la plupart des trois-lieutins.

Ce soir, Serge lui servirait de bouclier bruyant, une compagnie douteuse et peu agréable, mais non dépourvue d’utilité.

Je suis : Keira Daravyn, marchande de jour, sang-visage de nuit, résidente d'Embuscade Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Vari-Vigilante sur Deviantart

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
→ 1m75, 60kg, fine et musclée, cicatrices dans le dos.
→ Yeux bleus gris, longs cheveux roux, tâches de rousseur.
→ 3ème don : Peau dure (peau qui devient dure comme du granit)
→ Franche, directe, patiente, claustrophobe, sans attaches, combattante très expérimentée.
→ A toujours au minimum deux dagues et une rapière sur elle.

→ Surnom d'assassin : Éclair écarlate.

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 2 [6 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
419


MessageSujet: Re: [2 Allune 1100] Entre Lotte et Gravorn |Killian|   Mer 11 Juil - 22:10

Entre Lotte et Gravorn – 2 Allune 1100, Lotte


Elle était adossée derrière un tronc d’arbre quand elle avait perçu des éclats de voix. Ils semblaient encore assez éloignés, mais assez forts pour qu’elle daigne se mouvoir dans l’ombre pour porter un regard vers leur détenteur. Au singulier, oui, puisqu’elle n’avait entendu que la voix tonitruante de Serge, qui beuglait plus qu’il ne parlait, ou riait, allez savoir. Dans tous les cas, malgré la pénombre, elle ne tarda pas à reconnaître sa cible. Après l’avoir espionné pendant plusieurs jours deux mois auparavant, il était difficile d’oublier ses intonations gutturales très… primitives. À croire qu’il avait un peu trop fumé de fleurs d’Orkann couplées à des feuilles de tabac.

Dans tous les cas, elle se rendit rapidement compte qu’il n’était pas tout seul sur le sentier. Elle ne visualisait pas bien son compagnon de route, mais elle discernait sa silhouette se mouvoir à ses côtés. Un contretemps qu’elle avait bien entendu pris en compte dans son plan, puisque n’importe qui se rendant à la fête de la Lotte risquait d’être accompagné. Seulement, elle ne pouvait pas se permettre de le laisser filer tranquillement jusqu’à la ville pour tenter de l’y retrouver la nuit suivante. L’abattre dans un lieu public serait un risque inutile. Si elle suivait sa logique annuelle, il resterait à Lotte pendant cinq jours avant de repartir d’où il venait. Elle n’aurait donc pas de meilleure chance que cette nuit. Sauf si elle attendait cinq jours de plus. Mais une autre obligation la contraignait d’être repartie au petit matin du 4.

Priorité numéro une, l’éloigner du regard de son congénère pendant un laps de temps suffisant pour le tuer. Sans se faire voir, et sans se faire entendre. Avant de rejoindre de manière toute aussi invisible le centre de la ville pour rentrer incognito à l’auberge où elle avait loué la chambre.

Gageant qu’ils poursuivraient leur route droit devant, elle avait déposé un peu plus loin des lieutons espacés d’un mètre chacun en guise d’appât. Une technique des plus stupides si l’on y songeait, et qui avait pourtant porté ses fruits par trois fois. La sème de pièces continuait jusqu’à l’arrière d’un buisson, derrière lequel une bourse dégueulante l’attendait. Et bien évidemment, il tomba tout de suite dans le panneau.

MAIS ! Regarde-moi ça ! Y’en a d’autres là-bas ! AH, premier arrivé, premier serviiiiii ! avait-il braillé avec enthousiasme (et provocation ?) avant de se précipiter dans le piège.

Et une fois accroupi derrière le buisson, elle avait murmuré en un souffle à peine audible : Serge.

Le bruit d’une lame que l’on tire de son fourreau s’était peut-être fait entendre, mais c’était davantage le tintement des pièces qui se regroupent dans la bourse qui avait résonné. Serge venait d’être abattu d’un coup de dague habile entre deux cervicales qui avait éteint ses perceptions avant d’endommager en quelques secondes son cerveau pour faire cesser son cœur de battre.

Quant à l’Eclair Sanglant, elle s’était simplement éloignée sans précipitation, avec lenteur même, pour conserver cette discrétion. Une fois qu’elle serait assez loin du compagnon de route, elle pourrait accélérer le rythme.
Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Killian Sang-Blanc, cadet chez les Lames de Saphir, résident de Lackness Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Deviantart - Merwild

État d'Advictâme :
État transcendant

Informations sur le personnage :
- Amnésique total : première mémoire : Bellune 1099
- Toi est un Griffolet particulièrement attaché à Killian
- Killian est un ancien Sang-Visage (surnom : Le Veilleur, masque à composer)
- Killian est un Garde de Saphir - Grade : Cadet
- Métamorphose Partielle - une capacité qui permet au transcendant de changer des éléments de son physique : la couleur de ses cheveux, la couleur de sa peau, la forme de ses yeux etc. Il sera même capable de changer des parties de son corps pour des éléments animaux ex : changer ses ongles en griffes, se faire pousser des cornes sur la tête etc. Enfin, s’il po

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 5 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
527


MessageSujet: Re: [2 Allune 1100] Entre Lotte et Gravorn |Killian|   Jeu 12 Juil - 17:46

Revenir d’Omble, village voisin de Lotte, prenait bien plus de temps que nécessaire. Aux alentours d’une heure du matin, déjà bien amoché par au moins une pinte de trop, Serge avait décidé qu’un petit détour par le village de Pagre était une idée de génie. A l’instar de Lotte, Omble proposait des plats particuliers imaginé à partir du poisson dont le village portait le nom. Outre l’ambiance festive, les danses et l’humeur ravie de la plupart des fêtards, Killian devait avouer que les quelques mets auxquels il avait eut le temps de goûter valaient le détour. Serge l’avait donc traîné là-bas pour deux à trois heures, papillonnant d’un groupe de fêtards à un autre, buvant dans la pinte du voisin comme d’autre piquaient dans l’assiette d’un bon ami. Serge était sans gêne, enthousiaste et décidé à prendre son pied, peu importait les conséquences.

Fatigué de devoir jouer les gardes du corps, Killian finit par attraper son malheureux compagnon par le dos de la chemise et le convaincre de revenir à Lotte. En toute honnêteté, à plus d’une occasion Killian avait eut l’idée de foutre le camp et d’aller profiter d’un peu de tranquillité, loin de l’exubérance de Serge, mais l’impression persistante qu’il ne retrouverait pas Serge vivant s’il le laissait empêchait Killian de mettre les voiles.

Serge marchait en tête, le pas incertain et la posture vacillante, parlant assez fort pour être entendu à une vingtaine de mètre à la ronde, troublant le calme plat de la nuit. Quand Serge s’arrêta soudainement, manquant de perdre l’équilibre, et se pencha pour ramasser quelque chose, Killian s’inquiéta de devoir ramasser le type et le porter sur le reste du chemin. Un ivrogne qui se penche est un ivrogne qui s'épanche. Fort heureusement Serge parvint à se redresser sans effectuer davantage qu’un pas en arrière, battant l’air d’un bras et tenant l’autre à hauteur des yeux afin de jauger sa trouvaille.

“Killian ! Regarde ! J’ai trouvé un lieuton !”

Dissimulant son exaspération et son total désintérêt, poursuivant son chemin et rattrapant Serge, Killian murmura tout bas, sarcastique : “Te voilà riche.” Serge lui jeta un coup d’oeil, plissant les yeux, mais Killian resta parfaitement neutre, lui rendant son regard sans exprimer autre chose qu’un calme placide. Haussant les épaules et probablement rangeant les marmonnements du jeune homme dans un coin de son esprit pour l’oublier au plus vite, Serge tourna les talons mais avant même d’avoir esquissé un pas, s’empressa de brailler avec l’air excité d’un gamin :

“MAIS ! Regarde-moi ça ! Y’en a d’autres là-bas ! AH, premier arrivé, premier serviiiiii !”

Levant les yeux au ciel, Killian laissa Serge se précipiter. L’argent, bien qu’important, ne faisait pas exactement parti de ses priorités.

Killian fronça soudain les sourcils, braquant instantanément ses yeux sur l’ombre lointaine de l’ivrogne empressé. L’argent ne poussait pas et rares étaient les occasions où les lieutons se trouvaient à même le sol sans une raison, rarement la meilleure. Soufflant par le nez et se dirigeant à grandes enjambées vers le bosquet d’arbre où Serge avait disparu, Killian entendit le bruit sourd d’un corps plus qu’il ne vit quoique ce soit. Le tintement des pièces qui s’entrechoquent, un joli son qui n’augurait rien de bon.

Murmurant des imprécations, il accéléra sans se précipiter. Contournant l’arbre le plus proche, genoux fléchis et mains ouvertes, analysant l’environnement et tirant des conclusions instantanées, Killian s’approcha jusqu’à pouvoir avoir une vue imprenable sur Serge. Le corps était effondré sur le côté.

Killian s’accroupit, touchant du bout des doigts la plaie qui ornait la nuque du mort. Au moins Serge n’avait pas souffert. Piètre consolation.

La nuit et les ombres jetées par les arbres rendaient difficile l’observation du terrain. Killian s’approcha doucement, à croupetons, hyper conscient de la présence dure et rassurante de la dague calée dans le creux de son dos. Peu soucieux de sa cape traînant au sol et probablement s’imprégnant de sang, il observa les détails et trouva ce qu’il cherchait.

Une piste.

Consciencieux et patient, Killian suivit la piste. La personne qui le précédait était légère sur ses pieds et, tout comme lui, dépourvu d’empressement. Les branches, sur son passage, ne s’étaient pas toutes brisées. Les indices étaient maigres et à plus d’une reprise Killian eut à s’arrêter, les traces lui faisant défaut et la traque nécessitant patience et prudence. L’empressement et la précipitation ne serviraient qu’à le mettre en défaut. Contrôle et maîtrise de soi.

Poursuivant résolument son avancée, Killian déboucha de l’autre côté du bosquet et, droit devant, se trouvait une forme sombre encapuchonnée. La lumière de la lune cascadait sur la longue cape grise. Difficile de déterminer le genre de l’assassin. La finesse générale pouvait aussi bien appartenir à un homme qu’à une femme, le matériau épais de la cape dissimulait toute courbe révélatrice.

Se redressant de toute sa taille, tout en gardant une posture flexible lui permettant d’esquiver en cas d’assaut, Killian prit la parole, interpellant l’inconnu :

Assassiner un homme en présence d’une Lame de Saphir n’est pas ce que j'appellerai faire preuve d’intelligence. Rendez-vous et nul mal ne vous sera infligé. Débattez-vous, et je serai forcé de faire usage de la force.

Killian plissa les lèvres, attentif et alerte, observant chaque détail que le peu de luminosité lui offrait. Qu’importe le déroulement, Killian était prêt.
Je suis : Keira Daravyn, marchande de jour, sang-visage de nuit, résidente d'Embuscade Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Vari-Vigilante sur Deviantart

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
→ 1m75, 60kg, fine et musclée, cicatrices dans le dos.
→ Yeux bleus gris, longs cheveux roux, tâches de rousseur.
→ 3ème don : Peau dure (peau qui devient dure comme du granit)
→ Franche, directe, patiente, claustrophobe, sans attaches, combattante très expérimentée.
→ A toujours au minimum deux dagues et une rapière sur elle.

→ Surnom d'assassin : Éclair écarlate.

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 2 [6 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
419


MessageSujet: Re: [2 Allune 1100] Entre Lotte et Gravorn |Killian|   Dim 15 Juil - 15:27

Entre Lotte et Gravorn – 2 Allune 1100, Lotte


Il l’avait suivie. Pourquoi avait-il fallu qu’il la suive ? Que croyait pouvoir faire cet homme contre un assassin des Sang-visages que l’on avait formé depuis l’enfance à exécuter ? À moins, que ce ne soit pas un homme banal parmi tant d’autres. C’est avec l’éventualité d’être tombée sur un mercenaire que Serge aurait très bien engager en vue de représailles que K poursuivait son chemin, toujours avec silence et de manière méthodique.

Mais malgré toute la prudence dont elle fit preuve, elle dut se contraindre à s’arrêter, alors que son poursuivant sortait lui-même du bosquet, à quelques mètres derrière elle.
Immobile, presque de dos, elle ne le voyait pas encore, de la même façon que lui ne pouvait pas encore apercevoir son masque. Tout en l’écoutant, elle avait commencé à préparer sa gorge en faisant de légères contractions, afin de transformer momentanément sa voix de manière plus grave.

Sous le masque, ses traits s’étaient froncés, alors qu’elle entamait un tiers de tour pour se retrouver face à lui. Une Lame de Saphir. Cela expliquait pourquoi il l’avait suivie avec tant de hargne. Voilà qui risquait de compliquer sa tâche.

Cet homme avait une dette à régler, c’est chose faite à présent, répondit-elle d’abord, le timbre de sa voix féminine mué comme elle avait pris l’habitude de le faire lorsqu’elle portait le masque.

Oh, elle avait bien pris en compte sa menace, mais elle n’avait pas l’intention de prendre une autre âme cette nuit.

Je ne prends que les vies que l’on me donne. Ne m’obligez pas à prendre la vôtre par acte de bravoure inconsidéré, ajouta-t-elle, portant la paume sur la garde d’une de ses rapières.

Elle le jaugea d’un regard invisible derrière son masque à l’éclair écarlate, et lui tourna le dos, prête à rejoindre un nouveau recoin du petit bois pour s’en aller.
Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Killian Sang-Blanc, cadet chez les Lames de Saphir, résident de Lackness Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Deviantart - Merwild

État d'Advictâme :
État transcendant

Informations sur le personnage :
- Amnésique total : première mémoire : Bellune 1099
- Toi est un Griffolet particulièrement attaché à Killian
- Killian est un ancien Sang-Visage (surnom : Le Veilleur, masque à composer)
- Killian est un Garde de Saphir - Grade : Cadet
- Métamorphose Partielle - une capacité qui permet au transcendant de changer des éléments de son physique : la couleur de ses cheveux, la couleur de sa peau, la forme de ses yeux etc. Il sera même capable de changer des parties de son corps pour des éléments animaux ex : changer ses ongles en griffes, se faire pousser des cornes sur la tête etc. Enfin, s’il po

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 5 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
527


MessageSujet: Re: [2 Allune 1100] Entre Lotte et Gravorn |Killian|   Dim 15 Juil - 17:11

La vue du masque figea le sang dans les veines de Killian. Sang-Visage. Par Nâame et Kamaâl, pour une fois qu’il prenait une soirée pour se détendre avec dans l’idée de passer du bon temps, non seulement la personne qui l’avait accompagné avait été assassinée alors qu’il se tenait à moins de quelques pas de là, mais en plus l’assassin n’était pas un simple coupe-gorge mais l’un des fameux assassins au masque blanc couvert d’un marquage de sang.

Pour Killian, la résolution était un état d’esprit permanent, savoir ce qu’il devait faire, quel était son devoir, la marche à suivre. Il n’était pas question de faire demi-tour et feindre n’avoir rien vu, rien entendu. Inconcevable, pour lui, de tourner les talons et de fuir, peu importe combien l’assassin avait bien plus de chance que lui de sortir vainqueur d’un affrontement. Il n’avait rien de plus qu’une dague, longue et effilée, d’excellente facture, mais ce n’était qu’une dague et bien qu’il sache se battre, il doutait que ses compétences soient à la hauteur d’un de ces meurtriers mythiques.

Désabusé par la réponse, quoique logique et raisonnable, de l’assassin, Killian souffla, exaspéré. Evidemment que Serge avait une foutue dette et évidemment que l’incapable n’avait pas été foutu de faire ce que les Sang-Visages lui avaient conseillé de faire afin de régler sa date.

Aux secondes paroles en revanche, Killian laissa éclater un bref rire sans joie, le pli de sa bouche, mécontent et dur.

C’est tout considéré,” dit-il, froidement. Faisant quelques pas en avant sans pour autant baisser sa garde, il suivit la silhouette encapuchonnée, la voix distordue n’indiquant ni homme, ni femme. Affectant une intonation curieuse et venimeuse, il poursuivit : “Que stipulent vos règles en ce qui concerne la loi ? En assassinant cet homme, c’est une dette à la société et à la justice que vous devez, qu’en est-il de cette dette ?”

Quoique Serge ne pouvait pas avoir contribué des masses. C’était une vie prise, la flamme d’une bougie soufflée avant l’heure. La pierre de Serge s’était éteinte par la décision d’un autre, non pas en réponse de l’appel des Terres Célestes. C’était un crime. Et si le travail de l’assassin était de s’assurer que les dettes étaient payées, celui de Killian était d’offrir la sécurité et la protection, de ramener les criminels afin d’être jugés.

Il poursuivit la silhouette, couvrant rapidement les quelques mètres les séparant, chaque foulée leste et silencieuse. Il ne sortirait pas sa dague, pas tout de suite. L’élément de surprise pourrait lui sauver la vie, surtout dans un affrontement contre un assassin qui avait fait de sa vie celle d’apporter la mort. L’étranger avait refusé de se rendre, Killian n’avait d’autre choix que d’intervenir et espérer s’en sortir vivant.
Je suis : Keira Daravyn, marchande de jour, sang-visage de nuit, résidente d'Embuscade Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Vari-Vigilante sur Deviantart

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
→ 1m75, 60kg, fine et musclée, cicatrices dans le dos.
→ Yeux bleus gris, longs cheveux roux, tâches de rousseur.
→ 3ème don : Peau dure (peau qui devient dure comme du granit)
→ Franche, directe, patiente, claustrophobe, sans attaches, combattante très expérimentée.
→ A toujours au minimum deux dagues et une rapière sur elle.

→ Surnom d'assassin : Éclair écarlate.

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 2 [6 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
419


MessageSujet: Re: [2 Allune 1100] Entre Lotte et Gravorn |Killian|   Lun 16 Juil - 23:37

Entre Lotte et Gravorn – 2 Allune 1100, Lotte


Considéré, mais inconsidéré. Il ne fallait pourtant pas beaucoup d’intelligence pour comprendre qu’elle lui laissait là l’occasion de tourner les talons sans dommage. Mais non, fidèle à son sermon comme elle l’était au sien, la Lame avait choisi de poursuivre sur sa route, marchant dans ses pas plus vite qu’elle ne déposait ses propres empruntes au sol.

L’intonation suivante ne coupa pas cours à son élan de balade, mais un mouvement à peine visible sembla mouvoir ses épaules qui se haussèrent brièvement. Elle règlerait sans doute sa dette un jour, oui.

Ma dette s’alourdit un peu plus à chaque saison, et devra être payée un jour ou l’autre, répondit-elle sans se retourner, presque sur le ton de la conversation, s’efforçant de forcer dans les graves de sa voix.

Elle n’eut pas l’occasion de poursuivre tout de suite, puisqu’elle l’avait senti, malgré toute la prudence et l’agilité dont il avait fait preuve, elle l’avait senti se glisser derrière elle. Et alors qu’il avait tenté de saisir son poignet aléatoirement contre un pan de la cape, elle avait fait volte-face en dégainant l’une de ses dagues en guise de dissuasion. Ce qui avait eu pour effet de le faire reculer avec bien plus d’adresse que ce à quoi elle s’était attendue. Avant qu’il ne charge tout aussi rapidement de nouveau.

Derrière le masque, ses sourcils s’étaient froncés, et malgré son audace, elle n’avait pas attendu de se laisser totalement surprendre pour se mouvoir à son tour, se décalant de côté pour le contourner habilement. À deux mètres à peine, afin d’annihiler toute nouvelle tentative, elle avait cette fois-ci dégainé de sous sa cape l’une de ses rapières, permettant de le tenir en respect avec bien plus de distance.

Ma dette sera malheureusement pour vous sûrement payée à un autre Sang-visage, c’est la finalité logique à ma vie qu’ils détiennent déjà. Je vous le redemande : Ne m’obligez pas à prendre la vôtre inutilement.

Elle avait murmuré cette fois-ci, pour le contraindre à se concentrer d’abord sur ses mots plutôt que sur ses gestes. Il était difficile de conserver les graves à voix basse, aussi sa voix s’était-elle plus éclaircie malgré le caractère confidentiel de son souffle, révélant ses notes féminines. Et malgré l’ambiance hostile de la situation, il avait flotté comme une brise de sincérité glissant sur ses lèvres.
Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Je précise que les permissions que j’ai prisses par rapport à Killian ont été vues au préalable avec le joueur.
Je suis : Killian Sang-Blanc, cadet chez les Lames de Saphir, résident de Lackness Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Deviantart - Merwild

État d'Advictâme :
État transcendant

Informations sur le personnage :
- Amnésique total : première mémoire : Bellune 1099
- Toi est un Griffolet particulièrement attaché à Killian
- Killian est un ancien Sang-Visage (surnom : Le Veilleur, masque à composer)
- Killian est un Garde de Saphir - Grade : Cadet
- Métamorphose Partielle - une capacité qui permet au transcendant de changer des éléments de son physique : la couleur de ses cheveux, la couleur de sa peau, la forme de ses yeux etc. Il sera même capable de changer des parties de son corps pour des éléments animaux ex : changer ses ongles en griffes, se faire pousser des cornes sur la tête etc. Enfin, s’il po

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 5 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
527


MessageSujet: Re: [2 Allune 1100] Entre Lotte et Gravorn |Killian|   Jeu 19 Juil - 22:04

La prompte volte face de l’inconnu aurait dû le surprendre. Il y avait comme une certitude, quelque part au milieu du bordel qu’était devenu l’existence de Killian depuis qu’il s’était réveillé dans la chambre d’ami de Liam. Pourtant, la notion même de surprise ne l'effleura même pas. Instinctivement, sans même ressentir la pointe vive de l’inquiétude en voyant la lame fendre l’air, Killian esquiva. Pas d'hésitation dans le placement de ses pieds, aucun risque de les emmêler dans sa précipitation, tout était calculé, comme répété des centaines, des milliers de fois.

Rassuré et confiant dans ses aptitudes, conscient qu’il avait peut-être plus de chances de s’en tirer vivant qu’il ne l’avait initialement imaginé, Killian revint à l’assaut sans laisser l’occasion à son opposant de prendre du recul, de profiter de son écart.

Killian avait conscience que ses compétences au corps à corps dépassait le cadre des connaissances d’un citoyen lambda. Liam le lui avait fait remarquer à plus d’une occasion et Killian n’était pas étranger aux froncements de sourcils soucieux et à l’expression sombre que prenait Liam quand il pensait que Killian ne le voyait pas. Ces regards, contrairement aux lames effilées comme celle désormais détenue par son opposant, suscitaient la peur.

L’inconnu dansa hors de portée et Killian eut enfin une vision un peu plus claire de la personne à qui il avait à faire. L’inconnu prenait un “e” et la silhouette gracile bien que puissante indiquait une adversaire à ne pas prendre à la légère. Bien que le masque en lui-même suffisait. Tout comme la rapière à la longue et fine lame, arme vive et dangereuse et Killian réprima une grimace irritée. Les épées permettaient de garder un adversaire à distance tout en infligeant des blessures conséquentes, les rapières étaient parfaitement adaptées à la morphologie de la femme. Elle disposait également d’une dague, ainsi que la probabilité de quelques autres armes dissimulées de part et d’autres de son corps.

Aux paroles murmurées, Killian se contenta d’un haussement d’épaules, peu touché par sa demande bien qu’appréciant le sentiment les motivants.

“J’entends tes mots mais nous sommes dans une impasse. Ton travail est d’accomplir des contrats visant à prendre des vies, le mien est d’arrêter les gens comme toi. “

Sortir sa dague, à cet instant, serait aussi inutile que stupide. Hormis l’éventualité de pouvoir parer une attaque, le seul résultat qu’il pouvait voir était la révélation d’un élément de surprise on ne peut plus précieux considérant la situation. Se départir d’un atout, dont il pourrait regretter de l’avoir dévoiler si vite dans le jeu.

Conscient que s’élancer à mains nues dans un affrontement impliquant au moins une rapière et une dague était fou, pour ne pas dire stupide et inconsidéré, pour reprendre les mots de la Sang-Visage. Mais il y avait une froide certitude, au coeur même de Killian. Dure comme de l’acier travaillé à la perfection, tranchante comme une lame aiguisée pour tailler le vent. Il n’était pas seulement bon, pour un Garde de Saphir. Il était excellent. Et là où bon nombre de ses camarades s'arrêterait aux limites du fair-play, lui les enjambait sans un regard en arrière.

Soudain, utilisant une impulsion brusque et inattendue, Killian se jeta en avant, souple et agile sur ses pieds, rapide et gardant une concentration à toute épreuve. Au premier geste de la femme, il se glisserait sous la lame. Le but du jeu était de se rapprocher et de rendre la rapière inutile et encombrante. Alors se poserait le problème de la dague mais Killian était un adepte de ces lames et s’il savait s’en servir à merveille, il en connaissait également chaque inconvénient, chaque tactique pour contrer leur utilisateur.
Je suis : Keira Daravyn, marchande de jour, sang-visage de nuit, résidente d'Embuscade Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Vari-Vigilante sur Deviantart

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
→ 1m75, 60kg, fine et musclée, cicatrices dans le dos.
→ Yeux bleus gris, longs cheveux roux, tâches de rousseur.
→ 3ème don : Peau dure (peau qui devient dure comme du granit)
→ Franche, directe, patiente, claustrophobe, sans attaches, combattante très expérimentée.
→ A toujours au minimum deux dagues et une rapière sur elle.

→ Surnom d'assassin : Éclair écarlate.

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 2 [6 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
419


MessageSujet: Re: [2 Allune 1100] Entre Lotte et Gravorn |Killian|   Sam 21 Juil - 19:48

Entre Lotte et Gravorn – 2 Allune 1100, Lotte


Les yeux dissimulés sous le masque, malgré les fentes prévues pour une bonne vision, le fixaient avec une attention qu’il n’aurait sans doute pas remarquée. Son regard se concentra davantage aux mots qu’il débita. En guise de réponse, d’abord le silence. C’était la Lame de Saphir qui les mettait volontairement dans une impasse, elle n’avait fait que lui proposer plusieurs issues. Qu’il avait directement condamnées par la parole. Elle aurait pu alors simplement fuir, rengainer sa rapière pour s’échapper entre les arbres jusqu’à le semer dans la nuit.

Mais il fit de nouveau preuve d’audace – et de stupidité ? – en fonçant banalement vers elle. Se jeter à corps perdu vers sa lame aurait été plus exact. Attendait-il seulement qu’elle initie un mouvement de recul, ou pensait-il sérieusement qu’il échapperait facilement à un possible coup mortel ? Elle soupira.
Aucun n’aurait de réponse à cette question. La rapière n’avait été dégainée que pour l’intimider et le convaincre de garder ses distances. Puisqu’il avait réduit leur écart à un état presque inexistant, elle lâcha la rapière qui tomba au sol plutôt que d’asséner un coup d’estoc.

Et resta sur place, se contentant seulement de relever les bras en guise de parade pour amortir le choc du contact.

Tu ne me laisses pas le choix, avait-elle soufflé alors que son bras gauche s’étendait le long du flanc du Garde pour lui permettre de se dérober sur le côté.

Un nouveau pas de côté, pendant lequel elle fit s’élever la rapière du bout du pied glissé sous la lame. Elle récupéra l’arme d’une main habile fermement posée à la garde avant de la remettre dans son fourreau. Elle risquait de le blesser gravement à coup sûr si elle conservait l’une de ses tranchantes. Elle n’y tenait pas. Personne n’en avait fait la demande contractuelle.

Restant en mouvement pour ne pas lui laisser une nouvelle occasion de lui foncer dessus comme un animal fou, elle détacha les cordes sur ses deux épaules pour laisser tomber sa cape. N’en restait que le capuchon, qui pouvait être conservé sans la traine de tissus. Cela lui permettait de ne pas laisser entrevoir la forme de sa tête ainsi que la couleur de ses cheveux – même s’il faisait nuit, savait-on jamais. La cape échouée au sol dévoila en revanche la silhouette de la jeune femme. Ses courbes étaient soulignées de cuir souple sombre qui épousait savamment ses formes. Deux ceintures entouraient sa taille, plusieurs fourreaux y étaient accrochés. Deux dagues, deux rapières. Qu’elle n’utiliserait pas.

Tâchons de te rendre un peu moins sourd dans ce cas, lança-t-elle alors en provoquant davantage l’homme d’un signe de l’index l’invitant à venir danser.
Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Killian Sang-Blanc, cadet chez les Lames de Saphir, résident de Lackness Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Deviantart - Merwild

État d'Advictâme :
État transcendant

Informations sur le personnage :
- Amnésique total : première mémoire : Bellune 1099
- Toi est un Griffolet particulièrement attaché à Killian
- Killian est un ancien Sang-Visage (surnom : Le Veilleur, masque à composer)
- Killian est un Garde de Saphir - Grade : Cadet
- Métamorphose Partielle - une capacité qui permet au transcendant de changer des éléments de son physique : la couleur de ses cheveux, la couleur de sa peau, la forme de ses yeux etc. Il sera même capable de changer des parties de son corps pour des éléments animaux ex : changer ses ongles en griffes, se faire pousser des cornes sur la tête etc. Enfin, s’il po

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 5 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
527


MessageSujet: Re: [2 Allune 1100] Entre Lotte et Gravorn |Killian|   Dim 22 Juil - 22:29

Il y avait comme une certaine satisfaction dans le simple fait de foncer, à priori tête baissée, vers une personne tenant une lame. Rien de plus surpris qu’un escrimeur prit au dépourvu par un attaquant capable de se glisser le long d’une lame fendant l’air, de surprendre l’escrimeur en se retrouvant soudain avec un adversaire bien plus proche que prévu. Mais Killian fut celui surprit, cette fois-ci. La femme lâcha sa rapière sans autre forme de procès et l’éclair de colère qui lui frappa la poitrine fut au moins aussi déconcertante que le geste de la Sang-Visage.

Définitivement pas envie de l’abattre, donc. Il n’y avait peut-être pas beaucoup de mystère là-dessous, aucun contrat sur la tête de Killian - aucun à sa connaissance, en tout cas, ce qui ne voulait pas dire grand chose considérant l’énorme abysse que représentait sa mémoire. Ce qui signifiait ni argent, ni intérêt à mettre fin à son existence. La conscience que l’appât du gain n’était pas la raison d’agir des Sang-Visages, en revanche, n’était pas quelque chose qu’il était supposé savoir. Cet affrontement alors aussi bien se dérouler sur le terrain psychologique que physique. Il y avait comme une guerre entre un instinct provenant d’une vie antérieure, celle qu’il possédait avant de perdre la mémoire, et sa conscience actuelle et présente. Son devoir était de l’arrêter, son instinct n’était absolument pas affecté par la situation, semblant même lui recommander de la laisser partir. Ce n’était ni son combat, ni une nécessité.

C’était surtout le bordel.

Elle parra son attaque sans trop d’effort, coulant sur le côté avec aisance et une part, sombre, de Killian ne souhaitait rien moins que ronronner de satisfaction.

Elle rengaina son arme et cette fois-ci, il lutta contre l’envie de rouler des yeux. A l’image de ses mots, elle avait tenté de le dissuader en présentant une arme longue et éclatante. Une menace évidente destinée à le faire reculer. Killian demeura neutre et impassible, le visage fermé, mais il n’en ressentait pas moins l’envie de grimacer. Elle ne le prenait pas au sérieux. Ce qu’il ne pouvait pas lui reprocher mais était particulièrement ennuyeux. Une perte de temps. La cape tomba au sol et l’incompréhension le gagna à nouveau. Le vêtement était une parfaite occasion de déstabiliser un adversaire, un outil aussi pratique que de la poussière jeté aux yeux. Cela pouvait également se retourner contre l’utilisateur, cependant.

Killian renifla, l’ombre d’un sourire courbant ses lèvres tandis qu’il se mit en position. Un dialogue de sourds. “Et prétentieuse avec ça…

Liam allait lui botter le cul lorsque Killian allait lui raconter ça, s’il s’en sortait vivant pour le dire, évidemment.

L’engagement se fit de la même façon que la plupart : un test, un premier coup jeté comme une tentative de jauger et la réaction lança le reste. Killian bougeait avec l’aisance de l’habitude, mouvements comme répétés jusqu’à l’épuisement et engrainé dans la mémoire musculaire comme une partition de musique. A la première occasion, il la surprendrait. Si elle avait décidé de ne pas faire usage de ses armes, du moins pour l’instant, il ne pouvait pas en dire autant.
Je suis : Keira Daravyn, marchande de jour, sang-visage de nuit, résidente d'Embuscade Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Vari-Vigilante sur Deviantart

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
→ 1m75, 60kg, fine et musclée, cicatrices dans le dos.
→ Yeux bleus gris, longs cheveux roux, tâches de rousseur.
→ 3ème don : Peau dure (peau qui devient dure comme du granit)
→ Franche, directe, patiente, claustrophobe, sans attaches, combattante très expérimentée.
→ A toujours au minimum deux dagues et une rapière sur elle.

→ Surnom d'assassin : Éclair écarlate.

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 2 [6 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
419


MessageSujet: Re: [2 Allune 1100] Entre Lotte et Gravorn |Killian|   Mar 24 Juil - 23:20

Entre Lotte et Gravorn – 2 Allune 1100, Lotte


Ce n’était pas l’argent qui motivait ses choix. Elle en avait suffisamment pour couvrir les dépenses qu’elle avait besoin de faire. Keira ne tuait pas par plaisir, simplement par nécessité. Un contrat non honoré représentait une nécessité. Jusqu’à présent, elle n’avait jamais tué personne en dehors de ceux qu’on lui avait imposé. Elle appartenait aux Sang-Visages, elle n’avait simplement pas le choix. Mais ça, c’était quelque chose que la Lame ne pouvait sans doute pas comprendre. Et comment lui en vouloir après tout ? Chacun avait son rôle à jouer, et chacun devait rester à sa place.

Si cette leçon permettait à l’homme d’éviter de se faire tuer plus tard par l’un de ses comparses, elle n’aurait pas tout perdu. En attendant, elle avait esquissé un sourire en coin invisible sous le masque. Prétentieuse ? Pas vraiment. Mais puisqu’il ne s’agissait apparemment que d’un simple Garde de Saphir très bien entraîné, elle savait qu’elle s’en sortirait. C’était une certitude pour elle, elle ne voyait pas d’autre issue. Elle ne le permettrait pas.

Elle le laissa engager, se contentant d’esquiver de nouveau. Puis à chaque nouvelle tentative, elle ne fit que parer, sans chercher à lui rendre ses coups. Pour le moment.
Ils continuèrent ainsi pendant plusieurs minutes. Le Garde tenait le rythme, et il se battait bien, rusant de mouvements différents pour tenter de la surprendre et de l’atteindre. C’en devenait presque plaisant, et s’il avait eu une épée, elle aurait peut-être apprécié de jouter aussi à l’arme blanche.

Mais il n’avait qu’une lame courte, contrairement à elle. Et toujours contrairement à elle, il décida à un moment de s’en servir. Elle avait trouvé étrange au début qu’il n’ait a priori pas d’arme sur lui, et peut-être avait-elle omis, l’espace de quelques secondes, l’idée qu’il puisse lui aussi dissimuler un atout dans son dos. Aussi évita-t-elle de justesse un premier coup de dague. Quant au second, elle avait sorti l’une de ses dagues à son tour pour parer l’attaque. Et tout alla très vite après ça.

Ils échangèrent plusieurs coups filants, l’un de ceux du Garde réussit même à la toucher, laissant une estafilade rougeoyante sur son avant-bras. Mais au énième coup porté, la sang-visage contra la lame fine et repoussa le bras pourfendeur du Saphir jusqu’à glisser en-dessous pour se faufiler dans son dos. Dès l’instant où elle fut derrière lui, sa propre lame embrassait sans passion la gorge de l’homme, menaçant toutefois d’y apposer un baiser mortel.

Tu as perdu, murmura-t-elle à son oreille à travers le masque, immobile.

Donne-moi ta parole qu’une fois que je me serais écartée, tu me laisseras partir. Je ne me montrerai pas si conciliante une seconde fois.
Information lancers de dés : Information hors-RP :
Le contre de la dague a été soumis au dé de Hasard.
J’espère que ça t’ira ! Vraiment, si quelque chose te gêne, n’hésite pas à me laisser un petit mot sur Discord !
Je suis : Killian Sang-Blanc, cadet chez les Lames de Saphir, résident de Lackness Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Deviantart - Merwild

État d'Advictâme :
État transcendant

Informations sur le personnage :
- Amnésique total : première mémoire : Bellune 1099
- Toi est un Griffolet particulièrement attaché à Killian
- Killian est un ancien Sang-Visage (surnom : Le Veilleur, masque à composer)
- Killian est un Garde de Saphir - Grade : Cadet
- Métamorphose Partielle - une capacité qui permet au transcendant de changer des éléments de son physique : la couleur de ses cheveux, la couleur de sa peau, la forme de ses yeux etc. Il sera même capable de changer des parties de son corps pour des éléments animaux ex : changer ses ongles en griffes, se faire pousser des cornes sur la tête etc. Enfin, s’il po

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 5 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
527


MessageSujet: Re: [2 Allune 1100] Entre Lotte et Gravorn |Killian|   Dim 5 Aoû - 22:07

Entre Lotte et Gravorn - Le 2 Allune 1100, village de Lotte


Killian ne pouvait trouver aucune excuse à son erreur. La jeune femme para son coup et se glissa sous son bras, fluide et rapide. Un cours d’eau ruisselant autour de l’obstacle, l’aisance du naturel. La lame se glissa sur sa peau, effilée et sans douleur, menaçant d’ouvrir sa gorge mais s’y refusant, pour le moment. L’idée d’épaissir sa peau au point de la rendre difficile à pénétrer, comme le cuir écailleux d’un crocodile lui traversa l’esprit mais Killian la repoussa. Au même titre que celle de parer son dos d’épines dorsales à l’image du porc-épic et de menacer l’assassin en retour.

Sous sa peau, dans son sang, l’Advictâme du transcendant chantait sa préparation, proposant sa solution naturelle mais il y avait tant et plus qu’une satisfaction immédiate. C’était aussi courir le risque de la tuer, c’était courir le risque de mourir, et la précipitation n’était pas une chose que l’on pouvait mettre au compte de la Lame de Saphir. Ca, au moins, il en avait connaissance à défaut d’en savoir davantage sur lui-même.

Aux mots soufflés à son oreille, en revanche, Killian découvrit quelque chose de nouveau. Quelque chose, pensa-t-il, qu’il pourrait ajouter à son carnet. Il était mauvais perdant. La rage soudaine qui bouillonna dans ses veines, lui brûlant le ventre et le coeur en une éruption de  violence sans pareille, le prit par surprise.

Se contraignant au calme et au contrôle de lui-même, Killian convainquit ses doigts de relâcher leur prise sur le manche de sa dague, la laissant tomber au sol. Refusant d’offrir une opportunité de voir son arme volée ou, pire, utilisée contre lui, il l’éloigna d’un coup de pied. Une excuse, une prétention de vouloir apaiser les craintes de la Sang-Visage.

Lentement, comme pour ne pas l’effaroucher, il leva les mains, usant du signe universel indiquant la non-agression. Discrètement, il se pencha en arrière, sous prétexte de vouloir éloigner la lame de son cou. Il inspira profondément, silencieusement, gravant dans son esprit chaque détail à sa portée. Sa taille, comparée à la sienne, son gabarit et le plus léger des parfums. Facilement couvert par les fragrances commercialisées mais le moindre élément pouvait s’avérer utile.

Je me rends et jure de te laisser partir et de ne rien tenter ce soir,” prononça-t-il lentement, piétinant sans vergogne l’élan de colère. Elle n’avait pas essayé de le tuer, malgré toutes les raisons qu’il lui avait donné. Il n’avait aucune raison de mettre en doute le fait qu’elle le laisserait vivre si il ne la provoquait pas davantage. “Cela te convient-il ?” Quelques informations au sujet d’une Sang-Visage représentait déjà un sérieux avantage en soi.
Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Keira Daravyn, marchande de jour, sang-visage de nuit, résidente d'Embuscade Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Vari-Vigilante sur Deviantart

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
→ 1m75, 60kg, fine et musclée, cicatrices dans le dos.
→ Yeux bleus gris, longs cheveux roux, tâches de rousseur.
→ 3ème don : Peau dure (peau qui devient dure comme du granit)
→ Franche, directe, patiente, claustrophobe, sans attaches, combattante très expérimentée.
→ A toujours au minimum deux dagues et une rapière sur elle.

→ Surnom d'assassin : Éclair écarlate.

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 2 [6 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
419


MessageSujet: Re: [2 Allune 1100] Entre Lotte et Gravorn |Killian|   Dim 5 Aoû - 23:36

Entre Lotte et Gravorn – 2 Allune 1100, Lotte


Elle regarda la lame s’éloigner brièvement tandis que la sienne flirtait toujours avec le cou de son détenteur. Ses yeux se posèrent ensuite sur ses mains, levées en signe d’abdication, puis sur la ligne de sa mâchoire, qu’elle avait presque en face de son front. Il semblait vouloir prendre de la distance avec la langue d’acier menaçante. Elle attendit cependant, que les mots se joignent aux gestes.

Derrière le masque, un fin sourire se dessina sur ses lèvres. « De ne rien tenter ce soir ». D’autres auraient pu comprendre par là qu’il la rechercherait dès demain pour finir ce qui avait été commencé. Pour sa part, elle le prit comme un défi. Un défi qu’elle relèverait sans doute, un jour prochain. Mais pour l’heure, il était nécessaire qu’ils reprennent chacun leur route respective. Comme s’ils ne s’étaient jamais croisés.

Ça ira, pour cette fois, murmura-t-elle en laissant glisser le plat de la lame contre son cou avant de le relâcher – avec une étrange douceur contrastant avec leur violence précédente – et de reculer de quelques pas.

Elle récupéra ses propres effets personnels qu’elle avait pu dispatcher çà-et-là.

À jamais, si Naâme le veut, ajouta-t-elle avant de disparaître telle une ombre dans le petit bois.

Ou à bientôt.

Elle rentrerait un peu plus tard à sa chambre, et en ressortirait telle une femme « normale » dans la matinée. Elle reconnaîtrait le garde près de l’auberge, et gagerait qu’elle aurait sans doute l’occasion d’en apprendre plus sur lui plus tôt que prévu.

Je te donne 300 lieutons, et 200 de plus après si tu te mets à courir avec ce sac.

Ça avait été tellement facile de convaincre ce pauvre bougre. Elle avait décompté cinq secondes avant de se mettre elle-même à courir en criant :

À l’aide ! Rattrapez cet homme, il vient de me voler ma marchandise !

Aujourd’hui, elle serait Keira Daravyn, enveloppée dans une robe rouge, cheveux détachés embrassant les courbes de ses épaules et de sa poitrine. Elle jouerait un nouveau rôle, pour de nouvelles informations, pour un nouveau subterfuge identitaire. Un nouveau jour, semblable à ceux passés.
Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Alors, il plonge ou pas ? :p
Je suis : Killian Sang-Blanc, cadet chez les Lames de Saphir, résident de Lackness Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Deviantart - Merwild

État d'Advictâme :
État transcendant

Informations sur le personnage :
- Amnésique total : première mémoire : Bellune 1099
- Toi est un Griffolet particulièrement attaché à Killian
- Killian est un ancien Sang-Visage (surnom : Le Veilleur, masque à composer)
- Killian est un Garde de Saphir - Grade : Cadet
- Métamorphose Partielle - une capacité qui permet au transcendant de changer des éléments de son physique : la couleur de ses cheveux, la couleur de sa peau, la forme de ses yeux etc. Il sera même capable de changer des parties de son corps pour des éléments animaux ex : changer ses ongles en griffes, se faire pousser des cornes sur la tête etc. Enfin, s’il po

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 5 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
527


MessageSujet: Re: [2 Allune 1100] Entre Lotte et Gravorn |Killian|   Lun 6 Aoû - 16:34

Entre Lotte et Gravorn - Le 2 Allune 1100, village de Lotte


Killian plissa le nez, le regard dur, lorsque le plat de la lame glissa sur sa peau sans faire de dommage. Il avait bien trop conscience de l’aisance avec laquelle une simple inclinaison pouvait transformer cette caresse froide en caresse mortelle. Doucement, comme une brise froide au petit matin, elle s’écarta de lui et s’éloigna, regroupant ses affaires éparpillées pour s’éloigner sans un bruit.

Killian la suivit du regard, le regard intense et les lèvres pincées en une ligne droite et fine. Il s’était fait avoir mais la voix conciliante de Liam lui rappelait qu’il devrait s’estimer heureux d’être encore en vie après une rencontre avec une Sang-Visage. Celle, dure et froide, qui raisonnait en insultes et reproches, critiques et remarques acerbes, il l’ignora sans trop de regret. La colère froide qui lui rongeait le ventre, entièrement dirigée contre lui-même, suffisait amplement.
Ca ira, pour cette fois,” marmonna-t-il avec humeur, levant les yeux au ciel comme pour prendre les Terres Célestes pour témoins.

Aux mots qu’elle glissa avant de disparaître théâtralement parmi les ombres du petit bois, Killian renifla, insolent. Elle pouvait bien espérer ne jamais recroiser sa route. S’il avait l’occasion de lui remettre la main dessus, elle ne s’en tirerait pas à s’y bon compte.

Alors sur le point de rejoindre la caserne la plus proche afin de faire son rapport, Killian se rappela le cadavre abandonné de Serge et grogna de mécontentement. Dire qu’il avait mit le pied dehors lors d’une de ses rares permissions avec l’intention de prendre du bon temps et de se détendre un peu. Un échec retentissant.

***

Tu as quoi ?

Killian fit de son mieux pour conserver un visage impassible mais ne pu retenir une petite moue.

Elle l’a assassiné à moins de dix mètres de moi, j’étais supposé faire quoi ? Me boucher les oreilles, fermer les yeux et rentrer en chantant à tue-tête ?

L’air mutin et les yeux plissés de rancoeur, Liam pinça Killian, lui arrachant un glapissement plaintif. Ronchon, le cadet frotta la zone meurtrie, sa moue gagnant en intensité.

Une Sang-Visage, crénom d’idiot !

Lorsque Liam fit mine de tourner les talons, Killian le singea sans remord. Fort heureusement il n’y avait personne aux alentours pour voir les deux Lames se bagarrer comme deux chiffonniers.

***

Le lendemain, tôt le matin et traîné hors du lit par un Liam qui n’avait toujours pas oublié la dernière connerie de son cadet favoris, Killian sillonnait les rues de Lotte. Malgré s’être couché tard la veille - ou très tôt le matin-même - il ne se sentait pas excessivement fatigué. Alerte et efficace comme toujours, il suivait Liam et observait comme il était supposé le faire.

Vêtu de sa cape bleue au bord blanc et cette fois armée comme il se devait, il observait les Lacquois avec un sourire tranquille. Certains, plus nombreux que les autres, avaient l’air groggy d’une nuit bien arrosée et d’un sommeil définitivement trop court. Les enfants riaient avec la bonne humeur exubérante caractéristique du Creux-Lac. Les adultes, malgré la fatigue et une gueule de bois parfois violente, portaient tous le même sourire, la même joie de vivre et parlaient déjà de remettre ça le soir même.

Killian secoua la tête, gentiment désabusé et s’arrêta aux côtés de Liam lorsque le patrouilleur engagea la conversation avec son aisance habituelle.

Il porta une attention brève à l’homme qui détala, un sac à la main, plissant les yeux mais ne se mit en mouvement qu’au premier cri de femme. Il entr’aperçu l’éclat d’une chevelure de feu mais n’y porta aucune attention, son regard entièrement porté au dos du fuyard qui s’éloignait rapidement. Tenant fermement son épée pour que celle-ci ne se prenne pas dans ses jambes durant sa course, Killian réprima difficilement un sourire lorsqu’il entendit Liam l’interpeller. S’il avait réellement voulu l’arrêter, le patrouilleur y serai parvenu ne serait-ce qu’en l’attrapant par la cape mais il s’était abstenu. Une forme claire d’autorisation.

Honnêtement, cape et épée n’étaient pas les meilleurs amis du coureur et Killian regretta une fois de plus l’obligation de porter l’épée à la garde de saphir. Il l’aimait bien, elle était efficace, belle et équilibrée, mais un tel fardeau parfois qu’il avait du mal à s’y accoutumer. Ses lames courtes, bien plus pratiques et bien moins gênantes, étaient définitivement plus adaptées.

Lorsque le voleur jeta un coup d’oeil par-dessus son épaule, Killian vit la panique se dessiner sur son visage et l’homme accéléra. Apparemment familier avec les rues de Lotte, le fuyard creusa rapidement une confortable distance entre lui et Killian, utilisant des petites ruelles et renversant caisses et autres obstacles sur son passage afin de barrer celui du Garde. Rapidement exaspéré par le petit manège du voleur, Killian accéléra, passant d’une foulée régulière à une course rapide et effrénée.

Sautant au-dessus des obstacles, le cadet sentit un sourire étirer ses lèvres. Rien de moins grisant qu’une petite chasse combinée à une épreuve d’agilité. Tenant fermement l’épée et sa cape d’une main, Killian abandonna le conformisme et l’esthétique à Kamaâl et ses sbires en Terres Ardentes, lui préférait la praticité et l’efficacité.

Rapidement, la distance entre Killian et sa proie se réduisit. Moins entraîné que le soldat, le voleur s’épuisait déjà, ralentissant progressivement tandis que Killian conservait une allure rapide et continue. L’endurance était importante, Liam lui répétait fréquemment durant leurs entraînements alors que le patrouilleur s’étouffait à moitié sur son souffle court pendant que celui de Killian conservait une régularité à toute épreuve.

Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Keira Daravyn, marchande de jour, sang-visage de nuit, résidente d'Embuscade Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Vari-Vigilante sur Deviantart

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
→ 1m75, 60kg, fine et musclée, cicatrices dans le dos.
→ Yeux bleus gris, longs cheveux roux, tâches de rousseur.
→ 3ème don : Peau dure (peau qui devient dure comme du granit)
→ Franche, directe, patiente, claustrophobe, sans attaches, combattante très expérimentée.
→ A toujours au minimum deux dagues et une rapière sur elle.

→ Surnom d'assassin : Éclair écarlate.

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 2 [6 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
419


MessageSujet: Re: [2 Allune 1100] Entre Lotte et Gravorn |Killian|   Sam 18 Aoû - 16:38

L’angoisse brille sous les étoiles - 7 Allune 1100, Forêt des Embrumes


Et voilà, le second avait à son tour mordu à l’hameçon. Dissimulant un sourire satisfait, elle se mit à leur suite, mais pas trop vite, juste à l’allure suffisante pour faire croire qu’elle tentait désespérément de rattraper le brigand.

En attendant, du côté de la Lame, le voleur avait fini par se faire attraper, et c’est à bout de souffle qu’il entreprit immédiatement de livrer de premières explications.

Je.. fuu-fuu, voulais pas, fuu-fuu, c’est elle qui m’a demandé…

Pour faire mine de bonne volonté, il lui tendit même le sac en question et les 300 lieutons que la rouquine lui avait donnés.

Elle voulait que fuu-fuu je cours avec, j’le jure !

Quelques secondes après, Keira arrivait dans leur direction en petites foulées, le Garde de dos, le voleur de face. Elle coula un regard glacé dans celui de ce dernier et acheva de les rejoindre.

Nouvelle scène théâtrale.

Ô Naâme, vous l’avez rattrapé, mille fois merci, Monsieur !

Elle resta toutefois à distance du faux bandit pour feindre une certaine méfiance à son égard.

Espèce de garce… maugréa le concerné.

K écarquilla de grands surpris et touchés tandis qu’elle posait une paume faussement émotionnée sur son cœur.
Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Contenu sponsorisé,


MessageSujet: Re: [2 Allune 1100] Entre Lotte et Gravorn |Killian|   

 
[2 Allune 1100] Entre Lotte et Gravorn |Killian|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les loups ne se mangent pas entre eux
» Est-ce que votre BC ferme entre Noël et le Jour de l'an?
» Session hiver 2011 des ateliers "Rivalités entre frères et soeurs"
» Les sorties entre collègues...
» Les difficultés de sommeil de nos enfants, entre douceur et fermeté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Advictâme-RPG :: Zone de jeu :: Le Creux-lac : Le duché du Sud :: Sujets en cours-
Sauter vers: