Partagez | 
 

 [6 Illune 1099] Ouvrir la chasse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Je suis : Vitala Rochefer, duchesse du Gravorn, résidente de Borderoc Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
GerryArthur (DeviantArt)

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
- Devenue duchesse du Gravorn il y a peu.

- 27 ans, mariée à Orlion Rochefer.

- Peau brune, yeux marron, longue chevelure noire. 1m76, 80 kilos, large d'épaules et de hanches, carrure plutôt imposante couplée à une musculature moyenne.

- Froide, solitaire, hautaine, inaccessible, effrayante. Déterminée, patiente, réfléchie, fidèle. Dégage une aura de puissance qui impressionne et force le respect.

- Troisième don : le pouvoir de la voix, une capacité qui lui permet de plonger dans un état de peur viscérale ses vis-à-vis d'un simple éclat de sa voix.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 7 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 0 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
43


MessageSujet: [6 Illune 1099] Ouvrir la chasse   Mar 10 Juil - 2:33

Un 6 Illune 1099 dans le nord du Creux-Lac


« C'est une fête ridicule. Voilà pourquoi je la déteste. Je l'abhorrais l'an dernier, l'autre d'avant, et tous ceux qui l'ont précédé. Et cette année, je l'abhorre encore.

- Une grande fête pleine de jeux, de chants, de danses, de beuveries...  À Lackness, qui plus est! N'est-ce pourtant pas là tout ce que tu aimes? »

Vitala avisa Orlion d'un regard noir. Celui-ci y répondit en arborant un air taquin, affectueux.

« Ah, et j'allais oublier le poisson à volonté.

- Je déteste le poisson.

- Surtout à volonté. »

L'ombre d'un sourire vint finalement flotter sur les lèvres de Vitala, qui échangea un regard complice avec son mari avant de reporter son attention sur l'horizon. Comme les années précédentes, la route de Borderoc à Lackness lui paraissait interminable. Des jours et des jours de chevauchée pour rejoindre la capitale du Creux-Lac et passer encore d'autres jours avec ces insipides Lacquois lors cette fête grotesque sans objectif. Pourquoi ses parents lui reléguaient-ils immanquablement la tâche de représenter le Gravorn pendant cette célébration? Elle était de loin celle que toutes ces futilités insupportaient le plus. Quelle misère. Au moins, cette année, Orlion l'accompagnait. Elle ne serait guère seule à souffrir... quoiqu'elle le soupçonnait d'être en mesure de s'amuser, de son côté, et peut-être même d'avoir hâte de pouvoir saisir une occasion de le faire.

Le soleil était déjà bien haut dans le ciel lorsque la future duchesse et son escorte traversèrent la frontière entre le Gravorn et le Creux-Lac. Une fois les montagnes derrière eux, les voyageurs firent une halte dans un village, le temps de se restaurer et de nourrir les chevaux. Quelques curieux observèrent de loin le convoi aux couleurs du Gravorn, tandis que certains osèrent s'approcher davantage, sans pourtant se montrer téméraires. Après tout, les Vornois avaient une certaine réputation, et ceux-là semblaient pour la plupart bien armés et prêts à réagir pour protéger cette jeune femme à la peau sombre.

Vitala profita de cette pause pour se délier les jambes et pour s'occuper elle-même de sa monture, préférant nettement sa compagnie à celle des autres personnes présentes, à l'exception d'Orlion, évidemment. Le guerrier, sentant qu'elle avait besoin d'un moment de relative solitude, avait choisi de la laisser à ses affaires et d'aller discuter avec quelques hommes issus de sa garde personnelle qu'il connaissait bien, ayant lui-même été de ceux qui la protégeaient auparavant.

Faisant quelques pas tandis que son cheval s'abreuvait, Vitala avait la tête haute malgré la fatigue et son regard parcourait systématiquement les alentours sans pourtant accorder de l'attention à ce qui que ce soit. Si le village était doté d'un certain charme, elle préférait observer le paysage des montagnes qui séparaient le Creux-Lac du Gravorn, non sans soupirer intérieurement et de déjà effectuer le décompte des jours qu'il lui faudrait subir avant de les retraverser et de retrouver sa patrie.

Deux gardes qui s'étaient éloignés  revinrent se greffer au groupe en compagnie d'un autre homme, que Vitala ne connaissait pas. Un autre garde se présenta alors à elle pour lui demander si elle désirait repartir sous peu. Elle ignora sa question et s'éloigna la bride de son cheval en main, ce qui voulait probablement dire qu'elle souhaitait se remettre en route. Elle s'arrêta près des deux premiers gardes et de l'inconnu.

« Qui est cet homme? »
, exigea-t-elle de savoir, froide.

Les gardes échangèrent un regard perplexe. Le duchesse et le duc n'avaient-ils pas prévenu leur fille qu'une escorte supplémentaire serait nécessaire une fois en Creux-Lac, et que les arrangements avaient d'ores et déjà été faits? Il était question de la surprenante présence de morggs dans le secteur, après tout...

« Qui êtes-vous? »,
assomma-t-elle le nouveau venu en le toisant d'un air supérieur, n'ayant pas la patience d'attendre que les autres se décident à sortir de leur stupide mutisme.

Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Ilclaste Sang-blanc, chasseur, résident à Lackness Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Agron by nikitajuice

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
➔Né le 10 Allune 1063 (37 ans)
➔Natif du Gravorn
➔Résident du Creux-lac
➔Souffre de stress post-traumatique après son séjour à Vissomort

Présentation
Chronologie

➔Ilclaste a obtenu un succès dès de transcendance, mais je garde ça au chaud et pour le moment il est toujours éveillé.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 10 [10 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
278


MessageSujet: Re: [6 Illune 1099] Ouvrir la chasse   Jeu 12 Juil - 10:33

Il était une fois un 6 Illune 1099 au Nord du Creux-lac Information hors-RP :
Rien à signaler sur le Hors hp
Information lancers de dés : Rien à signaler sur mes lancers.


Ilclaste talonna son cheval avec irritation, le projetant sur le chemin rocailleux dans un trot énergique. Il ronchonnait, grommelait et ronchonnait encore.

Mais où étaient Isadrielle et Valok ?!

Ils devaient être trois pour s'occuper de cette escorte exceptionnelle, car on n'était pas trop de trois chasseurs pour prévenir de l'attaque d'une meute de morggs, surtout quand la personne à préserver n'était autre que l'unique héritière du Gravorn. Sauf que voilà, Isadrielle et Valok n'étaient pas au point de rendez-vous. Ce qui, en plus d'être fâcheux, était fort inquiétant...

Pour être tout à fait honnête, Ilclaste ne connaissait pas très bien les deux autres chasseurs. De noms et de réputation, tout au plus, mais cela lui suffisait pour dire qu'il était anormal qu'ils soient en retard.

Le convoi Vornois devait déjà être arrivé au village, ainsi Ilclaste avait décidé de s'y rendre, espérant que ces acolytes le rattrapent rapidement. Il n'avait aucune envie de se retrouver seul, entouré par des Vornois... Certes, la paye en valait la chandelle et s'il menait à bien sa tâche le duc lui-même pourrait attester de son professionnalisme, mais on parlait quand même d'un convoi de Vornois !

Son souhait, bien que formulé avec ferveur, ne fut pas exaucé et c'est seul qu'il arriva au village. Mettant pied à terre, il repéra un garde qui l'observait avec suspicion. Après s'être demandé, pour la centième fois, pourquoi il avait accepté ce contrat, il marcha vers l'homme pour se présenter.

-Vous êtes tout seul ?  
Questionna le garde.

-Non, le duc a embauché deux autres chasseurs, mais ils ne se sont pas présentés au rendez-vous... Raconta Ilclaste. Le garde dut prendre son ton pour se l'agacement envers ses comparses car il commenta avec un ton dédaigneux :

-Pfff, et moi qui croyais qu'il n'y avait qu'en Gravorn qu'on trouvait des gens sans paroles.
Séché par le commentaire, Ilclaste ouvrit la bouche pour répliquer mais, déjà, ils étaient rejoints par un autre garde qui ne laissa pas plus le chasseur expliquer sa situation. Aucun des deux ne semblaient vouloir envisager que Isadrielle et Valok avaient pu avoir un problème.

Lorsqu'une troisième personne s'ajouta au groupe, Ilclaste sentit une suée glacée lui dévaler les reins. L'héritière en personne venait de se présenter et si les gardes s'étaient montrés bavards au point de ne pas laisser Ilclaste en placer une pour défendre ses compagnons, ils se retrouvèrent brusquement muets.

Les salauds.

Après les avoir maudits intérieurement, Ilclaste effectua une révérence en cherchant à toute vitesse les mots qu'il allait prononcer. Si les deux gardes avaient perdu si vite leur langue, c'était que l'héritière était aussi agréable que les rumeurs le disaient... Le chasseur marchait sur des oeufs... Il aurait préféré ne pas être celui qui devait lui expliquer la situation...

*Mais qu'est ce que je fous là moi ?*
Cent-et-unième fois.

-Votre serviteur Madame. Ilclaste Sang-blanc. Le Duc Tendrion m’envoie pour sécuriser votre convoi. La présence de morggs a été repérée dans les parages dernièrement. Ainsi a-t-il jugé prudent d'envoyer trois chasseurs pour guider votre progression en toute sécurité.

Ayant prit soin de garder la nuque basse pour entretenir son attitude soumise et, surtout, s’épargner d'avoir à confronter le regard austère de la Héritière, Ilclaste ajouta  :

-J'ai cependant le déplaisir de vous informer que mes camarades ont du retard... Je ne doute pas qu'un imprévu soit à l'origine de ce contre-temps, car c'est avec beaucoup de coeur qu'ils envisageaient leur tâche... Mais, si Madame me le permet, j'aimerai demander à ce qu'on les attendent avant de reprendre notre chemin.

Je suis : Vitala Rochefer, duchesse du Gravorn, résidente de Borderoc Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
GerryArthur (DeviantArt)

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
- Devenue duchesse du Gravorn il y a peu.

- 27 ans, mariée à Orlion Rochefer.

- Peau brune, yeux marron, longue chevelure noire. 1m76, 80 kilos, large d'épaules et de hanches, carrure plutôt imposante couplée à une musculature moyenne.

- Froide, solitaire, hautaine, inaccessible, effrayante. Déterminée, patiente, réfléchie, fidèle. Dégage une aura de puissance qui impressionne et force le respect.

- Troisième don : le pouvoir de la voix, une capacité qui lui permet de plonger dans un état de peur viscérale ses vis-à-vis d'un simple éclat de sa voix.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 7 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 0 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
43


MessageSujet: Re: [6 Illune 1099] Ouvrir la chasse   Sam 14 Juil - 18:06

Un 6 Illune 1099 dans le nord du Creux-Lac

Des morggs. Un frisson traversa l'échine de Vitala tandis que la crainte et la colère, encore maîtrisées, s'insinuaient en elle. Pourquoi n'avait-elle pas été mise au courant de la situation avant? Comment se faisait-il qu'elle, héritière du Gravorn, se retrouve devant le fait accompli dans une situation aussi dangereuse que celle-là, qui la concernait directement? Des morggs! Avaient-ils tous perdu la tête? L'histoire tragique de la mort de Fardil n'avait-elle pas assez fait le tour du Gravorn? Et ses parents, eux? Avaient-il évité de lui transmettre l'information par peur qu'elle l'utilise pour refuser catégoriquement de se rendre en Creux-Lac et cause ainsi un incident diplomatique?

Des morggs. Le Creux-Lac n'était pas reconnu pour ses populations de morggs, et il fallait tout de même que ces horribles bêtes menacent de se dresser sur son chemin. N'y avait-il qu'une route à emprunter pour se rendre à Lackness? Connaissant les risques, n'auraient-ils pas pu faire un détour, quitte à rallonger ce voyage déjà pénible? Mais non, bien sûr que non. Il valait mieux dépêcher trois chasseurs – du Creux-Lac, bon sang, ceux-là savaient-ils même différencier une arme d'un poisson?! -, trois chasseurs si compétents qu'un seul d'entre eux avait réussi à ce rendre dans ce stupide village dont elle oubliait encore le nom.

Une fureur contenue dans le regard, Vitala écoutait le dénommé Ilclaste lui raconter que des trois chasseurs, il était le seul à s'être présenté, que ses camarades avaient du retard, qu'il vaudrait mieux attendre avant de reprendre le chemin... Pour arranger les choses, le pauvre hère lui parlait sans la regarder, une attitude qui l'horripilait et qui était celle des faibles. Rien de rassurant lorsqu'on savait que cet homme avait été embauché pour la protéger d'une meute de morggs. Où allaient-ils les pêcher, leurs chasseurs? Dans le lac Prospère?!

« Mais bien sûr, nous avons toute la journée,
ironisa Vitala d'un ton cassant. Peut-être pourrait-on également demander au duc de repousser la fête du lac, le temps que vos compagnons daignent nous honorer de leur présence? »

Silencieux, les gardes semblaient à peine oser respirer, de peur que la colère de l'héritière éclate et soit dirigée vers eux. Personne n'était sans savoir ce qui se produisait lorsque la jeune femme était prise d'un accès de rage, et personne n'avait envie d'en provoquer un et d'en devenir la cible. En présence de Vitala Rochefer, les gardes, s'ils avaient tissé de solides liens d'amitié, n'hésitaient jamais à adopter l'attitude du « chacun pour soi ». C'était quelque chose qu'on appelait généralement « l'instinct de survie ».

« Vous auriez tous dû être ici hier,
poursuivit-elle, toujours dure. Je me fiche du cœur avec lequel vos semblables envisageaient leur tâche comme de mon premier lieuton. Ils ne sont pas ici alors qu'ils auraient dû y être. Depuis hier. »

Orlion, qui avait jusque-là suivi la conversation d'une oreille, approcha finalement et se posta près de Vitala. Les gardes hésitèrent entre le soulagement et la peur de la voir débarquer, car, selon son comportement face à une situation, il pouvait soit apaiser sa femme, soit nourrir encore davantage sa furie à l'égard de ceux qui la provoquaient.

« De quelle importance est la meute de morggs dont nous parlons? », intervint-il, s'adressant au chasseur.
Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Ilclaste Sang-blanc, chasseur, résident à Lackness Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Agron by nikitajuice

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
➔Né le 10 Allune 1063 (37 ans)
➔Natif du Gravorn
➔Résident du Creux-lac
➔Souffre de stress post-traumatique après son séjour à Vissomort

Présentation
Chronologie

➔Ilclaste a obtenu un succès dès de transcendance, mais je garde ça au chaud et pour le moment il est toujours éveillé.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 10 [10 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
278


MessageSujet: Re: [6 Illune 1099] Ouvrir la chasse   Dim 15 Juil - 22:33

Il était une fois un 6 Illune 1099 au Nord du Creux-lac Information hors-RP :
Rien à signaler sur le Hors hp
Information lancers de dés : Rien à signaler sur mes lancers.

La dureté du ton employé par la Duchesse fit ravaler une grimace au Chasseur. Certes, Il l'avait anticipé en voyant l'attitude fuyante des gardes, mais avait espéré se tromper. Les paroles de la jeune femme avant le mordant des morggs dont il été sensé la protéger, ce qui promettait une coopération des plus désagréables. Il n'en menait vraiment pas large alors que la voix de l'héritière claquait dans l'air comme un fouet sur le dos d'un servillant...  

*Mais qu'est ce que je ... Ah oui, c'est vrai, j'l'ai d'ja dis ça.*

Le jeune femme, comme ses soldats, ne semblait pas s'encombrer d'inquiétude pour les deux autres chasseurs.

*Rien des d'étonnant pour une Vornoise*

Le chasseur, lui, se prenait à s'inquiéter avant de s'offusquer de leur absence et pourtant, jadis, il devait l'avouer, il n'aurait jamais nourri de telles pensées. La philosophie Lacquoise  commençait-elle à laisser sa trace sur lui ?

C'était bon signe, mais une bien piètre arme contre le phrasé cassant de la Duchesse... L'arme du coeur, ne pouvait trouver cible chez quelqu'un qui, visiblement, en était dépourvu.
Pendant un instant, le chasseur se résigna à subir la colère de la dame, comme il avait subi ses années à Vissomort : avec résignation. Mais, alors qu'elle achevait de sermonner et que son époux se joignait au débat, Ilclaste sentit quelque chose en lui se réveiller...  

-Nous présenter la veille ? C'est là une idée si précautionneuse, qui nous aurait évité bien des soucis, que j'suis surpris que vos parents n'en aient pas reconnu la pertinence quand vous leur en avait fait la proposition ...  

S'entendit-il répondre avec un air faussement candide. Il avait repéré la faille. Les parents de l'héritière ne l'avaient pas prévenue, c'était évident: l'attitude des gardes, celle de la jeune femme et ce flottement de malaise, il ne s'y trompait pas : Le duc et la duchesse l'avaient écartée de ce choix. Pour la protéger peut-être, mais ce faisant, ils l'avaient aussi infantilisée. Les gardes devaient bien s'en rendre compte... Le chasseur espérait ainsi la coincer, car si elle répondrait à sa réplique, elle ne pouvait le faire qu'en affirmant qu'elle n'avait pas eu voix au chapitre. Et cette faille là, Ilclaste venait de s'y frayer,  quand il se tapa le front avec un air benêt de cul terreux et lança :

-Oh mais que j'suis stupide !! Évidemment qu'ils vous ont écouté ! C'est là l’organisation qu'vous vous attendiez à avoir ?! Que nous arrivions hier plutôt qu'aujourd'hui ?! Par Naâme, nous n'avoir rien su de ce changement de programme ! Le messager n'a pas dû arriver à temps.

D'une pierre deux coups : il offrait à Vitala, l'occasion de sauter sur son excuse pour éviter d'avoir à passer pour une enfant sur-protégée et façonnait un coupable fictif à blâmer: "le messager".

*Tu m'en dois une.* Songea-t-il, carnassier.

Cette fourberie lui était venue si naturellement, qu'il en avait la gorge sèche : Cet Ilclaste là, celui qui repérait les failles pour les exploiter dans son intérêt, était celui qui était mort à Vissomort. Du moins, c'est ce qu'il avait cru jusque là ... Dans sa poitrine, son coeur battait plus fort que jamais. Il reconnaissait cette sensation et s'effraya de la ressentir à cet instant.
Pour chasser ses préoccupations, il répondit à l'homme qui venait d'arriver que le chasseur avait sans mal identifié comme étant Orlion Rochefer. Les exploits de l'homme : sa conquête du titre, comme celle du coeur de l'héritière, avaient alimenté tellement de débats à Lackness, qu'Ilclaste avait l'impression de connaître l'homme qui lui faisait face.

-Pour vous répondre Monsieur, on parle d'une meute de quatre bêtes, d'après les derniers témoignages. Elle a été signalée aux abords du village de Vent-rouge, mais aussi près de Creux-bois. Cela reste à une distance certaine de la route que vous devez prendre, mais, la meute semble encore assez mobile...  


Je suis : Vitala Rochefer, duchesse du Gravorn, résidente de Borderoc Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
GerryArthur (DeviantArt)

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
- Devenue duchesse du Gravorn il y a peu.

- 27 ans, mariée à Orlion Rochefer.

- Peau brune, yeux marron, longue chevelure noire. 1m76, 80 kilos, large d'épaules et de hanches, carrure plutôt imposante couplée à une musculature moyenne.

- Froide, solitaire, hautaine, inaccessible, effrayante. Déterminée, patiente, réfléchie, fidèle. Dégage une aura de puissance qui impressionne et force le respect.

- Troisième don : le pouvoir de la voix, une capacité qui lui permet de plonger dans un état de peur viscérale ses vis-à-vis d'un simple éclat de sa voix.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 7 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 0 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
43


MessageSujet: Re: [6 Illune 1099] Ouvrir la chasse   Lun 16 Juil - 5:11

Un 6 Illune 1099 dans le nord du Creux-Lac

La mâchoire crispée, le regard noir, Vitala fixait cet insolent de chasseur en mobilisant toutes ses forces pour ne pas laisser libre cours à sa colère – car le pauvre n'avait rien vu encore – et lui faire ravaler ses paroles en même temps que sa langue, qu'il était hautement tentant de couper. Pour qui se prenait-il? Comment osait-il prétendre savoir quoi que ce soit des conversations qui se tenaient – ou pas, dans ce cas-ci... - chez les Rochefer, de leur mettre des mots dans la bouche, à ses parents et à elle-même? Ce cul-terreux qui lui servait maintenant un air d'idiot du village – voire d'idiot en chef des idiots du village, il lui semblait stupide à ce point – se permettait d'insulter le duc et la duchesse du Gravorn en sous-entendant qu'ils ne savaient pas reconnaître une idée pertinente. Une idée qui n'avait évidemment jamais pu être soumise parce qu'avant d'arriver dans ce trou perdu du Creux-Lac, Vitala ignorait tout ce la situation qui les occupait à présent. Mais cet imbécile de Lacquois n'avait pas besoin de le savoir.

Sous le regard inquiet de sa garde, Vitala toisait le chasseur avec mépris. Celui-ci crut bon d'ajouter que non, c'était bien lui qui était stupide – une évidence – et que le duc et la duchesse avaient certainement écouté leur fille, que le tout était la faute d'un messager qui souffrait également de problèmes de ponctualité – une vraie épidémie! – et n'avait ainsi pas pu livrer l'information aux principaux concernés.

« Il n'y a pas eu de messager, il n'y a pas eu "d'idée précautionneuse" soumise à mes parents, Chasseur,
rétorqua-t-elle, incisive. Seulement une erreur de jugement de vos "amis" et de vous-même, qui croyez approprié de vous présenter le jour même, à quelques minutes du départ, pour escorter un convoi ducal. »

Sur ces paroles cinglantes, elle se tut, laissant son interlocuteur donner suite à l'interrogation d'Orlion, arrivé sur l'entrefaite de cette discussion qui avait mal commencé et qui promettait de mal se terminer si elle se poursuivait. Préoccupé par la menace, et n'ayant qu'aiguisé ses instincts protecteurs en épousant celle qu'il s'était voué à préserver de tout danger en tant que garde, le futur duc du Gravorn écouta attentivement les renseignements offerts par le chasseur. Le risque de croiser la meute semblait relativement bas, mais si le duc Tendrion avait fait embaucher trois chasseurs plutôt qu'un, il devait y avoir une bonne raison. La meute question devait être particulièrement agressive et se déplacer rapidement. Et peut-être les derniers témoignages dataient-ils de quelques jours.

Orlion acquiesça aux paroles du chasseur, puis se tourna vers Vitala. Ils échangèrent un regard, par lequel ils semblèrent communiquer sans dire un seul mot. Il y eut un bref instant de silence, puis, le visage toujours aussi fermé, l'héritière déclara :

« Nous attendrons une demi-heure. Pas une minute de plus. »

Orlion appuya les paroles de sa femme en hochant la tête. Attendre, au moins un peu, ne lui plaisait pas, mais cela restait l'option qu'il privilégiait, notamment parce qu'il connaissait mieux que quiconque les émotions que faisait naître cet imprévu chez Vitala.

« Et comme je doute hautement d'être témoin de l'arrivée subite de vos compagnons, je vous suggère fortement d'employer cette demi-heure à trouver un moyen de sécuriser au maximum ce convoi à vous seul. »

La jeune femme le dévisagea froidement, puis ajouta :

« Je veux une solution. Autrement, je ne pourrai qu'en déduire qu'en ces terres, le lac n'est pas seul à être creux; les esprits le sont aussi. »

Orlion eut du mal à réprimer son sourire, comme d'autres gardes vornois, qui tentaient de ne pas trop se montrer amusés de cette pique, car ils savaient bien la duchesse capable de trésors d'imagination pour leur faire regretter leurs torts aussi...

Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
[/b]
Je suis : Ilclaste Sang-blanc, chasseur, résident à Lackness Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Agron by nikitajuice

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
➔Né le 10 Allune 1063 (37 ans)
➔Natif du Gravorn
➔Résident du Creux-lac
➔Souffre de stress post-traumatique après son séjour à Vissomort

Présentation
Chronologie

➔Ilclaste a obtenu un succès dès de transcendance, mais je garde ça au chaud et pour le moment il est toujours éveillé.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 10 [10 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
278


MessageSujet: Re: [6 Illune 1099] Ouvrir la chasse   Ven 20 Juil - 23:35

Il était une fois un 6 Illune 1099 au Nord du Creux-lac Information hors-RP :
Rien à signaler sur le Hors hp
Information lancers de dés : Rien à signaler sur mes lancers.

Que lui avait appris son histoire déjà ? Ah oui, jouer au plus fin avec un vornois pouvait finir mal... Très mal. Alors pourquoi avait-il commencé ce jeu là ? Pourquoi une partie de lui s'obstinait à refuser l'humiliation que la Rochefer lui imposait ? Ne pouvait-il pas simplement courber l'échine, lui lécher les bottes, tout en lui donnant du "Madame" avec un air admirativement craintif ? C'était pourtant pas si compliqué ! Il l'avait bien fait avec le Tendrion...  

*Merde Ilclaste, reprend toi ! Qu'est-ce que tu cherches à protéger ? Ton honneur peut-être ?! *

Mais c'était plus fort que lui... Plus la duchesse parlait, plus il voyait rouge. Elle ne se laissait pas faire et balayait ses tentatives de contrôle avec des répliques judicieuses. L'ancien escroc réalisa soudain qu'il était insupportablement vexé. Oui, vexé de s'être si facilement fait remballer, et sans les honneurs qui plus est ! La honte.

*Tu as perdu la main mon pauvre vieux...*

Alors même qu'elle lui accordait un délais, il sentit ses oreilles se teinter de rouge : elle se foutait de sa gueule ?! Quant, enfin, elle ajouta qu'il devrait se débrouiller seul, il décida qu'il était hors de question qu'il se laisse humilier de la sorte. Il se recomposa, à la hâte, un sourire avant d'ajouter avec un culot suicidaire :

-Faire le travail de trois chasseurs ? C'est une tâche qui ne me fait pas peur, Madame ! Je m'y acquitterai, volontairement ! Voyez-vous, votre générosité de m'offrir, par cette offre, le salaire de trois hommes, est un cadeau que j'ne saurai refuser. On m'avez vanter bien de vos qualités, mais j'vous savez pas aussi pleine de bonté Madame.

Achevant tirade il cligna, débilement candide, des paupières. Il était à présent déterminé à lui faire aligner les lieutons, pas parce qu'il avait besoin d'argent, mais parce qu'il désirait lui prendre quelque chose... C'était une vengeance mesquine et stupide qu'il voulait sur le Gravorn. C'était ce qui, malgré le bon sens, lui donnait envie d'affronter la jeune femme... Sa vengeance, pour Vissomort.



Je suis : Vitala Rochefer, duchesse du Gravorn, résidente de Borderoc Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
GerryArthur (DeviantArt)

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
- Devenue duchesse du Gravorn il y a peu.

- 27 ans, mariée à Orlion Rochefer.

- Peau brune, yeux marron, longue chevelure noire. 1m76, 80 kilos, large d'épaules et de hanches, carrure plutôt imposante couplée à une musculature moyenne.

- Froide, solitaire, hautaine, inaccessible, effrayante. Déterminée, patiente, réfléchie, fidèle. Dégage une aura de puissance qui impressionne et force le respect.

- Troisième don : le pouvoir de la voix, une capacité qui lui permet de plonger dans un état de peur viscérale ses vis-à-vis d'un simple éclat de sa voix.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 7 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 0 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
43


MessageSujet: Re: [6 Illune 1099] Ouvrir la chasse   Lun 23 Juil - 1:47

Un 6 Illune 1099 dans le nord du Creux-Lac

Si la réplique de l’héritière avait amusé les gardes, ceux-ci avaient bien cru que, voyant qu’il ne pourrait gagner à ce jeu, le chasseur se serait tu, d’autant plus qu’il avait obtenu une demi-heure de grâce pour attendre ses amis. Mais il n’en fut rien, et quand le dénommé Ilclaste Sang-Blanc rouvrit la bouche et fit preuve d’un culot qu’ils auraient inscrit dans la catégorie des sports extrêmes, ils commencèrent à se sentir franchement inquiets. Pourquoi une telle attitude de défi ? Cet homme cherchait-il un moyen simple et efficace de mettre fin prématurément à ses jours ? Si c’était le cas, il était définitivement sur la voie du succès...

Il y eut un nouveau moment de silence pendant lequel Vitala fixa le chasseur, qui affichait un air de demeuré profond qui lui donnait envie de lui arracher chacun de ces cils qu’il faisait battre comme une jouvencelle inculte. Le silence se prolongea jusqu’à en devenir inconfortable, sauf pour Orlion, qui paraissait bien à l’aise à côté de sa femme.

« Advar ? interpela finalement la jeune femme, toujours en regardant Ilclaste sans sourciller.

– Madame, dit l’un des gardes en s’avançant.

– Suis-je stupide ?

- Non, Madame.

– Ai-je l’air stupide ?

- Non, Madame.

– Sauriez-vous me dire pourquoi ce... »

Vitala laissa sa phrase en suspens, comme pour tenter de réfléchir au nom du misérable qui lui faisait face.

« Ilclaste Sang-Blanc, Madame,
l’aida le soldat.

– Sauriez-vous donc me dire pourquoi ce Ilclaste Sang-Blanc s’adresse à moi comme si je l’étais ?

– ... Non, Madame.

– Merci, Advar. Une dernière chose.

- Oui, Madame ?

- Cette situation est-elle drôle ?

- Non, Madame.

- Vous me rassurez. Je croyais avoir perdu mon sens de l’humour. »

Vitala fit alors signe à Advar qu’il pouvait disposer. Le garde s’inclina et se recula aussitôt pour retrouver sa position initiale. L’héritière avança ensuite vers Ilclaste, qu’elle n’avait pas quitté un seul instant des yeux, d’un pas lent, et s’arrêta devant lui, très près, si près qu’il pouvait probablement voir le futur peu reluisant qui l’attendait dans ses yeux, comme si ceux-ci étaient une boule de cristal.

« Si vous me pensez incapable de reconnaître de l’insolence quand j’en vois, Chasseur, vous êtes encore plus abruti que vous vous en donnez l’air, fit-elle, la mâchoire serrée. Faites le malin autant que vous le voulez, mais sachez que vous en paierez tôt ou tard le prix, et que je n’oublie jamais une offense. »

Vitala marqua une pause, soutenant le regard du chasseur, puis ajouta :

« Vous louerez ma bonté lorsque je déposerai vos lieutons dans la paume de votre main au lieu de vous les enfoncer dans la gorge pour vous faire regretter votre culot. Comprenez-vous ce que je vous dis ou dois-je faire quérir l’idiot du village pour vous l’expliquer en des termes adaptés à votre compréhension du monde ? »

Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
[/b][/b]
Je suis : Ilclaste Sang-blanc, chasseur, résident à Lackness Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Agron by nikitajuice

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
➔Né le 10 Allune 1063 (37 ans)
➔Natif du Gravorn
➔Résident du Creux-lac
➔Souffre de stress post-traumatique après son séjour à Vissomort

Présentation
Chronologie

➔Ilclaste a obtenu un succès dès de transcendance, mais je garde ça au chaud et pour le moment il est toujours éveillé.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 10 [10 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
278


MessageSujet: Re: [6 Illune 1099] Ouvrir la chasse   Ven 27 Juil - 0:23

Il était une fois un 6 Illune 1099 au Nord du Creux-lac Information hors-RP :
Me suis permis d'avancer un peu sur la suite du rp, j'espère que ça ne te dérange pas ^^
Information lancers de dés : Rien à signaler sur mes lancers.

Le silence qui tomba après la réplique du chasseur l'informa qu'il avait dépassé une limite. Du coin de l’œil, il voyait bien les gardes pâlir et échanger des regards... Et pourtant, il était incapable de ressentir du regret... Du moins c'est ce qu'il pensait jusqu'à ce que la Duchesse réponde à sa provocation. Alors même qu'elle s'avança vers lui, engloutissant la distance qui les séparait par une enjambée menaçante, Ilclaste se rappela qu'elle était une futur duchesse.  Alors, seulement, il mesura le danger auquel il s'était si stupidement exposé. A l'instant même où elle prononça sa menace, il sentit une main glacée lui emprisonner les tripes et s'interrogea pour la première fois sur les sentences qui punissaient le manque de respect dû la fille d'un duc. Pouvait-on le renvoyer à Vissomort pour ces paroles ? L'idée lui traversa l'esprit et il s'obligea à réprimer un tremblement d'effroi.

*Non... Ils me couperont juste la langue...* Songea-t-il avec espoir . Mais l'idée s'était plantée dans son esprit comme une mauvaise graine. Impossible de la rejeter, car déjà ses racines s'étaient enfoncées dans le terreau de son âme.

Vissomort. Vissomort. Vis... So...Mort. Vis... So...Mort.

Il n'avait aucune envie de retourner là-bas. De loin, se faire disloquer, démembrer,  déchiqueter par un morgg était un sort bien plus séduisant...

Il avait les mains moites et il sentit très distinctement une goutte de sueur lui dévaler les vertèbres : aujourd'hui était-il le jour de sa mort ?

Il baissa les yeux et, pour signer sa soumission, s'inclina en faisant un pas en arrière.

-Mes excuses madame, pour l’offense. J'vous servirais comme il se doit pour le prix que vous jugerez digne de ma prestation...

Putain de merde ! Il regretta ses paroles à l'instant où il venait de les prononcer... S'il lui laissait l'autorisation de fixer le prix, il aller peut-être risquer sa vie pour trois pauvres lieutons...

*Mais, je ne risquerai pas de finir à Vissomort...*

-Si madame le permet, je vais mettre à profit le généreux délais qu'elle a consenti à m’offrir pour sécuriser le convoi...

Et c'est après avoir obtenu son autorisation qu'Ilclaste se retira, docile et maté, au grand soulagement des gardes qui ne manquèrent pas de lui adresser des regards désapprobateurs destinés à lui faire passer l'envie de refaire ce genre de conneries.

*je vous emmerde bande de connards...* Songea le chasseur avec mauvaise humeur alors qu'il retournait à sa monture. Avec soin il compta les flèches dans son carquois. Dix.
Il n'existait pas mille manières de dissuader les Morggs d'attaquer et le feu était une technique que l'on recommandait particulièrement. Ainsi les flèches dont il disposait étaient particulières. On pouvait les enflammer... Mais, pour être totalement honnête, Ilclaste n'aimait pas vraiment ce genre de flèches... Il était bien plus difficile de viser avec, car il fallait savoir tirer sans se brûler, sans oublier que le feu ne tenait pas toujours lors de l'envol.

Mais c'était déjà ça se rassura-t-il. Avec trois archers, la chose aurait bien plus impressionnantes contre les prédateurs... Mais les minutes s'écoulaient et Ilclaste devait se résoudre à l'idée qu'il serait bel et bien seul.

D'un geste vif, il tira plusieurs torches qu'il apporta aux gardes. Il en distribua quatre en insistant : ils les allumeraient au départ et devraient prendre garde qu'elles ne s'éteignent pas. L'odeur du feu pouvait suffire à dissuader les morggs. Du moins, il l'espérait... Car les trente minutes étaient écoulés et les autres chasseurs n'étaient toujours pas arriver.
Je suis : Vitala Rochefer, duchesse du Gravorn, résidente de Borderoc Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
GerryArthur (DeviantArt)

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
- Devenue duchesse du Gravorn il y a peu.

- 27 ans, mariée à Orlion Rochefer.

- Peau brune, yeux marron, longue chevelure noire. 1m76, 80 kilos, large d'épaules et de hanches, carrure plutôt imposante couplée à une musculature moyenne.

- Froide, solitaire, hautaine, inaccessible, effrayante. Déterminée, patiente, réfléchie, fidèle. Dégage une aura de puissance qui impressionne et force le respect.

- Troisième don : le pouvoir de la voix, une capacité qui lui permet de plonger dans un état de peur viscérale ses vis-à-vis d'un simple éclat de sa voix.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 7 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 0 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
43


MessageSujet: Re: [6 Illune 1099] Ouvrir la chasse   Dim 29 Juil - 0:12

Un 6 Illune 1099 dans le nord du Creux-Lac


La peur. Vitala avait attendu qu’elle se manifeste dans le regard de ce miséreux, assez puissamment pour lui faire courber l’échine, et voilà qu’elle la voyait faire trembler ses iris. Cet homme n’était guère le premier à lui faire affront et il ne serait sans doute pas le dernier. Néanmoins, ils finissaient toujours au même endroit — à ses pieds — à lui servir le même discours d’excuses, avec le même espoir de ne pas se retrouver dans la mire d’une vengeance future. Et cet Ilclaste Sang-Blanc, aussi malin s’était-il cru, n’était pas différent des autres malheureux qui avaient besoin de se faire rappeler leur place dans la société. Quel être méprisable.

Tandis que le chasseur lui présentait ses excuses et rectifiait soudainement le prix demandé pour ses services — il était bien moins ambitieux, tout d’un coup —, Vitala le toisa froidement avec cet air hautain et supérieur que tous lui connaissaient. Le jugeant visiblement indigne qu’elle s’adresse davantage à lui, elle ne répondit à aucune de ses paroles et se contenta de le congédier d’un geste de la main lorsqu’il lui demanda la permission de mettre à profit le délai octroyé pour sécuriser le convoi. Aussitôt fait, elle reprit la bride de son cheval, précédemment relâchée, puis tourna les talons pour s’éloigner du groupe, ne désirant la présence d’aucun des gardes.

Une fois à l’écart, Vitala fit quelques pas avec son cheval, puis s’arrêta finalement pour lui caresser l’encolure. Elle était furieuse, mais également inquiète, et une certaine crainte commençait à la prendre au ventre. Les deux autres chasseurs n’arriveraient pas, elle le sentait. Et elle avait un mauvais pressentiment. Un très mauvais pressentiment. Mais qu’ils soient trois chasseurs ou un seul, qu’il y ait un risque de croiser des morggs ou non, elle partirait pour Lackness. Ses parents avaient donné au duc leur parole qu’elle assisterait à la fête du Lac, et chez les Rochefer, une promesse n’était jamais donnée à la légère.

Quelques minutes s’écoulèrent, puis l’héritière sentit la présence d’Orlion dans son dos. Elle n’avait pas besoin de se retourner pour savoir que c’était lui. Elle avait appris à tout reconnaître de lui : le rythme de son pas, la forme de sa silhouette projetée par le soleil, le parfum naturel qu’il dégageait. Se postant près d’elle, il lui tendit une épée entourée d’un fourreau, celle qu’il avait choisie spécialement pour elle lorsqu’elle avait commencé à s’entraîner an sa compagnie. Sans rien dire, elle se saisit de l’arme pour l’accrocher à sa taille, et son poids contre ses hanches la rassura quelque peu.

« Tu n’auras pas besoin de t’en servir,
promit Orlion en déposant, du revers de sa main, une simple caresse contre la joue de sa femme.

- Peut-être pas contre des morggs. Contre cet insolent, rien n’est moins sûr. »

Orlion sourit en coin, puis tâcha de divertir Vitala alors que tout le convoi patientait.
Le délai de trente minutes écoulé, le futur couple ducal se rendit auprès des gardes et du chasseur. Des soldats tenaient des torches, qui n’avaient pas encore été allumées. Comme prévu, les chasseurs égarés étaient toujours égarés, et cet imbécile d’Ilclaste Sang-Blanc se retrouvait seul pour sécuriser le convoi. Vitala poussa un long soupir exaspéré, puis, dans un geste étonnamment élégant, remonta à cheval. Regardant le chasseur de haut, elle réclama, sans autre forme de politesse :

« Vos instructions. »

C’était avec la plus grande mauvaise foi du monde qu’elle s’en remettait à sa supposée expertise pour reformer le convoi de la façon la plus sécuritaire possible. D’un simple regard, Orlion avertit le chasseur que ses idées avaient intérêt à ne pas décevoir, puis il se hissa à son tour sur le dos de sa monture.

Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
J'ai l'impression que mon message ne fait pas beaucoup avancer les choses, alors n'hésite pas à me dire si tu aimerais que j'édite. XD
Je suis : Ilclaste Sang-blanc, chasseur, résident à Lackness Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Agron by nikitajuice

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
➔Né le 10 Allune 1063 (37 ans)
➔Natif du Gravorn
➔Résident du Creux-lac
➔Souffre de stress post-traumatique après son séjour à Vissomort

Présentation
Chronologie

➔Ilclaste a obtenu un succès dès de transcendance, mais je garde ça au chaud et pour le moment il est toujours éveillé.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 10 [10 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
278


MessageSujet: Re: [6 Illune 1099] Ouvrir la chasse   Lun 30 Juil - 23:57

Il était une fois un 6 Illune 1099 au Nord du Creux-lac Information hors-RP :
Je te laisse décider de ce que sont les points noirs à l'horizon
Information lancers de dés : Rien à signaler sur mes lancers.

La peur. Celle qui s'était insinuée chez Ilclaste, ne l'avait pas quitté. Il avait beau faire le tour du convoi, répéter aux quatre gardes auxquels il avait donné les torches pourquoi il les leur avait confié, recompter ses flèches, il avait toujours cette anxiété au fond du ventre. Cette peur que quelque chose tourne mal. Cette peur d'affronter de nouveau la duchesse, il fallait bien l'avouer. Et il ne tarderait pas à avoir aussi peur de son époux, dont le regard pouvait se faire très menaçant aussi...

Le convoi comportait quinze personnes... Vingt au maximum. La majorité était des cavaliers, mais certains avaient choisi de se faire transporter en calèche. Chose qui n'arrangeait pas vraiment le chasseur... Des cavaliers, au moins, pouvaient se disperser.

Mais il faudrait bien faire avec car la duchesse revenait vers lui, pour lui demander la marche à suivre. Elle n'avait pas fait d'allusion à l'absence des autres chasseurs, il ne s'en plaignait pas, mais s'était attendu à une réplique des plus cyniques de sa part pour relever le fait.  
Tachant de paraître sur de lui, il expliqua : on allumerait les torches et les garderaient allumées au cours du voyage, car les morggs avaient bon odorat et peur du feu. Le convoi devait progresser en un bloc soudé : si quelqu'un était trop à la traine, les morggs pouvaient l'isoler d'avantage pour s'en prendre à lui. Enfin, il lui expliqua qu'en cas d'attaque, il possédait des flèches à enflammer. Mieux valait attaquer les morggs à distance : le corps-à-corps étant souvent à leur avantage.

C'est donc avec une certaine tension que le convoi se mit en marche. La monture d'Ilclaste se montrait nerveuse, vraisemblablement car lui-même ne parvenait pas totalement à se rassurer.

Le chasseur faisait régulièrement le tour du convoi, comme un chien de berger rassemble ses moutons. Une heure de marche se déroula sans problèmes, mais ils arrivèrent bientôt au pied d'une montée plus inclinée que les autres. La pluie de la vieille n'aidait en rien, car elle rendait le sol boueux et bientôt les roues des calèches commencèrent à s’enfoncer légèrement. Les chevaux étaient des bonnes bêtes et ils redoublèrent d'effort pour tirer leur labeur... Mais leur robe étincelante devint rapidement écumeuse. Ilclaste grimaça à ce constat : des bêtes épuisées ne pourraient pas fuir à l'allure suffisante en cas d'attaque.

Dans la terre meuble, il repéra alors une trace : Mettant pied à terre il l'examina de plus prêt : l'empreinte était trop petite pour être celle d'un morgg.

-Il y a des loups dans les parages... Le bruit du convoi suffira à les faire fuir. Ce sont des bêtes bien plus peureuses que ne le raconte les contes.

Précisa-t-il au garde qui l’interrogeait du regard, tout en se remettant en selle. Il n'en resta pas moins que le chasseur se fit deux fois plus attentif... Bientôt, le paysage se fit plus vallonné, ce qui rendait les alentours bien plus facile à surveiller. C'est en promenant son regard sur les étendues verdoyantes que le chasseur remarqua alors des points sombres à l'horizon...  

-STOP !
Ordonna-t-il. Car, quoi que soit ces choses, encore bien à distance, elles progressaient dans leur sens...
   
Je suis : Vitala Rochefer, duchesse du Gravorn, résidente de Borderoc Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
GerryArthur (DeviantArt)

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
- Devenue duchesse du Gravorn il y a peu.

- 27 ans, mariée à Orlion Rochefer.

- Peau brune, yeux marron, longue chevelure noire. 1m76, 80 kilos, large d'épaules et de hanches, carrure plutôt imposante couplée à une musculature moyenne.

- Froide, solitaire, hautaine, inaccessible, effrayante. Déterminée, patiente, réfléchie, fidèle. Dégage une aura de puissance qui impressionne et force le respect.

- Troisième don : le pouvoir de la voix, une capacité qui lui permet de plonger dans un état de peur viscérale ses vis-à-vis d'un simple éclat de sa voix.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 7 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 0 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
43


MessageSujet: Re: [6 Illune 1099] Ouvrir la chasse   Ven 3 Aoû - 5:26

Un 6 Illune 1099 dans le nord du Creux-Lac

Postée sur sa monture, tout près d'Orlion, Vitala fixait le chasseur de son regard sombre, attendant, impassible, ses instructions pour le reste de la route. Les deux autres chasseurs ne s'étaient pas pointé le bout du nez, et si elle n'avait rien dit et s'était contentée de soupirer avec exaspération, c'était bien parce qu'elle n'avait qu'un désir : reprendre le chemin pour arriver à Lackness, participer à cette stupide fête du Lac, et rentrer à Borderoc aussi tôt que la bienséance le lui permettrait. Elle n'avait nullement envie d'un nouvel échange inutile avec ce crétin de chasseur, qui, de son côté, ne semblait pas trop rechercher la discussion non plus.

Ainsi, l'héritière écouta les explications de cet Ilclaste Sang-Blanc, jetant un œil aux gardes qui avaient en main les torches mentionnées, avant de reposer son attention sur son interlocuteur. Ce dernier paraissait sûr de lui, mais cela ne suffisait pas à convaincre Vitala, qui affichait un air à la fois froid et dubitatif. Et cette absence de certitude quant à l'efficacité de la méthode employée par le chasseur ne fit qu'accroître son agacement, car, elle n'avait, malgré tout, pas réellement le choix de s'y plier.

Après un long moment de silence où elle se contenta de regarder le chasseur, la jeune femme finit par acquiescer. Il n'en fallut pas davantage pour que les gardes se mettent à organiser le convoi et que celui-ci quitte le village pour sillonner de nouveau les contrées du Creux-Lac.

Une heure passa sans que quoi que ce soit de notable vienne troubler la progression du groupe. Ce fut après cette heure que les roues des calèches dans lesquelles étaient montés certains nobles faisant partie du voyage commencèrent à s'enliser dans le sol boueux d'une pente.

« Bon sang, ce sont de vraies nuisances,
commenta sèchement Vitala. Et je ne parle pas des chevaux. »

L'héritière lâcha un long soupir. Les calèches ralentissaient le convoi, comme elle l'avait anticipé. Ces nobles! Ils étaient pathétiques dans leur faiblesse, dans leur incapacité de monter à cheval et de faire la route dignement, la tête haute. Une vague de mépris parcourut Vitala.

Le chasseur s'arrêta alors, examinant des traces au sol. Le cœur de l'héritière se mit à battre légèrement plus rapidement. Des traces de morggs? Non, des loups, disait-il. Le rythme cardiaque de Vitala ralentit. Mais la crainte lancinante qui s'était éveillée en elle dès la mention des morggs continua de gagner sournoisement du terrain.

La route reprit, jusqu'à ce qu'Ilclaste ordonne l'arrêt du convoi.

« Qu'y a-t... », commença Vitala, sans terminer sa phrase.

Son regard venait de suivre celui du chasseur. À l'horizon, des points noirs progressaient vers eux. Vitala plissa les yeux pour tenter de les discerner leur forme. Orlion fit avancer sa monture de quelques pas et porta également son attention vers le lointain.

« Ils sont cinq,
finit-il par dire. À cheval. »

Vitala rejoignit Orlion et observa la scène silencieusement. Des gens. Cela aurait dû la rassurer. Mais cela ne la rassura pas, et encore moins quand elle crut distinguer leurs voix. Ils disaient quelque chose. Ou plutôt, ils criaient quelque chose. L'un d'entre eux fit un large geste, hurla de nouveau. Ces cris leur étaient adressés. Et quand Vitala réussit à discerner le mot qui les accompagnait, elle sentit son sang se glacer.  

Fuyez.

Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Et moi, je te laisse décider de ce qui poursuit ces inconnus!
[/b]
Je suis : Ilclaste Sang-blanc, chasseur, résident à Lackness Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Agron by nikitajuice

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
➔Né le 10 Allune 1063 (37 ans)
➔Natif du Gravorn
➔Résident du Creux-lac
➔Souffre de stress post-traumatique après son séjour à Vissomort

Présentation
Chronologie

➔Ilclaste a obtenu un succès dès de transcendance, mais je garde ça au chaud et pour le moment il est toujours éveillé.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 10 [10 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
278


MessageSujet: Re: [6 Illune 1099] Ouvrir la chasse   Mer 8 Aoû - 17:34

Il était une fois un 6 Illune 1099 au Nord du Creux-lac Information hors-RP :
J'espère que ma petite surprise te plaira !
Information lancers de dés :J'ai fait un lancer de dés pour le résultat de la flèche

Les cavaliers filaient à toute allure. Si rapide que, déjà, on pouvait distinguer leur forme. Le vent apportait avec lui les cris affolés qu'ils lançaient au convoi.

Fuyez Rugissaient-ils.

Mais le convoi n'obtempéra pas immédiatement. Figés, le regard vers la scène, ses gens attendaient de discerner la menace encore invisible... Quand enfin deux nouveaux points surgirent de l'horizon.

-Des morggs ?!
Questionna, d'une voix tendue, une jeune garde à droite d'Ilclaste. Mais le chasseur ne lui répondit pas tout de suite. Son regard fixait les animaux qui, a n'en pas douter, étaient bel et bien des morggs...

*Il y a quelque chose d'étrange...* Songea-t-il scrutant les molosses qui pourchassaient les cavaliers. Ilclaste n'était pas fou : un éclat anomal faisait scintiller leur encolure musculeuse. La réponse lui sauta alors aux yeux.

-Non. Des pillards. Répondit-il, en montrant du menton sept nouveaux cavaliers qui venaient d'apparaître aux trousses des premiers malheureux.

-Et c'est du sérieux. Les deux morggs sont avec eux. Regardez bien... Ils portent des colliers. Marmonna-t-il la mine sombre. La nouvelle était en effet très mauvaise... Avec les calèches le convoi n'avait que de très faibles chances de distancer les brigands, mais si ceux-ci étaient flanqués de deux morggs, ceux-ci pouvaient, en plus, les pister. Sans oublier que la présence des morggs en disaient long sur la témérité et la cruauté des pillards. L'innocence coulait très rarement dans les veines de ceux qui domptaient les morggs.    

-Aux armes ! beugla une voix puissante dans le dos d'ilclaste qui n'avait pas attendu pour dégainer son arc. La jeune garde, celle au sourire chevalin et a qui il avait confié une des torche, le sollicita du regard.

-Pensez-vous pouvoir atteindre l'une des bêtes avant qu'elles ne changent de cible en nous voyant ? Si vous parvenaient à abattre d'une des créatures cela dissuadera peut-être ses maîtres de s'en prendre à nous. Demanda-t-elle. Le chasseur fit une grimace : les morggs s'étaient considérablement rapprochés des premiers cavaliers, qui eux-même ne tarderaient pas arriver sur eux. De plus une cible mouvante était bien plus difficile à atteindre qu'une cible statique...

-'Peux rien vous promettre... Mais tendez-moi la torche. Répondit-il en tirant l'une des ses flèches pour l’enflammer sur la flamme rougeoyante.
A partir de là, l'entreprise se complexifiait... Ilclaste aurait peu de temps pour prendre le temps de tirer s'il voulait ne pas se brûler la main. Visant l'un des morggs, celui qu'il jugea le plus proche, il relâcha la corde. La flèche fila dans les airs. Sa trajectoire, bien que bonne, fut trop courte. La flèche se planta dans le sol une seconde trop tôt. L'animal fut cependant contraint de freiner sa course, surpris par ce projectile qui venait de lui barrer la route.

*Une flèche de perdue...*

Je suis : Vitala Rochefer, duchesse du Gravorn, résidente de Borderoc Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
GerryArthur (DeviantArt)

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
- Devenue duchesse du Gravorn il y a peu.

- 27 ans, mariée à Orlion Rochefer.

- Peau brune, yeux marron, longue chevelure noire. 1m76, 80 kilos, large d'épaules et de hanches, carrure plutôt imposante couplée à une musculature moyenne.

- Froide, solitaire, hautaine, inaccessible, effrayante. Déterminée, patiente, réfléchie, fidèle. Dégage une aura de puissance qui impressionne et force le respect.

- Troisième don : le pouvoir de la voix, une capacité qui lui permet de plonger dans un état de peur viscérale ses vis-à-vis d'un simple éclat de sa voix.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 7 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 0 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
43


MessageSujet: Re: [6 Illune 1099] Ouvrir la chasse   Sam 11 Aoû - 2:03

Un 6 Illune 1099 dans le nord du Creux-Lac


Les cavaliers leur intimaient de fuir et, pourtant, personne du convoi n’esquissait un seul geste pour partir. Tous avaient le regard rivé sur la scène qui se déroulait devant eux et attendaient de voir apparaître la supposée menace. Deux points apparurent finalement à l’horizon et il ne fallut que quelques secondes à Vitala pour reconnaître les silhouettes. Des morggs. Elle se tendit d’un seul coup, encore plus lorsque d’autres cavaliers se dessinèrent au loin. Si elle ne dit rien, elle eut la même pensée que le chasseur. Les bêtes appartenaient à des pillards, qui ne seraient que trop heureux de tomber sur un convoi comme le leur.

Orlion avait à peine aperçu les brigands qu’il avait déjà dégainé son épée et avait fait avancer sa monture pour être devant sa femme et la protéger. Les gardes amorcèrent le même mouvement, sortant leurs armes et se tenant prêts à se battre. Un instant immobile, Vitala finit aussi par sortir sa lame de son fourreau, la colère se mêlant à la peur qui gagnait du terrain en elle.

« S’ils osent s’en prendre à nous, les tréfonds les plus sombres de Vissomort seront la prochaine et dernière chose qu’ils verront de leur misérable existence »
, dit-elle entre ses dents à l’adresse d’Orlion, qui acquiesça distraitement.

Tandis que le chasseur sortait une flèche pour tenter d’atteindre l’un des morggs en mouvement, l’un des gardes fit reculer les calèches, histoire de prendre de l’avance si la fuite devenait inévitable. L’attaque fut un échec, la pointe enflammée de la flèche allant se ficher tout juste devant l’un des morggs, qui se figea sous la surprise. Les pillards levèrent alors le regard vers le convoi, remarquant la présence du groupe. Ils beuglèrent quelque chose d’incompréhensible et le morgg reprit sa course effrénée. Son compagnon venait tout juste d’atteindre les autres cavaliers, qui se débattaient à présent avec lui.

Le morgg qui avait été attaqué fila à côté des cavaliers, suivi de cinq brigands. Ceux-ci se rapprochaient rapidement et dangereusement du groupe de gardes et de nobles.

« Ils ont reconnu les couleurs ducales
, commenta l’un des gardes, inquiet. Madame, il faut vraiment... »

Vitala ne l’écouta pas et se tourna d’un coup sec vers le chasseur :

« Qu’attendez-vous pour leur lancer une nouvelle flèche?! »
, gronda-t-elle en arrachant pratiquement des mains d’un garde à proximité l’une des torches données par Ilcalste pour la lui brandir presque sous le nez. « Nous sommes des Vornois, nous ne reculerons pas devant la première menace! »

En réalité, elle était terrifiée, et tout son être lui hurlait de prendre ses pieds à son cou. Mais quelle sorte Vornoise, quel genre de future duchesse du Gravorn aurait-elle été de se soumettre face à de tels mécréants –du Creux-Lac, qui plus est!-, qu’ils soient accompagnés de morggs ou non?

Information lancers de dés : Information hors-RP :
J'ai fait un lancer de dés pour savoir combien de pillards et de morggs s'attaquaient au convoi!
Rien à signaler sur le hors RP
Je suis : Ilclaste Sang-blanc, chasseur, résident à Lackness Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Agron by nikitajuice

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
➔Né le 10 Allune 1063 (37 ans)
➔Natif du Gravorn
➔Résident du Creux-lac
➔Souffre de stress post-traumatique après son séjour à Vissomort

Présentation
Chronologie

➔Ilclaste a obtenu un succès dès de transcendance, mais je garde ça au chaud et pour le moment il est toujours éveillé.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 10 [10 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
278


MessageSujet: Re: [6 Illune 1099] Ouvrir la chasse   Mar 14 Aoû - 0:40

Il était une fois un 6 Illune 1099 au Nord du Creux-lac Information hors-RP :
Je me disais que, au pire, en soutien on pouvait faire débarquer une troupe de lame ou les deux chasseurs (des archers c'est toujours utiles ^^).
Information lancers de dés :

Évidemment la flèche d'Ilclaste avait eu son petit effet... Et aussi rapidement, la fille Rochefer, lui tomba sur le poil pour lui ordonner de lancer une nouvelle flèche. Il fut surpris de l'ordre, pensant honnêtement qu'elle aurait plutôt saisie l'occasion de lui reprocher, justement, d'en avoir lancé une et d'avoir attiré l'attention des brigands.
Mais le chasseur ne se faisait pas d'illusions. Si les conséquences de cette attaque étaient trop lourdes, on ne tarderait pas à rejeter la faute sur lui, l'homme qui avait décoché trop vite.

Tout aussi sauvagement, il se retrouva avec la torche flamboyante qui lui roussissait les poils du nez. Avec un léger mouvement de recul, il accorda un regard dubitatif à la réplique patriotique de la Dame Rochefer avant de grommeler, non sans cynisme :

-Mouais... "Force et Ambition" alors ? Vous m'pardonnerez de pas sortir mon p'tit drapeau gris pour l'agiter mais j'ai les mains prises.

Il reporta, tendu, son attention sur la charge qui s'élançait vers eux. Plus que quelques foulées et les brigands seraient sur eux. Ce qui était une très mauvaise nouvelle pour Ilclaste car il n'avait aucune lame longue pour se défendre au corps à corps. Une dague, au mieux... On l'avait pas engagé pour faire face à ça !

Le point positif était que maintenant, les cibles, si elles restaient mouvantes, étaient à une portée bien plus abordable... Ilclaste tira une nouvelle flèche de son carquois.  

-Permettez... Dit-il en empruntant la flamme de la torche pour embrasser sa flèche. Puis il tendit la corde de nouveau. Cette fois cependant, il ne visa pas le morgg. Son regard se porta sur un point un peu plus à gauche, un peu en retrait de la bête...
Le coup était audacieux, très audacieux, mais quand Il' relâcha la corde, il eut le plaisir de voir sa flèche filer avec justesse se planter dans la jambe d'une des montures, qui poussa un hennissement déchirant en basculant en avant. Le cavalier qu'elle portait fut violemment projeté en avant qu'elle ne s’effondrait sur le morgg qui avait la malchance d'être sur sa trajectoire.

Ça c'était L'art et la manière d'être un bon Lacquois : limiter les efforts en maximisant le résultat. La flemmardise efficace, en quelque sorte.

Le cheval touché était très mal en point et la flèche qui lui transperçait la jambe commencerait bientôt à lui roussir la chaire...  Couché sur le flanc, il agonisait sans respect pour le silence, déchirant l'air de ses hennissements plaintifs. Le morgg sur lequel il avait roulé dans sa chute, n'était pas dans un état bien plus enviable. Certes, il bougeait encore, mais la chose lui demandait visiblement beaucoup d'effort. Ilclaste pariait volontiers que la bête avait sûrement eut plusieurs os cassés dans l'accident.

Je suis : Vitala Rochefer, duchesse du Gravorn, résidente de Borderoc Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
GerryArthur (DeviantArt)

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
- Devenue duchesse du Gravorn il y a peu.

- 27 ans, mariée à Orlion Rochefer.

- Peau brune, yeux marron, longue chevelure noire. 1m76, 80 kilos, large d'épaules et de hanches, carrure plutôt imposante couplée à une musculature moyenne.

- Froide, solitaire, hautaine, inaccessible, effrayante. Déterminée, patiente, réfléchie, fidèle. Dégage une aura de puissance qui impressionne et force le respect.

- Troisième don : le pouvoir de la voix, une capacité qui lui permet de plonger dans un état de peur viscérale ses vis-à-vis d'un simple éclat de sa voix.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 7 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 0 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
43


MessageSujet: Re: [6 Illune 1099] Ouvrir la chasse   Jeu 23 Aoû - 4:20

Un 6 Illune 1099 dans le nord du Creux-Lac


Si le regard de Vitala avait pu tuer, on aurait retrouvé le chasseur mort, assassiné, foudroyé sur place. Comment cet imbécile pouvait-il croire que le moment était bien choisi pour lancer l'une de ses stupides répliques cyniques (surtout que le moment n'était jamais bien choisi avec Vitala)? L'héritière dut invoquer toute la force de Naâme pour ne pas enfoncer la torche qu'elle tenait entre ses mains dans le visage de l'insolent et se contenter de répliquer froidement :

« Taisez-vous et tirez. »

Le chasseur embrasa alors une nouvelle flèche, qu'il décocha vers l'un des chevaux filant à vive allure vers eux. Le coup fut réussi et créa un chaos chez les pillards. L'homme jusque-là assis sur la monture se fit violemment projeter et le cheval, gravement blessé, s'effondra sur le morgg devant lui. Les trois acteurs de cette étonnante scène paraissaient être en très mauvais état, si bien que d'un coup d'œil, Vitala sut qu'ils ne se relèveraient pas pour les attaquer de sitôt. Déstabilisés par la tournure des événements, les brigands eurent un visible moment d'hésitation avant d'ultimement décider de ne pas renoncer à leur entreprise. L'autre morgg encore occupé avec les autres cavaliers, les soldats de l'héritière, qui restaient des guerriers aguerris, se sentirent plus confiants et passèrent à l'attaque, certains de pouvoir vaincre les pillards. Même si son sang bouillait et qu'il avait envie de se joindre au combat, Orlion se résolut à rester auprès de Vitala, d'une part parce qu'il désirait la protéger, d'autre part parce qu'il était désormais futur duc et ne pouvait plus se permettre de se jeter ainsi dans la mêlée.

Toujours sur le dos de sa monture, Vitala suivait attentivement le combat lorsqu'elle remarqua que les mécréants restés derrière avaient fini par avoir eu le dessus sur les cavaliers. Blessés par le morgg, ceux-ci n'avaient eu d'autre choix que de se rendre pour sauver leur vie. Appelée par l'un des brigands aux prises avec les gardes vornois, la bête se précipita vers le second groupe, visiblement prête à semer la terreur et à faire un carnage.

« Il faut l'intercepter, sinon, nous allons avoir un nouveau problème,
dit Orlion à l'adresse du chasseur. C'est maintenant ou jamais. »

Vitala posa ses yeux sombres sur Ilclaste. Si elle paraissait maîtrisée, la colère et la peur grandissaient tranquillement mais sûrement en elle. Aussi crétin était-il, le chasseur devait réussir. Il n'y avait pas d'autre option. Elle refusait les autres options.

Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Je te laisse décider si tu veux qu'Il' atteigne le morgg (au lancer de dés ou non) ou que la bête fonce sur le groupe en plein combat, voire sur le groupe d'Il, Orlion, Vitala, et cie! Selon ta décision, je ferai peut-être un lancer pour l'Advictâme dans mon prochain post. Smile
Je suis : Contenu sponsorisé,


MessageSujet: Re: [6 Illune 1099] Ouvrir la chasse   

 
[6 Illune 1099] Ouvrir la chasse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La chasse à la grenouille-taureau, envahisseur vorace....
» Un chat tué avec une flêche de chasse: qui a fait ça ?
» Un maire italien fait la chasse aux nains de jardin
» La chasse aux chasseurs de primes est ouvertes
» La chasse aux oeufs de Pâques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Advictâme-RPG :: Zone de jeu :: Le Creux-lac : Le duché du Sud :: Sujets en cours-
Sauter vers: