Partagez | 
 

 [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Je suis : Rehan Renard, cordonnier, itinérant Voir le profil de l'utilisateur
Rehan Renard

Crédits avatar :
DocWendigo by Zhilla & David Boals by Kittrose remaked by Aubrien

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
➔ se fait appeler Azurin Alissair
➔ don de syntonie
➔ bi-polaire
➔ cordonnier itinérant et fuyard évoluant dans le Creux-Lac jusqu'au sud du Gavorn
➔ tente d'éviter le plus possible d'aller en Marvier
➔ 22ans, 1m82, 76kg, musculeux
➔ longue estafilade sur la joue droite

fiche de présentation
fiche de liens & de RPs

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 4 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 0 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
255


MessageSujet: [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots.   Jeu 15 Nov - 14:38

Rappel du premier message :

L'oisiveté est le repos des sots
- soirée du 6 bellune 1100 dans une rue de Lackness -


Les épaules ployants sous la fatigue, Rehan esquissa un fin sourire et lâcha un profond soupire de soulagement alors que Lackness apparaissait enfin sous ses yeux. Quasiment dix jours de voyage lui avait été nécessaire pour retrouver enfin sa ville de cœur. Passant sa main sur son front légèrement moite, il repris sa marche d'un pas meilleur, serrant les bretelles de son sac-à-dos-atelier avec fermeté.

Il avait entreprit son voyage de retour après avoir vadrouillé jour et nuit, sans dormir, en direction du nord du Gavorn alors que la folle idée de rejoindre Borderoc s'était insinuée dans son esprit malade... Le plus fou étant qu'il avait la ferme intention de rejoindre le palais ducal pour y retrouver la duchesse. Que lui aurait-il dit... ? Il n'en avait pas la moindre idée, son euphorie insensée étant finalement redescendue alors qu'il était quasiment arrivé à Borderoc. Se rendant alors soudainement compte que ce qu'il s'était passé, ce qu'il avait fait et tout ce qu'il avait risqué pour sa pauvre carcasse, il avait rebroussé chemin d'un retournement de talon.

C'était malheureusement chose assez courante pour le jeune cordonnier, retomber d'un seul coup de son nuage était généralement ainsi que sa maladie décidait de lui signifier qu'il avait enfin le droit à un peu de répit. C'était comme un coup de tonner dans un ciel sans nuage et brusquement la pluie tombait. En réalité au lieu de se sentir soulagé, Rehan accusait généralement le terrible coup de ce qu'il avait pu entreprendre lors des derniers jours écoulés. Oh bien sûr, il y avait eu certaines fois où la pluie n'était pas tombée, où le jeune homme n'avait pas inutilement risqué sa vie. Mais il y avait d'autres fois où il avait vécu bien pire que cette rencontre avec Vitala Rochefer. Comme ce jour maudit où Naâme et Kamaâl l'avaient infligé de la cicatrice qui ornait sa joue droite.

Et cette fois-ci, la pluie tombait drue et Rehan ressentait es gouttes de pluie s'écrasant sur sa peau comme si elles étaient de cuisant braises d'humiliation. Sa houppelande totalement rabattue sur sa figure, les yeux rivés sur le sol, le jeune homme s'était mis à marcher en direction du sud, ressassant en boucle ce qu'il avait dit mais surtout fait. S'insultant de tous les noms d'oiseaux, se sentant honteux, ridicule et plus puérile qu'un gamin de 7 ans, il fut rapidement submergé d'une terrible fatigue.

Les jours passés, porté par son euphorie, ne lui avaient pas tellement permis de se poser. Son esprit en ébullition constante avait entraîné son corps dans ses frasques sans prendre de véritable repos. Ainsi il n'avait pour ainsi dire quasiment par dormi depuis une quinzaine de jours et l'excitation enfin disparue fit alors se manifester les sensations naturelles d'épuisement : harassement, courbatures, une irrépressible envie de s'allonger là, à même la terre, et de dormir... Mais il ne pouvait pas faire ça, il lui fallait rentrer en Creux-Lac, et le plus vite possible... Ici il était vulnérable et, pour peut qu'il croise le convois ducal sur la route du retour, il y signerait sans doute son arrêt de mort... ! Alors il avait simplement marché, sans s'arrêter, jusqu'à la tombée dela nuit, et là il avait encore marché, jusqu'à trouver une auberge routière. Il avait mangé, il s'était endormi comme une pierre, et il était reparti aux premières lueurs de l'aube. Mais sa fatigue était bien réelle et avec elle le poids de ses membres endoloris, rendait la marche encore plus éreintante aussi, alors que le voyage à pied entre Borderoc et Lackness ne prenait généralement que six jours, lui en prit une dizaine.

C'est donc épuisé et à bout de souffle que le jeune cordonnier pénétra enfin avec soulagement dans cette ville qu'il avait adoré dès leur première rencontre. La nuit commençait à tomber et la morsure fraîche des vents de nuit de printemps allait bientôt se faire sentir. Rehan devait rapidement trouver un lieu où passer la nuit, y prendre un bon bain chaud, accessoirement, et surtout s'y restaurer, reprendre des forces et se préparer à la prochaine phase de sa maladie qui, il le savait, n'attendrait pas avant de se manifester au vu des événement récents...

Ployant sous le poids de son harnachement, il sillonnait les rues à la recherche d'un hôtel, d'une auberge ou même d'une simple taverne, après tout il avait l'habitude de dormir à même le sol. Mais le soulagement d'être enfin arrivé à bon port avait fait se relâcher ses muscles qui ne le tenaient pour ainsi dire presque plus. Alors quand il vit l'enseigne se balancer légèrement dans le vent clouée au dessus d'une porte rouge, il n'y réfléchit pas à deux fois, même s'il n'avait pas lue la dite enseigne, et monta les trois marche du perron qui le séparait de la "vermeilleuse" porte. Oui, il avait encore l'esprit aux jeux de mot... Ou plutôt il était tellement exténué que ce dernier n'était plus en capacité de retenir ce genre d'imbécilité...  

Entrant sans frapper, il inspira fortement alors que de délicieuses odeurs inconnues lui titillaient le nez. Puis il resta coi quelques secondes alors qu'il se trouvait face à un épais rideau aussi rougeoyant que la porte d'entrée. A peine eut-il le temps de se demander où il était exactement qu'une femme passa le rideau, toute souriante et toute pimpante en lui souhaitant la bienvenue.

Ni une ni deux Rehan fut débarrassé de son sac-à-dos-atelier que la dame lui avait retiré non sans peine alors qu'il pesait pas loin de quinze kilo. Il fut alors abreuvé de paroles dans les quelles des mots comme « hôtesses », « chambrée », « paiement à l'heure » ou encore « certaines ne veulent pas qu'on les embrasse sur la bouche » le firent fortement tiquer.

- Pardon, quoi... ?! lâcha-t-il l'air totalement interdit en fixant la femme d'un regard d'ahuri

Codage par Libella sur Graphiorum

AuteurMessage
Je suis : Avalon Sélac, forgeron, résident d'Albatra Voir le profil de l'utilisateur
Avalon Sélac

Crédits avatar :
aenaluck DA, retouches Rehan <3

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
- Gros machin d'1m95, imposant de par sa carrure.
- Forgeron émérite et reconnu, manie les armes qu'il fabrique, et plus particulièrement les épées.
- Est avenant et doux, n'hésite pas à tendre la main à une personne dans le besoin.
- Veuf, il craint depuis de retomber amoureux, ce qui le rend volage et séducteur.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 3 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
331


MessageSujet: Re: [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots.   Ven 11 Jan - 18:58

L’oisiveté est le repos des sots.


Avalon hocha simplement la tête aux premiers mots d’Azurin pour signifier que ce n’était rien. Il n’avait pas besoin de justifier le fait de ne pas connaître la forge, après tout il n’était qu’un inconnu pour bien d’autres personnes. Il tiqua cependant à la reprise de sa phrase.

Insultant ? En quoi avait-il été insultant au juste ? Et puis, pourquoi avait-il l’air aussi mal à l’aise tout à coup ? Il y réfléchissait sérieusement quand le bleuté se leva du sofa en annonçant qu’il ferait mieux d’aller se coucher. Enfin, c’était plus sous-entendu que réellement dit, mais ses mots et sa gêne traduisaient exactement la même chose.
Alors qu’il passait à sa droite, le forgeron arrêta son élan en saisissant doucement son poignet pour le retenir. Puis il se leva à son tour, le surplombant légèrement.

Laissez, je m’en occupe, dit-il.

Il délaça ses doigts et s’éloigna pour sortir de la pièce. Lui aussi avait compris son erreur. Azurin ne comptait pas prendre une chambre après s’être reposé pour consommer, il souhaitait simplement se reposer tout court, prendre une chambre pour la nuit. Mais ce n’était pas possible ici, au Volupté.

Il partit à la recherche de sa mère à qui il exposa la situation tout en proposant une solution. Elle acquiesça sans aucune restriction, l’informant qu’elle allait de toute façon sans doute passer la nuit ici. Il promit de venir la chercher pour qu’elle ne rentre pas seule.

Il revint un peu moins de dix minutes plus tard au petit salon.

C’est réglé, annonça-t-il en s’avançant pour récupérer le sac d’Azurin et le pendre à l’une de ses épaules.

Votre chambre ne se trouve pas dans ce bâtiment cependant. Il y a une dizaine de minutes de marche. Ça ira ou vous préférez que j’appelle un cocher ? s’enquit-il.
Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Rehan Renard, cordonnier, itinérant Voir le profil de l'utilisateur
Rehan Renard

Crédits avatar :
DocWendigo by Zhilla & David Boals by Kittrose remaked by Aubrien

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
➔ se fait appeler Azurin Alissair
➔ don de syntonie
➔ bi-polaire
➔ cordonnier itinérant et fuyard évoluant dans le Creux-Lac jusqu'au sud du Gavorn
➔ tente d'éviter le plus possible d'aller en Marvier
➔ 22ans, 1m82, 76kg, musculeux
➔ longue estafilade sur la joue droite

fiche de présentation
fiche de liens & de RPs

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 4 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 0 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
255


MessageSujet: Re: [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots.   Sam 12 Jan - 18:47

L'oisiveté est le repos des sots
- soirée du 6 bellune 1100 dans une rue de Lackness -


Avançant vers la sortie, il stoppa sa marche alors que la grande main de son hôte lui avait saisit le poignet. Sursautant légèrement de surprise, il baissa le regard, fixant ses longs doigts musclés qui n'avaient rien de la force qu'ils laissaient présager. Le contact fut fugace mais assez pour que Rehan se rende compte de la douceur dont pouvait faire preuve l'homme d'allure si bourrue qui lui faisait face.

Cillant, alors qu'Avalon le lâchait pour se lever à son tour, il releva la tête, croisant furtivement le regard plus clair que le sien, tandis qu'il lui signifiait s'occuper de la chambre demandée. Ses yeux océan furent de nouveau happés par la haute, musculeuse, charpentée mais aussi étrangement attrayante stature. Il cilla de nouveau, pensant soudainement qu'en réalité il avait affaire à un homme torturé par la vie et d'une profonde bonté. La douceur avec laquelle il avait empoigné son bras était exactement la même qu'il avait prodiguée à Enaëlle, Esmée et les autres filles. Avalon avait déjà passé la porte, s'effaçant au regard de Rehan mais ce dernier ne bougea pas, fixant l'embrasure comme si l'homme était encore là.

Il ne senti pas le temps filer, plongé dans ses réflexions, prenant garde cette fois à ne pas trop extrapoler, il pensait avec simplicité et sans jugement qu'Avalon était le genre d'homme avec lequel il aurait aimé être ami. Un type qui comme lui avait connu un événement tragique, dont la ligne de vie avait sans aucun doute été perturbée mais qui au final continuait à tracer sa route tout en démontrant une certaine joie de vivre. Une personne qui comme lui avait ses fantômes, et ses démons, mais qui continuait, bon-gré mal-gré, à profiter de sa vie de mieux qu'il le pouvait...

Oui, vraiment, Avalon avait ceci d'attirant pour le jeune cordonnier que somme toute, il avait oublié sa gène et voudrait finalement revenir en arrière pour profiter encore de cette compagnie inattendue mais bienvenue. Ça n'était en rien de la curiosité malsaine ou mal placée, Rehan n'avait pas pour but de connaître la vie d'Avalon dans les moindres détails mais il savait, ou du moins il sentait que leurs blessures pouvaient les rapprocher, de quelque manière que se soit. Et il en avait envie.

C'était fou, saugrenu, incongru et absurde... Il venait à peine de rencontrer Avalon et cette vive émotion le prenait à la gorge comme lorsqu'on découvre un trésor...

Il sursauta lorsqu'il revînt dans la pièce mais repris rapidement ses esprits, surtout lorsqu'il le vit empoigner puis mettre son sac-à-dos-atelier à l'épaule.

- Mais enfin, non, laissez... ! dit-il en même temps qu'Avalon parlait A-à dix minutes de marche... ? N-non c'est bon, ça ira, pas la peine de prendre une calèche... répondit-il à Avalon avant de lui emboîter le pas

Enfilant sa houppelande, il rabattit, par réflexe, sa capuche sur sa tête tandis que l'air frais de cette nuit de printemps le saisissait dès le pas de la porte. Fixant son regard sur la haute carrure il allongea légèrement sa foulée pour se mettre à sa hauteur.

- Vraiment, ça n'était pas la peine de porter mon atelier, j'ai l'habitude, même lorsque je suis fatigué... signifia-t-il sans pour autant faire mine de vouloir récupérer son attirail

Après tout, c'était agréable de ne pas avoir les quinze kilo sur le dos... Mais surtout il était ravi de profiter de son hôte encore quelques minutes.

Codage par Libella sur Graphiorum
Je suis : Avalon Sélac, forgeron, résident d'Albatra Voir le profil de l'utilisateur
Avalon Sélac

Crédits avatar :
aenaluck DA, retouches Rehan <3

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
- Gros machin d'1m95, imposant de par sa carrure.
- Forgeron émérite et reconnu, manie les armes qu'il fabrique, et plus particulièrement les épées.
- Est avenant et doux, n'hésite pas à tendre la main à une personne dans le besoin.
- Veuf, il craint depuis de retomber amoureux, ce qui le rend volage et séducteur.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 3 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
331


MessageSujet: Re: [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots.   Dim 13 Jan - 17:59

L’oisiveté est le repos des sots.


Il ignora totalement sa contestation quant au port du sac-à-dos, se contentant ensuite d’acquiescer lorsqu’il l’informa qu’il pouvait marcher. Il débarrassa rapidement ce qui restait sur la table, glissant machinalement une cigarette roulée d’orkann dans sa poche avant de ranger la boite en bois dans un placard.

Nous pouvons donc y aller.

Il passa une espèce de plaid en cuir sur ses épaules et sortit. L’air frais lui arracha un frisson qui lui remonta le long de la colonne vertébrale. Il ne s’était peut-être pas tant avancé que cela en clamant qu’il ne fallait qu’une dizaine de minutes pour arriver à destination, la fraîcheur nocturne animerait sans doute le rythme de leurs pas.

Ça ne me dérange pas. Et puis, ça me change des outils de forge, sourit-il tout en poursuivant leur chemin.

Qu’est-ce que c’était, quinze petits kilos, comparés à ce qu’il avait pour habitude de soulever ? Au contraire, c’était presque plaisant d’avoir ce genre de lourdeur sur l’épaule.

Je suis désolé, je pensais réellement que vous comptiez coucher avec l’une des filles. Si j’avais compris plus tôt, je vous aurais indiqué le nom d’une bonne auberge avant, s’excusa-t-il.

Considérez que je vous offre le toit pour cette nuit pour me faire pardonner, ajouta-t-il en lui souriant de nouveau.
Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Rehan Renard, cordonnier, itinérant Voir le profil de l'utilisateur
Rehan Renard

Crédits avatar :
DocWendigo by Zhilla & David Boals by Kittrose remaked by Aubrien

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
➔ se fait appeler Azurin Alissair
➔ don de syntonie
➔ bi-polaire
➔ cordonnier itinérant et fuyard évoluant dans le Creux-Lac jusqu'au sud du Gavorn
➔ tente d'éviter le plus possible d'aller en Marvier
➔ 22ans, 1m82, 76kg, musculeux
➔ longue estafilade sur la joue droite

fiche de présentation
fiche de liens & de RPs

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 4 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 0 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
255


MessageSujet: Re: [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots.   Lun 14 Jan - 23:03

L'oisiveté est le repos des sots
- soirée du 6 bellune 1100 dans une rue de Lackness -


Calant son pas sur celui d'Avalon, Rehan regardait où il mettait les pieds tout en lançant quelques regards à l'homme qui lui répondait.

- Oui, j'imagine que parfois vous devez soulevez de sacrés poids... ! J'ai déjà vu un forgeron à l’œuvre, je ne pourrais pas être aussi endurant, marteler un métal comme ça, je comprend d'où vient votre si charpentée stature. dit-il d'un ton presque ingénu

Ses pensées s'orientèrent soudainement vers un fugace souvenir : il devait avoir 4 ans, 5 tout au plus, et face à lui sautillaient des gerbes de braises alors que sa mère martelait un acier. Ses yeux le picotèrent à nouveau de larmes aussi les ferma-t-il vivement tout en forçant son esprit à dévier son souvenir. Se fut alors Avalon qui remplaça sa mère dans la forge ; torse nu à cause des feux ardents, maillet à la main, frappant avec force la pointe incandescente d'une lame. Puis il chassa cette pensée en secouant légèrement la tête.

- Oh ça... ! fit-il, rougissant légèrement En d'autres circonstances, peut-être... il essaya tant bien que mal de réprimer sa sensation de gêne Disons que la prochaine fois que je passerais la porte du Volupté ça sera en tout état de cause, de conscience dirais-je même... se justifia-t-il

Puis il réalisa où l'emmenait son hôte.

- Ch-chez vous... ? fit-il comme on réalise une erreur Vous dite m'offrir le toit, pas une auberge, vous m'emmenez chez vous... ?

Il n'y avait pas de doute possible mais Rehan voulait être sûr. Le rouge lui montait de nouveau aux joues mais cette fois-ci pour la simple raison que jamais il n'avait voulu causer le moindre dérangement à Avalon.

Codage par Libella sur Graphiorum
Je suis : Avalon Sélac, forgeron, résident d'Albatra Voir le profil de l'utilisateur
Avalon Sélac

Crédits avatar :
aenaluck DA, retouches Rehan <3

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
- Gros machin d'1m95, imposant de par sa carrure.
- Forgeron émérite et reconnu, manie les armes qu'il fabrique, et plus particulièrement les épées.
- Est avenant et doux, n'hésite pas à tendre la main à une personne dans le besoin.
- Veuf, il craint depuis de retomber amoureux, ce qui le rend volage et séducteur.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 3 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
331


MessageSujet: Re: [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots.   Lun 14 Jan - 23:28

L’oisiveté est le repos des sots.


Il sourit en l’entendant dire qu’il n’aurait pas pu frapper le métal.

J’imaginais mal pouvoir soulever des choses pareilles moi aussi, plus jeune, même si ma morphologie a dû pas mal aider, répondit-il sur le ton de la conversation.

Il ne put s’empêcher d’esquisser un nouveau sourire ensuite face à l’attitude d’Azurin. Il avait beau faire nuit, il dégageait comme une certaine aura d’il ne savait trop quoi. C’était un truc dans son ton, comme… de la pudeur, ou quelque chose de similaire.
Il n’eut cependant pas l’occasion de rebondir dessus que déjà il revenait sur le lieu où il l’emmenait. Ah, oui, peut-être aurait-il dû l’en informer en partant du Volupté.

À vrai dire, je n’y vis plus depuis longtemps maintenant, mais c’est la maison de ma mère alors, c’est un peu mon chez-moi aussi, dit-il d’abord.

Puis, le chemin se faisant jusqu’à son cerveau, il réalisa à quel point cela pouvait paraître bizarre qu’il l’emmène chez lui. Il avait débarqué dans une maison de passes, qui plus est pendant une partie intime de strip-cartes, Avalon à moitié à poil donc, qu’il avait confondu précédemment avec un employé du Volupté, qui lui-même avait cru qu’il voulait tirer son coup, et voilà que maintenant, il l’emmenait chez lui. … Ouais bon, ça va ! Ce n’était pas comme si ses intentions étaient mauvaises après tout, mais, juste au cas où, il préférait préciser :

J’ai pensé que ce serait plus simple ainsi, mais je conçois que cela puisse paraître étrange. C’est sans aucune arrière-pensée, loin de moi l’idée de vous attirer dans un mauvais plan. Si cela vous gêne on peut essayer de vous trouver une auberge, je comprendrai.
Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Rehan Renard, cordonnier, itinérant Voir le profil de l'utilisateur
Rehan Renard

Crédits avatar :
DocWendigo by Zhilla & David Boals by Kittrose remaked by Aubrien

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
➔ se fait appeler Azurin Alissair
➔ don de syntonie
➔ bi-polaire
➔ cordonnier itinérant et fuyard évoluant dans le Creux-Lac jusqu'au sud du Gavorn
➔ tente d'éviter le plus possible d'aller en Marvier
➔ 22ans, 1m82, 76kg, musculeux
➔ longue estafilade sur la joue droite

fiche de présentation
fiche de liens & de RPs

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 4 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 0 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
255


MessageSujet: Re: [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots.   Mar 15 Jan - 10:06

L'oisiveté est le repos des sots
- soirée du 6 bellune 1100 dans une rue de Lackness -


Il ne releva pas l'allusion à la carrure d'Avalon, il y avait bien trop porté attention cette dernière heure. Mais il écouta attentivement la suite de ses paroles.

Il n'aurait pas cru possible qu'une prostituée puisse posséder une maison... ! Loin d'être une personne obtue, il avait tout de même grandit en Marvier, qui plus est en grande partie élevé et éduqué par les précepteurs des Enfants du Savoir et, autant sa tutrice était une personne plutôt ouverte, autant certain de ses maîtres à penser étaient plus étroits, pour ne pas dire conservateurs... Aussi le monde de la luxure lui était totalement inconnu, tant physiquement que théoriquement soit dit – répété - en passant... Ainsi sa pensée avait été relativement façonnée et pour lui une prostituée était en quelque sorte la propriété d'un maquereau et elle ne pouvait pas avoir de possessions.

Avalon était en train de lui ouvrir l'esprit à de nouvelles choses et l'âme gourmande de Rehan frétillait de délice. Mais il eut la lucidité d'esprit de ne pas en faire la remarque... Il s'était déjà assez fait remarquer comme ça à ce sujet...

- Comment ça, « arrière pensée » ? rebondit-il en premier lieu, ne voyant pas du tout à quoi Avalon faisait allusion Franchement je ne voudrais pas vous déranger... enchaîna-t-il sans laisser à Avalon le temps de répondre Si l'ont croise une auberge en chemin, voyons s'il reste de la place... Sinon merci beaucoup de m'accueillir chez vous, vraiment... sa voix baissa soudainement d'embarras A la vérité ça me gêne beaucoup de m'imposer ainsi mais, d'un autre côté votre compagnie est agréable, moi qui suis d'ordinaire un solitaire, j'avoue que ça fait du bien de converser avec quelqu'un d'intéressant.

Il avait prononcé ces derniers mots d'une voix basse et rapide, légèrement intimidé, peu habitué à ainsi dire à voix haute le fond de sa pensée. Mais Avalon lui faisait l'honneur, le cadeau même, de l'héberger, chez sa mère qui plus est, alors Rehan se devait d'être honnête.

Même s'il taisait qu'en vérité il ne voulait pas du tout aller dans une auberge, préférant de loin faire nuit blanche en devisant avec son si captivant hôte.

Codage par Libella sur Graphiorum
Je suis : Contenu sponsorisé,


MessageSujet: Re: [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots.   

 
[6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» 1100 à 2000: cartes historiques et politiques de l'Europe
» Quizz 1100 ans de la Normandie.
» Caporal Alexandre Van Dooren - 5ème soldat tombé au Mali
» Quand le cordon est tombé?
» "un grand père tombé du ciel" de Yaël Hassan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Advictâme-RPG :: Zone de jeu :: Le Creux-lac : ville de Lackness :: Sujets en cours-
Sauter vers: