Partagez | 
 

 [6 Allune 1100] Manigances à Bourg-la-Canaille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Je suis : Khasakham d'Acrimée, héritier d'un élevage de chevaux, résident du village d'Acrimée Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Banean Wars

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Chevalier servant, il veut faire ses preuves et devenir un héros pour rendre sa famille fière de lui. Adorateur de pirates, il cherche à rencontrer le capitaine du Léviathan.

- Présentation
- Fiche d'avancement

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 1 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
116


MessageSujet: [6 Allune 1100] Manigances à Bourg-la-Canaille   Dim 5 Aoû - 13:16

Le 6 Allune 1100 à Bourg-la-Canaille, Est du Creux-Lac


« … et si vous regardez attentivement messieurs dames, vous verrez les fines pierres précieuses scintiller. Ces petites merveilles ont été incrustées par des mains de fées dans la garde de cette merveille. Ne sont-elles pas merveilleuses ? Je sais que vous les trouvez fort à vos goût, ne le niez pas ! Seulement trois-cent lieutons messieurs dames, et surtout ne me dites pas que cette fine lame ne les vaut pas, ce serait mentir ! »

Le brave marchand harangue la foule, charmant et souriant au petit groupe s'étant immobilisé devant son étalage. Des touristes, des hommes curieux – n'ayant jamais touché une seule arme de toute leur vie, cela ne faisait aucun doute ; des enfants attirés par le chatoiement des joyaux. Un jeune homme en particulier ne pouvait détacher son regard du sabre doré que présentait le vendeur. Un châle léger cachait le bas de son visage : les matinées restaient fraiches dans cette région du monde. Khasakham admirait la lame, mais déjà une émotion qu'il connaissait bien commençait à naître. Comme une enfant gâtée taperait du pied pour obtenir le fruit de son caprice, l'envie du jeune homme lui faisait vivre des moments difficiles. Qu'est-ce que cette lame était belle !... Mais non, Maman et Papa le gronderaient s'il cédait encore à un achat compulsif. De plus, il lui restait à peine assez de sous pour rentrer à la villa leur dire bonjour, une fois qu'il aurait repris sa route.

Par malchance, le marchand avisa son air désespéré et comprit qu'il avait devant lui un client potentiel :

« N'est-elle pas splendide, jeune homme ? Un brave gaillard tel que vous ne peut espérer devenir un homme, un vrai, qu'avec cette arme à sa hanche ! »

Khasakham haussa une épaule et lui tourna le dos, tapotant le pommeau de son propre sabre, pendu à sa ceinture. Il était déjà un homme, puisqu'il avait déjà une arme. Ce marchand disait vraiment n'importe quoi. Certes, sa lame n'était pas incrustée de pierres précieuses, mais la décoration d'une épée ne jouait pas beaucoup quand il fallait s'en servir, pas vrai ? Khasakham ne songea pas un instant que les joyaux aient pu être des faux de toute manière. Il s'éloigna de l'étal en ronchonnant, essayant de se convaincre qu'il n'était pas si déçu.

Le centre de Bourg-la-Canaille se parait de mille et une couleurs. Les fleurs ornaient les balcons ou les rambardes des escaliers, nouées en de jolies guirlandes. Les femmes du village portaient leurs atours les plus coquets, et les hommes chantonnaient en vaquant à leurs occupations. Il devait y avoir un mariage important dans le coin, ou quelque chose de ce goût là. Khasakham fut tout de suite de meilleure humeur : il aimait les fêtes. A vrai dire il aimait surtout voir les gens heureux.

Il y avait bien quelqu'un qui ne semblait pas se réjouir des festivités toutefois. Un individu de petite taille, vêtu d'une cape sombre et rapiécée, longeait les murs en pressant le pas. Intrigué, Khasakham commença à le suivre sans trop savoir pourquoi. Cet homme semblait avoir des ennuis : peut-être pourrait-il l'aider ? Il n'y avait qu'à constater son dos courbé et son regard hanté par de sombres démons pour s'en apercevoir. Khasa avait été attiré dans ce village par les chants et la musique, jamais il ne s'était douté de pouvoir mener à bien une mission de sauvetage ! C'est ravi et plein de volonté qu'il héla l'individu. Celui-ci jeta un oeil par dessus son épaule, glapit un son d'angoisse en l'apercevant, et laissa tomber quelque chose avant de détaler à toute vitesse. Khasakham le regarda disparaître dans la foule sans comprendre ce qui avait pu motiver sa fuite. Avait-il l'air si effrayant ? Il bomba le torse, ravi d'être si intimidant. Le marchand d'armes avait vraiment dit n'importe quoi tout à l'heure.

Le jeune homme s'approcha du paquet que l'inconnu avait abandonné. Il s'agissait d'un livre, assez épais et au moins aussi vieux, relié avec soin. Il le feuilleta sans lire sa couverture, et comme les pages étaient toutes pleines de mots écrits en patte de mouche, il grimaça et le referma d'un coup sec, toute curiosité envolée. L'aventurier plaça le livre sous son bras et chercha son propriétaire dans la foule, cependant sa petite taille l'empêchait de voir par où il avait filé. A quoi est-ce que rimait tout ce cirque ? Ne voulait-il pas récupérer son bien ? Khasakham entreprit de marcher au hasard dans les rues, espérant retrouver ce petit homme mystérieux.

Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Voilà voilà ! J'espère que ça t'ira ^^

Je suis : Skadi Meyelfeïn, fille de forgeron, membre de la secte Mâaliste et itinérante Voir le profil de l'utilisateur
avatar
fille de forgeron, membre de la secte Mâaliste et itinérante

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Hellow ! Concernant moi-même, y a pas à être effrayé, je ferai pas de mal à un joueur sans son accord (duh!)

Mais restez tout de même prudents ! Skadi est une fille assez radicale dans ses idées et elle n'aime pas du tout que l'on aille pas dans son sens. Etant Mâaliste jusqu'à la moelle, elle trouvera toujours une bonne excuse pour vous renvoyer aux flammes de Khamaâl, si besoin se fait Razz

Mais dorlotez là quand même ! =D

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 0 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
35


MessageSujet: Re: [6 Allune 1100] Manigances à Bourg-la-Canaille   Lun 13 Aoû - 19:43

Le 6 Allune 1100 à Bourg-la-Canaille Information hors-RP :
Désolé pour l'attente, j'ai une Irl assez chargée en ce moment ^^
Information lancers de dés : Rien à signaler sur mes lancers.


Une aube éclatée, un soleil presque absent, un ciel aux teintes plus grisées que bleues. Tout d'une matinée classique dans les Creux-Lacs, mais l'enthousiasme de Skadi n'était jamais brisé. Elle considérait toujours la pire option avant la plus agréable, ainsi, elle s'était vue marcher sous la pluie en ce matin aux abords de climat que certains jugeraient de bien capricieux. Mais pour la jeune femme, toute cette fraîcheur n'était que petit vent et légère brise par rapport aux tempétueuses averses de son pays natal. La dévote était sortie du sanctuaire peu couverte et tout aussi peu encombrée. Seule une sacoche qu'elle gardait très précieusement à son flanc venait taper contre sa peau couverte d'une simple tunique sans manche aucune. Il fallait voyager léger ...

Car là où tous les autres se réveillent, baillent, s'étirent et saluent leur famille, Skadi, elle, entamait sa journée par la filature d'un des propres membres du sanctuaire dans lequel elle logeait. Tout avait commencé par un test de foi ... que le malheureux avait lamentablement échoué. Car la dévote lui avait pris son advictame et désormais, celui-ci se voyait déjà brûler dans à peine vingt cinq jours. Mais ... en lieu et place de hâte pour aller rejoindre Kamaâl, le condamné avait commencé à geindre, pleurant pour sa vie qu'il jugeait prématurément sacrifiée "en vain". Cette réaction n'avait que convaincu Skadi de l'infidélité du ... "dévot". Elle aurait voulu voir un sourire sur ses lèvres, pas des larmes d'un gosse Naâmiste.

Mais l'échec avait été fulgurant, et désormais, celui qui se voyait condamner au brasier cherchait une solution pour prolonger sa vie misérable. Trois jours durant il s'était tourmenté éperdument à trouver un manière de conserver son existence et sa détresse était palpable. Jusqu'à ... ce qu'il ne vole l'un des ouvrages de la bibliothèque, cacheté par la grande Prêtresse elle-même et dont le contenu aurait été une preuve suffisante pour attester qu'il provenait effectivement d'un des lieux de repos du culte Maâliste. La rouquine aux éclats de violette s'était d'abord refusée de croire qu'il y avait pareil imbécile dans les rangs de l'organisation ... et pourtant, ses doutes se confirmaient à mesure que celui-ci avançait en plein coeur de la ville.

Parée à l'éventualité que le fuyard ne joue le mouchard, Skadi avait tout préparé dans sa sacoche. Une fiole de verre, cerclée d'un métal chauffé qui contenait le sang d'une jeune âme et les cheveux du concerné, arrachés à leur propriétaire en même temps que le recelât de la bénédiction de l'usurpateur. S'il allait trop loin dans sa course ... la dévote n'aurait aucune hésitation à y mettre un terme par la voie des flammes. Avec des yeux félins, observateurs et meurtriers, elle suivait son trajet au milieu de la foule.

Jusqu'à ... ce que la lueur de rage dans la prunelle de ses iris vint s'éteindre. Le paquet qui contenait la pièce à conviction vint heurter le sol, résultat collatéral d'une collision avec un ... étrange individu. C'était un problème de réglé, maintenant en venait un second. Les paupières de Skadi se serrèrent, visant l'inconnu d'un éclat sculpté dans l'acier froid. Tranchante dans ses expressions, la dévote n'avait pour chic que de laisser jaillir ses sentiments afin de mieux les dissimuler. Laissant un mince filet de son souffle filtrer hors de ses lèvres arrondies, elle reprit un air calme, enjoué presque, et s'approcha doucement de l'étranger qui tenait le livre sous son bras. La question du destin de l'autre idiot serait réglée après cette inconvenance-ci...

- Hé bien, hé bien ... je pensais que les marchés étaient soit pour les idiots, soit pour les imbéciles. Je n'aurais jamais cru voir quelqu'un porter un objet de culture par-ici ... encore moins un de "cette nature".

Elle esquissa une oeillade vers l'ouvrage, puis remonta les yeux dans ceux de l'inconnu comme si elle s'attendait à ce qu'il porte la responsabilité de la possession d'un ouvrage Maâliste. Reprenant une inspiration, elle poursuivit.

- Vous pouvez m'appeler Skadi. elle déplia la main devant son buste, quémandant le livre en question. Vous permettez que j'y jette un oeil ? Ce n'est pas le genre d'écrits que l'on trouve dans une bibliothèque.

Son ton impérieux n'avait que plus de majesté encore de par sa posture. Dos cambré, main gauche derrière sa taille et visage légèrement penché en avant, forçant ses yeux à se réfugier dans la partie supérieure de ces derniers. Leur éclat orangé était bien fade, de par la grisaille climatique, mais le vert, lui, scintillait éternellement comme des émeraudes polies. Et, appuyant son interrogation, les sourcils qui dominaient ceux-ci vinrent se soulever, s'arquant de hâte.



Je suis : Khasakham d'Acrimée, héritier d'un élevage de chevaux, résident du village d'Acrimée Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Banean Wars

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Chevalier servant, il veut faire ses preuves et devenir un héros pour rendre sa famille fière de lui. Adorateur de pirates, il cherche à rencontrer le capitaine du Léviathan.

- Présentation
- Fiche d'avancement

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 1 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
116


MessageSujet: Re: [6 Allune 1100] Manigances à Bourg-la-Canaille   Sam 18 Aoû - 10:53

Le 6 Allune 1100 à Bourg-la-Canaille, Est du Creux-Lac


Retrouver le propriétaire de ce livre était de première priorité, pourtant l'arrivée d'une inconnue contraignit Khasakham à s'arrêter. Il balaya la foule du regard en pinçant les lèvres et creusant l'une de ses fossettes, fort déçu à l'idée de ne pouvoir rattraper ce petit homme à l'air si inquiet. Le jeune voyageur haussa finalement une épaule : bah ! Il trouverait bien un moyen de lui mettre la main dessus pour lui rendre son bien ! D'ailleurs, en parlant de ce livre… la nouvelle arrivée semblait lui porter bien de l'intérêt.

Khasakham salua l'inconnue d'un hochement de tête poli avec un air aimable. Ne connaissant pas les étrangers, il partait toujours du principe qu'ils ne pouvaient être que les personnes les plus sympathiques qui soient. Parfois il se trompait bien sûr, mais assez rarement pour ne rien changer à son attitude par trop confiante. A surestimer la nature humaine, on finit par pécher par naïveté... C'est avec un grand sourire que le jeune homme répondit à l'inconnue, se rappelant le phrasé plein d'emphase de ses parents lorsqu'ils faisaient de nouvelles connaissances :

« Khasakham d'Acrimée, pour vous servir madame. Ravi de faire votre connaissance, madame Skadi. Si je puis me le permettre, vous jugez bien vite les habitants de ce village ! Votre observation est un peu hâtive : décréter que ceux qui se promènent sur les marchés ne sont rien de moins que des idiots, c'est oublier que je m'employais moi-même à cette occupation à cet instant ! »

Khasakham ne remarqua même pas que sa déclaration pouvait se retourner contre lui plutôt que contredire la déclaration de la jeune femme. Son sourire rayonnant et enjoué ne jouait pas non plus en sa faveur.

Lorsque la jeune Skadi demanda à jeter un oeil au livre, Khasakham souffla sur sa couverture et l'épousseta pour en chasser les résidus de saleté avant de le lui tendre. Il n'avait pas pris garde au titre, pourtant bien visible. Un livre, c'était un livre, et voilà tout : rien de quoi on puisse devoir se méfier ! Un peu de papier n'avait jamais tué personne. Même s'il arrivait parfois que l'on se coupe méchamment avec. Il ne prêta pas non plus attention à l'air péremptoir de son interlocutrice, ni la manière autoritaire avec laquelle elle s'adressait à lui.

« Un tout petit monsieur l'a fait tombé dans sa hâte il y a juste un instant », reprit Khasakham du même ton affable. Mais la manière dont il pinçait la bouche trahissait sa déception. « J'espérais pouvoir le lui rendre, mais le bougre a filé aussitôt, et vous voilà maintenant ! Peut-être le connaissez-vous ? Puisque ce livre a tant de valeur, je suis sûr que ce monsieur aimerait récupérer son bien. »

Il ne songea pas un instant que si ce petit homme pouvait donner l'impression de fuir, c'était précisément parce qu'il fuyait véritablement quelqu'un. Quelqu'un qui serait arrivé à l'instant, en le talonnant de près. Peut-être Khasakham aurait-il eu la puce à l'oreille s'il avait lu le titre et le sommaire de ce satané livre. Mais il ne fit rien de tout cela.



Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur ça non plus !
Je suis : Skadi Meyelfeïn, fille de forgeron, membre de la secte Mâaliste et itinérante Voir le profil de l'utilisateur
avatar
fille de forgeron, membre de la secte Mâaliste et itinérante

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Hellow ! Concernant moi-même, y a pas à être effrayé, je ferai pas de mal à un joueur sans son accord (duh!)

Mais restez tout de même prudents ! Skadi est une fille assez radicale dans ses idées et elle n'aime pas du tout que l'on aille pas dans son sens. Etant Mâaliste jusqu'à la moelle, elle trouvera toujours une bonne excuse pour vous renvoyer aux flammes de Khamaâl, si besoin se fait Razz

Mais dorlotez là quand même ! =D

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 0 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
35


MessageSujet: Re: [6 Allune 1100] Manigances à Bourg-la-Canaille   Mar 21 Aoû - 18:53

Le 6 Allune 1100 à Bourg-la-Canaille Information hors-RP :
Rien à signaler par ici o/
Information lancers de dés : Rien à signaler sur mes lancers.


A la remarque de l'étranger, Skadi dut réprimer un sourire pour supprimer ses pensées véritables. Après tout, il était encore trop tôt pour le juger et au moins, il était aimable. Tant que cette courtoisie ne se changeait pas en bonté excessive, ce serait une discussion fluide. Ce genre de conversations étaient les meilleures pour obtenir des résultats positifs, la plupart du temps. Tout ce que pouvait espérer la dévote, c'était que les chances lui soient favorables. Mais, à bien y réfléchir, elle avait pas mal d'heures devant elle, de jours même pour espérer ... peut-être ? éclairer cet esprit perdu, si perdu il était.

Le ton s'accordait donc à la bonté, purement et simplement. Même si ce n'était pas une des qualités intrinsèques de la rouquine, elle savait bien l'imiter. Après tout, avant d'être une cultiste de Kamaâl elle était une fervente fidèle à Naâme. Ses connaissances les plus proches, bien qu'elles ne soient très réduites, se doutent que son changement radical n'a été que pour complaire aux exigences de son nouveau maître. Peut-être que Skadi n'avait que sacrifié son coeur d'or qu'au profit d'une morale dont elle avait jugé la finalité comme étant primordiale par rapport à ce qu'elle était. Ou peut-être qu'elle l'avait laissé brûler ce coeur, et que la gentille naâmiste n'était qu'au final une lointaine mémoire carbonisée.

- Oui, hé bien, on pourrait considérer que ce n'est pas tout à fait SON bien. Quelques secondes de plus et vous auriez rendu son butin à un voleur.

Son visage s'illumina sous l'ironie, accentué par la finesse de ses yeux alors qu'un léger rire vint la secouer. Un long soupir soulagé s'étira de sa gorge, alors qu'elle resserrait son ouvrage contre elle. En apparence comme en fond, c'était la réaction d'une personne qui venait de récupérer un bien qui lui était très précieux. Car c'était bel et bien le cas. Incompétents ou non, Skadi avait bel et bien besoin du sanctuaire qu'ils peuplaient. Elle ne pouvait pas laisser un imbécile d'impie gâcher tout ses plans. D'ailleurs, elle ferait en sorte qu'il ne puisse plus jamais parler, après cette petite affaire. Le sang de la fiole était devenu froid à l'heure qu'il était, il faudrait attendre plus longtemps.

A son aise, car après tout, une recrue potentielle s'était présentée à elle, bien que celle-ci n'en sache encore rien. Il faudrait la jouer fine, et vu le profil de son interlocuteur, être trop direct servirait un échec d'entrée de jeu. Dans la tête de Skadi, tout était clair. Cela devrait se faire dans l'ordre. Aussi, la rouquine vint entamer la première étape : S'excuser.

- Pardonnez-moi pour l'offense. J'aurais pensé vous exclure en ... vous désignant comme portant ce livre ... mais ... ah ! Excusez-moi, j'ai vraiment du mal à m'expliquer. En tout cas, ne le prenez pas mal, d'accord ?

Son visage se rabaissa, imitant le mouvement de ses pupilles émeraudes, qui, a contrario, vinrent remonter dans celles de Khasakham. Un large sourire étendu d'une oreille à l'autre vint faire rougir les joues de la jeune fille. Sa posture reculée laissait entrevoir de la gêne, qui ne fut qu'accentuée plus encore lorsque ses yeux se détournèrent à nouveau de son interlocuteur. Eclairant sa gorge par deux toux subtiles, elle reprit.

- Quoi qu'il en soit ... je peux vous remercier d'une quelconque manière ?

Son regard vint à nouveau dériver, mais pas par gêne. Des yeux, Skadi désigna une enseigne non-loin, dont elle savait, de manière très approximative, qu'elle servait tous types de boisson. Alcool, déjeuners, mixtures gourmandes et, si elle avait bien lu, du chocolat fondu. Même si le prix devait être ... assez excentrique. Au final, c'était autant pour son plaisir que pour le bon déroulement de cet éveil qu'elle comptait entreprendre. Qu'y avait-il de mieux qu'une tarte aux pommes pour se dénouer les méninges ?



Je suis : Khasakham d'Acrimée, héritier d'un élevage de chevaux, résident du village d'Acrimée Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Banean Wars

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Chevalier servant, il veut faire ses preuves et devenir un héros pour rendre sa famille fière de lui. Adorateur de pirates, il cherche à rencontrer le capitaine du Léviathan.

- Présentation
- Fiche d'avancement

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 1 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
116


MessageSujet: Re: [6 Allune 1100] Manigances à Bourg-la-Canaille   Sam 25 Aoû - 17:51

Le 6 Allune 1100 à Bourg-la-Canaille, Est du Creux-Lac

Un voleur ? Voilà qui expliquait bien des choses ! Khasakham changea aussitôt d'opinion vis-à-vis du petit homme. Une telle crapule ne méritait certainement pas que l'on s'inquiète pour elle ! Au moins il avait pu retrouver la propriétaire du bien que ce truand avait subtilisé sans vergogne. Le jeune homme ne doutait pas le moins du monde de la bonne foi de cette Skadi : pourquoi se serait-il méfié ? Cette jeune personne semblait d'une honnêteté sans faille, il n'y avait qu'à constater avec quelle déférence elle s'adressait à lui. Ses joues rosissaient délicieusement tandis qu'elle lui souriait, affable et pleine de gratitude. Khasakham était ravi de se retrouver en si charmante compagnie. Venir en aide à une faible femme solitaire, voilà qui ressemblait beaucoup à son idéal d'héroïsme. Il était même prêt à lui pardonner toutes ses impolitesses.

« Allons, c'est oublié ! » fit-il avec un geste de la main, balayant le manque de délicatesse de la jeune femme. « Je vous taquinais seulement ! Quant à votre proposition, je l'accepte volontiers. Mais sachez que je ne faisais que mon devoir », ajouta-t-il en bombant le torse « je me suis juré de servir mon prochain du mieux que je le peux. Je suis heureux d'avoir pu vous être d'un quelconque secours ce matin. »

Difficile de déterminer ce qui le poussa à accepter l'invitation de la jeune Skadi. Peut-être était-ce le plaisir d'une conversation flatteuse (Khasakham n'était jamais contre un petit compliment ou deux), d'une compagnie agréable (après tout cette jeune femme était charmante !), ou l'odeur délicieuse des petits déjeuners servis à la brasserie ? Quoi qu'il en soit, il s'inclina en laissant sa nouvelle camarade le précéder, comme le ferait n'importe quel gentleman.

On leur apporta le menu après qu'ils se soient installés à l'intérieur, où quelques habitués et autres touristes dégustaient déjà les spécialités locales. Khasakham promena son regard sur les différents noms de plats et délices, incapable de se décider. Il y avait bien trop de pâtisseries alléchantes !...

« Maintenant dites-moi madame Skadi, comment ce rustre personnage a-t-il pu vous voler ce livre ? Le malheureux devait être bien démuni pour en arriver à de telles extrémités ! Voler, je comprends la logique. Mais voler un livre ? Là, ça m'échappe totalement. »

Le moelleux au chocolat. Oui, il allait certainement prendre ça. Avec un bon mug de thé aux baies, bien fumant et bien chaud.

Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur ça non plus !
Je suis : Skadi Meyelfeïn, fille de forgeron, membre de la secte Mâaliste et itinérante Voir le profil de l'utilisateur
avatar
fille de forgeron, membre de la secte Mâaliste et itinérante

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Hellow ! Concernant moi-même, y a pas à être effrayé, je ferai pas de mal à un joueur sans son accord (duh!)

Mais restez tout de même prudents ! Skadi est une fille assez radicale dans ses idées et elle n'aime pas du tout que l'on aille pas dans son sens. Etant Mâaliste jusqu'à la moelle, elle trouvera toujours une bonne excuse pour vous renvoyer aux flammes de Khamaâl, si besoin se fait Razz

Mais dorlotez là quand même ! =D

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 0 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
35


MessageSujet: Re: [6 Allune 1100] Manigances à Bourg-la-Canaille   Mar 28 Aoû - 18:53

Le 6 Allune 1100 à Bourg-la-Canaille Information hors-RP :
Rien à signaler par ici o/
Information lancers de dés : Rien à signaler sur mes lancers.


Skadi voulu froncer des sourcils lorsqu'elle entendit cette petite remarque de la part de son interlocuteur. Servir son prochain ... les idéalistes n'étaient pas les meilleures recrues pour le culte, et bien souvent, ils étaient du genre à envoyer balader dès les dix premières minutes. La dévote ne le savait que trop bien et elle devina tout autant qu'il allait falloir la jouer fine, quitte à ne rien dévoiler lors de leur première rencontre. L'important était de garder sa couverture intacte, ne laisser aucune faille visible et ... hé bien, rester faussement naturelle. Elle avait juste besoin de s'amuser pour cela, n'est-ce pas ? Rien d'autre qu'une formalité.

C'est pourquoi son sourire ne quittait pas son visage, affichant passivement un demi-soleil sur ses lèvres qui illuminait le reste de son faciès. Toutefois, elle n'était pas exactement gourmande, même si le chocolat était l'un de ses plus gros péchés. Une tasse chaude de ceci lui siérait parfaitement. Ce faisant, elle faisait se balancer son regard dans les yeux de son interlocuteur, cherchant en leur fond une lueur de potentiel qui rendrait rentable cet échange dans lequel elle allait s'enfoncer.

- Nous travaillons au même endroit. Même si je doute qu'après ce qu'il a fait nous ne le verrons certainement plus de sitôt. elle s'approcha au-dessus de la table, murmurant.Et je ne devrais pas vous dire ça, mais le livre en question est très recherché de par ses idées pour le moins ... intrigantes. Il n'en est pas moins un objet de culture très prisé. compléta-t-elle.

Son corps revint le long du dossier de sa chaise, remettant son dos droit alors que le serveur venait apporter leur commande. Entre deux dépôts de couverts, Skadi fit dévier son regard enjoué sur Khasakham, accompagnant ses oeillades de sourires complices. Elle remercia simplement l'employé qui prit congé et soutira à sa tasse une minuscule lampée de chocolat chaud qui s'avéra un peu trop chaude. Elle ne manqua pas de brûler légèrement la lèvre inférieure de la rouquine, qui déposa le récipient en urgence et fit se rabattre la jumelle supérieure sur la minuscule marque qu'avait laissé le liquide bouillant. Pour éviter l'embarras, elle reprit simplement.

- Et vous donc ? N'êtes-vous que de passage ou bien est-ce un métier véritable que de récupérer par hasard les possessions de pauvres gens subtilisés de leur bien ?

Ses paupières se rabaissèrent doucement sur ses yeux, laissant un air aux nuances langoureuses sur son regard qui dévia d'abord dans le vide à la droite de son interlocuteur, avant de se déposer dans le creux des pupilles de celui-ci.

- Que ce soit premier ou second cas, permettez-moi de dire que je suis impressionnée.

Une fois encore, ses joues se tinrent de rose, forcé par son sourire qu'elle laissait à l'état sauvage aujourd'hui.



Je suis : Khasakham d'Acrimée, héritier d'un élevage de chevaux, résident du village d'Acrimée Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Banean Wars

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Chevalier servant, il veut faire ses preuves et devenir un héros pour rendre sa famille fière de lui. Adorateur de pirates, il cherche à rencontrer le capitaine du Léviathan.

- Présentation
- Fiche d'avancement

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 1 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
116


MessageSujet: Re: [6 Allune 1100] Manigances à Bourg-la-Canaille   Dim 2 Sep - 12:25

Le 6 Allune 1100 à Bourg-la-Canaille, Est du Creux-Lac

Qui aurait pu douter de la sincérité de cette jeune fille ? Dame Skadi était faite de sourires, de mots aimables et de petites attentions. Seul un individu peu fréquentable l'aurait reniée en l'accusant de manigances ! Et seul un homme misérable pouvait être réduit à voler une personne si délicieuse. Comment pouvait-on s'abaisser à commettre des actes si pitoyables ? Khasakham éprouvait un peu de pitié pour le malheureux voleur. Quelle triste vie il devait mener, une vie faite de bas instincts, aux antipodes de ce que devait être un homme d'honneur !...

Ainsi ce voleur était un collègue de travail ? Cette pauvre Skadi était entourée par des crapules de la pire espèce !... la jeune femme se pencha en avant pour murmurer quelques mots d'un ton doucereux, ce qui attisa aussitôt sa curiosité. Ce livre semblait receler bien des mystères… si Khasakham n'avait jamais été féru de lecture, tout ce qui touchait à l'aventure de près ou de loin l'intéressait beaucoup plus. Des idées intrigantes ? Un livre recherché par les voleurs ? Il devait avoir beaucoup de valeur… à quel trésor enfoui conduisait-il ? Recelait-il de secrets ?

Leurs commandes étaient arrivées, et le jeune homme s'empressa de croquer dans son gâteau. Le coeur était encore chaud et fondant. C'était sans doute ce qu'il y avait de meilleur sur terre à cet instant précis.

Khasakham fut très satisfait que dame Skadi s'intéresse à lui en lui posant de telles questions. Lorsque la jeune femme lui fit part de son admiration, il bomba le torse et se redressa fièrement pour répondre :

« Les deux, madame Skadi ! Les deux ! Je suis effectivement de passage dans la région, mais sachez que je ne m'arrête jamais bien longtemps où que ce soit. La providence a fait de moi un gentilhomme désireux de rendre service. Un genre de chevalier servant, si l'on puis dire, parcourant le vaste monde, allant là où je peux me rendre utile, et les sourires des délicieuses jeunes personnes telles que vous sont mes récompenses les plus précieuses» , ajouta-t-il en saluant dame Skadi en levant sa tasse de thé. Cela aurait sans doute été bien plus percutant avec un verre de vin, mais il était encore un peu tôt pour ça.

« Sachez que je pourrai retrouver votre voleur et le conduire devant la justice si vous le désirez. Je l'ai déjà fait de nombreuses fois : pister les fuyards, les confronter à leur destin, ramener la paix sur mon passage… c'est mon quotidien. Je fais ça tout le temps. »

Cela n'était pas tout à fait vrai, car son quotidien se composait majoritairement de promenades sur le dos de sa Belette, et de tentatives de troc ou de marchandage ratées. Quand il n'essayait pas de pêcher sans succès, réalisant qu'il avait oublié de mettre un appât au bout de sa ligne. Mais le public n'aimait pas trop connaître ces détails.

Khasakham s'essuya la bouche avec une petite serviette de coton disposé sur la table, ce qui eut pour effet d'étaler un peu de chocolat à la commissure de ses lèvres. Il ne s'en rendit pas compte, et poursuivit en fanfaronnant :

« Voulez-vous bien me dire quels mystères entourent ce fameux livre ? Votre travail doit être bien excitant si vous vous entourez de biens si précieux, aux idées… comment dites-vous ?... Ah oui ! Intrigantes ! »



Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur ça non plus !
Je suis : Skadi Meyelfeïn, fille de forgeron, membre de la secte Mâaliste et itinérante Voir le profil de l'utilisateur
avatar
fille de forgeron, membre de la secte Mâaliste et itinérante

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Hellow ! Concernant moi-même, y a pas à être effrayé, je ferai pas de mal à un joueur sans son accord (duh!)

Mais restez tout de même prudents ! Skadi est une fille assez radicale dans ses idées et elle n'aime pas du tout que l'on aille pas dans son sens. Etant Mâaliste jusqu'à la moelle, elle trouvera toujours une bonne excuse pour vous renvoyer aux flammes de Khamaâl, si besoin se fait Razz

Mais dorlotez là quand même ! =D

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 0 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
35


MessageSujet: Re: [6 Allune 1100] Manigances à Bourg-la-Canaille   Jeu 6 Sep - 19:46

Le 6 Allune 1100 à Bourg-la-Canaille Information hors-RP :
Rien à signaler par ici o/
Information lancers de dés : Rien à signaler sur mes lancers.


Par-delà le sourire bienveillant de Skadi, comme l'ombre d'un arbre en plein soleil, se dissimulait une risette si satisfaite de sa trouvaille ... oh, elle n'en montrait rien, sachant que dévoiler ses dents n'était jamais qu'un avertissement dont font fi ceux qui mordent le moins fort. L'agressivité n'est jamais qu'une carapace d'acier pour maquiller la faiblesse de ceux qui en font preuve. Pourtant, et de la plus ironique comme paradoxale des manières, plus la jeune femme écoutait son interlocuteur dresser son propre portrait, plus elle désirait faire preuve de courtoisie envers lui. Il n'aurait toutefois pas fallu lever de hauts espoirs quant à cette bonté intentée, bien que la dévote ne la maintienne, on ne peut changer la substance de l'insoluble.

Alors elle se contentait de sourire, arborant le regard de l'idiote charmée, yeux mi-clos, assombris par la fonceur de ses cils. Les émeraudes qu'elle laissait transparaître étaient si apaisées, comme portées par les mots que lui adressait son héros du jour. Chevalier servant, chevalier galant, le brave était-il donc sensible aux attentions féminines ? C'était bel et bien ce que Skadi entreprenait de vérifier.

Car elle était en présence d'un gentilhomme, et ne se montre courtois qui veut à moins de l'être par nature ... et ô que la rouquine avait été courtoise durant son adolescence. Une période d'erreur, certes, une période de regrets, jamais. Avant d'être la fidèle servante de Kamaâl, sa mère lui avait apprise nombre de choses sur la vie du courant, la nécessité d'être toujours aimable et l'obligation de sourire. Mais feindre toutes ces choses, c'est une chose qu'aucune génitrice n'aurait pu mieux lui apprendre qu'elle-même.

Et elle se tenait là, mains liées, menton déposé sur ses poignets pliés vers l'intérieur, visage légèrement en biais et fascination inscrite sur son expression. Elle ne daigna bouger ses lèvres que lorsque son interlocuteur leva sa tasse, comme un hommage. La concernée, touchée, lui offrit un timide, quoique complice sourire en coin. Jouer avec Khasakham n'avait plus rien de sa friandise hypocrite habituelle, c'était un délice incomparable. Quant au voleur concerné ...

- Ne vous souciez donc pas de lui ... notre organisme a déjà tout mis en place pour le retrouver. Il ne pourra plus nuire à qui que ce soit, désormais, soyez en certain.

Une malice indicible hantait son esprit, qui sans cesse se redirigeait vers la fiole, la mèche et la pierre dans son sac, soigneusement rangés.

Là où une gêne se fit ressentir, c'est lorsque le curieux mentionna une nouvelle fois l'ouvrage, évoquant par la même son travail qu'il qualifiait "d'excitant". Il n'y avait rien d'amusant à réformer un sanctuaire rempli d'incapables et dont l'un d'entre eux avait été jusqu'à la trahison pour sauver sa peau. Mais une fois encore, cela ne concernait en rien le pauvre Khasakham. Visiblement dérangée, Skadi détourna les yeux, son sourire s'effaçant comme piquée au vif par cette question qui apparemment semblait assez indiscrète.

- Oh ... hé bien ... elle força un sourire témoignant de son malaise. C'est un sujet que mes employeurs préféreraient me voir éviter ... mais oui ... c'est ... intéressant.

Ses yeux se froncèrent, serrant ses paupières l'une contre l'autre comme pour refouler un tabou. Et finalement, elle lâcha comme un réflexe et un murmure.

- Ecoutez, pour le livre, sachez juste que c'est une genre de relique, tant il est ancien. C'est une oeuvre religieuse Maâliste antique mais je ne peux pas vous en dire plus. C'est ... secret.



Je suis : Khasakham d'Acrimée, héritier d'un élevage de chevaux, résident du village d'Acrimée Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Banean Wars

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Chevalier servant, il veut faire ses preuves et devenir un héros pour rendre sa famille fière de lui. Adorateur de pirates, il cherche à rencontrer le capitaine du Léviathan.

- Présentation
- Fiche d'avancement

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 1 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
116


MessageSujet: Re: [6 Allune 1100] Manigances à Bourg-la-Canaille   Sam 15 Sep - 12:54

Le 6 Allune 1100 à Bourg-la-Canaille, Est du Creux-Lac

Cette jeune femme était d'une compagnie délicieuse. Khasakham n'avait que rarement l'occasion de raconter ses exploits, car peu de gens manifestaient de l'intérêt pour ses récits. Comme il était difficile de trouver un bon public de nos jours… mais cette jeune fille, en plus de son admiration évidente, se montrait très curieuse. Il y avait quelque chose de très agréable à se sentir adulé de la sorte, si bien que Khasakham ne pensa pas une seule seconde que l'intérêt de dame Skadi ait pu être feint. Et celui qui le lui aurait fait remarquer n'aurait pu être qu'un idiot. A dire vrai, comment pouvait-on ne pas être stupéfait par ses folles épopées ? Comme dame Skadi l'y incitait à grand renforts de sourires, Khasakham lui fit honneur en racontant ses plus belles aventures. Il enjoliva certaines choses, inventa quelques détails… quelle importance ? Cela faisait partie du jeu. L'un de ses oncles, fameux conteur, avait toujours dit que les plus belles histoires étaient toujours un peu bricolées. Et le jeune aventurier ne faisait aucune différence entre une légère amélioration et une fabulation totale. Tant que l'auditoire était content, où était le mal ?...

Et pour être contente, dame Skadi semblait l'être. Son gracieux visage était sans cesse illuminé par ses sourires, et elle fixait Khasakham de ses jolis yeux verts, ourlés de longs cils noirs. Il était très aussi facile de se perdre dans ses yeux que dans la forêt des embrumes… S'il avait beau êtr un preux chevalier, doté d'un courage extraordinaire, Khasakham n'était qu'un homme après tout – et pas le plus futé. Et il suffisait qu'une jolie demoiselle papillonne un peu des cils pour qu'il tombe dans le panneau immédiatement.

Aussi, lorsque le sourire de la jeune femme disparut pour laisser placer à une expression plus austère, Khasakham en fut horrifié :

« Oh non ! Pardonnez-moi dame Skadi, je ne voulais pas vous mettre mal à l'aise ! Oubliez ma curiosité sur l'heure, je vous en prie ! »

Le voyageur n'avait jamais travaillé pour personne, il dut donc faire preuve d'un peu d'imagination pour se représenter ce que pouvait bien être la peur de se faire réprimander par son patron. Il imagina un grand homme bossu, doté d'une barbe drue et noire, cachant le soleil, et grondant dame Skadi avec sa grosse voix. Il avait encore la barbe en tête – qu'elle était belle, il lui tardait d'avoir une pilosité aussi fournie – quand il répondit à la jeune femme, visiblement troublée :

« Je suis navré, dame Skadi. J'ignorais qu'il vous était interdit d'en parler. Néanmoins… ce… secret... »

Il n'y avait que trois choses qui pouvaient intriguer Khasakham au point de lui faire abandonner toute prudence. Les pirates. La possibilité de battre enfin Rael à la régulière. Et les mystères, qui étaient en quelque sorte la voie royale pour les plus grandes aventures. Or, le secret qui entourait ce fameux grimoire avait tout l'air d'être un sacré beau mystère. Le jeune homme jeta un coup d'oeil à gauche, à droite, comme pour vérifier que personne ne les écoutait. Précaution inutile, car il n'avait pas été formé à détecter ce genre de chose : si quelqu'un les épiait vraiment il aurait été incapable de s'en apercevoir. Mais Khasakham se convainquait toujours du contraire et avait une foi aveugle en ses compétences. Surtout celles qu'il aimait s'inventer. Puis il se pencha en avant pour se rapprocher de dame Skadi, et chuchota sur le ton de la confidence :

« Qui vous interdit de partager ce secret avec vos amis ? Je ne puis croire qu'il s'agit de votre patron. Vu la peur qu'il vous inspire, cette crapule ne mérite rien de moins que le titre de tortionnaire ! Ne vous laissez pas intimider par ce couard, dame Skadi ! Votre beau sourire et votre regard franc m'inspirent beaucoup de courage. »

Il acheva sa déclaration par un clin d'oeil qui se voulait complice, mais qui était surtout ridicule. Le jeune homme mordit dans son gâteau, fixa dame Skadi en souriant, puis quelques détails de ce qui avait été dit lui parvinrent enfin à l'esprit. C'est d'un air hébété qu'il reprit :

« Avez-vous dit… une oeuvre religieuse… Maâliste ? »

La famille d'Acrimée était officiellement Naâmiste, bien sûr, mais les grandes personnes ne l'avaient jamais grondé lorsqu'il avait exprimé de la curiosité pour l'autre versant de la religion des Trois-Lieux. A dire vrai, Khasakham n'avait simplement jamais été assez intéressé par la religion pour intégrer les tabous, les craintes, et tout le tralala. Néanmoins on n'entendait pas parler de Maâl tous les jours. Les gens qui l'adoraient se faisaient en général assez discrets, car ce grand gaillard avait pour ainsi dite une mauvaise réputation. La plupart du temps. Sa famille lui avait toujours dit qu'il fallait de tout pour faire un monde, et on l'avait élevé dans la tolérance, comme le voulait la coutume du Creux-Lac. Seuls les Masques Maâlistes, ces fanatiques, inspiraient la crainte et le dégoût. Mais ces gens là se faisaient discrets, et ils ne pouvaient être que facilement reconnaissables en raison du vice qui les rongeait de l'intérieur. Des vieillards tremblants, grinçants, laids et pustuleux, tout droits venus d'un ancien temps, sans doute. Du moins c'était ainsi que Khasakham se les représentait. Etait-ce un peu caricatural ? Oui. En avait-il conscience ? Pas le moins du monde.

« Je comprends mieux cette histoire de secret », reprit-il avec un sourire timide. « Mais n'ayez crainte, vos pairs ne m'inspirent aucune animosité. Vous êtes la personne la plus bienveillante que j'aie eu le plaisir de rencontrer jusqu'ici, dame Skadi, comment pourrait-il en être autrement ?»


Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Hey hey ! Désolée pour le retard ! J'espère que ça t'ira \o/
Je suis : Skadi Meyelfeïn, fille de forgeron, membre de la secte Mâaliste et itinérante Voir le profil de l'utilisateur
avatar
fille de forgeron, membre de la secte Mâaliste et itinérante

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Hellow ! Concernant moi-même, y a pas à être effrayé, je ferai pas de mal à un joueur sans son accord (duh!)

Mais restez tout de même prudents ! Skadi est une fille assez radicale dans ses idées et elle n'aime pas du tout que l'on aille pas dans son sens. Etant Mâaliste jusqu'à la moelle, elle trouvera toujours une bonne excuse pour vous renvoyer aux flammes de Khamaâl, si besoin se fait Razz

Mais dorlotez là quand même ! =D

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 0 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
35


MessageSujet: Re: [6 Allune 1100] Manigances à Bourg-la-Canaille   Mar 18 Sep - 20:12

Le 6 Allune 1100 à Bourg-la-Canaille Information hors-RP :
N'hésite pas à faire une réponse courte s'il le faut ^^ Je ne te donne pas beaucoup de contenu pour l'instant, de toute manière, dijoulé Razz
Information lancers de dés : Rien à signaler sur mes lancers.


- Mon patron ...

Un petit rire vint secouer la jeune femme, amusée par l'idée d'un quiproquo qui serait tout à fait envisageable dans la situation présente. Car toute menteuse qu'elle était, il y avait bel et bien quelqu'un qu'elle servait. Son côté joueur-manipulateur vint donc prendre le dessus, répliquant à ces hypothèses émises et dont toute la fragile innocence était presque touchante.

- Je vous en prie, n'y voyez aucune crainte. Seulement une admiration aussi profonde que le respect que je voue à mon ... "patron".

Hé oui ... et aussi une essentielle nécessité de faire taire l'autre imbécile avant qu'il ne parle. Il serait d'ailleurs bon de ne pas trop tarder, avec toute cette conversation, elle s'était mise dans de beaux draps pour renvoyer l'inconvenance humaine aux cendres de Kamaâl. Mais d'abord, et toujours avec le sourire, elle reprit, les joues rosâtres des précédentes éloges.

- Quant à ce beau sourire et ce regard franc, ils dissimulent de bien nombreux secrets.

Pinçant sa lèvre inférieure entre ses incisives centrales, elle dissimula bien vite ce geste enjoliveur derrière sa tasse, mais tâcha néanmoins d'y donner suite avec un clin d'oeil finement ajusté. Sirotant du breuvage, elle le déposa avant de poursuivre d'une moue béate.

- Qui sait, si vous êtes sage, je pourrais peut-être en partager un avec vous.

La plus sublime des idées venait de lui traverser l'esprit, son côté joueur vint une nouvelle fois piquer son esprit, satisfaisant par la même sa soif de distraction. Concilier loisir et travail était si rare, mais si beau. Skadi n'aurait pu qu'espérer voir ce phénomène devenir une banalité, un commun du quotidien, mais ce n'était pas le cas dès lors. Une joie inattendue s'emparait de son coeur, à tel point qu'elle transparaissait sur son visage en une risette déformée. Le sourire de la coupable qui s'innocente, le sourire que l'on donne lorsque l'on parle à voix basse, le sourire que l'on donne au complice d'un crime. Et pourtant, il n'avait rien de cruel, rien qu'une risette qui se voulait réprimée.

- Si ça vous intrigue, peut-être que je pourrais vous montrer. A-Après que vous ayez fini, bien sûr !



Je suis : Khasakham d'Acrimée, héritier d'un élevage de chevaux, résident du village d'Acrimée Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Banean Wars

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Chevalier servant, il veut faire ses preuves et devenir un héros pour rendre sa famille fière de lui. Adorateur de pirates, il cherche à rencontrer le capitaine du Léviathan.

- Présentation
- Fiche d'avancement

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 1 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
116


MessageSujet: Re: [6 Allune 1100] Manigances à Bourg-la-Canaille   Dim 23 Sep - 22:36

Le 6 Allune 1100 à Bourg-la-Canaille, Est du Creux-Lac

Le sourire de dame Skadi chassa très vite les doutes du jeune garçon. Pourquoi Khasakham aurait-il fait preuve de la moindre réticence ? Dès que sa conscience s'éveillait, lui soufflant que la situation était loin d'être banale, et qu'il ne devrait pas s'acoquiner si rapidement avec les étrangers, les fossettes de Skadi se creusaient. Dès lors, c'en était fini de lui et de sa prudence. Même le plus brave des chevaliers perdait sa force d'âme face à une jolie demoiselle. Du moins c'est ce que Khasakham aimait à croire en s'imaginant deux uniques faiblesse : les betteraves, et les filles.

Le jeune homme était assez lucide pour n'avoir qu'une piètre confiance en ses talents de séducteurs, mais l'intérêt que manifestait dame Skadi à son égard raviva un orgueil étouffé depuis longtemps. Même le plus beau des coqs n'aurait pas remporté la place de roi de la basse-cour tant Khasakham pavanait en cet instant, ignorant tout de son ridicule.

« Un secret ? Voyons, une gente dame telle que vous ne saurait s'adonner à de tels passe-temps ! A moins que ce joli minois cache en vérité une once de malice ? » ajouta-t-il en arquant un sourcil et s'appuyant sur la table d'un air faussement nonchalant. « Je me refuse à y croire ! Tout comme je ne puis vous laisser manigancer dans l'ombre… vous m'en avez trop dit, dame Skadi, vous n'avez plus le choix, vous devez partager vos secrets avec moi ! »

Répondant à l'invitation de la jeune femme, Khasakham but le reste de son chocolat d'une traite et reposa la tasse sur la table avec force. Cela aurait eu un peu plus d'impact s'il s'était agi d'une chope de bière, mais il ne pouvait pas faire mieux.

« Par chance, on n'a pas vu garçon plus sage que moi dans toute l'histoire du Creux-Lac.»

Posant son menton dans sa main, il darda un regard pétillant sur l'intrigante, attendant la suite. La matinée n'aurait pu s'annoncer plus délicieuse !

Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
T'inquiète y a pas de soucis ! C'est un passage de papotage du coup c'est normal que les réponses soient courtes, je m'en fiche héhé \o/
Je suis : Skadi Meyelfeïn, fille de forgeron, membre de la secte Mâaliste et itinérante Voir le profil de l'utilisateur
avatar
fille de forgeron, membre de la secte Mâaliste et itinérante

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Hellow ! Concernant moi-même, y a pas à être effrayé, je ferai pas de mal à un joueur sans son accord (duh!)

Mais restez tout de même prudents ! Skadi est une fille assez radicale dans ses idées et elle n'aime pas du tout que l'on aille pas dans son sens. Etant Mâaliste jusqu'à la moelle, elle trouvera toujours une bonne excuse pour vous renvoyer aux flammes de Khamaâl, si besoin se fait Razz

Mais dorlotez là quand même ! =D

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 0 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
35


MessageSujet: Re: [6 Allune 1100] Manigances à Bourg-la-Canaille   Jeu 27 Sep - 13:40

Le 6 Allune 1100 à Bourg-la-Canaille Information hors-RP :
Rien à signaler par ici o/
Information lancers de dés : Rien à signaler sur mes lancers.


Skadi resta un instant silencieuse, toujours souriante, coincée sur la réflexion qu'avait émise son compagnon. Pas de garçon plus sage, hein ? Cela ne rendrait l'exercice que plus amusant encore. Baissant un instant ses yeux émeraudes sur la tasse de sa contrepartie, la dévote eut tôt fait de les remonter avant de déposer plusieurs pièces sur la table, payant par la même la consommation de Khasakham sans lui laisser la chance de contester. De toute manière, elle aurait refusé toute proposition galante que de lui offrir sa propre commande.

- Bien, alors ... attendez-moi un instant je dois ... enfin ... bref, attendez-moi.

Elle détourna le buste vers la sortie, laissant le reste de son corps suivre le mouvement imposé par son torse. Marchant une jambe devant l'autre, la jeune femme prit la porte des sanitaires, cherchant un endroit silencieux et à l'abri des regards où elle pourrait préparer son acte en toute quiétude. Retirant le haut qui surplombait sa robe, la dévote y entrelaça l'amulette dérobée à son voleur, rentrant sa propre pierre au creux de son vêtement, appuyée à même sa peau. Jetant un regard à la glace, Skadi déplaça sa mèche sur la gauche, recoiffant sa longue chevelure de braise avant de revenir dans le hall.

- Bien ! Je suis prête ... si vous voulez bien me suivre.

Elle lâcha un autre clin d'oeil avant de tourner les talons vers la sortie, s'assurant qu'elle soit suivie par Khasakham. Une fois dans la rue, elle se campa à son côté, lui glissant quelques murmures dans le creux de l'oreille, le flanc de son corps collé au bras droit du jeune homme.

- Ce que je vais vous montrer est une pratique qui ne doit pas être connue de n'importe qui. Nous devrons faire un peu de chemin avant que je ne puisse vous l'expliquer.

La rouquine approcha ses lèvres plus proches encore de l'oreille de son compagnon, déposant sa main gauche sur son épaule et tenant son coude avec la droite. En une parole sucrée, elle compléta.

- ... Et c'est aussi pour ça qu'il faut que vous promettiez de tout garder pour vous.

Ses yeux pétillants se rétractèrent un peu plus loin, ne lâchant le contact visuel qu'après quelques secondes d'insistance. Après quelques minutes de marche, l'orée de la forêt fut en vue et le sourire de Skadi s'encorna une nouvelle fois de sommets d'excitation. Elle décida de franchir une certaine distance supplémentaire pour bien les écarter de la ville, et, au milieu d'un bosquet, elle s'arrêta soudainement.

- C'est assez loin, je pense. Il n'y a pas beaucoup d'oreilles, par ici, ou du moins, pas des oreilles humaines. Allongez-vous un instant, je m'occupe de tout préparer.

La dévote installa un feu avant de sortir les ingrédients nécessaires à ce rituel fort méconnu du commun des mortels. Skadi avait une certaine aisance avec l'horreur que représentait certains de ces ingrédients. Mais elle n'oubliait pas son rôle et elle comptait être complètement honnête avec Khasakham.

- Il faut que je vous prévienne ... certaines des "composantes" de ce que je m'apprête à faire sont absolument ... répugnantes. elle sortit la fiole de sang à titre d'exemple. Oui, c'est du sang. Non, il n'est pas humain. Nous avons des chasseurs pour ce genre de choses.

Il était effectivement peu sage de narrer la vérité quant à l'origine du sang et comme Khasaham n'avait pas les airs d'un meurtrier en puissance, Skadi doutait qu'il serait heureux d'apprendre que c'étaient les restes d'un enfant qui bouillaient devant lui. Mais, toujours sûre d'elle, la dévote infiltra une mèche de cheveux dans le sang chaud. Finalement, après un temps minime de concentration, elle reprit avec son éternel sourire.

- Voilà ! Désolée pour l'odeur ... au moins, c'est prêt. Vous n'allez pas en croire vos yeux quand vous le verrez, je vous le promets.

La rouquine enleva son joli, dévoilant ses bras dénudés de manche ainsi que la pierre qui pendait juste en dessous. Avec ses mouvements les plus lents, elle retira la gemme de son cou et la tendit à son compagnon.

- Tenez, prenez-la. Allez, ce n'est pas comme si vous pouviez la briser pas même avec des mains si fortes ! Enfin ... prenez en soin, j'y tiens tout de même. elle marqua une pause. Lorsque vous vous sentirez prêt, vous devrez la plonger dans le sang et ... hé bien, vous verrez !

Les yeux rivés dans ceux de Khasakham, Skadi trépignait de le voir s'exécuter. Elle lui donnait son plus intense des regards, des yeux ronds, les iris pleines d'anticipation, le souffle déporté au coeur et sa peau tremblante d'excitation. Elle n'attendait plus que lui, désormais.



Je suis : Khasakham d'Acrimée, héritier d'un élevage de chevaux, résident du village d'Acrimée Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Banean Wars

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Chevalier servant, il veut faire ses preuves et devenir un héros pour rendre sa famille fière de lui. Adorateur de pirates, il cherche à rencontrer le capitaine du Léviathan.

- Présentation
- Fiche d'avancement

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 1 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
116


MessageSujet: Re: [6 Allune 1100] Manigances à Bourg-la-Canaille   Dim 14 Oct - 10:17

Le 6 Allune 1100 à Bourg-la-Canaille, Est du Creux-Lac

Quelques flatteries suffisaient toujours à faire fondre ses défenses. Khasakham aurait dû se montrer vigilant : depuis le temps que ses jeunes cousins abusaient de sa gentillesse ou de son ego grâce à quelques compliments bien placés… cela ne devrait plus l'influencer aussi facilement. N'apprendrait-il donc jamais de ses erreurs ?...

Dame Skadi fut partie à peine une minute mais cela laissa le temps au jeune homme pour s'étirer avec un sourire béat. Quelle délicieuse rencontre ! Ce vendeur d'armes lui avait vraiment dit n'importe quoi : pas besoin d'une lame tape à l'oeil pour plaire aux jolies dames. Un talent inné pour la conversation, quelques récits d'anciens exploits, deux ou trois galanteries, et le tour était joué. Après tout l'esprit féminin n'était pas un défi aussi complexe qu'on voulait bien le dire !

Quand elle revint, Khasakham la trouva plus lumineuse et charmante encore. Ses prunelles émeraudes lui inspiraient mille et une épopées : il se demandait laquelle ils allaient vivre aujourd'hui. Le peu d'information que dame Skadi daigna lui concéder ne firent qu'attiser sa curiosité. Il la suivit sans un mot, aveuglé par une confiance mal placée. Les rares explications qu'il put obtenir confirmaient ce qu'il soupçonnait déjà : ce secret, c'était sans doute LE secret de l'année. Il fallait qu'il soit drôlement important pour que dame Skadi fasse autant de manières pour le protéger. Il ne pouvait donc s'agir que d'un secret de taille. Et il lui tardait de découvrir sa nature… Khasakham hocha docilement la tête lorsque la jeune femme lui fit promettre de n'en parler à personne.

Malgré l'éclat dangereux qui dansait dans les prunelles vertes de l'intrigante, il ne se doutait pas un instant que… le jeune aventurier fronça les sourcils et se frotta le nez, dérangé par quelques résidus de pollen. Même les plus grands gaillards, même ceux nés à la campagne, restaient désarmés face à de vieux rhumes des foins. Celui qui prenait racine dans la gorge, remontait jusqu'aux narines, et vous ébranlait de haut en bas… non, il n'y avait rien à faire. Khasakham avisa quelques jeunes pousses de Fleur de brume tandis qu'ils pénétraient dans la forêt à l'orée du village, et il leur lança un regard sombre. Yep. Il avait évidemment choisi le meilleur moment pour partir en vadrouille dans la nature. Toutes les fleurs du coin devaient entrer en période de floraison. C'est bien Khasakham, super pour l'anticipation. Génial. Voilà qui ternirait sans nul doute la journée. Il essuya son nez d'un revers de manche et haussa une épaule : au moins, dame Skadi serait là pour le divertir un peu.

Au moment où il se faisait cette réflexion, la jeune femme s'arrêta et commença à préparer un feu. Cela lui prit un instant, preuve qu'elle était rompue à la tâche. Khasakham la regarda faire, dardant un oeil intrigué sur les curieux ingrédients qu'elle sortait de son sac : une mèche de cheveux, une fiole remplie d'un liquide sombre… du sang ? L'aventurier perdit aussitôt son sourire :

« Pourquoi est-ce que… »

Mais il s'arrêta, se remémorant les recettes de ses grands-mères à base de viande et de sang de porc. Aussi écoeurant que cela puisse paraître, leurs boudins étaient drôlement bons, preuve que le sang pouvait constituer un ingrédient de choix pour quelques plats bien maîtrisés. Il se ravisa donc, et décida de faire confiance à la jeune femme. Encore.

Le sang se mit à bouillir et une odeur infecte se répandit aux alentours. Retenant un haut le coeur, Khasakham se racla la gorge pour faire bonne mesure. Quel qu'il soit, le secret de dame Skadi avait intérêt à en valoir la peine. La mèche de cheveux rejoignit bientôt le contenu de la fiole, disparaissant lentement dans le sang bouillonnant. Bon appétit. Khasakham se frotta le nez sans y penser.

Puis dame Skadi lui tendit une pierre de vie. Cela n'avait pas l'air d'être la sienne… à qui appartenait-elle ?...

« Que je… quoi ? »

Khasakham s'immobilisa, fixant dame Skadi d'un air incrédule. Qu'il plonge la pierre de vie dans la préparation ? Était-elle sérieuse ? Mais cela n'avait absolument aucun sens !... le jeune homme attrapa machinalement la pierre, la gardant éloigné de lui, mal à l'aise. On lui avait toujours appris à respecter l'Advictâme, et il n'était pas dans ses habitudes de manipuler les pierres de vie des autres. C'était après tout quelque chose de très personnel. Un peu comme s'il devait s'occuper de tenir le sous-vêtement de quelqu'un qu'il ne connaissait pas. Mais pas tout à fait.

Le jeune homme resta muet de longues secondes, regardant la pierre se balancer au bout de son cordon entre ses doigts. Khasakham finit par lâcher, peu convaincu :

« Je suis navré de le dire dame Skadi, mais… et bien elle est drôlement bizarre, votre recette de cuisine. »

Mais qu'y connaissait-il en art culinaire de toute façon ? Haussant une épaule, le jeune gaillard ôta le bouchon de la fiole. Le sang était encore chaud à l'intérieur, mais pas assez pour lui brûler les doigts à travers le verre. Son nez le chatouillait de plus en plus. Khasakham était tout de même un peu déçu que ce fameux secret soit seulement une recette bien gardée. Il s'attendait à quelque chose d'un peu plus spectaculaire. Mais comme il n'était pas très poli de montrer sa déception, il grimaça un sourire à l'encontre de dame Skadi. C'était lui qui avait insisté, après tout. Et ce satané pollen qui n'arrêtait pas de l'ennuyer !...

Khasakham approcha la pierre de la fiole. Il allait l'y plonger… mais son nez le chatouilla. Encore. La sensation désagréable descendit dans sa gorge, envahit sa poitrine. Il fallait qu'il…

« Ah… ah... AAATCHOUM !»

Un violent sursaut l'ébranla de toute part tandis qu'il éternuait. La pierre de vie lui échappa des mains et atterrit à ses pieds. La fiole… la fiole, elle, atterrit aussi.
Savourant sa délivrance, Khasakham battit des paupières pour en chasser les larmes. Il distingua la silhouette de dame Skadi face à lui, et renifla. Puis il vit la fiole de verre à ses pieds, intacte… mais vide. Son contenu maculait l'herbe tout autour du point de chute, y laissant une flaque sombre et visqueuse. Quelques cheveux flottaient à la surface. Le jeune homme perdit son sourire au profit d'un air bien embêté.

«Oh-oh... »

Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Mais OMG ELLE EST SÉRIEUSE SKADI ????!!!! xD
Je suis : Skadi Meyelfeïn, fille de forgeron, membre de la secte Mâaliste et itinérante Voir le profil de l'utilisateur
avatar
fille de forgeron, membre de la secte Mâaliste et itinérante

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Hellow ! Concernant moi-même, y a pas à être effrayé, je ferai pas de mal à un joueur sans son accord (duh!)

Mais restez tout de même prudents ! Skadi est une fille assez radicale dans ses idées et elle n'aime pas du tout que l'on aille pas dans son sens. Etant Mâaliste jusqu'à la moelle, elle trouvera toujours une bonne excuse pour vous renvoyer aux flammes de Khamaâl, si besoin se fait Razz

Mais dorlotez là quand même ! =D

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 0 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
35


MessageSujet: Re: [6 Allune 1100] Manigances à Bourg-la-Canaille   Ven 19 Oct - 10:58

Le 6 Allune 1100 à Bourg-la-Canaille Information hors-RP :
Oh que oui ! Et ton Khasakham aurait bien mieux fait de la plonger cette pierre !!! è_é
Information lancers de dés : Rien à signaler sur mes lancers.


... sérieusement ? Un éternuement. Qu'était-ce là, une astuce pour se sortir d'une gêne sans source ? Un inconscient qui permettait à ce jeune homme de garder ses mains vierges de sang ? A cet instant, Skadi ne saurait dire s'il était le plus chanceux des hommes ou si, bien au contraire, le sort qu'il s'était vu réservé allait clairement être bien pire que le remord d'un meurtre. Et cette réaction ... un visage badaud, ahuri, l'expression d'un imbécile heureux. "Oh-oh" ... oh que oui, il avait des raisons de se faire du soucis désormais. Le mal qu'il n'a pas fait, il le paierait au centuple de l'innocence qu'il en a préservé.

La rouquine restait suspendue, tête figée sur le sang écoulé sur l'herbe teintée d'incarnat. Maintenant, ce qu'il restait des gosses était perdu, et c'était entièrement de la faute de ce ô si galant et courtois chevalier. Derrière ses mèches pendantes, la dévote esquissait un regard démentiel, dissimulé par l'ombre de ses cheveux libérés. Elle ne savait que faire, s'enflammer de rage, continuer à jouer la comédie ... ou juste laisser aller ? Et au final, la nonchalance de ce "Oh-oh" avait eu raison de son numéro de jeune fille sage et idiotement séduite par ce coq sans dignité.

Sa main droite vint voler sur la joue de son interlocuteur, relevant par la même un visage dont la contrariété pouvait facilement se déchiffrer en un seul coup d'oeil. Ses dents serraient ne demandaient qu'à arracher la gorge de l'impudent. Même après sa baffe, dont la force n'était à ne pas douter, ses poings demeuraient serrés, prêts à enchaîner si jamais ses instincts devaient lui dicter telle conduite. Et si la violence brute, à mains nues ne suffisaient pas, elle avait encore son poignard à disposition. Si Kamaâl ne recevrait pas de cendres aujourd'hui, il recevrait bel et bien du sang.

- "Oh-oh" ? "Oh-oh" ?! Est-ce que vous savez seulement à quel point c'est compliqué pour nous de récolter tous les ingrédients que vous venez de gaspiller ?!

Ce jeu commençait vraiment à l'insupporter, cette comédie n'était amusant qu'avant que l'hasard ne s'en mêle. Peu importe si ce sont les aléas qui ont renversés la mixture, c'était Khasakham qui en était l'auteur, et même si elle avait extrêmement envie de lui découper la peau, Skadi avait autre chose à faire. L'imbécile de voleur fuyait toujours et elle n'avait plus de temps à perdre avec l'ahuri qu'elle s'était trimbalée toute une journée durant.

Prenant avec hâte la fiole en verre et la rangeant dans son sac, la rouquine balança le tout sur son épaule, faisant volte-face, cherchant le soleil pour s'orienter. Insupportée, elle eut vite fait d'oublier son compagnon de fortune avec lequel elle ne voulait plus avoir quoi que ce soit à voir. Battant du pas, elle devenait de plus en plus impatiente de simplement s'en aller, et lorsqu'enfin la piste des rayons fut trouvée, la dévote lâcha avec rancune.

- Je rentre. Amusez-vous bien à ... faire ce que vous faîtes d'habitude sans moi. J'ai eu assez affaire à des imbéciles de la cité comme ça, aujourd'hui.

Et sans un mot de plus, elle s'enfonça entre les troncs, surveillant ses arrières pour vérifier que Khasakham n'ait pas l'idée stupide de la suivre. Tendant la main derrière un arbre, elle reprit la lance qu'elle avait cachée avant d'entrer en ville. Cette journée était décidément pathétiquement minable. Maintenant, il lui fallait retrouver des ingrédients et pour ça ... elle avait besoin d'un enfant. Un séjour aux alentours de Bourg-la-Canaille sera une nouvelle fois de rigueur.



Je suis : Khasakham d'Acrimée, héritier d'un élevage de chevaux, résident du village d'Acrimée Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Banean Wars

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Chevalier servant, il veut faire ses preuves et devenir un héros pour rendre sa famille fière de lui. Adorateur de pirates, il cherche à rencontrer le capitaine du Léviathan.

- Présentation
- Fiche d'avancement

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 1 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
116


MessageSujet: Re: [6 Allune 1100] Manigances à Bourg-la-Canaille   Lun 22 Oct - 20:41

Le 6 Allune 1100 à Bourg-la-Canaille, Est du Creux-Lac

Par Naâme. Qu'avait-il fait ?
Et tout à coup, la jeune fille si douce et si tranquille cessa tout bonnement d'exister. Une furie se tenait maintenant devant lui. Toute faite de crocs, de griffes, et de venin. Khasakham fut autant choqué par ce revirement de situation que par la giffle qui laissa une marque rouge sur sa joue. Il posa une main protectrice sur son visage endolori, ouvrant de grands yeux trahis. Ceux-ci commençaient à devenir dangereusement humides, et le chevalier servant tenta bien de bafouiller quelques excuses, en vain. Dame Skadi ne l'écoutait plus. Elle lui donna des noms d'oiseau, lui cracha à la figure, le traitant comme un enfant. Comme un moins que rien. Le surplombant de toute sa hauteur, elle n'avait plus rien de la jeune dame accorte et délicieuse rencontrée plus tôt.

«Dame Skadi, je… je vous présente mes… je suis… désolé, je... »

Rien à faire. Après lui avoir jeté quelques mots acerbes à la figure, la jeune femme disparut dans les bois. L'avait-elle insultée ? Khasakham n'en était pas sûr, tant les pensées se bousculaient sous son crâne. Ce qu'il savait en tout cas, c'était que rien de ce qu'elle avait dit n'était très gentil.

Le silence revint dans les bois. Toujours aussi désemparé, le jeune homme essuya ses yeux humides d'un revers de manche, et renifla – lui laisserons-nous le bénéfice du doute ? Nous dirons que le pollen continuait à lui jouer des tours. Mais le fier voyageur avait perdu toute sa superbe. Un bien chevalier à l'air minable se tenait assis sur le derrière au milieu de la clairière, l'air perdu, la joue encore brûlante et rouge. Quelle humiliation ! Comme son amour-propre se relevait péniblement de cette épreuve, Khasakham grommela en arrachant une touffe d'herbe sous le coup de la colère :

« Les filles ! Jamais rien vu de plus stupide ! »

Cela avait beau être ridicule, ça lui fit un peu de bien. Tellement qu'il se releva et épousseta son pantalon, le visage froissé par l'agacement. Le jeune homme regarda alentours, et décida de remonter au village. Il n'avait plus rien à faire ici, de toute manière.

Il marchait depuis une poignée de minutes quand une silhouette familière apparut entre les arbres, au loin. Dame Skadi. Etait-ce la rancune, ou bien la curiosité ? Khasakham n'aurait su le dire. Mais il se plaqua contre un tronc et décida de suivre la traîtresse. La vengeance n'avait jamais fait partie de ses plans, de ses habitudes. On l'avait élevé en lui apprenant qu'il n'était pas bon de se faire justice soi-même – surtout lorsqu'il s'agissait de broutilles et d'ego malmené. Mais il en était autrement quand l'honneur était en jeu. Et son honneur, sa dignité… et bien Dame Skadi l'avait piétiné sans aucune considération. Khasakham ne savait pas ce qu'il avait en tête. Mais il était assez rancunier pour vouloir suivre la jeune femme à son insu pendant quelques temps, juste pour voir. Et si elle tentait de séduire un autre brave homme, il comptait bien sortir de l'ombre et sortir le malheureux de ses griffes.

Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Prudence, prudence… é_é
Je suis : Contenu sponsorisé,


MessageSujet: Re: [6 Allune 1100] Manigances à Bourg-la-Canaille   

 
[6 Allune 1100] Manigances à Bourg-la-Canaille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Madame Canaille
» TRONEL x RETOUT (M1723 Mont de Bourg)
» Bourg- Léopold 24-25/06/2009
» L'Assemblèye eud Normandie (Fontaine-le-Bourg, 76)
» 1100 à 2000: cartes historiques et politiques de l'Europe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Advictâme-RPG :: Zone de jeu :: Le Creux-lac : Le duché du Sud :: Sujets en cours-
Sauter vers: