Partagez | 
 

 [28 Lollune 1099] Piécettes et petite monnaie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Je suis : Théa Morte-Branche, cueilleuse, herboriste, résidente du village de Sombre-bois Voir le profil de l'utilisateur
Théa Morte-Branche

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
➔ Théa est une croquemite. Elle a des yeux jaunes, des dents effilées et des membres filiformes.
À noter : les croquemites ne sont pas appréciés par la population
➔ Âgée de 27 ans, mais fait plus jeune que son âge.
➔ Accompagnée par sa chienne, un grand berger.
➔ Réside à Sombre-Bois, entre Albatra et les marais sinistres.
➔ 3e don : Prémonition
➔ Elle est la princesse Sélène Hautiare, mais personne ne le sait sauf la Reine. Elle ressemble à son frère, le Prince Valérian.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 2 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 4 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
337


MessageSujet: [28 Lollune 1099] Piécettes et petite monnaie   Mer 18 Juil - 18:56

Rappel du premier message :

Piécettes et petite monnaie - 28e jour de Lollune 1099 - Village de Lotte


Une belle journée s'annonçait. L'heure était matinale, mais le soleil brillait déjà sur le petit village de Lotte. Nichée entre les chaînes montagneuses et le Lac Prospère, idéalement située, à proximité de la capitale du Creux-Lac dont les hauts contours se dessinaient sur la rive opposée, tout en restant proche des deux autres duchés, Lotte était une bourgade tranquille. Point de passage indispensable pour les voyageurs des trois duchés, le village avait su néanmoins conserver son charme rustique et son calme lacquois... autant dire que la quiétude lacquoise était toute relative, n'est-ce pas ? Si on avait demandé son avis à Théa Morte-Branche, la petite cueilleuse n'aurait sans doute pas employé le qualificatif « tranquille » pour décrire un petit village perpétuellement en liesse, bouillonnant d'activités et de bonne humeur. Surtout en ce dernier jour de l'année, prêt à festoyer le Renouveau comme il se devait.

La tranquillité de Sombre-Bois manquait à la jeune femme. Surtout en ce dernier jour de l'année... Théa ressentait une vague de désappointement, voire de tristesse, à l'idée de ne pas être auprès de sa mère et de sa grand-mère pour allumer les trois bougies de la nouvelle année. Depuis toute petite, elle n'avait jamais dérogé à la tradition familiale : Mathilda, Elanna et elle décoraient chacune une bougie en secret, la semaine précédant le 28ème jour de Lollune. Le matin du dernier jour de l'année, elles découvraient ensemble les bougies confectionnées par chacune d'entre elle, avant de les placer sur un petit autel pour les allumer selon la tradition. La fête du Renouveau était toujours une journée joyeuse, durant laquelle les trois femmes se retrouvaient et passaient du temps à cuisiner des spécialités marvoises. Si son enfance et son adolescence n'avaient pas toujours été heureuses, en particulier à cause de la dureté de sa mère adoptive, Théa ne conservait que de bons souvenirs de cette période de l'année... Des souvenirs de bonne humeur et de complicité.

Cette année, Théa ne serait pas aux côtés des siennes et cela la rendait morose. Elle n'avait pas vraiment coeur à partager la légèreté des Lacquois. Elle était venue pour une commande spéciale de plantes, poussant uniquement aux abords du Lac Prospère, mais dont la floraison avait été retardée en raison du mauvais temps des semaines précédentes. Elle avait profité de ce temps pour faire le plein d'autres végétaux moins courants en Marvier, mais cela avait retardé son voyage du retour...

Les pensées de la petite cueilleuse furent brutalement interrompues par une bousculade bien sentie, si violente qu'elle se retrouva les fesses contre les pavés.

– Tu ne peux pas faire attention où tu mets les pieds, sale gueuse ?! vociféra-t-on comme un morgg.

Forte carrure, tempes grisonnantes et moustache impeccablement peignée, le passant dont la vêture riche trahissait son rang exprima tout son mépris d'un reniflement sonore lorsqu'il découvrit avoir affaire à une croquemite. Aïka, revenue vers sa maîtresse, se ramassa légèrement et gronda son mécontentement, peut-être un peu effrayée elle-même par la stature et la voix puissantes de l'individu. Ce dernier ne laissa pas le temps à la jeune femme de se remettre sur ses pieds, ni même de bafouiller quelques excuses pitoyables, et partit d'une démarche furibonde. Sonnée, Théa sentit des larmes de frustration et de confusion venir lui picoter les yeux. Elle serra les dents... et fut surprise de voir une main tendue vers elle. Un jeune homme au sourire charmant et aux traits ciselés l'aida à se remettre debout, lui demanda si elle allait bien, puis lui tapota l'épaule amicalement en lui murmurant d'être plus prudente à l'avenir. Elle acquiesça d'un signe de tête, le remercia pour sa gentillesse, puis ils se séparèrent pour continuer leurs chemins respectifs.

Au bout de quelques minutes, comme prise d'un doute sûrement, Théa réalisa qu'elle avait été délestée de sa bourse. Elle jeta des coups d’œil nerveux autour d'elle pour voir si elle n'avait pas tout simplement fait tomber sa bourse, revint sur ses pas pour s'en assurer. En vain. La panique la submergea peu à peu. Elle sentit son cœur battre plus vite et ses joues s'enflammer. Les larmes affluèrent de nouveau au coin de ses paupières, comme c'était toujours le cas lorsqu'elle ressentait une trop forte émotion. Les lieutons, si durement acquis et qui devaient lui servir à payer sa chambre à l'auberge, son repas et tous ses autres frais de séjour... Comment allait-elle faire sans argent ? Arrêtée au beau milieu du chemin, elle commençait à être regardée par les passants et se sentit encore plus mal.

Se sentant stupide, idiote, et horriblement mal à l'aise, elle s'écarta de la foule... et aperçut soudain un homme avec l'insigne de la Garde de Saphir. Le souffle court à cause de la panique, elle se précipita vers lui - terrorisée à l'idée de l'aborder, mais plus terrorisée encore à l'idée de ne pas récupérer ses lieutons.  

– Je... s'il vous plaît... excusez-moi ! J'ai besoin d'aide... Monsieur le Garde.

Les joues rouges et les yeux humides, Théa espéra que cet homme ne se montrerait pas trop désagréable avec un petit bout de croquemite comme elle.


Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Si tu as la référence du Titre, je te fais un bisou !

AuteurMessage
Je suis : Killian Sang-Blanc, cadet chez les Lames de Saphir, résident de Lackness Voir le profil de l'utilisateur
Killian Sang-Blanc

Crédits avatar :
Deviantart - Merwild

État d'Advictâme :
État transcendant

Informations sur le personnage :
- Amnésique total : première mémoire : Bellune 1099
- Toi est un Griffolet particulièrement attaché à Killian
- Killian est un ancien Sang-Visage (surnom : Le Veilleur, masque à composer)
- Killian est un Garde de Saphir - Grade : Cadet
- Métamorphose Partielle - une capacité qui permet au transcendant de changer des éléments de son physique : la couleur de ses cheveux, la couleur de sa peau, la forme de ses yeux etc. Il sera même capable de changer des parties de son corps pour des éléments animaux ex : changer ses ongles en griffes, se faire pousser des cornes sur la tête etc. Enfin, s’il po

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 9 [10 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
522


MessageSujet: Re: [28 Lollune 1099] Piécettes et petite monnaie   Sam 17 Nov - 11:17

Piécettes et petite monnaie - 28e jour de Lollune 1099 - Village de Lotte



L’offense, l’outrage et la vexation se plaquèrent momentanément sur le visage de la jeune femme, offrant à Killian une vue imprenable sur les réactions qu’il suscitait chez Théa. Elle n’était pas bien douée pour masquer ses émotions, elle était aussi évidente à lire qu’un livre, tout était écrit en travers de son visage.
Il ressentit avec un pincement au coeur comme une impression de trahison mais se força à poursuivre. Peu importait s’ils se séparaient pour ne plus jamais se revoir et qu’elle se souvienne de lui comme un improbable connard, pourvu qu’elle s’en aille libre et indemne. Même s’il avait tort, même si elle se prouvait d’une incroyable justesse et capable de se contrôler avec la même efficacité que celle de Killian, il ne la connaissait pas. N’avait jamais travaillé avec elle et il doutait fermement qu’elle ait la moindre formation au combat. Elle était bien plus susceptible de perdre les pédales et de finir par se blesser qu’un autre soldat de la Garde.

« N'ayez donc crainte, Monsieur Sang-Blanc, je ne vais pas agresser qui que ce soit, finit-elle par rétorquer avec acidité. Tous les croquemites ne sont pas violents, n'en déplaise à ceux qui aiment leur faire porter le chapeau ! Et même si je voulais cogner ce salopard, vous m'avez bien regardée ? »

Killian haussa les épaules, l’air neutre bien qu’honnête.

Pour ce que j’en sais, vous êtes la première croquemite que je rencontre, et j’ai vu plus menu que vous faire bien plus de dégâts que je n’en ferais jamais.

Il ne se permettrait pas de juger quelqu’un à sa carrure, pensa-t-il, mais peut-être qu’il était plus enclin à juger quelqu’un en fonction de sa maladie. Ce n’était pas honorable mais en l’occurrence il avait bien trop de raisons de se méfier. Imaginer le pire permettait d’être préparé à toute situation et à y faire face.
Lorsqu’elle lui tourna le dos et s’éloigna, signifiant la fin de la conversation, Killian ne put retenir un rictus amusé. Le dos droit et les épaules fières, elle avait bien meilleure allure lorsqu’elle faisait face à l’adversité que lorsqu’elle y ployait l’échine.

Il se faufila derrière elle, glissa un “soyez prudente” lorsqu’il dépassa la jeune femme accroupie, occupée à caresser son compagnon à quatre pattes et à lui offrir une friandise. Rapidement, il se glissa entre les ruelles et contourna l’angle de la rue afin de prendre une certaine avance. Suffisamment loin pour ne pas être repéré par sa cible mais pas trop afin de pouvoir rebrousser chemin si le voleur se montrait assez malin pour prévoir un piège de ce genre.

L’inconvénient avec la tenue des Lame, c’était la couleur on ne peut plus visible. Il s’agissait bien sûr d’un moyen pour la population de trouver la Garde lorsqu’ils en avaient besoin, aussi une façon de faire savoir qu’ils étaient là et permettre aux citoyens de se sentir en sécurité. Le bleu saphir permettait donc d’être vu et de rassurer, il annihilait également tout espoir de passer inaperçu dans le cadre d’une filature ou d’un piège.
Malgré ça, Killian parvint à se glisser au milieu de la foule, s’approchant d’un groupe de badeau dont l’un d’entre eux portait une tunique d’un bleu similaire. Adoptant une démarche lente mais régulière.

Rapidement, il vit le voleur détaler comme un lapin qui aurait finalement remarqué le renard sur le point de lui tomber sur le poil. Juste comme prévu, l’imbécile lui tombait dans les bras. C’en était trop facile, presque décevant.
Alors que le voleur s’apprêtait à le dépasser, Killian l’attrapa par le col et le tira en arrière avant que l’élan du criminel ne lui déboîte l’épaule. Emporté, le voleur s’étala de tout son long avant d’être promptement redressé par la Lame de Saphir, les bras de l’individu sécurisé par une prise exécutée avec l’aisance de l’habitude.

Si j’étais vous, j’éviterais d’opposer la moindre résistance. Je suis une Lame de Saphir et l’une de vos précédentes victimes est venue me trouver pour obtenir réparation. J’ai bien l’intention de lui offrir cette satisfaction.

Le type si justement qualifié de salopard par Théa cessa tout mouvement pour se dégager de la prise de Killian. Ce dernier ne précisa pas qu’il n’était pour ainsi dire rien de plus qu’un Cadet et que son grade ne lui offrait que peu de marge de manoeuvre mais le type n’avait pas besoin de savoir ça.

Killian poussa le voleur en avant afin d’aller à la rencontre de Théa. Il avait l’intention de retourner auprès de la vieille dame que le voleur avait escroqué juste quelques instants auparavants.

Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler<3.
Je suis : Théa Morte-Branche, cueilleuse, herboriste, résidente du village de Sombre-bois Voir le profil de l'utilisateur
Théa Morte-Branche

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
➔ Théa est une croquemite. Elle a des yeux jaunes, des dents effilées et des membres filiformes.
À noter : les croquemites ne sont pas appréciés par la population
➔ Âgée de 27 ans, mais fait plus jeune que son âge.
➔ Accompagnée par sa chienne, un grand berger.
➔ Réside à Sombre-Bois, entre Albatra et les marais sinistres.
➔ 3e don : Prémonition
➔ Elle est la princesse Sélène Hautiare, mais personne ne le sait sauf la Reine. Elle ressemble à son frère, le Prince Valérian.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 2 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 4 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
337


MessageSujet: Re: [28 Lollune 1099] Piécettes et petite monnaie   Mer 19 Déc - 21:45

Piécettes et petite monnaie - 28e jour de Lollune 1099 - Village de Lotte


Lorsqu'elle déboucha sur l'angle de la rue, Théa atteignit le comble de la jubilation. Le chapardeur venait d'être maîtrisé par Killian, les bras fermement maintenus dans le dos, offrant à sa victime une bien piètre vision de lui-même. Une fois le masque tombé, il n'avait plus rien du fringant et serviable jeune homme qui l'avait aidée à se relever. Ou peut-être était-ce simplement Théa qui ouvrait les yeux pour la première fois et le voyait tel qu'il était réellement. Elle s'avança dans la direction du soldat qui poussa le voleur vers elle. Sa colère était passée comme elle était apparue, comme un éclair foudroyant. La croquemite n'était plus du tout fâchée contre Killian car il avait attrapé son détrousseur comme il l'avait promis. Ne restaient plus que l'excitation et la reconnaissance. Fébrile, la jeune femme sentait son corps secoué de milliers de petites impulsions qui la rendaient aussi nerveuse qu'excitée. Confrontée à son voleur, elle débordait d'énergie et d'émotions.

– Rendez-moi mon argent, sale voleur ! invectiva-t-elle avec véhémence, tandis qu'elle effaçait en quelques enjambées la distance qui restait entre elle, Killian et le malandrin.

Elle s'arrêta néanmoins à un mètre de distance, plongeant son regard dans celui du soldat pour lui signifier qu'elle restait maîtresse de son comportement et qu'elle restait prudente. Comme il l'avait exigé. Puis, elle quitta les prunelles bleu vert de Killian pour fixer le voleur droit dans les yeux. Pour l'affronter.

L'attitude de l'escroc changea radicalement, désarçonnant la petite croquemite. Il se redressa, la jaugea des pieds à la tête et se para d'un nouveau masque : celui d'un notable offensé.

– Vous commettez une grossière erreur, Garde ! s'indigna-t-il d'une voix forte, pour que tous les passants puissent être pris à témoin. Cette fille est une menteuse, je ne l'ai jamais vue de ma vie !

Les lèvres de Théa s'arrondirent et formèrent un « O » parfait. Les mots restèrent coincés en travers de sa gorge, tandis que son regard faisait des allers-retours agités entre Killian et le voleur.

– Regardez là, voyons ! Une croquemite crasseuse qui cherche à arnaquer quelques lieutons à un respectable lacquois !

Et si le soldat se mettait à douter de sa version des faits ? Et s'il commençait à croire qu'elle avait tout inventé ? Elle n'avait aucun moyen de prouver ce qui c'était réellement passé ! Dépassée par la tournure des évènements, elle balbutia quelques syllabes inaudibles avant de réussir à articuler :

– Ma bourse, il m'a volé ma bourse ! Une petite sacoche en cuir, abîmée et usée, avec un médaillon en forme d'arbre cousu à l'avant !

Maintenant qu'elle le disait à haute voix, Théa se rendit compte qu'elle tenait à cette petite bourse, offerte par Mathilda quand elle était enfant. Elle avait perdu de vue la valeur sentimentale de l'objet au fil des années, à force de l'utiliser pour sa stricte fonction de porte-monnaie. Mais à présent qu'elle ne l'avait plus, cela lui faisait un pincement au coeur. L'escroc émit un reniflement moqueur ou quelque chose s'en approchant.

– Allez-y, soldat, fouillez donc mes poches et vous en aurez le cœur net ! Cette fille est une baratineuse !

Dans la bouche de cet individu, l'ironie de l'insulte était encore plus cinglante que n'importe quelle gifle. Désemparée, Théa plongea à nouveau son regard dans celui de Killian, pour y trouver du soutien. Elle espérait lire dans les yeux du soldat ce qu'elle devait faire ou dire à présent.

Information lancers de dés : Information hors-RP :
Désolée pour l'attente  amour N'hésite pas à me dire si tu veux que je change ou que j'ajoute quoi que ce soit
Je suis : Contenu sponsorisé,


MessageSujet: Re: [28 Lollune 1099] Piécettes et petite monnaie   

 
[28 Lollune 1099] Piécettes et petite monnaie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» le bonheur ne se trouve pas en lingots d’or mais en petite monnaie. ( Pv Amy De Lauro-Elioth)
» La toute petite collection de Saneva (Mac et autres)
» petite lettre au père noël
» La monnaie de Paris ne connait pas la Normandie
» un petite mélange ici de coques et de palourde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Advictâme-RPG :: Zone de jeu :: Le Creux-lac : Le duché du Sud :: Sujets en cours-
Sauter vers: