Partagez
 

 [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Je suis : Rehan Renard,
cordonnier, itinérant Voir le profil de l'utilisateur

Rehan Renard

Crédits avatar :
EliBoal by Kittyrose remaked by Aubrien

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
➔ se fait appeler Azurin Alissair
➔ don de syntonie
➔ bi-polaire
➔ cordonnier itinérant et fuyard
➔ tente d'éviter le plus possible d'aller en Marvier
➔ 22ans, 1m82, 76kg, musculeux
➔ longue estafilade sur la joue droite
➔ commence à développer une certaine addiction à l'orkann
➔ depuis peu trimballe un tilikop prénommé Rokann
[6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 Tilimini

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 4 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
265


[6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 Empty
MessageSujet: [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots.   [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 EmptyJeu 15 Nov - 14:38

Rappel du premier message :

L'oisiveté est le repos des sots
- soirée du 6 bellune 1100 dans une rue de Lackness -


Les épaules ployants sous la fatigue, Rehan esquissa un fin sourire et lâcha un profond soupire de soulagement alors que Lackness apparaissait enfin sous ses yeux. Quasiment dix jours de voyage lui avait été nécessaire pour retrouver enfin sa ville de cœur. Passant sa main sur son front légèrement moite, il repris sa marche d'un pas meilleur, serrant les bretelles de son sac-à-dos-atelier avec fermeté.

Il avait entreprit son voyage de retour après avoir vadrouillé jour et nuit, sans dormir, en direction du nord du Gavorn alors que la folle idée de rejoindre Borderoc s'était insinuée dans son esprit malade... Le plus fou étant qu'il avait la ferme intention de rejoindre le palais ducal pour y retrouver la duchesse. Que lui aurait-il dit... ? Il n'en avait pas la moindre idée, son euphorie insensée étant finalement redescendue alors qu'il était quasiment arrivé à Borderoc. Se rendant alors soudainement compte que ce qu'il s'était passé, ce qu'il avait fait et tout ce qu'il avait risqué pour sa pauvre carcasse, il avait rebroussé chemin d'un retournement de talon.

C'était malheureusement chose assez courante pour le jeune cordonnier, retomber d'un seul coup de son nuage était généralement ainsi que sa maladie décidait de lui signifier qu'il avait enfin le droit à un peu de répit. C'était comme un coup de tonner dans un ciel sans nuage et brusquement la pluie tombait. En réalité au lieu de se sentir soulagé, Rehan accusait généralement le terrible coup de ce qu'il avait pu entreprendre lors des derniers jours écoulés. Oh bien sûr, il y avait eu certaines fois où la pluie n'était pas tombée, où le jeune homme n'avait pas inutilement risqué sa vie. Mais il y avait d'autres fois où il avait vécu bien pire que cette rencontre avec Vitala Rochefer. Comme ce jour maudit où Naâme et Kamaâl l'avaient infligé de la cicatrice qui ornait sa joue droite.

Et cette fois-ci, la pluie tombait drue et Rehan ressentait es gouttes de pluie s'écrasant sur sa peau comme si elles étaient de cuisant braises d'humiliation. Sa houppelande totalement rabattue sur sa figure, les yeux rivés sur le sol, le jeune homme s'était mis à marcher en direction du sud, ressassant en boucle ce qu'il avait dit mais surtout fait. S'insultant de tous les noms d'oiseaux, se sentant honteux, ridicule et plus puérile qu'un gamin de 7 ans, il fut rapidement submergé d'une terrible fatigue.

Les jours passés, porté par son euphorie, ne lui avaient pas tellement permis de se poser. Son esprit en ébullition constante avait entraîné son corps dans ses frasques sans prendre de véritable repos. Ainsi il n'avait pour ainsi dire quasiment par dormi depuis une quinzaine de jours et l'excitation enfin disparue fit alors se manifester les sensations naturelles d'épuisement : harassement, courbatures, une irrépressible envie de s'allonger là, à même la terre, et de dormir... Mais il ne pouvait pas faire ça, il lui fallait rentrer en Creux-Lac, et le plus vite possible... Ici il était vulnérable et, pour peut qu'il croise le convois ducal sur la route du retour, il y signerait sans doute son arrêt de mort... ! Alors il avait simplement marché, sans s'arrêter, jusqu'à la tombée dela nuit, et là il avait encore marché, jusqu'à trouver une auberge routière. Il avait mangé, il s'était endormi comme une pierre, et il était reparti aux premières lueurs de l'aube. Mais sa fatigue était bien réelle et avec elle le poids de ses membres endoloris, rendait la marche encore plus éreintante aussi, alors que le voyage à pied entre Borderoc et Lackness ne prenait généralement que six jours, lui en prit une dizaine.

C'est donc épuisé et à bout de souffle que le jeune cordonnier pénétra enfin avec soulagement dans cette ville qu'il avait adoré dès leur première rencontre. La nuit commençait à tomber et la morsure fraîche des vents de nuit de printemps allait bientôt se faire sentir. Rehan devait rapidement trouver un lieu où passer la nuit, y prendre un bon bain chaud, accessoirement, et surtout s'y restaurer, reprendre des forces et se préparer à la prochaine phase de sa maladie qui, il le savait, n'attendrait pas avant de se manifester au vu des événement récents...

Ployant sous le poids de son harnachement, il sillonnait les rues à la recherche d'un hôtel, d'une auberge ou même d'une simple taverne, après tout il avait l'habitude de dormir à même le sol. Mais le soulagement d'être enfin arrivé à bon port avait fait se relâcher ses muscles qui ne le tenaient pour ainsi dire presque plus. Alors quand il vit l'enseigne se balancer légèrement dans le vent clouée au dessus d'une porte rouge, il n'y réfléchit pas à deux fois, même s'il n'avait pas lue la dite enseigne, et monta les trois marche du perron qui le séparait de la "vermeilleuse" porte. Oui, il avait encore l'esprit aux jeux de mot... Ou plutôt il était tellement exténué que ce dernier n'était plus en capacité de retenir ce genre d'imbécilité...  

Entrant sans frapper, il inspira fortement alors que de délicieuses odeurs inconnues lui titillaient le nez. Puis il resta coi quelques secondes alors qu'il se trouvait face à un épais rideau aussi rougeoyant que la porte d'entrée. A peine eut-il le temps de se demander où il était exactement qu'une femme passa le rideau, toute souriante et toute pimpante en lui souhaitant la bienvenue.

Ni une ni deux Rehan fut débarrassé de son sac-à-dos-atelier que la dame lui avait retiré non sans peine alors qu'il pesait pas loin de quinze kilo. Il fut alors abreuvé de paroles dans les quelles des mots comme « hôtesses », « chambrée », « paiement à l'heure » ou encore « certaines ne veulent pas qu'on les embrasse sur la bouche » le firent fortement tiquer.

- Pardon, quoi... ?! lâcha-t-il l'air totalement interdit en fixant la femme d'un regard d'ahuri

Codage par Libella sur Graphiorum

AuteurMessage
Je suis : Rehan Renard,
cordonnier, itinérant Voir le profil de l'utilisateur

Rehan Renard

Crédits avatar :
EliBoal by Kittyrose remaked by Aubrien

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
➔ se fait appeler Azurin Alissair
➔ don de syntonie
➔ bi-polaire
➔ cordonnier itinérant et fuyard
➔ tente d'éviter le plus possible d'aller en Marvier
➔ 22ans, 1m82, 76kg, musculeux
➔ longue estafilade sur la joue droite
➔ commence à développer une certaine addiction à l'orkann
➔ depuis peu trimballe un tilikop prénommé Rokann
[6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 Tilimini

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 4 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
265


[6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots.   [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 EmptyJeu 28 Fév - 22:35

L'oisiveté est le repos des sots
- soirée du 6 bellune 1100, dans la maison de Lousha à Patcha -


Il cilla aux paroles de son hôte, le fixant de ses grands yeux bleus, d'un air presque songeur.

- Disons que ma vie n'a pas été un long fleuve tranquille depuis un moment... répondit-il sans vraiment se rendre compte du ton moqueur d'Avalon

Il aurait pu rire, ne rien dire. Mais, le fait est que le passé de Rehan lui est un réel poids alors, dans ce genre de situation, il ne peut qu'être lui-même.

Tournant rapidement la tête, il aperçut une lanterne près du foyer et l'alluma avec la flamme d'une bougie avant d’emboîter le pas d'Avalon qui avait saisit une couverture. La fugace image d'eux deux pelotonnés sous le plaid, collé épaule contre épaule à regarder la nuit lui traversa l'esprit. Mais il secoua bien vite la tête pour la chasser.

Il posa la lanterne sur la souche désignée mais garda sa tasse fumante en main. L'air de la nuit commençait vraiment à se rafraîchir et, la fatigue n'aidant pas, Rehan ne pu retenir un léger frisson. Il réussi cependant à réprimer un bref claquement de dent.

Reposant ses yeux sur Avalon il bu une toute petite gorgée du liquide brûlant avant de tendre la main pour prendre le joint tendu.

- D'accord. répondit-il simplement avant de porter la roulée à ses lèvres

Inspirant sans forcer, il fit comme si ce n'était qu'une simple cigarette de tabac. Rehan n'était pas un fumeur régulier, bien loin s'en faut... Mais il appréciait quelques bouffées de tabac, généralement avec une bière, plutôt l'été, en terrasse d'une auberge... Ça le rendait un peu mou et bienheureux. Il se demandait vraiment ce que l'orkann allait lui procurer...

L'âcre fumée emplie lentement ses poumons et, même s'il n'avait pas tiré fort, il toussa. Mais la quinte fut brève et il tira de nouveau dessus. Le goût du tabac était supplantée par celui de l'orkann. C'était comme entrer dans une forêt humide, le lichen, la mousse... C'était saisissant et étrange mais pas si désagréable que ça... C'était même plutôt plaisant.

Il tira une troisième taffe, légèrement plus forte et ne toussa pas. Expirant la fumée blanche il reposa ses yeux sur Avalon.

- J'aime le goût, c'est comme une balade en forêt... dit-il en souriant

Une quatrième bouffée suivi assez rapidement puis une cinquième. C'est là qu'il ressentit les premiers effets. Sur son corps et sur sa tête. Il retendit le joint à Avalon tandis qu'il était saisit d'un rire grave, sans aucune autre raison qu'il se rendait compte que la plante faisait déjà effet sur lui. Son esprit d'ordinaire rapide et sans cesse bouillonnant s'était comme apaisé soudainement.

- C'est super agréable en faite ce truc...

Ses yeux pétillaient, il sentait monter en lui une félicité qui n'avait rien à voir avec l'euphorie dont il était épris lors de ses phases d'exaltations. Non. Ce bien-être là lui permettait de garder son esprit clair mais apaisé.

C'était incroyablement salvateur.

Codage par Libella sur Graphiorum
Je suis : Avalon Sélac,
forgeron, résident d'Albatra Voir le profil de l'utilisateur

Avalon Sélac

Crédits avatar :
aenaluck DA, retouches Rehan <3

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
- Gros machin d'1m95, imposant de par sa carrure.
- Forgeron émérite et reconnu, manie les armes qu'il fabrique, et plus particulièrement les épées.
- Est avenant et doux, n'hésite pas à tendre la main à une personne dans le besoin.
- Veuf, il craint depuis de retomber amoureux, ce qui le rend volage et séducteur.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 3 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
985


[6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots.   [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 EmptyVen 1 Mar - 0:04

L’oisiveté est le repos des sots.


Un léger sourire flottait toujours sur ses lèvres mais il n’était plus provocateur, peut-être juste, compatissant ? Azurin avait un côté quelque peu naïf qu’Avalon trouvait touchant, c’est aussi pour cela qu’il se permettait de le taquiner. Chacune de ses réactions ou de ses réponses étaient insolites, et imprévisibles.

Ils se retrouvèrent rapidement dehors et si le bleuté tira une première latte avec modération, il se laissa aisément avoir par la gourmandise de l’orkann. Une banale erreur de débutant, classique, il savourait mais reprenait peut-être un peu trop vite de fumée en bouche. Il ne tarderait pas à ressentir très prochainement les premiers effets, c’était certain.

À ses mots, le forgeron hocha doucement la tête pour confirmer ses dires, légèrement adossé contre la bâtisse de la petite maison, sa tasse presque achevée à la main. Il le laissa continuer à tirer sur le joint, avant d’afficher un air peut-être un peu trop paternel aux prochaines paroles d’Azurin en récupérant la sèche.
Oui, c’était super agréable, mais dans leur début de douce euphorie, il espérait sincèrement qu’il n’y prendrait pas trop goût, et qu’il ne venait pas là de l’impliquer dans une prochaine addiction sévère.

Il tira une bouffée à son tour.

Agréable, mais à consommer avec une grande modération. Certains gros fumeurs racontent que ça perd de sa saveur quand on y est trop habitué. Personnellement, la dernière fois doit remonter à deux ans maintenant, raconta-t-il évasivement.

Il prit une nouvelle taffe qui fut suivie d’un long silence. Il recracha la fumée comme on expire un poids sur le cœur. Malgré lui, les traits d’Oline venaient de se peindre dans son esprit, car la dernière fois qu’il avait consommée de l’orkann, ça avait été pour essayer d’apaiser son immense chagrin de l’avoir perdue. Mais ce n’était jamais très suffisant, l’alcool lui, et les cuites qu’il avait pu se prendre à cette occasion, était un ennemi beaucoup plus redoutable, mais aussi un allié beaucoup plus efficace.

Malgré sa stature bien plus charpentée, il commença lui aussi à ressentir les premiers effets de la fleur.

Tu n’as pas trop froid ? questionna-t-il sans vraiment attendre de réponse, après avoir chassé le brouillard de son passé.

Car il l’avait vu frissonner lorsque l’air leur avait caressé le visage. Calant le tube entre ses lèvres, plissant légèrement les yeux à cause de la fumée venant les embrumer légèrement, il se mit face à Azurin et étendit le plaid avant de le lui poser sur les épaules, en ajustant les pans afin qu’il couvre convenablement sa nuque. Avant de retirer le joint de sa bouche, il tira une nouvelle latte.

Voilà, on dirait une Lame de la Garde de Saphir ! Ou un chaperon bleu, au choix, se marra-t-il en recrachant la fumée avant de lui retendre l’alliage de tabac et d’orkann, consommé à moitié.
Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Rehan Renard,
cordonnier, itinérant Voir le profil de l'utilisateur

Rehan Renard

Crédits avatar :
EliBoal by Kittyrose remaked by Aubrien

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
➔ se fait appeler Azurin Alissair
➔ don de syntonie
➔ bi-polaire
➔ cordonnier itinérant et fuyard
➔ tente d'éviter le plus possible d'aller en Marvier
➔ 22ans, 1m82, 76kg, musculeux
➔ longue estafilade sur la joue droite
➔ commence à développer une certaine addiction à l'orkann
➔ depuis peu trimballe un tilikop prénommé Rokann
[6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 Tilimini

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 4 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
265


[6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots.   [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 EmptySam 2 Mar - 0:34

L'oisiveté est le repos des sots
- soirée du 6 bellune 1100, dans la maison de Lousha à Patcha -


Un ange passa peu après les paroles de l'argenté. C'étaient des mots plein de bon sens mais l'esprit déjà embué de Rehan mit un certain laps de temps à les enregistrer. Il était d’ailleurs bien trop concentré à regarder l'étrange expression qui s'était peinte sur le visage de son hôte pour véritablement les intégrer.

Mais l'instant ne perdura pas et Rehan porta rapidement sa tasse à ses lèvres lorsqu'Avalon reposa son regard sur lui. Comme gêné, le jeune cordonnier ne voulait pas être surpris en train de fixer aussi curieusement celui qui avait eut la bonté de l'héberger ce soir... En contre partie il se brûla de nouveau les lèvres et la gorge et réprima une grimace. Avalon semblait être moins sensible au chaud que ne l'était Rehan à la vue de sa tasse quasiment vide.

- N-non, ça va... bredouilla-t-il légèrement à la question posée

Ça n'était ni vrai ni faux. Il sentait la fine morsure du froid mais ça lui était totalement égal. A croire que la plante qu'il inhalait avait aussi le pouvoir de l'indifférence... Encore plus dangereuse.

Mais Avalon ne l'avait semble-t-il pas entendu de cette oreille et s'est sans prévenir qu'il s'approcha de lui pour l'entourer du plaid bleuté.

Se figeant instinctivement, Rehan plongea son regard dans celui d'Avalon, croyant un cours instant que ce dernier allait lui caresser la joue ou lui frotter la tête comme à un enfant. Mais il n'en fit rien, se contentant d'ajuster la couverture à son cou. Rehan ne put réprimer un frisson en sentant les doigts épais frôler sa nuque.

- Un chaperon bleu, n'importe quoi... ria-t-il, un peu nerveusement, tout en reprenant le joint tendu

Baissant les yeux vers ses pieds, il se sentait gêné de tant de promiscuité avec son hôte. Tirant une nouvelle taffe sur la roulée, il repris contenance.

- Et lame n'a jamais été un métier qui m'ait attiré... ajouta-t-il sans pour autant donner un troisième choix, expirant l'âpre fumée

Une saugrenue image de lui-même en habit de Lame de Saphir traversa son esprit, lui tirant un fin rire alors qu'il prenait une nouvelle taffe d'orkann. Mais l'ordinaire cape était en faite sa propre houppelande teintée en bleue. Et il avait ses cheveux au naturel, blonds comme les blés. Il se redressa soudainement.

- Oh mais que je suis bête ! J'ai ma pèlerine dans la cuisine ! Je n'ai qu'à aller la récupérer ! Tiens !

Il refourra le joint entre les doigts d'Avalon, retira le plaid de ses épaules et se hissa sur la pointe des pieds pour en entourer les larges épaules de son hôte. L'homme était tellement massif, dépassant Rehan d'une bonne quinzaine de centimètres, que le jeune homme dut carrément se coller au torse musclé pour arriver à ses fins. La drogue qui coulait déjà dans ses veines n'arrangeait en rien son appréciation des distances et ses lèvres frôlèrent celle du forgeron.

- Oops, pardon... ! se mit-il à rire tout en s'écartant, ayant tout de même réussi à mettre la couverture sur les épaules d'Avalon Je reviens ! Et je rapporte la théière ! ajouta-t-il tout en posant sa tasse encore pleine sur la souche d'arbre

Il fila à la cuisine sans demander son reste.

Enfilant rapidement sa houppelande, il pris la théière près du foyer. Il y restait de l'infusion et elle était toujours chaude. Il revînt sans tarder vers son hôte, tout sourire.

- Voilà... ! il resservit la tasse de son hôte Comme ça on peut profiter sans craindre le froid.

Ses grand yeux bleus pétillaient. La drogue lui faisait vraiment un effet bœuf. Il ne se sentait plus du tout fatigué, ses pensées ne tournoyaient plus à vive allure, ses angoisses latentes semblaient s'être évanouies et il se sentait véritablement apaisé... En cet instant il avait oublié tout son passé et se sentait comme libéré d'un poids.

Il était libre de faire tout ce qui lui plaisait et qui lui passerait pas la tête.

Codage par Libella sur Graphiorum
Je suis : Avalon Sélac,
forgeron, résident d'Albatra Voir le profil de l'utilisateur

Avalon Sélac

Crédits avatar :
aenaluck DA, retouches Rehan <3

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
- Gros machin d'1m95, imposant de par sa carrure.
- Forgeron émérite et reconnu, manie les armes qu'il fabrique, et plus particulièrement les épées.
- Est avenant et doux, n'hésite pas à tendre la main à une personne dans le besoin.
- Veuf, il craint depuis de retomber amoureux, ce qui le rend volage et séducteur.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 3 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
985


[6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots.   [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 EmptySam 2 Mar - 12:58

L’oisiveté est le repos des sots.


Il n’avait pas pensé à mal en agissant de la sorte, bien au contraire. Mais c’est vrai que ce genre de geste avait de quoi décontenancer ses tiers, davantage lorsqu’ils venaient à peine de se connaître, il oubliait souvent que tout le monde n’était pas aussi tactile que lui. Cela venait sans doute de son côté surprotecteur aussi, qui ne s’était pas arrangé avec le temps. Enfin bref, même s’il y avait songé de toute façon, il aurait été pratiquement sûr qu’Azurin ne lui en aurait pas tenu rigueur. Il aurait eu un mouvement plus direct de recul autrement.

En attendant il se marrait toujours un peu.

Alors que moi, si ! répondit-il en écho à l’évocation du métier de lame.

Mais le sujet fut vite clos, et rapidement il se retrouva de nouveau avec le joint dans une main, et le bleuté à moitié avachi sur lui dans sa tentative de le couvrir à son tour. Il lui donnait l’impression de tanguer un peu, sûrement à cause de sa pointe de pied pour atteindre ses épaules. Et plutôt que de se pencher en arrière pour maintenir une distance convenable entre eux, il se la joua support humain, un sourire amusé au coin des lèvres tandis que les siennes se rapprochaient fugacement des siennes. Il pouvait sentir les parfums boisés portés par son souffle.
Il ne fit aucun commentaire, se contentant d’hausser brièvement la tête pour signifier qu’il l’avait entendu, et eut le temps de tirer deux lattes avant qu’il revienne, couvert à son tour.

Merci ! dit-il après qu’il ait rempli sa tasse posée sur la souche.

Il prit une nouvelle bouffée et lui retendit le tube avant de recracher sa fumée en regardant vers le ciel. Ce dernier était assez dégagé pour qu’on y voit quelques étoiles, et l’air, bien que frais à cause de la nuit, n’était pas désagréable. D’autant qu’il avait un plaid pour le réchauffer.
Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Rehan Renard,
cordonnier, itinérant Voir le profil de l'utilisateur

Rehan Renard

Crédits avatar :
EliBoal by Kittyrose remaked by Aubrien

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
➔ se fait appeler Azurin Alissair
➔ don de syntonie
➔ bi-polaire
➔ cordonnier itinérant et fuyard
➔ tente d'éviter le plus possible d'aller en Marvier
➔ 22ans, 1m82, 76kg, musculeux
➔ longue estafilade sur la joue droite
➔ commence à développer une certaine addiction à l'orkann
➔ depuis peu trimballe un tilikop prénommé Rokann
[6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 Tilimini

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 4 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
265


[6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots.   [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 EmptyLun 4 Mar - 17:51

L'oisiveté est le repos des sots
- soirée du 6 bellune 1100, dans la maison de Lousha à Patcha -


Reprenant sa tasse encore chaude entre les mains, il en but une gorgée tout en dardant un sourire à Avalon qui venait de le remercier. Puis, il prit le joint tendu et en tira une latte. Et le silence se fit.

Regardant son hôte, il se rendit compte que ce dernier avait le regard levé vers les étoiles. Cillant il fit de même. Il mit plusieurs secondes avant que ses yeux un peu voilés par l'orkann arrivent à faire une bonne mise au point. Il pivota sur lui-même pour voir du même angle qu'Avalon puis se mit à reculer vers l'homme.

Ne regardant évidemment pas où il allait, le regard focalisé sur les milliers d'astres luisants, il se pris de plein fouet la haute stature. Mais il ne s'en formalisa pas, lâchant un « excuse » presque désinvolte, il jeta un rapide regard en arrière, histoire de se décaler juste assez pour s'adosser à la bâtisse juste à côté d'Avalon.

- Je n'ai jamais réussi à apprécier regarder les étoiles... dit-il, collé au bras d'Avalon Oui, c'est joli m'enfin, il y a plus de belles choses à découvrir, et en plein jour, dans ces contrées. il tira une nouvelle taffe Je préfère les choses bien plus terre à terre, comme dans mon métier, ou le tien ! D'ailleurs c'est toi qui a fabriqué le système dans la salle d'eau ? Et tout à l'heure tu disais que tu aurais voulu être une lame ? C'est quoi le rapport avec forgeron ? Enfin tu me dira, à la base je ne devais pas être cordonnier... C'est pareil pour toi ?

La drogue le faisait parler avec une aisance toute particulière. Non qu'il pas qu'il soit de nature timide, bien au contraire. Mais disons que l'orkann participait à faire tomber ses dernières inhibitions et poser ses questions sans laisser le temps à son interlocuteur d'y répondre ou même de les intégrer.

Codage par Libella sur Graphiorum
Je suis : Avalon Sélac,
forgeron, résident d'Albatra Voir le profil de l'utilisateur

Avalon Sélac

Crédits avatar :
aenaluck DA, retouches Rehan <3

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
- Gros machin d'1m95, imposant de par sa carrure.
- Forgeron émérite et reconnu, manie les armes qu'il fabrique, et plus particulièrement les épées.
- Est avenant et doux, n'hésite pas à tendre la main à une personne dans le besoin.
- Veuf, il craint depuis de retomber amoureux, ce qui le rend volage et séducteur.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 3 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
985


[6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots.   [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 EmptyLun 4 Mar - 20:48

L’oisiveté est le repos des sots.


Lorsqu’Azurin recula malencontreusement contre lui, les mains d’Avalon se posèrent machinalement sur ses hanches, comme si ces dernières avaient pu amortir le « choc ». Peut-être qu’elles auraient pu, oui, s’il les avait bougées plus tôt et genre, pas une fois que son dos avait embrassé son torse.
Il ne releva pas plus que ça, se contentant d’un bref hochement de tête lorsque le bleuté s’excusa plus par automatisme que par réelle recherche d’un quelconque pardon.

Il ne broncha pas plus lorsqu’il se colla – sûrement inconsciemment – à son bras, le laissant débiter, et souriant d’un air amusé face à ce véritable flot de paroles. Il n’était pas certain que son cerveau ait réussi à tout suivre, là.

À la base, j’avais prévu de rentrer dans la Garde de Saphir. Pour la faire courte, j’ai vécu très longtemps avec ma mère, puis un jour, mon père s’est décidé à venir me chercher. L’idée, c’était que j’apprenne les bases et puisse être en contact avec des armes, puis les années ont passé, mon père trouvait toujours un bon prétexte pour que je ne tente pas d’entrer dans la Garde. J’ai rencontré une femme, je me suis même marié, du coup j’ai choisi la facilité et j’ai finalement repris l’affaire familiale et suis resté avec mes demi-sœurs et ma belle-mère. Mais ouais, ça m’a permis de forger la cuve qu’il y a dans la salle d’eau, et tout un tas d’autres trucs plus ou moins pratiques, répondit-il sur le même ton conversationnel, ne se rendant sûrement lui-même pas compte qu’il avait évoqué Oline.

Un temps d’arrêt avant de rebondir sur leur activité d’observation commune :

J’aime bien regarder les étoiles de temps en temps, elles m’ont toujours intrigué d’une certaine façon.

Et d’ajouter de nouveau :

Et toi, tu voulais quoi faire à la base ? Je commence à me faire vieux, mais pour toi, il doit bien être encore le temps de changer complètement de voie.
Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Rehan Renard,
cordonnier, itinérant Voir le profil de l'utilisateur

Rehan Renard

Crédits avatar :
EliBoal by Kittyrose remaked by Aubrien

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
➔ se fait appeler Azurin Alissair
➔ don de syntonie
➔ bi-polaire
➔ cordonnier itinérant et fuyard
➔ tente d'éviter le plus possible d'aller en Marvier
➔ 22ans, 1m82, 76kg, musculeux
➔ longue estafilade sur la joue droite
➔ commence à développer une certaine addiction à l'orkann
➔ depuis peu trimballe un tilikop prénommé Rokann
[6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 Tilimini

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 4 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
265


[6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots.   [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 EmptyLun 4 Mar - 23:01

L'oisiveté est le repos des sots
- soirée du 6 bellune 1100, dans la maison de Lousha à Patcha -


Il se tourna d'un tiers vers Avalon lorsque ce dernier pris la parole. Il n'était pas tout à fait face à lui mais il n'avait qu'à tourner un peu la tête pour le regarder. Il avait toujours le joint à la main mais ne tirait plus dessus. Il regardait son hôte et l'écoutait parler de sa vie.

Son cerveau embué mit un petit moment à relier tout ça mais il retînt l'essentiel. Avalon avait un passé qui était plein de non-dits et Rehan ne se sentait pas d'y fouiller plus avant. Il avait lui-même ses secrets.

- Moi pas plus que ça. Mais le fait que l'une d'entre elle soit immuable permet de se diriger de nuit. répondit-il avant de tirer une latte d'orkann

Il tendit la roulée à Avalon avant de se remettre contre le mur. Mais il n'était décidément plus capable d'estimer les distances et se cala contre le bras de son hôte et y resta, trouvant cela confortable.

- Je n'en étais pas encore tout à faire sûr... reprit-il rapidement Mais en tout cas j'aurais bourlingué, ça c'est sûr... Comme je le fais aujourd'hui. il leva la tête et tourna un peu sa nuque

Il ancra ses yeux dans ceux d'Avalon. Il ne pouvait décemment pas lui dire qu'il était un enfant du savoir. La drogue ne pouvait effacer ce qu'il tentait de cacher depuis trois ans. Il ne pouvait pas lui dire qu'il voulait être chercheur en théogonie.

Mais il ne voulait pas mentir et son sourire ne pouvait pas le cacher.

- Mais c'est pas une question d'âge. D'ailleurs rien ne devrait être une question d'âge. T'as l'air fort comme un bœuf, je suis sûr que les lames te trouverais un bon poste. Ingénieux comme tu es, avec tes fabrications forgées, tu pourrais révolutionner leurs armes et tu deviendrais armurier. il souriait de nouveau véritablement

Il ne se demanda pas si c'était assez satisfaisant pour Avalon. L'homme, ou le garçon de l'époque, avait sans doute rêvé d'aventure. Pas rester à la forge de la caserne.

Codage par Libella sur Graphiorum
Je suis : Avalon Sélac,
forgeron, résident d'Albatra Voir le profil de l'utilisateur

Avalon Sélac

Crédits avatar :
aenaluck DA, retouches Rehan <3

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
- Gros machin d'1m95, imposant de par sa carrure.
- Forgeron émérite et reconnu, manie les armes qu'il fabrique, et plus particulièrement les épées.
- Est avenant et doux, n'hésite pas à tendre la main à une personne dans le besoin.
- Veuf, il craint depuis de retomber amoureux, ce qui le rend volage et séducteur.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 3 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
985


[6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots.   [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 EmptyMar 5 Mar - 0:33

L’oisiveté est le repos des sots.


Réduire les étoiles à un simple repaire d’orientation avait quelque chose de déprimant. Même si lui-même ne savait pas ce qu’elles étaient exactement, d’où elles venaient, ce qu’elles représentaient, il préférait imaginer qu’elles restaient l’éclat d’âme de ceux qui avaient quitté ce monde. C’était plus… romantique. Mais tout autant déprimant.

Il chassa cette pensée morbide en riant pour lui-même. Alors qu’il récupérait la sèche quasiment terminée, il sentit Azurin se choir doucement contre son bras, comme une gelée de fruits qui cherche à se retenir de couler en prenant appui sur un obstacle, ou sur quelque chose de plus solide qu’elle. Alors il ouvrit tout simplement son bras en rabattant un peu son plaid pour lui laisser le loisir de venir concrètement s’y ancrer. Peut-être qu’il avait juste froid, et que c’était sa manière à lui d’y remédier. Un peu comme l’instinct de survie toute somme.

Il termina la roulée d’orkann, frottant le foyer contre la souche pour l’éteindre tout en écoutant le bleuté. Et tandis que le bras calé par-dessus Azurin s’échouait machinalement sur son épaule, il s’esclaffa de nouveau.

Pas besoin de faire partie de la Garde pour ça ! Je leur fournis déjà la plupart de leurs armes, s’exclama-t-il.

Il tourna son visage vers celui d’Azurin, son regard brillant d’une certaine fierté, mêlée à de la complicité.

Mon père a posé des bases solides, s’est construit une réputation, et c’est moi qui m’assure à présent de faire perdurer son héritage. Revendre la forge ne me viendrait même pas à l’idée, j’aurais l’impression de… de l’insulter. Il aura eu ce qu’il voulait au final et moi, eh bien, je suppose que ça me convient comme ça malgré tout, et puis je suis loin d’être à plaindre, lui sourit-il, le rire flottant encore sur ses lèvres.
Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Rehan Renard,
cordonnier, itinérant Voir le profil de l'utilisateur

Rehan Renard

Crédits avatar :
EliBoal by Kittyrose remaked by Aubrien

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
➔ se fait appeler Azurin Alissair
➔ don de syntonie
➔ bi-polaire
➔ cordonnier itinérant et fuyard
➔ tente d'éviter le plus possible d'aller en Marvier
➔ 22ans, 1m82, 76kg, musculeux
➔ longue estafilade sur la joue droite
➔ commence à développer une certaine addiction à l'orkann
➔ depuis peu trimballe un tilikop prénommé Rokann
[6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 Tilimini

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 4 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
265


[6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots.   [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 EmptyMar 5 Mar - 14:33

L'oisiveté est le repos des sots
- soirée du 6 bellune 1100, dans la maison de Lousha à Patcha -


Il sursauta, tout de même, lorsque le bras derrière lui se mut pour qu'il puisse s'installer plus à l'aise. Mais il ne s'éloigna pas.

Tandis qu'Avalon avait repris la parole, Rehan se calait contre son torse chaud. Le puissant bras était passé autour de ses épaules et le jeune homme ça dit que c'était bien la première fois qu'il se laissait aller à un contact. Au delà du fait qu'il n'ai jamais connu le loup, comme on dit, à part des poignées de mains il n'avait aucun autre contact avec la gente humaine. Sa mère avait arrêté de lui faire des câlin à la disparition d'Alégra et, son père, n'avait jamais été quelqu'un de tactile...

Redressant la tête, il se mit à sourire à Avalon qui avait baissé les yeux vers lui.

- Si tu y trouves du plaisir et un genre de bonheur alors, continue. dit-il d'une voix basse Moi non plus je n'aurais pas pensé vivre une vie de miséreux mais, je suis assez heureux à parcourir les routes, j'y fait des belles rencontres...

Ses derniers mots étaient indubitablement pour Avalon. Il s'était tourné un peu, histoire de ne pas se casser a nuque à le regarder en arrière. Il sentait les doigts avant sur son épaule, maintenant sur son omoplate. Il attrapa sa tasse, enfin tiède, et la porte à ses lèvres, ayant soudainement soif.

Codage par Libella sur Graphiorum
Je suis : Avalon Sélac,
forgeron, résident d'Albatra Voir le profil de l'utilisateur

Avalon Sélac

Crédits avatar :
aenaluck DA, retouches Rehan <3

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
- Gros machin d'1m95, imposant de par sa carrure.
- Forgeron émérite et reconnu, manie les armes qu'il fabrique, et plus particulièrement les épées.
- Est avenant et doux, n'hésite pas à tendre la main à une personne dans le besoin.
- Veuf, il craint depuis de retomber amoureux, ce qui le rend volage et séducteur.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 3 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
985


[6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots.   [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 EmptyMar 5 Mar - 21:17

L’oisiveté est le repos des sots.


S’ils n’avaient pas l’air idiot, là, avec leurs pupilles dilatées et leurs rêveries brumeuses, l’un à moitié recroquevillé contre l’autre ! On aurait pu croire à une pièce de théâtre de rue, dans laquelle l’humour n’aurait pu être perçu que par ceux qui étaient dans le même état de défonce qu’eux deux. Ou si celui faisant office de poteau vivant s’était écarté et que la guimauve s’était ramassée au sol. D’ailleurs, il visualisait tout à fait la scène. Il imaginait parfaitement Ophélia à sa place, et son bellâtre du bal. Il aurait tenté une approche comme celle d’Azurin, mais sa savante amie l’aurait esquivé, et Bouclette se serait mangé dans l’herbe. Rien que d’y penser, il avait envie de glousser, et il dut se mordre l’intérieur de la lèvre pour se retenir de rire comme un âne.

Et puisqu’il revenait à présent à leur propre situation, l’esprit embrumé par des ours en peluche dansant joyeusement autour d’un feu follet, il devait avouer qu’il ne savait pas trop quoi penser de leur posture. Ou plutôt, si, mais il pensait plus de façon désabusée que clairement. Surtout avec les derniers mots et le rapprochement fugace engagé par le bleuté. En temps normal, l’esprit clair, il n’aurait sans doute vu cela que comme une banale manière de se réchauffer ou de se reposer à cause de la fatigue, mais là, le sang dilué à l’orkann qui arrivait jusque dans son cerveau allumait un néon de chandelles écrivant « il me drague ». C’était stupide, il le savait, mais si la fleur annihilait ses sens, elle ne réduisait en rien son franc parlé habituel, et alimentait déraisonnablement son imagination.

Sorti de son contexte, j’aurais l’impression que tu me fais du rentre-dedans, s’entendit-il lâcher d’un ton qui se voulut désinvolte malgré lui.

Et bien sûr, dans la parole, son corps s’était tourné de trois quarts à son tour, pour se retrouver un peu plus face à lui, un sourire amusé, et un tantinet provocateur, aux lèvres.

Mais ce n’était qu’une impression, n’est-ce pas ?
Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Rehan Renard,
cordonnier, itinérant Voir le profil de l'utilisateur

Rehan Renard

Crédits avatar :
EliBoal by Kittyrose remaked by Aubrien

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
➔ se fait appeler Azurin Alissair
➔ don de syntonie
➔ bi-polaire
➔ cordonnier itinérant et fuyard
➔ tente d'éviter le plus possible d'aller en Marvier
➔ 22ans, 1m82, 76kg, musculeux
➔ longue estafilade sur la joue droite
➔ commence à développer une certaine addiction à l'orkann
➔ depuis peu trimballe un tilikop prénommé Rokann
[6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 Tilimini

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 4 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
265


[6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots.   [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 EmptyMar 5 Mar - 21:58

L'oisiveté est le repos des sots
- soirée du 6 bellune 1100, dans la maison de Lousha à Patcha -


Il avait croisé les bras sur sa poitrine, ses deux mains autour de sa tasse, lorsqu'Avalon s'était à son tour tourné vers lui. Il put alors distinctement voir les prunelles céruléennes.

C'était fou comme l'orkann perturbait ses sens, il se senti happé par ces yeux et il ne s'écarta pas à l'entente de la question. Mais il rougit légèrement, et cilla pour reprendre contenance.

- J-je ne te courtise pas... en plus de brouiller ses perceptions, la fleur lui faisait prendre un vocabulaire de lettré Mais je...

Il se tut, ne sachant en faite pas comment dire à Avalon que même si ça n'était pas l'impression qu'il avait eu envie de donner, ça ne le dérangeais pas que son hôte puisse le penser.

Peut-être même au contraire.

- Une des premières choses que j'ai pensé en te voyant, reprit-il assez rapidement mais d'une voix basse, comme s'il ne voulais pas vraiment le dire c'est qu'il doit être bon pour une femme d'être entre tes bras... il n'avait cependant pas lâché Avalon des yeux

Jusqu'à cet instant il n'avait pas pensé qu'il aurait voulu être une de ces femmes.

Codage par Libella sur Graphiorum
Je suis : Avalon Sélac,
forgeron, résident d'Albatra Voir le profil de l'utilisateur

Avalon Sélac

Crédits avatar :
aenaluck DA, retouches Rehan <3

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
- Gros machin d'1m95, imposant de par sa carrure.
- Forgeron émérite et reconnu, manie les armes qu'il fabrique, et plus particulièrement les épées.
- Est avenant et doux, n'hésite pas à tendre la main à une personne dans le besoin.
- Veuf, il craint depuis de retomber amoureux, ce qui le rend volage et séducteur.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 3 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
985


[6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots.   [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 EmptyMar 5 Mar - 22:27

L’oisiveté est le repos des sots.


L’obscurité ne lui permit pas de déceler la rougeur qui venait de poindre sur ses joues, cependant il l’imaginait tout à fait à la maladresse soudaine de ses prochains mots. Il ne put empêcher son sourire de s’accentuer de le voir tenter vainement de se justifier. Honnêtement il n’avait pas pensé qu’il rebondirait réellement dessus. En réalité il n’avait pas pensé tout court, il avait simplement dit ce qui lui était passé par la tête. Et c’était sans doute la même chose pour Azurin.

« il doit être bon pour une femme d’être entre tes bras »… S’il l’avait vue venir celle-là ! Ses lèvres s’entrouvrirent légèrement et son regard ne put masquer la surprise qu’il avait face à cette confidence. L’orkann l’animant toujours, il subtilisa la tasse du bleuté pour la poser sur la souche car elle allait clairement gêner ses mouvements.

Je peux t’assurer que tu n’aimerais pas être une femme entre mes bras, à moins que ce ne soit pour y retrouver un quelconque réconfort amical, il ne fait pas bon d’y être en ce moment, souffla-t-il en se débattant machinalement avec un pan de son plaid alors qu’il se mettait de nouveau face à lui.

En ce qui concerne un homme en revanche, je n’en sais rien, je n’ai pas vraiment approfondi le sujet jusqu’à présent, poursuivit-il en s’approchant un peu plus.

Ses bras vinrent encadrer ses épaules, s’apprêtant à se refermer pour mieux le recueillir contre son torse. Il jaugea d’abord un éventuel signe de désapprobation, puis referma finalement son étreinte sur Azurin.

Alors ? s’enquit-il après quelques secondes de silence, le menton posé contre son front.
Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Rehan Renard,
cordonnier, itinérant Voir le profil de l'utilisateur

Rehan Renard

Crédits avatar :
EliBoal by Kittyrose remaked by Aubrien

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
➔ se fait appeler Azurin Alissair
➔ don de syntonie
➔ bi-polaire
➔ cordonnier itinérant et fuyard
➔ tente d'éviter le plus possible d'aller en Marvier
➔ 22ans, 1m82, 76kg, musculeux
➔ longue estafilade sur la joue droite
➔ commence à développer une certaine addiction à l'orkann
➔ depuis peu trimballe un tilikop prénommé Rokann
[6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 Tilimini

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 4 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
265


[6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots.   [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 EmptyMar 5 Mar - 22:58

L'oisiveté est le repos des sots
- soirée du 6 bellune 1100, dans la maison de Lousha à Patcha -


Il retînt ses paupières, ne voulant pas ciller. Ce qu'il venait de dire état sorti tout seul mais, après tout, c'était aussi la vérité. Il n'eut pas non plus de mouvement de recul lorsqu'Avalon lui pris sa tasse pour la poser sur la souche. Mais il ne put retenir un frisson lorsque les grands bras se refermèrent autour de lui sans crier gare.

Il n'avait pas tout compris. Il ne valait mieux pas être une femme si on cherchait autre chose qu'une relation amicale.... ? Donc, il parle de sexe. Mais si c'était un homme, c'était envisageable ? Oui, Avalon parlait bien de sexe.

Alors pourquoi le prenait-il simplement dans ses bras comme on réconforte un enfant... ? C'était quoi ce «  alors ? »

Il repoussa le corps musculeux en poussant le torse du plat de ses deux mains. Mais pas assez pour que l'étreinte des bras d'Avalon ne se casse totalement.

- J-je ne veux pas d'un câlin... fit-il en replongeant dans ses yeux Ne me prend pas pour un gamin. Tu parles de sexe alors assume. il détendit un peu ses bras entre leur corps Si je suis ton premier homme, tu es le mien aussi mais, mais toi tu as plus d'expérience dans le domaine alors c'est à toi d'approfondir le sujet comme tu viens de le dire...

Il avait rougit un peu plus et se sentait indéniablement comme une pucelle. Il n'avait pas du tout eut envie de le paraître mais c'était l'impression qu'il avait. Mais l'orkann aidant, il le désinhibait un peu plus et son naturel franc était ainsi décuplé.

Sa vie était déjà bien trop compliquée comme ça pour louper un moment de rare plaisir. Enfin, c'était ce qu'il avait entendu dire... Toujours était-il que Rehan n'avait tout simplement pas envie de lutter. Demain arrivera bien trop vite et avec lui l'interminable errance de Rehan.

Codage par Libella sur Graphiorum
Je suis : Avalon Sélac,
forgeron, résident d'Albatra Voir le profil de l'utilisateur

Avalon Sélac

Crédits avatar :
aenaluck DA, retouches Rehan <3

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
- Gros machin d'1m95, imposant de par sa carrure.
- Forgeron émérite et reconnu, manie les armes qu'il fabrique, et plus particulièrement les épées.
- Est avenant et doux, n'hésite pas à tendre la main à une personne dans le besoin.
- Veuf, il craint depuis de retomber amoureux, ce qui le rend volage et séducteur.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 3 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
985


[6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots.   [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 EmptyMar 5 Mar - 23:39

L’oisiveté est le repos des sots.


Vous connaissez l’expression « tomber de Charybde en Scylla » ? Regardez la scène, et elle prendra tout son sens.

Il y avait une allusion au sexe dans ses paroles concernant les femmes, mais si Azurin lui avait posé la question, le forgeron lui aurait répondu que son épée restait désespérément au fourreau depuis la mort de sa femme, et que malgré ses deux tentatives, l’échec avait à la fois vexé ses partenaires et mis un gros coup à son égo, parce qu’aussi conscient un homme soit-il d’être perturbé psychologiquement, c’était toujours dur de finir en panne. Mais il ne posa pas la question.

Il avait simplement évoqué qu’il n’enlaçait pas souvent des hommes, sous-entendu, oui, qu’il n’avait jamais poussé le côté charnel assez loin pour savoir si la panne perdurerait ou si, au contraire, elle permettrait à un être de la gente masculine d’être bien entre ses bras, mais si Azurin le lui avait demandé, il serait revenu sur la réponse précédente. Mais il ne posa pas la question.

Il avait alors voulu savoir, après cette étreinte, si un homme était capable de se sentir bien dans ses bras, et si Azurin lui avait demandé de préciser sa pensée, il lui aurait sans doute avoué qu’avoir une réponse positive l’aurait réconforté, lui. Mais il ne posa toujours pas la question.

Au lieu de cela, il comprit tout de travers. C’était absolument ridicule. Ils étaient ridicules, tous les deux. Lui, avec la tête de trois mètres de long qu’il tirait, stupéfait, et le bleuté, qui lui tapait une crise d’adolescente en rut. Et même s’il prit le temps nécessaire pour réfléchir à comment répondre à cette invitation brute de coffre, il fallut bien qu’il dise quelque chose avant qu’un réel malaise ne s’installe.

Je voulais juste savoir si c’était plaisant d’être enlacé par un homme en tant qu’homme, c’est tout… Et je n’étais pas en train de te proposer de coucher avec moi, enfin, j’ai plus de tact que ça quand même, fit-il remarquer en ne pouvant s’empêcher d’avoir un sourire en coin.

Sauf qu’Azurin lui venait clairement d’avouer qu’il n’aurait pas été contre une partie de découverte avec lui. Et s’il devait se poser la question de savoir si lui en avait envie eh bien, il n’avait pas de réponse précise encore. L’occasion ne s’était jamais vraiment présentée et avec sa fascinante ouverture d’esprit, il s’était toujours dit que ça arriverait si ça le devait.

Alors foutu pour foutu…

Il relâcha d’abord son étreinte et se recula de trois pas.

Tu ne veux pas que je te prenne pour un gamin, tu dis. Et tu ne veux pas d’un câlin. C’est bien ça ? s’assura-t-il d’un ton plus sérieux sans attendre réellement de confirmation.

Alors sois un homme et viens chercher ce que tu veux, reprit-il plus léger, un sourire désinvolte aux lèvres.
Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Rehan Renard,
cordonnier, itinérant Voir le profil de l'utilisateur

Rehan Renard

Crédits avatar :
EliBoal by Kittyrose remaked by Aubrien

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
➔ se fait appeler Azurin Alissair
➔ don de syntonie
➔ bi-polaire
➔ cordonnier itinérant et fuyard
➔ tente d'éviter le plus possible d'aller en Marvier
➔ 22ans, 1m82, 76kg, musculeux
➔ longue estafilade sur la joue droite
➔ commence à développer une certaine addiction à l'orkann
➔ depuis peu trimballe un tilikop prénommé Rokann
[6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 Tilimini

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 4 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
265


[6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots.   [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 EmptyMer 6 Mar - 0:25

L'oisiveté est le repos des sots
- soirée du 6 bellune 1100, dans la maison de Lousha à Patcha -


Il garda la tête levée mais ses joues perdirent finalement la couleur qu'elles avaient eut en trop. L'expression d'Avalon était indéchiffrable. Rehan dégluti en pensant devoir à reculer. Mais son aîné pris la parole.

Et Rehan se sent de nouveau rougir, ayant très mal interprété les paroles de son hôte. Mais il n'eut pas à retenir son instinct de recule car c'est Avalon, qui recula le premier. Cillant, le jeune cordonnier réalisa soudainement qu'il s'était planté sur toute la ligne et qu'Avalon, lui offrait la possibilité de se rétracter. Un brin moqueur, un brin défiant, un brin... Le veux-tu vraiment, Azurin... ?

Non ça n'était pas Azurin qui le voulait c'était Rehan. Parce que l'orkann avait fait tomber ses dernières barrières. Il recula à son tour, d'un pas.

- E-excuse moi je... J'ai mal interprété tes paroles tu... commença-t-il, se forçant à le regarder dans les yeux, il devait assumer ses paroles, comme l'homme qu'il voulait qu'on le traite Tu es gentil avec moi, ça faisait longtemps que personne ne s'était occupé de moi et je... il se tut

Il fit trois pas en avant, il n'était qu'à quelques centimètres d'Avalon.

- En faite, peut-être que tu as raison, que j'ai besoin qu'on me réconforte mais que je ne voulais pas l'admettre... il était bien trop près mais il ne s'en rendit compte que trop tard

L'orkann avait trop infusé en lui, il n'était plus assez limpide pour réfléchir et parler correctement.

- Je ne veux pas d'un câlin mais je ne sais pas ce que je veux... il déglutit mais réussi la regarder sans ciller J'ai pensé que je pourrais me fier à toi...

Il ne pouvait pas être plus clair que ça. Et si Avalon ne faisait pas le premier pas alors il ira se coucher là où son hôte lui as offert de s'installer. L'homme face à lui était définitivement un homme bon et Rehan ne voulait en aucun cas lui faire offense.

Codage par Libella sur Graphiorum
Je suis : Contenu sponsorisé,




[6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots.   [6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots. - Page 3 Empty

 
[6 Bellune 1100 à la tombée de la nuit] L'oisiveté est le repos des sots.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quand le cordon est tombé?
» Des projets AAD tombés à l'eau ?
» FORUMACTIF
» XVIIe Nuit des Architectes - Vendredi 3 Avril
» Le regard d'un animal à grandes oreilles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Advictâme-RPG :: Zone de jeu :: Le Creux-lac : ville de Lackness :: Sujets terminés-
Sauter vers: