Partagez | 
 

 [14 Allune 1100] Les pas de foi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Je suis : Ludivine Permont, Mendiante, résidente de Borderoc Voir le profil de l'utilisateur
avatar

État d'Advictâme :
État éveillé

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 3 [6 max]
➔Passage à la Transcendance : 1 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
32


MessageSujet: [14 Allune 1100] Les pas de foi   Ven 24 Aoû - 1:11

Le 14 Allune 1100 dans une taverne de Borderoc

Ludivine lisse sa tignasse sombre derrière ses oreilles. Son regard vagabonde derrière le comptoir de la taverne. Elle cherche Mathilde, la tenancière qu’elle commence à bien connaître. Ici, l’ambiance est naissante ; on a allumé un feu dans l’âtre pour chasser l’humidité et collé les tables et bancs bout à bout pour la longue nuit qui s’annonce. De ce que Ludivine en sait, cet établissement ne connaît pas de soirées particulièrement agitées, mais il accueille toujours une clientèle noctambule. Mathilde apparaît avec une pile de draps bruns et son regard se brouille à la vue de la jeune femme. Dans une mimique agacé, son menton se détourne et la madone s’enfonce dans le couloir étroit qui mène aux dortoirs du rez-de-chaussée. La brune la suit aussitôt, le pas pressé, la voix basse mais suppliante.

« J'ai besoin du gîte Mathilde.
- Je n’ai pas de travail pour toi ce soir.
- Et demain soir ?
- Demain soir, peut-être, reviens me voir.
- J’ai besoin d’une chambre maintenant.
- Non Ludivine, mais demain peut-être.
- Je peux dormir ici ce soir et travailler demain, et demain je ne dormirai pas ici… »

La madone s’arrête devant une porte et soupire, contrit. Avant qu’elle ne puisse mimer l’envie de se délester de sa charge pour tourner la poignée, Ludivine attrape obligeamment les draps et les serrent contre son poitrine. Mathilde lui glisse une oeillade, embarrassée, et ouvre la porte des dortoirs avant de lui reprendre son paquet. Alors la brune se mord la lèvre en poussant un gémissement insonore.

« C’est d’accord » que l’autre gronde, vaincue. Elle dépose les draps sur l’un des lits et fourre sa main dans les plis de sa jupe pour un ressortir un trousseau de clés. L’une d’elle finit dans les mains tendues de Ludivine dont le visage épuisé esquisse un penaud sourire de remerciement.

« C’est la chambre à l’étage, au bout du couloir.
- Merci… merci…
- Mais tu n’auras quand même droit qu’à un repas, et demain ! »

Mais déjà, Ludivine est avalée par le couloir. Las mais la poitrine un peu moins comprimée, elle traverse la salle commune et rejoint l’escalier à l’autre extrémité. Il tourne abruptement et dévoile un autre passage étriqué flanqué de six portes, trois de chaque côté. Elles sont basses, il faut pencher légèrement la tête pour entrer dans les chambres. Arrivée au fond du couloir, la jeune femme se demande si sa clé ouvre celle de gauche ou de droite. Elle tente à gauche, et la serrure refuse tout simplement de gober la clé. Mais en forçant le mécanisme, la porte grince sur ses gonds et s’ouvre sans résistance, confiant à Ludivine qu’elle a été barrée à la va-vite et visiblement fort mal. Un homme se tient à l’intérieur. La jeune femme sent son coeur sauter et suite à un maladroit « pardon », tourne brusquement des talons, enfonce la clé dans la serrure de la porte voisine et prend possession de la bonne chambre en refermant précipitamment derrière elle.


Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Nombre de mots : 497/500
Je suis : Ilclaste Sang-blanc, chasseur, résident à Lackness Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Agron by nikitajuice

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
➔Né le 10 Allune 1063 (37 ans)
➔Natif du Gravorn
➔Résident du Creux-lac
➔Souffre de stress post-traumatique après son séjour à Vissomort

Présentation

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 4 [6 max]
➔Passage à la Transcendance : 4 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
334


MessageSujet: Re: [14 Allune 1100] Les pas de foi   Lun 27 Aoû - 22:48

Il était une fois un Le 14 Allune 1100 dans une taverne de Borderoc Information hors-RP : 184/500 mots

Information lancers de dés : RAS

Borderoc, la traitresse. Ville des vices. Ville de malheur.... Ilclaste rechignait à y revenir... Mais un service est un service. Évidemment, sûrement aurait-il refusé s'il avait su AVANT de proposer son aide ce qu'on attendrait de lui... Mais on l'avait eu par surprise. "Ilclaste, puis-je te demander un service ?", "Bien sûr, pour toutes les fois où c'est vous qui m'avez aidé !" et le voilà piégé, lié par la parole, à devoir faire un voyage qu'il refusait de tout son corps.
Connerie générosité. Connerie de mentalité Lacquoise. Il aurait dû trouver une excuse... Mais sa moralité l'avait finalement emporté : chose qui le surprenait lui-même.

Quand il entra dans l'auberge, son humeur était à l'image du drapeau Vornois : grise et agressive. Lui qui aspirait à un peu de paix pour se reposer, vit une femme ouvrir sa porte, visiblement confuse de son erreur. La chose termina de renforcer sa ronchonnade.

Maudissant ce voyage, les Vornois et toute autre chose qui lui passait par la tête, il descendit dans la grande salle pour manger. Le repas avait intérêt à être bon !


Je suis : Ludivine Permont, Mendiante, résidente de Borderoc Voir le profil de l'utilisateur
avatar

État d'Advictâme :
État éveillé

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 3 [6 max]
➔Passage à la Transcendance : 1 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
32


MessageSujet: Re: [14 Allune 1100] Les pas de foi   Mer 29 Aoû - 15:28

Le 14 Allune 1100 dans une taverne de Borderoc

Cet échange fugace de regards l’empâte plus que de raison dans une matière que Ludivine connaît trop bien ; l’indescriptible masse sans corps, sans couleur et sans odeur de la paranoïa hésite à s’emparer d’elle, aussi reste-t-elle appuyée sur son dos en l’obligeant à respirer fort. Puis l’inconnu part (la jeune femme entend ses pas grinçants dans le couloir, puis dans l’escalier) et le calme retombe comme une donnée relative à l’intérieur de ses muscles. Sa tête, elle, brûle comme une forge à tout régime. On ne s’explique pas toujours la curiosité, mais bien mieux l’indifférence ; Ludivine n’est pas indifférente. Et c’est pour cette raison toute simple qu’une envie avide lui prend de retourner dans cette chambre d’en face et d’y voir.

Impulsivement, elle le fait. Elle engouffre la distance qui la sépare de l’autre porte comme une fouine, le regard glissant vers l'escalier vide et l’oreille tendue vers l’action à l’étage plus bas. La porte n’a pas été barrée, par inadvertance, par inutilité, par choix… ? L’homme ne semble pas y avoir laissé grand chose. Rapide, elle fouille dans la besace laissée au pied du lit. Il n’y a rien de grande valeur, rien à revendre, sauf peut-être ce petit poignard duquel elle s’empare avec automatisme et qu’elle cache dans l’ourlet de sa jupe, contre son ventre. Étourdie par l’adrénaline, elle fait le tour de la petite pièce trois ou quatre fois, refusant de repartir avec un si maigre butin. Puis elle les voit - de fins poils roux s’échappant de derrière le matelas.

De leur cachette modeste, elle sort deux superbes peaux de renard ; la fourrure est dense et brunie par l’hiver que les animaux ont dû affronter avant d’être abattu. Subjuguée, Ludivine passe ses doigts à rebrousse poils sur le dos des bêtes. Et d’un élan stupide, elle s’en empare. Quelle valeur cela doit-il avoir ! Euphorique et terrifiée, elle ressort en silence de la chambre, referme la porte et va dissimuler les deux peaux sous son propre matelas. Un sourire irrépressible lui fend les lèvres qu’elle dissimule sous son poing fermé, fébrile, coupable, heureuse, mauvaise, à bout d’être ce qu’elle est. Ces renards ont dû mieux manger qu’elle cette hiver, et le trappeur aussi…

Après s’être ressaisie, elle sort et ferme à clé, puis descend dans la salle commune en se justifiant longuement de ses agissements dans l’intimité de ses pensées. Elle se glisse furtivement à un table déjà occupée de trois gaillards qui l’ignore poliment et repère l’homme qu’elle vient de dérober, un peu plus loin. La place qui devrait être occupée par une crainte est bien vite emplit par l’idée obsédante de la faim - à sa gauche, un des gaillards mange un brouet de navet qui agresse les narines de Ludivine avec sa forte odeur de sauge et de sarrasin. Ce qu’elle donnerait pour y goûter…


Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Nombre de mots : 476/500
Je suis : Ilclaste Sang-blanc, chasseur, résident à Lackness Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Agron by nikitajuice

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
➔Né le 10 Allune 1063 (37 ans)
➔Natif du Gravorn
➔Résident du Creux-lac
➔Souffre de stress post-traumatique après son séjour à Vissomort

Présentation

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 4 [6 max]
➔Passage à la Transcendance : 4 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
334


MessageSujet: Re: [14 Allune 1100] Les pas de foi   Lun 10 Sep - 19:05

Il était une fois un Le 14 Allune 1100 dans une taverne de Borderoc Information hors-RP : 266/500 mots

Information lancers de dés : RAS

Cette salle est remplie d'imbéciles. Des bons à rien. Ilclaste les méprise, car il ne s'autorise pas à ressentir autre chose pour eux. Il doit les détester. Au Creux-lac, la tolérance est de rigueur, mais ici, personne ne croit en ces choses là. D'un regard oblique, le chasseur accorde son mépris à un gamin qui se pavane avec deux dagues à la ceinture.

Sale mioche... Un jour tu apprendras que rien ne te protège dans ce bas monde et encore moins deux pauvres dagues...

Le chasseur a commandé un ragout. Des grosses rondelles de carottes flottent à côté de la viande aux teintes sombres qui dégage un fumet délicieux. En croquant dedans, il se rend compte que leur goût sucré le surprend agréablement... Mais l'idée d’apprécier quelque chose ici le met de mauvaise humeur : Il ne veut pas avoir de bonnes raisons de revenir ici.

C'est une attitude de gosse. Il le sait bien, lui qui a connu la douleur de la faim, il sait que le goût n'est que superflu. Qu'il ne devrait pas s'attarder sur ça et plutôt remercier Naâme d'avoir de quoi remplir son estomac...

Il aval une nouvelle cuillère alors que son regard parcours la salle. Dans la nué de visage qui s'offre à lui, un seul attire son attention. La mine fermée, il attrape son assiette et vient se laisser tomber sur la chaise en face de la jeune femme aux cheveux de nuit.

-Hey toi. Je peux savoir ce que tu foutais avec des clefs qui ouvre ma piaule ? T'es qui d'abord ?

La politesse ? Un bonjour ? Pour quoi faire...

Je suis : Ludivine Permont, Mendiante, résidente de Borderoc Voir le profil de l'utilisateur
avatar

État d'Advictâme :
État éveillé

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 3 [6 max]
➔Passage à la Transcendance : 1 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
32


MessageSujet: Re: [14 Allune 1100] Les pas de foi   Mer 19 Sep - 2:00

Le 14 Allune 1100 dans une taverne de Borderoc



Elle est saisie. Parée du mimétisme de l’innocence, la bouche en coeur de Ludivine esquisse une surprise muette, tandis que s'enchasse sous l’aiguille de son regard un fil sombre. Dévisager l’homme comme si elle le voyait pour la première. Copier à demi la déstabilisante idée d'une fausse accusation. Près d’eux, les autres gaillards leur jette un coup d'oeil puis les ignorent - les problèmes des autres sont les problèmes des autres.

« Je travaille ici » que la jeune femme rouspète avec un peu plus de dédain que prévu.

Sous la table, ses doigts moitent se mêlent aux plis de sa jupe. Mais le fait d'être employée ou non par l’établissement (ce qui est en soi la moitié d'un mensonge, ou d'une vérité, selon l’humeur) ne suffit pas à justifier l’infraction, ni à dire qui elle est. Sur sa lancée, la brune continue, menton légèrement relevé pour tenter d’égaler le caractère bourru de l’inconnu.

« Votre porte était mal fermée, c'est vous que vous devriez questionner. »

Petite jubilation post-crime. Ludivine dépose son regard clair et franc sur le visage de l’homme, arrogamment confiante, bien que la fatigue puisse se lire dans les muscles de son corps et, sa crainte enterrée, se deviner quelque part sous la nappe ondulée d’énergie qu'elle dégage.

« Elle s’appelle Loup, la gamine » que grogne sans une oeillade l’un des gaillards jusqu’alors resté silencieux.

C'est qu'elle commence à se faire reconnaître des habitués, mais on ne saurait dire si c'est quelque chose de positif. Sans tiquer - ou peut-être imperceptiblement -, la brune détourne le regard, offrant un profil assez joli, mais que la faim éprouve pourtant. Près de l’âtre, un joueur de luth vient de commencer à gratter très timidement les cordes. Une aide pour désamorcer la lourdeur de l’atmosphère?

Ludivine ne cesse de penser aux fourrures de renard et son ventre serré lutte à la fois contre le besoin de nourriture et l’angoisse d'un affrontement. Toutes les conditions sont réunis pour faire d'elle, une fois de plus, l’animal vulgairement survivant ; celui qui veut, et qui va, échapper au trappeur.


Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Nombre de mots : 370/500
Je suis : Ilclaste Sang-blanc, chasseur, résident à Lackness Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Agron by nikitajuice

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
➔Né le 10 Allune 1063 (37 ans)
➔Natif du Gravorn
➔Résident du Creux-lac
➔Souffre de stress post-traumatique après son séjour à Vissomort

Présentation

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 4 [6 max]
➔Passage à la Transcendance : 4 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
334


MessageSujet: Re: [14 Allune 1100] Les pas de foi   Dim 23 Sep - 21:58

Il était une fois un Le 14 Allune 1100 dans une taverne de Borderoc Information hors-RP : * premier défi rempli :p
182/500 mots

Information lancers de dés : RAS

Le minois austère du chasseur de fronce de contrariété aux réponses de la jeune femme.

-Bha par les cornes de Naâme*, c'pas le culot qui t'étouffe, dis moi ?!

S'exclame-t-il, estomaqué par la réplique de la demoiselle.

-Alors quoi, je peux pas être peinard dans ma chambre sans qu'une employé déboule sans prévenir ?! J'aurais pu être à poil. On toque toujours avant d'entrer, c'est la politesse. Relève-t-il de mauvaise humeur et désireux abattre son mordant sur quelqu'un, même si c'est une "pauvre" employé qui n'a rien demandé.

« Elle s’appelle Loup, la gamine »

L'informe un gaillard à côté, comme pour appuyer l'appartenance de la femme à l'endroit. Est-ce une façon de signaler au chasseur qu'il peut pas l'embêter si facilement que ça ?

-Loup ? Ça sonne plutôt comme un surnom ça. Remarque-t-il, suspicieux. Avalant une nouvelle cuillère, il s'adosse à sa chaise avec décontraction.

-Mais soit, "Loup". Moi c'est Ilclaste... Se présente-t-il.

-Tu bosses ici ? Tu y fais quoi ? Tu as pas l'air débordé par le boulot pour trainailler comme ça dans salle principale. Fait-il remarquer.

Je suis : Ludivine Permont, Mendiante, résidente de Borderoc Voir le profil de l'utilisateur
avatar

État d'Advictâme :
État éveillé

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 3 [6 max]
➔Passage à la Transcendance : 1 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
32


MessageSujet: Re: [14 Allune 1100] Les pas de foi   Lun 1 Oct - 22:35

Le 14 Allune 1100 dans une taverne de Borderoc


C’est un mufle, un malotru, élevé dans la forêt par des makicores sans manières, qui pue le cuir, la crasse, l’irritation, le voyage sans romance ; celui qui se fait en se traînant comme une mauvaise coucheuse de bourgs en bourgs en étalant son humeur de chien à tout vent. Ludivine va lui montrer qui des deux s’étouffe, c’est bien sûr. Sous la masse de ses cils danse un éclat dur. « … J’aurais pu être à poil… » Un plis disgracieux effleure le coin de sa bouche pour un sourire qui n’en n’est pas un, et s’estompe aussitôt. C’est que l’autre tique sur son nom de service, et elle n’aime pas ça. Un coup de stress, rien de grave, mais ça lui monte dans les mollets.

« Mais soit, "Loup". Moi c'est Ilclaste… Tu bosses ici ? Tu y fais quoi ? Tu as pas l'air débordé par le boulot pour trainailler comme ça dans la salle principale. »

Parfois, elle ne sait pas ce qui la prend, mais ça la prend quand même - comme ça, moins comme une envie que comme un réflexe pris d’on ne sait où, de très loin probablement. Une autre vie, un jeune temps auquel elle ne pense presque jamais. Aussi ses épaules roulent-elles lentement, sa posture change, subtile mais qui se veut vue par l’homme qui lui fait face.

« Qu’est-ce que les femmes font dans les auberges d’après-vous. »

Ce n’est pas particulièrement mielleux, et même assez plat, quand on y repense. Mais elle l’observe avec plus d’acuité, sombre, légère. Il pourrait avoir le profil de ceux qui paient pour ça. Alors est-ce qu’elle voudrait se gagner quelques lieutons de cette façon avant de se tirer avec les deux jolis renards ? Pas vraiment, et pourtant elle propose quelque chose qu’elle s'oblige sciemment à respecter si les dés décident pour elle.

C’est un travers, une habitude, un non-sens.

Et pendant qu’elle observe Ilclaste (c’est un nom qui sonne étonnamment doux pour un visage aussi dur), elle pense fugacement à ce qu’elle devrait faire - vraiment faire - ; monter à la chambre, pas pour s’y étendre, mais pour prendre ce qu’elle a dérobé et fuir. Borderoc est une grande ville, et les auberges qu’elle y connaît forment un réseau facile d’accès. Pourquoi parle-t-elle au trappeur qu’elle doit chercher à distancer...


Information lancers de dés : Information hors-RP :
Lancer de dé pour décider d'une action lors de la quête : Fait !  gneuu
Nombre de mots : 413/500
Je suis : Ilclaste Sang-blanc, chasseur, résident à Lackness Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Agron by nikitajuice

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
➔Né le 10 Allune 1063 (37 ans)
➔Natif du Gravorn
➔Résident du Creux-lac
➔Souffre de stress post-traumatique après son séjour à Vissomort

Présentation

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 4 [6 max]
➔Passage à la Transcendance : 4 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
334


MessageSujet: Re: [14 Allune 1100] Les pas de foi   Mar 2 Oct - 23:58

Il était une fois un Le 14 Allune 1100 dans une taverne de Borderoc Information hors-RP :
J'adore vraiment ton écriture  Bave

..../500 mots
Information lancers de dés : RAS

La réplique de la jeune femme ne se fait pas attendre. Elle vole vers Ilclaste avec le piquant d'un carreau d'arbalète.

"Qu’est-ce que les femmes font dans les auberges d’après-vous."


'Pas à dire, la demoiselle a du répondant. Une vraie vornoise au ton mordeur et provocateur. Le chasseur la regarde, la scrute, comprenant sans mal son allusion Il l'analyse, juge la possibilité d'attraper la perche qu'elle lui tends... Une nuit en sa compagnie ? Il pourrait apprécier. Parce qu'elle est loin d'être moche la demoiselle... Même s'il elle est un peu trop austère par rapport à ses préférences en matière de femmes.

Mais le chasseur n'est pas prêt à se laisser faire aussi facilement. Et au jeu du con, il est particulièrement fort, @Vitala Rochefer elle même pouvait en attester : il savait être une vraie tête à claque quand il s'en donnait les moyens.

Ainsi décide-t-il de jouer au débile, pour ne pas être celui qui fera le premier la proposition de cette nuit qu'ils pourraient passer ensemble. Simple question d'orgueil et de revanche sur le Garvorn. En ces terres, il refuse d'être celui qui quémande.

-Ce que les femmes font dans une auberge ? Je 'sais pas Loup ... ça peut-être plein de chose. La nourriture, le ménage dans les chambres, le service à table... C'est qu'en a du boulot dans une auberge...

Lance-t-il avec un air faussement innocent alors qu'il achève le dernier morceau de carottes.


Je suis : Ludivine Permont, Mendiante, résidente de Borderoc Voir le profil de l'utilisateur
avatar

État d'Advictâme :
État éveillé

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 3 [6 max]
➔Passage à la Transcendance : 1 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
32


MessageSujet: Re: [14 Allune 1100] Les pas de foi   Mer 3 Oct - 16:29

Le 14 Allune 1100 dans une taverne de Borderoc


Peu importe quel type de joueur il est, l’important, c’est de jouer. Et Ludivine comprend bien ça, et elle l’observe avec un peu plus de rigueur, et elle calcule, et soudain, suivant la suspension de la phrase d’Ilclaste, elle sourit. Une fine ligne blanche jaillit d’entre ses lèvres, poussée par la langue qui pointe derrière avec gredinerie. Il y a toutefois une différence de taille dans cette partie ; l’homme exhibe sa fausse innocence pour piquer, tandis que la brune enjolive la sienne, la fait réelle, la pense réelle. Elle est innocente, innocente, innocente.

Le barde martèle ses notes douces en arrière-plan. Ludivine referme ses lèvres pleines sur ses incisives, gardant à leurs extrémités un étroit sillon qui veut faire durer la preuve qu’elle a été amusée. C’est potentiellement dangereux, quand elle aime quelque chose (aussi bien que quand elle n’aime pas).

« C’est vrai qu’il y a beaucoup de boulot, et que tout est monnayable. »

Les allusions sont délicates, mais sans timidité. Comme le rictus, comme le regard qui soutient, comme la voix qui répond et l’intérêt notable qui éclaire le fond de ces billes clairs. Ludivine aurait pu être si jolie - pourtant il y réside quelque chose de difficile et d’excessif. Un malaise comme une onde qui tire par en-dessous. Le colosse près d’eux s’agite : Loup, puisque tu es là, je n’ai plus rien à boire. Alors elle rompt sans faille, contourne la table par là où est assis le trappeur (sans frôler, simplement pour passer près, tout près du danger, et le jauger) et rapporte du comptoir deux pintes. L’une qu’elle pose devant le gaillard qui se détourne aussitôt, et l’autre entre Ilclaste et elle, comme une proposition qui ne donne rien encore. La chope est parfaitement centrée, trône dans l’espace qui les sépare sur la table. C’est à elle, ou à lui. Ou c’est à eux.

« Vous n’êtes pas d’ici. »

Elle affirme, mais elle pourrait se tromper - ce qu’elle veut, c’est qu’il confirme ou qu’il infirme, mais dans tous les cas, qu’il lui offre quelques informations sur sa personne. Ludivine veut savoir d’où viennent ces jolis renards, qui les a tué, comment il les a tué ; alors elle pourra se faire une idée de ce qu’on ressentit les bêtes avant leur trépas, elles sont belles, et elle connaîtra l’homme.

Information lancers de dés : Information hors-RP :
mask
Nombre de mots : 415/500
Je suis : Contenu sponsorisé,


MessageSujet: Re: [14 Allune 1100] Les pas de foi   

 
[14 Allune 1100] Les pas de foi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1100 à 2000: cartes historiques et politiques de l'Europe
» Quizz 1100 ans de la Normandie.
» echange ou vend 1100 GSXF
» N°368 Simca 1100 TI + Caravane St Tropez
» A chaque instant, il se passe quelque chose...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Advictâme-RPG :: Zone de jeu :: Le Gravorn : ville de Borderoc :: Sujets en cours-
Sauter vers: