Partagez | 
 

 [2 Allune 1100] Entre Lotte et Gravorn |Killian|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Je suis : Keira Daravyn, marchande de jour, sang-visage de nuit, résidente d'Embuscade Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Vari-Vigilante sur Deviantart

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
→ 1m75, 60kg, fine et musclée, cicatrices dans le dos.
→ Yeux bleus gris, longs cheveux roux, tâches de rousseur.
→ 3ème don : Peau dure (peau qui devient dure comme du granit)
→ Franche, directe, patiente, claustrophobe, sans attaches, combattante très expérimentée.
→ A toujours au minimum deux dagues et une rapière sur elle.

→ Surnom d'assassin : Éclair écarlate.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 2 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
436


MessageSujet: [2 Allune 1100] Entre Lotte et Gravorn |Killian|   Ven 6 Juil - 1:27

Rappel du premier message :

Entre Lotte et Gravorn – 2 Allune 1100, Lotte


Lotte, une petite ville nichée aux abords de la chaîne des Alles, baignant dans un pan étroit du Lac Prospère, à la frontière nord-est du Creux-Lac, à moins d’une heure du sol de Gravorn…
Lotte, qui avait acquis son nom de l’espèce de poissons la plus répandue s’agglutinant dans ce coin pauvre du Lac, regorgeant pourtant de mousses aquatiques fluorescentes, qui donnaient leur couleur aux poissons qui s’en nourrissaient.

Lotte, qui deux jours après la fête du renouveau, attirait toujours les foules, non pas pour les fêtards en retard, mais davantage parce que c’était à ce moment que le poisson fard remontait à la surface pour célébrer à sa façon le retour du Printemps. Et donc le moment de l’année où les Lottis en pêchaient le plus. Ce qui donnait lieu au Festin de Lotte. Un immense banquet durant lequel on dressait des tables de bois immenses en pleine rue, auxquelles on ajoutait des bancs tout autour, et sur lesquelles l’on retrouvait après la première pèche des plats de lottes surdimensionnés, cuisinés de toutes les façons possibles, accompagnées de légumes et de fruits, et du fameux vineux de lottes, une boisson faite d’alcool et de jus de poisson fermenté.

C’est là-bas que Keira se rendait, pour achever un contrat dont la cible n’avait pas respecté le délai. Elle savait de source sûre qu’elle trouverait sa victime sur place.
Aussi s’était-elle approchée des abords de la ville en pleine nuit, aux alentours de quatre heures du matin, guettant silencieusement, tapie dans l’ombre, l’arrivée du voyageur condamné qui avait pour habitude d’arriver avant l’aurore.

Elle avait loué une chambre dans une auberge du centre la veille et y avait laissé quelques affaires en tant que simple marchande venue profiter du spectacle de la pêche.
Elle était ressortie en pleine nuit, vêtue d’une longue cape gris anthracite, ses cheveux nattés dissimulés sous capuche, tout comme une partie de son visage, sur lequel elle avait posé son masque d’exécutrice. Deux dagues étaient accrochées à sa ceinture, prêtes à être dégainées pour abattre celui qui n’avait pas su honorer sa dette.

Ainsi attendait-elle, soldat de l’ombre attendant de faire son office, sans se douter un seul instant que cette nuit, elle pourrait peut-être à son tour devenir la proie…
Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP

AuteurMessage
Je suis : Killian Sang-Blanc, cadet chez les Lames de Saphir, résident de Lackness Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Deviantart - Merwild

État d'Advictâme :
État transcendant

Informations sur le personnage :
- Amnésique total : première mémoire : Bellune 1099
- Toi est un Griffolet particulièrement attaché à Killian
- Killian est un ancien Sang-Visage (surnom : Le Veilleur, masque à composer)
- Killian est un Garde de Saphir - Grade : Cadet
- Métamorphose Partielle - une capacité qui permet au transcendant de changer des éléments de son physique : la couleur de ses cheveux, la couleur de sa peau, la forme de ses yeux etc. Il sera même capable de changer des parties de son corps pour des éléments animaux ex : changer ses ongles en griffes, se faire pousser des cornes sur la tête etc. Enfin, s’il po

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 9 [10 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
545


MessageSujet: Re: [2 Allune 1100] Entre Lotte et Gravorn |Killian|   Ven 24 Aoû - 18:31

Entre Lotte et Gravorn - Le 2 Allune 1100, village de Lotte


Soudain, se sentant bien trop proche de perdre la course qu’il avait initié, le voleur s’arrêta. Les mains sur les cuisses et le souffle court, la poitrine se soulevant avec la force de sa respiration, l’homme avait l’air sur le point de s’effondrer. L’anxiété talonnait l’épuisement de près dans le responsable de son piteux état. L’une des mains tenait toujours fermement le sac volé.
Voyant sa poursuite victorieuse, Killian ralentit progressivement pour donner le temps à son corps de s’habituer à la soudaine décélération. La respiration rapide mais pas irrégulière, il s’approcha plus lentement et, voyant l’homme ouvrir la bouche, s’attendit aux usuelles supplications et explications stupides. Liam lui avait déjà parlé de “ce n’est pas moi, c’est le sac qui est tombé dans ma main” et autres balivernes. Killian se préparait également à devoir esquiver un premier coup de couteau, personne n’appréciant réellement d’être acculé comme l’était le voleur. Certains étaient connus pour se rebeller de façon physiques et violentes. Désespérée. Et le désespoir pouvait donner bien des avantages, incluant l’Advictâme.

Ce qui sortit de la bouche du voleur, en revanche, n’avait rien à voir avec ce à quoi il s’attendait et l’interpella. S’immobilisant à quelques pas du voleur, le jeune homme haussa les sourcils lorsque le sac lui fut tendu sans autre forme de procès. L’homme ne semblait même pas regretter la perte du bien, seulement vouloir être cru et ne pas avoir d’ennui.
N’oubliant pas le but de la poursuite, Killian s’empara du sac et sourcilla en sentant le poids. Il dénoua le cordon qui sécurisait le contenu et jeta un coup d’oeil à l’intérieur, ne quittant le voleur du regard que le temps de se rendre compte de la petite fortune qui se trouvait à l’intérieur et du bijou de valeur niché au milieu des pièces. Il n’y connaissait pas grand chose en bijoux et pouvait seulement qualifier l’objet de “bracelet”. Dépourvu de fermeture, il était incrusté de petites pierres et, si celles-ci étaient authentiques et de bonne valeur, le bijou devait à lui seul valoir une petite fortune.

La voix de Serge s’extasiant sur les lieutons jetés au sol, menant à un buisson où “regarde-moi ça ! Y’en a d’autres !” revint à l’esprit de la Lame et Killian referma la bourse soigneusement, comme s’il ne l’avait jamais ouverte.
Derrière lui, le bruit de fin de course d’une personne bien plus légère lui parvint et Killian se retourna pour considérer l’approche de la jeune femme qui s’était époumoné à propos du vol de sa marchandise.

L’insulte maugrée par le voleur attira un regard noir de la part de Killian, faisant taire le criminel qui baissa la tête, les sourcils froncés et l’air en colère. Killian ne répondit pas immédiatement à l’expression soulagée de la jeune femme. Il prit en compte la main sur le coeur, l’air touché mais surtout il prit note de l’absence de colère. Chacun réagissait au vol à sa façon mais s’il devait être honnête, Killian s’attendrait à un peu plus de colère et d’offense.

Bonjour Madame. Puis-je vous demander quel type de marchandise vous vendez, s’il vous plaît ?

Killian tendit le bras, attrapant d’une main celui du voleur et l’amenant à sa hauteur, la poigne ferme et sans appel. L’homme vint sans se plaindre, gémissant légèrement, ahanant toujours après son effort. Définitivement pas le voleur type mais pas exactement un exemple de vertue pour autant.
Derrière la jeune femme, Liam arriva de sa démarche tranquille, les pouces coincés dans son ceinturon. Il considéra la scène mais resta silencieux, observant la scène attentivement, l’oeil vif et alerte. Son sourire léger se fit un poil plus dur lorsqu’il croisa le regard de son subordonné.

Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Keira Daravyn, marchande de jour, sang-visage de nuit, résidente d'Embuscade Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Vari-Vigilante sur Deviantart

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
→ 1m75, 60kg, fine et musclée, cicatrices dans le dos.
→ Yeux bleus gris, longs cheveux roux, tâches de rousseur.
→ 3ème don : Peau dure (peau qui devient dure comme du granit)
→ Franche, directe, patiente, claustrophobe, sans attaches, combattante très expérimentée.
→ A toujours au minimum deux dagues et une rapière sur elle.

→ Surnom d'assassin : Éclair écarlate.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 2 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
436


MessageSujet: Re: [2 Allune 1100] Entre Lotte et Gravorn |Killian|   Dim 26 Aoû - 21:29

Entre Lotte et Gravorn – 2 Allune, Lotte


Keira avait froncé les sourcils à l’attention du faux voleur, prenant l’attitude de la dame blessée par son insulte. Son bras retomba minutieusement le long de son corps alors qu’elle tournait un regard aux traits inquiets vers la Lame.

Bien entendu. C’est un jonc en or blanc serti d’émeraudes et d’opalines. Mon père m’a chargée d’en faire la livraison à l’un de ses clients de Lotte, l’informa-t-elle.

Elle fit mine de fouiller dans son sac pour en sortir un papier griffonné et le lui tendit.

Tenez, voici le certificat d’authenticité si vous souhaitez y jeter un coup d’œil. Il espérait sans doute pouvoir en tirer autant que les lieutons qu’il m’a pris. Compliqué sans ce certificat, dit-elle d’un ton venimeux à l’attention du faucheur.

Ce dernier, outré de s’être fait tromper ainsi, tenta vainement de dégager sa main de celle du Garde tout en crachant :

T’avais tout prévu, salope !

Cette fois-ci, la réaction de la rouquine se fit plus affirmée. Au rythme de son visage qui s’assombrit, mimant de la colère, sa paume alla s’écraser sur sa joue en une gifle rude.

Vous me volez et vous m’insultez en prime ? Vous devriez vous estimer heureux de vous en sortir en un seul morceau, d’autres vous auraient tranché la main pour les avoir dépouillés. Et la langue en prime, vue votre condescendance ! s’ébroua-t-elle.
Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Killian Sang-Blanc, cadet chez les Lames de Saphir, résident de Lackness Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Deviantart - Merwild

État d'Advictâme :
État transcendant

Informations sur le personnage :
- Amnésique total : première mémoire : Bellune 1099
- Toi est un Griffolet particulièrement attaché à Killian
- Killian est un ancien Sang-Visage (surnom : Le Veilleur, masque à composer)
- Killian est un Garde de Saphir - Grade : Cadet
- Métamorphose Partielle - une capacité qui permet au transcendant de changer des éléments de son physique : la couleur de ses cheveux, la couleur de sa peau, la forme de ses yeux etc. Il sera même capable de changer des parties de son corps pour des éléments animaux ex : changer ses ongles en griffes, se faire pousser des cornes sur la tête etc. Enfin, s’il po

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 9 [10 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
545


MessageSujet: Re: [2 Allune 1100] Entre Lotte et Gravorn |Killian|   Ven 21 Sep - 9:34

Entre Lotte et Gravorn - Le 2 Allune 1100, village de Lotte

Killian s’empara du papier que lui tendait la jeune femme, ne laissant rien paraître de son ignorance concernant ce que pouvait bien être un “jonc” mais s’il n’avait que peu de connaissance concernant le rayon bijouterie, il avait un minimum de sens de la déduction. La description de la jeune femme correspondait au bijou rond qui se trouvait dans le petit sac qu’il avait toujours à la main. Or, émeraudes et Killian était en mesure de supposer que les pierres aux reflets irisés devaient être des opalines.
Tenant le petit sac contenant les lieutons et le bijou avec son annulaire et son auriculaire, Killian déplia le papier avec son index, son majeur et son pouce, le maintenant ouvert pour en parcourir le contenu. Il s’agissait effectivement d’un certificat d’authenticité concernant un jonc. Ne se sentant pas l’envie de s’en empêcher, Killian laissa un rictus étirer le coin de ses lèvres. Un tel nom pour une si jolie chose. Honnêtement, il ignorait où il avait traîné par le passé mais il semblait en savoir long sur certaines insultes et expressions peu recommandées.

Attisé par le regard de la jeune femme et les indices qui continuaient à étayer la prétention de la jeune femme, le suspect tenta de se dégager de la prise de Killian mais ce dernier ne fit que la resserrer, jetant un regard d’avertissement à l’homme. Lequel se calma presque aussitôt, les yeux brillants. S’agissait-il de colère, de rage ou de peur ? Un peu de tout cela à la fois, certainement.
L’insulte manqua de faire réagir Killian mais voyant la jeune femme armer son bras, Killian lâcha le bras du suspect pour s’emparer de celui de la supposée victime, l’empêchant d’achever son geste.

Laissant son expression se durcir et se fermer tandis qu’il la foudroyait du regard, Killian s’adressa d’abord à l’accusé :

- Je n’admettrais aucune insulte à l’égard de l’un ou de l’autre, gronda-t-il. Pas plus que je n'autoriserai qui que ce soit à lever la main sur un autre.

Puis, plus lentement, il ajouta :

- J’ignore pour qui vous vous prenez ou où vous vous croyez mais cela n’a aucune importance. La justice, ici, ce n’est ni vous, ni “quelqu’un d’autre” qui l’applique mais des gens qualifiés et c’est bien la Garde de Saphir qui est en charge d’appréhender les suspects et d’assurer la sécurité des citoyens. Certainement pas vous. Tranchez la main d’un homme et vous vous retrouverez en prison si vite que vous n’aurez pas le temps de dire “jonc”. Me suis-je bien fait comprendre ?

Une vornoise pourrait bien croire avoir accès à une justice plus brutale telle celle qu’elle avait mentionnée mais se trouvant actuellement à Lotte, au Creux-Lac, et non pas au Gravorn, sa menace n’était que des paroles en l’air.
Il jeta un coup d’oeil au voleur dont la complexion ne cessait d’osciller entre le rouge de colère et le blême. La sueur roulait sur son front et le long de ses tempes, témoignant de son stress et de son inquiétude. Son souffle était toujours court mais il commençait à récupérer une respiration plus régulière et plus profonde. Killian n’était pas en mesure d’exécuter la même gymnastique faciale que certaine personne. Il pouvait se rendre impassible et parfaitement neutre mais mimer la peur ou la joie ne faisait pas parti de ses compétences. D’autres, en revanche, étaient en mesure de jouer la comédie plus efficacement que de réels comédiens. Pour autant, Killian pensait être un assez bon juge de caractère et bien qu’il soit incapable de dire qui, de l’un ou de l’autre, disait la vérité, quelque chose clochait et il était incapable de mettre le doigt dessus.

La jeune femme pouvait paraître sincèrement outrée mais il y avait comme un temps de latence entre une insulte et la réaction, il y avait comme un décalage, un quelque chose de dérangeant que Killian ne parvenait pas à découvrir. Aussi, qui se trimballait avec un petit sac contenant non seulement trois cent lieutons mais aussi un bijou qui en valait autant ? Le tout séparément du papier assurant l’authenticité et la valeur de l’objet en question ? Quitte à être naïf et incompétent, la plupart des gens l’étaient jusqu’au bout où n’étaient pas en mesure de retrouver le certificat. Surtout aussi rapidement et spontanément. Il n’y avait pas eut un temps de latence entre le moment où Killian avait posé la question et celui où elle avait mentionné et produit le papier stipulant l’authenticité du jonc. La plupart des gens, encore essoufflés de leur course et terrifiés à l’idée de perdre une telle fortune en perdent leurs moyens. Ils sont, à tout le moins, reconnaissant de retrouver leur bien plutôt que de s’inquiéter d’une insulte ou d’une protestation.

Conscient que son rôle n’était pas celui de gérer ce genre de situation, Killian leva les yeux vers Liam. Il n’eut besoin de rien de plus qu’un simple haussement de sourcils pour que son compagnon comprenne la situation et esquisse un sourire léger, l’air un tantinet railleur. S’approchant d’une démarche déterminée, le patrouilleur éleva la voix :

- Je pense qu’il est temps que nous déplacions cette discussion dans un endroit plus approprié. Esquissant un bref hochement de tête à l’attention de la jeune femme, il ajouta : De cette façons, nous pourrons tirer au clair si une amende sera réclamée au voleur ou si cette affaire a sa place dans un tribunal.

Le suspect émit un gémissement pathétique et s’affala sur lui-même, les épaules affaissées et le regard noir de colère et de haine mal contenue à l’égard de la jeune femme. Il avait l’air au comble du désespoir et prêt à en venir aux mains pour se venger. Enroulant une main ferme autour du biceps du prétendu voleur, Killian lui adressa un regard dissuasif lorsque l’homme leva les yeux vers lui. Reniflant et ravalant sa rage, le suspect fronça les sourcils mais s’abstint d’en faire davantage et resta aux côtés de Killian tandis que Liam attendait la réponse de la part de la marchande.

Killian n’était pas dupe, Liam était un renard aux bonnes manies trompeuses mais extrêmement efficaces. Ils trouveraient le fin mot de l’histoire et agiraient en conséquence.
Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Keira Daravyn, marchande de jour, sang-visage de nuit, résidente d'Embuscade Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Vari-Vigilante sur Deviantart

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
→ 1m75, 60kg, fine et musclée, cicatrices dans le dos.
→ Yeux bleus gris, longs cheveux roux, tâches de rousseur.
→ 3ème don : Peau dure (peau qui devient dure comme du granit)
→ Franche, directe, patiente, claustrophobe, sans attaches, combattante très expérimentée.
→ A toujours au minimum deux dagues et une rapière sur elle.

→ Surnom d'assassin : Éclair écarlate.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 2 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
436


MessageSujet: Re: [2 Allune 1100] Entre Lotte et Gravorn |Killian|   Lun 1 Oct - 21:15

Entre Lotte et Gravorn – 2 Allune, Lotte


Le stratagème suivait son cours, et l’éloquence du soldat venait de lui ouvrir la porte d’une nouvelle piste à explorer. Adoptant l’attitude de celle qui se renfrogne, elle baissa les yeux en mimant une expression confuse. L’intervention du second soldat l’aida à mettre la suite en place. Plongée maintenant totalement dans son rôle, elle allait pouvoir avoir l’occasion de voir si elle avait progressé dans l’art de la manipulation. S’exercer sur des gardes de Saphir était en l’occurrence un très bon entrainement, bien que périlleux. Il fallait donc qu’elle se montre plus que convaincante.

Alors que le second soldat finissait de s’exprimer, les yeux de la rousse se firent fuyants, une moue prenant place sur son visage. Elle reporta avec hésitation son regard sur le dit voleur, se mordant sensiblement la lèvre inférieure, puis elle observa de façon fuyante les soldats, avant d’arborer des traits de culpabilité et de remord.

Ce ne sera pas nécessaire, murmura-t-elle d’abord.

Elle se mit à rougir, adoptant l’attitude parfaite de l’embarras.

Je… Cet homme n’a rien fait de mal, c’est moi qui lui ai demandé de simuler le vol… avoua-t-elle à demi-mots sans oser les regarder.

Elle alla jusqu’à se frotter nerveusement le bras de gêne, les traits de son visage tirés comme si elle venait de prendre conscience de ce que sa demande insolite pourrait entrainer comme conséquences.

Je suis désolée, je cherchais un moyen d’attirer votre attention, je ne pensais pas que ça irait si loin, tout ça pour… oh, je me sens tellement honteuse… joua-t-elle, la voix devenant plus basse, et ses mains recouvrant à présent son visage comme si elle pouvait dissimuler sa honte.

Ne restait plus qu’à attendre leur réaction à présent, en espérant qu’elle serait assez bonne actrice pour qu’ils n’y voient que du feu.
Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Killian Sang-Blanc, cadet chez les Lames de Saphir, résident de Lackness Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Deviantart - Merwild

État d'Advictâme :
État transcendant

Informations sur le personnage :
- Amnésique total : première mémoire : Bellune 1099
- Toi est un Griffolet particulièrement attaché à Killian
- Killian est un ancien Sang-Visage (surnom : Le Veilleur, masque à composer)
- Killian est un Garde de Saphir - Grade : Cadet
- Métamorphose Partielle - une capacité qui permet au transcendant de changer des éléments de son physique : la couleur de ses cheveux, la couleur de sa peau, la forme de ses yeux etc. Il sera même capable de changer des parties de son corps pour des éléments animaux ex : changer ses ongles en griffes, se faire pousser des cornes sur la tête etc. Enfin, s’il po

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 9 [10 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
545


MessageSujet: Re: [2 Allune 1100] Entre Lotte et Gravorn |Killian|   Jeu 25 Oct - 10:31

Entre Lotte et Gravorn - Le 2 Allune 1100, village de Lotte



Muet de stupeur, Killian fixa la jeune femme, le visage défait et les lèvres légèrement entrouvertes dans son incompréhension. Elle avait l’air gêné, se frottant les bras et le langage corporel qui pouvait exprimer l’embarras. Derrière elle, Liam avait couvert sa bouche d’une main, masquant certainement un ricanement peu flatteur sous une expression contemplative.

A côté de lui, le voleur se tendit avant de la pointer du doigt :

Voyez ! J’vous disais la vérité moi. Cette connasse m’a piégé, elle m’a demandé de prendre son maudit sac et de courir avec en échange de 300 lieutenons. Elle m’a même promis 200 de plus après si je faisais ce qu’elle disait. Vous n’allez pas m’arrêter pour ça, Messieurs les Lames ?

L’homme avait l’air désespéré, inquiet mais surtout gonflé à bloc par l’espoir qu’elle venait de lui rendre avec son aveux honteux. Son regard passant d’une Lame à une autre, il les observait, conscient de se retrouver sur un fil, en suspens entre une arrestation ou une amende et la liberté retrouvée.

Killian cilla, le visage neutre mais les yeux très légèrement écarquillés par l’incrédulité dont il était victime. Liam se racla la gorge pour dissimuler un rire et prit la parole :

Quelle serait votre conclusion, Cadet ?

Le regard du jeune homme se porta sur son supérieur et ami avant de considérer la jeune femme et sa victime. Ravalant une dose d’exaspération et d’effarement, il réfléchit un instant et exposa son idée :

Je condamnerai la jeune femme à une amende et à payer cet homme selon ses mots. On ne dérange pas la Garde impunément, surtout pour un motif aussi…” se rattrapant de justesse de prononcer une insulte, il poursuivit : “vain.

Et pour Monsieur ici présent ?

J’estime qu’il est le plus lésé ici présent, il a été piégé et exposé à une grande détresse émotionnelle ainsi qu’à une sévère peine si Madame, ici présente, n’avait pas avoué.

Hochant la tête d’un air approbateur, Liam se tourna vers la jeune femme tandis que Killian faisait de son mieux pour dissimuler le coup qu’il avait prit sur la tête à l’aveu de la jeune femme. Sûrement ce genre de choses n’étaient pas courantes mais qu’il puisse réellement y avoir des gens prêts à de telles mesures pour attirer l’attention de quelqu’un d’autre le dépassait. L’incompréhension était totale, non dénuée de jugement mais essentiellement d’une réelle absence de logique. Il ne comprenait pas et l’ignorance le troublait plus qu’il ne voulait l’admettre.

Liam avança jusqu’à se tenir à la hauteur de la jeune femme et la considéra fermement mais non sans une once de gentillesse :

J’approuve mon camarade et exige donc que vous vous acquittiez d’une amende afin de dédommager ce monsieur. Aussi, comme Cadet Sang-Blanc l’a suggéré, vous paierez ce monsieur la somme que vous lui avez promise.

Peu clément, Liam était du genre à appliquer la loi et les sentences sans hésitation. Un crime se devait d’être puni, peu importait qui le commettait ou ses raisons. Cependant, il ajouta avec un sourire en coin :

La prochaine fois, si vous souhaitez attirer l’attention de l’un d’entre nous, contentez-vous de le faire de manière plus conventionnelles. Vous n’avez certainement pas besoin d’user d’artifices pour charmer les gens, Mademoiselle Daravyn.

Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Keira Daravyn, marchande de jour, sang-visage de nuit, résidente d'Embuscade Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Vari-Vigilante sur Deviantart

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
→ 1m75, 60kg, fine et musclée, cicatrices dans le dos.
→ Yeux bleus gris, longs cheveux roux, tâches de rousseur.
→ 3ème don : Peau dure (peau qui devient dure comme du granit)
→ Franche, directe, patiente, claustrophobe, sans attaches, combattante très expérimentée.
→ A toujours au minimum deux dagues et une rapière sur elle.

→ Surnom d'assassin : Éclair écarlate.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 2 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
436


MessageSujet: Re: [2 Allune 1100] Entre Lotte et Gravorn |Killian|   Sam 10 Nov - 16:29

Entre Lotte et Gravorn – 2 Allune 1100, Lotte


Pauvre contraste entre grossièreté puis politesse, chacune étant dédiée à l’une et les autres, Keira poursuivit sa fourberie théâtrale en fronçant les yeux de honte sous l’accusation vulgaire du faux voleur. Et alors que l’aîné sollicitait le jugement du plus jeune, elle se mordit la lèvre inférieure pour mimer l’appréhension.

Son jeu ne l’avait visiblement pas laissé de marbre, enfin, ça l’avait troublé assez pour qu’il en semble étonné, cependant, elle n’aurait pu imaginer d’elle-même la véritable réaction qu’elle en obtiendrait. Droit, mais implacable. Voilà deux mots qui semblaient bien le caractériser. Elle avait fait mine de montrer qu’il venait de la blesser verbalement en insultant sa démarche de « motif aussi vain ». Car si l’adjectif semblait a priori banal bien que dur, elle devinait un mot tu beaucoup plus rude derrière ses lèvres, retenu de justesse sur sa langue.

Arborant une attitude toujours honteuse mais également peinée à présent, elle hocha faiblement la tête pour signifier qu’elle acceptait la sentence décidée. Elle récupéra son bien et paya son dû à la seule victime de cette mascarade. Qu’il s’estime plutôt heureux d’être en vie, tant qu’il en avait encore le temps… Elle n’en resterait pas là, mais ça, elle se garderait bien de le dire.

Le cœur a ses raisons que la raison ignore… J’aurais au moins appris une autre leçon en plus de celle-ci : de jolis traits et une justice sans faille peuvent néanmoins dissimuler un cœur de pierre, conclut-elle en posant brièvement son regard sur le cadet.

Elle replaça une mèche rousse, mal à l’aise, derrière son oreille.

Je m’excuse encore une fois de vous avoir fait perdre votre temps, messieurs, et vous souhaite la bonne journée, dit-elle d’une voix penaude.

Avant de se détourner complètement, elle ajouta toutefois, visiblement contrariée :

À jamais, ni Naâme le veut…

Aux soldats, ou à l’homme qui venait de l’alléger de plusieurs lieutons, qui savait vraiment ? Pourtant, l’un des trois aurait pu avoir une sensation de déjà vu, étrangement. Quoi qu’il en soit, elle commença à s’éloigner.

D’aucun dirait que toute cette mascarade n’avait servi à rien si ce n’était à se mettre en difficulté auprès de la Garde, mais elle avait en réalité récolté plusieurs informations.
Le Saphir avait la droiture et l’honneur du soldat, mais il était capable d’être aussi insensible qu’elle-même. Le plus vieux l’avait appelé « Sang-Blanc » ce qui signifiait que comme elle, il n’avait pas de parents à qui s’identifier réellement. De précieuses informations qu’elle retiendrait en plus du goût que lui avait laissé leur combat nocturne. Intéressant.
Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Killian Sang-Blanc, cadet chez les Lames de Saphir, résident de Lackness Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Deviantart - Merwild

État d'Advictâme :
État transcendant

Informations sur le personnage :
- Amnésique total : première mémoire : Bellune 1099
- Toi est un Griffolet particulièrement attaché à Killian
- Killian est un ancien Sang-Visage (surnom : Le Veilleur, masque à composer)
- Killian est un Garde de Saphir - Grade : Cadet
- Métamorphose Partielle - une capacité qui permet au transcendant de changer des éléments de son physique : la couleur de ses cheveux, la couleur de sa peau, la forme de ses yeux etc. Il sera même capable de changer des parties de son corps pour des éléments animaux ex : changer ses ongles en griffes, se faire pousser des cornes sur la tête etc. Enfin, s’il po

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 9 [10 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
545


MessageSujet: Re: [2 Allune 1100] Entre Lotte et Gravorn |Killian|   Mar 13 Nov - 23:12

Entre Lotte et Gravorn - Le 2 Allune 1100, village de Lotte



Insensible mais l’esprit lui faisant l’effet d’un plat d’oeufs brouillés, Killian observa l’interaction entre Liam et la jeune femme. Incapable de rester sur une absence pareille de logique, il continuait de compiler des situations dans lesquelles il pouvait parfaitement imaginer faire usage d’une telle tactique. L’erreur survenait généralement lorsque le motif n’était rien moins qu’un intérêt purement esthétique. Qu’il s’agisse de lui ou de Liam, ils n’étaient pas à Lotte depuis assez longtemps pour qu’elle puisse s’être fait une idée de leur psychologie ou même de leurs intérêts. Aussi, Killian ne l’avait jamais vue auparavant et il se savait assez attentif et perceptif pour se souvenir d’elle s’il l’avait entr’aperçue. Une crinière pareille ne s’oubliait pas aussi facilement. La seule chose qui pouvait motiver une telle action reposait sur la seule apparence, l’attrait esthétique.

Killian n’était pas étranger à suivre une silhouette intéressante, un arrangement vestimentaire d’un bel effet ou simplement un esthétique plaisant qui attire le regard et le retient. Jamais, en revanche, n’avait-il envisagé d’élaborer un plan alambiqué pour attirer l’attention de quelqu’un. Dans le pire des cas, une approche simple et efficace restait sa façon préférée de faire les choses et de se présenter. Autrement, il préférait se contenter de regarder et d’apprécier la vue avant de passer à autre chose.

Les murmures de motivations plus sombres et inavouables persistaient. Sifflement d’un serpent au venin non pas mortel mais éclairant.

Silencieux et spéculatif, il resta en retrait, rendit les effets personnels de la jeune femme tout en s’assurant que l’amende ainsi que le paiement de l’homme étaient effectués dans les règles. Lorsqu’elle s’adressa à lui, parlant d’une leçon apprise, Killian se retint de hausser les épaules avec indifférence. La compassion était un élément clé dans son travail de Lame de Saphir, tout comme la compréhension mais également de faire preuve d’impartialité et d’efficacité. En l’occurrence, il n’y avait pas grand chose à dire d’autres à l’exception du fait qu’elle avait mit en danger la vie d’un autre citoyen simplement pour attirer l’attention d’un garçon. On pouvait dire beaucoup de chose sur les motivations mais la somme des faits ne pouvait que conduire à une seule conclusion : la stupidité. Les conséquences auraient pu être bien plus graves et elle n’aurait pas été celle qui en payait le prix, elle n’aurait pas été la personne punie et faisant les frais d’un agissement tordu et vain. Elle s’en serait sorti avec un sourire et un battement de cils, avec une autre Lame peut-être même un rendez-vous et quelques échanges sympathiques. La colombe sauvée par le preux chevalier, choyée et protégée, quand un innocent aurait été blâmé et malmené, poursuivi et terrifié.

Tout cela pour attirer l’attention d’un joli garçon.

L’accusation le laissa indifférent et peu concerné. Il resta de marbre alors qu’elle prononçait de nouvelles excuses et leur souhaitait une bonne journée. Elle avait l’air troublée, déçue et embarrassée. Au moins était-il assuré qu’elle ne recommencerait pas une chose pareille, si elle avait bien appris la leçon au moins cette mésaventure n’était-elle pas arrivée pour rien.

Alors qu’elle se détournait, cependant, sa silhouette lui tournait presque le dos, elle ajouta une dernière chose avant de s’éloigner. Les mots eurent l’effet d’un coup de foudre, le frappant au sommet du crâne, l’onde de choc se propageant le long de sa colonne vertébrale et électrisant ses nerfs.
Le bout des doigts de Killian fourmillèrent alors qu’il l’observait s’éloigner, une nouvelle intensité brûlant dans ses iris. Le dos droit, il resta silencieux mais ses pensées s’agitaient comme un panier d’anguilles. Caché sous les plis de sa cape, Killian frotta ses doigts contre son pouce.

Figé sur place, Killian entendit plus qu’il ne vit Liam l’approcher et se placer à ses côtés, regardant la jeune femme s’éloigner aussi. Il posa une main réconfortante sur l’épaule de Killian. “Si ça peut te rassurer, moi je te trouve adorable.

Killian ricana et enfonça un coup de coude dans les côtes de Liam. “T’es un con.” Son supérieur rit en se frottant les coudes et le poussa en retour. Alors qu’ils s’éloignaient pour rejoindre le reste de leur groupe, le regard de Killian revint se poser sur la silhouette discrète de la jeune femme. “Tu as le papier de l’amende ?

Bien sûr. Tiens.

Il s’en empara et le déplia. Chaque amende était reversée à la caserne de la Lame qui l’a appliquée afin de participer aux équipements et frais engendrés par l’entretien des bâtiments et autres. Le montant était ainsi confié à un soldat en charge de la trésorerie avec un papier spécifiant la raison de l’amende, le montant ainsi que les noms et prénoms du ou des soldats chargés de l’affaire ainsi que ceux de la victime et du criminel versant l’amende. La traçabilité était ainsi plus évidente et plus efficace.

Keira Daravyn,” lit-il à voix basse. Liam se pencha par dessus son épaule.

Tu as changé d’avis ? Si tu veux tu peux lui courir après, je te couvrirais auprès de Denise,” offrit-il avec un sourire malicieux.

Tu parles, tu vas me balancer à la première occasion et observer le spectacle à mon retour,” Killian gronda avec un regard noir pour son supérieur. Liam rit mais ne nia pas l’évidence.

Tu veux en parler ?

L’offre était plus sérieuse malgré l’amusement dansant dans les yeux de Liam. Killian secoua la tête et rangea le papier avec l’amende. Il n’oublierait pas le nom, celui-ci raisonnait dans son esprit et avait le goût d’une chasse qui ne faisait que commençait. “Pas ici.

Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Contenu sponsorisé,


MessageSujet: Re: [2 Allune 1100] Entre Lotte et Gravorn |Killian|   

 
[2 Allune 1100] Entre Lotte et Gravorn |Killian|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les loups ne se mangent pas entre eux
» Est-ce que votre BC ferme entre Noël et le Jour de l'an?
» Session hiver 2011 des ateliers "Rivalités entre frères et soeurs"
» Les difficultés de sommeil de nos enfants, entre douceur et fermeté
» Mini craquage mac, entre autre... (attention MEGA haul de l'été!!)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Advictâme-RPG :: Zone de jeu :: Le Creux-lac : Le duché du Sud :: Sujets en cours-
Sauter vers: