Partagez
 

 [14 Bellune 1100] La tombée des masques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Je suis : Ophélia Valoriel,
Zoologiste, tutrice pour l'Ordre du Savoir, résidente d'Albatra Voir le profil de l'utilisateur

Ophélia Valoriel

Crédits avatar :
carolinejiart

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
- Erudite/tutrice en zoologie ; connaissance en botanique
- née le 26 Cellune 1072 - 28 ans
- 1m72 - 68 kg
- célibataire
- don : élasticité
- défauts : exigeante; directive; entêté; hautaine
- qualité : méticuleuse; ingénieuse; pédagogue; observatrice

Mon histoire

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 8 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 1 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
830


[14 Bellune 1100] La tombée des masques Empty
MessageSujet: [14 Bellune 1100] La tombée des masques   [14 Bellune 1100] La tombée des masques EmptyMer 6 Mar - 18:06

le 14 Bellune 1100 à Pente-en-Vallée


Honnêtement, O’ n’était pas certaine qu’il réponde positivement à sa proposition. Les nuances de la séduction et du charme lui échappaient encore. Et pour être totalement franche avec elle-même, elle faisait en partie cela d’une part par orgueil afin de prouver à son imbécile de frangin qu’elle pouvait plaire et qu’elle pouvait trouver quelqu’un, d’une autre part pour ne pas avoir la désagréable sensation d’avoir perdu son temps à cette soirée. D’ailleurs, elle comptait bien continuer à en profiter. Etait ce égoïste ? Totalement. Peu lui importait d’abîmer l’égo de Nohan pour cela. De tout façon, il se serait vite rendu compte qu’elle était acariâtre et qu’il ne trouverait pas ce qu’il cherchait avec elle. Aux yeux de la jeune femme, c’était un marché tout à fait équitable : une nuit en sa compagnie, plaisir partagé. C’était ce qu’il était venu chercher à ce bal, n’est ce pas ?

Les doigts du jeune homme s’enroulèrent autour des siens, alors que ses yeux étaient rivés dans les siens. O’ hésita à retirer sa main, peu à l’aise des contacts dont elle n’était pas l’initiatrice mais finalement la laissa où elle était et prit le chemin de sa chambre en clopinant. La montée des marches pour accéder l’étage fut une véritable épreuve où l’épaule du ménestrel - plus solide qui n’en avait l’air- fut salvatrice. Quelques pas dans un couloir, un tour de clé plus tard, elle put finalement se laisser choir dans le sofa en soupirant de soulagement. Du calme, enfin. Elle ferma les yeux un instant, histoire de recentrer ses idées et chasser les brumes de la douleur puis elle les rouvrit pour scruter son cavalier :

“- Aimez vous le vin ? Je ne compte pas pour ma part rester sur cette note sombre et je souhaiterai que vous descendiez commander au patron son meilleur cru et un baque d’eau fraîche ainsi que du linge propre. Si vous avez faim, prenez ce qui vous plaira, il mettra tout sur ma note.”


Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Nohan Belluvial,
Ménestrel, résident de Creux-Lac Voir le profil de l'utilisateur

Nohan Belluvial

Crédits avatar :
Louhi

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
fiche de personnage
[14 Bellune 1100] La tombée des masques Dbqoi610 Ménestrel de 29 ans, svelte et souple, 1m78 de haut
[14 Bellune 1100] La tombée des masques Dbqoi210 Voyage de ville en ville, le plus souvent à Creux-lac
[14 Bellune 1100] La tombée des masques Dbqoi010 Gentil, heureux, imprudent, naïf, chevaleresque et poète

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 10 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 4 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
1092


[14 Bellune 1100] La tombée des masques Empty


MessageSujet: Re: [14 Bellune 1100] La tombée des masques   [14 Bellune 1100] La tombée des masques EmptyJeu 7 Mar - 23:06

14 Bellune 1100, Pente-en-Vallée



Il se laissa conduire par la ravissante jeune femme au cœur de cette auberge. La sentir s’appuyer sur son épaule était étrangement agréable, mais il ne pouvait dissocier la petite part de joie que ça lui procurait de la peine qu’il partageait avec elle.

Toujours sous le bras de sa cavalière, il dépassa lentement le seuil de la porte à la recherche d’un endroit où la déposer. Sa compagne le devança en s’effondrant comme une enfant sur le sofa près d'eux. Le ménestrel l’aurait volontiers rejoint, mais s’imaginant son chevalier servant il resta debout près du lit et songea à ce qu’il pouvait faire pour elle.

« Oui beaucoup ! » enchaîna-t-il alors qu’elle l’interrompit dans ses pensées. Il esquissa un sourire qu’il ne pouvait retenir et s’inclina exagérément bas. « Si tel est votre désir »

Il s’envola hors de la pièce et sautilla de joie, descendit les marches deux à deux et arriva devant le comptoir prêt à passer sa commande. Il regardait les gens autour de lui avec un air émerveillé et un peu nostalgique. Pour une fois il n’attirait pas l’attention, il n’était pas ici pour travailler, et une personne s’occupait de lui. Les rares fois où il n’était dans ces endroits qu’en matière d’invité lui rappelaient les moments passés avec son oncle.

« Votre meilleur cru s’il vous plait dit-il d’un ton fort enjoué, ainsi qu’une bassine d’eau fraîche et du linge propre ! »  

Après quelques minutes à siffloter et papillonner du regard, le ménestrel posa le linge sur son épaule, attrapa d’une main le baquet d’eau et de l’autre la bouteille de vin et les verres. Il retourna tout épanouit vers la chambre de sa compagne.

Encombré comme il était, il lui fallut plusieurs secondes pour ouvrir la porte. Il fit quelques pas inattentifs à l’intérieur et posa rapidement l’eau, les verres et le vin qui commençaient à devenir lourd, puis il se retourna et coupa la pièce dans laquelle ils se tenaient du reste du monde.

Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Je suis : Ophélia Valoriel,
Zoologiste, tutrice pour l'Ordre du Savoir, résidente d'Albatra Voir le profil de l'utilisateur

Ophélia Valoriel

Crédits avatar :
carolinejiart

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
- Erudite/tutrice en zoologie ; connaissance en botanique
- née le 26 Cellune 1072 - 28 ans
- 1m72 - 68 kg
- célibataire
- don : élasticité
- défauts : exigeante; directive; entêté; hautaine
- qualité : méticuleuse; ingénieuse; pédagogue; observatrice

Mon histoire

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 8 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 1 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
830


[14 Bellune 1100] La tombée des masques Empty
MessageSujet: Re: [14 Bellune 1100] La tombée des masques   [14 Bellune 1100] La tombée des masques EmptySam 9 Mar - 22:56

le 14 Bellune 1100 à Pente-en-Vallée


O’ devait reconnaître que le ménestrel avait un côté attendrissant, un peu comme un jeune chien qui est heureux de recevoir l’attention de son maître et qui s’accommode d’une petite caresse sans rien quémander. C’était simple et pratique, sans prise de tête. Peut être avait ce été ça aussi le problème avec les autres. Toujours à demander si et ça, toujours blessé dans leur orgueil de mâle, insatisfait, insatiable, trop guindé, trop téméraire, trop effacé ou trop présent. Bref, tout ça l’avait conduit à abandonner les relations stables pour préférer satisfaire ses envies pour une unique nuit. Et même là, ça avait eu ces mauvais aspects. Entre celui qui revenait à la charge les jours passants, celui qui donnait des ordres, celui qui s’avait pas comment s’y prendre au lit. Au moins Nohan ne semblait rien attendre de particuliers ou se contentait de ce qu’elle lui donnait sans lui forcer la main, ce qu’elle appréciait car elle-même, n’était pas encore certaine de ce qu’elle souhaitait. En fait, elle avait fait tout cela par esprit de compétition, par orgueil mais cette partie là étant à présent comblée, restait à savoir quoi faire à présent.

Pour le moment, elle profita de l’absence du jeune homme pour se mettre plus à son aise, c’est à dire se dévêtir pour enfiler une simple nuisette de lin blanc sur laquelle elle ajouta une robe de chambre en velour vert qu’elle ceignit à la taille. Une fois cela fait, elle s’installa à sa coiffeuse, se passa un linge humide sur le visage pour enlever le reste de maquillage et entreprit de démeler ses cheveux indisciplinés grâce à un peigne et un peu d’eau. D’ailleurs elle était encore à cette entreprise quand Nohan revint, les bras bien chargés. Elle finit de se brosser les cheveux, rendant ceux-ci plus ondulés que bouclés même si ça ne durerait pas en séchant. Elle se leva avec précaution sans prendre appui sur sa jambe blessée et rejoignit le ménestrel qu’elle remercia, s’allongea dans le sofa où elle suréleva sa jambe. Elle attrapa le linge qu’elle trempa alors dans l’eau, l’essora et le posa sur sa cheville en se retenant de grimacer et répéta l’opération dès qu’elle sentait la fraicheur s’estomper. Entre les deux, elle entreprit de les servir vu que le  jeune homme n’avait pas osé, pensé, le faire. Elle admira un instant la couleur vermillon du liquide avant de le remuer pour intensifier les arômes qui titillaient son odorat puis, avant de porter le verre à ses lèvres, se pencha vers Nohan pour trinquer :

“- Installe toi, je t’en pris. Trinquons à une meilleure fin de soirée.”

Elle avait volontairement instauré le tutoiement, signe qu’une barrière venait d’être franchie, peut être pas totalement pour être détendu mais l’alcool l’y aiderait certainement. Le son des verre s’entrechoqua, les hostilités étaient officiellement lancées. Elle goutta le vin du bout des lèvres, appréciant son goût et sa texture avant de conclure :

“- Très bon cru en effet.”


Son regard ne quittait pas Nohan sauf pour rafraîchir sa cheville, attendant de voir la suite des évènements.

Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Nohan Belluvial,
Ménestrel, résident de Creux-Lac Voir le profil de l'utilisateur

Nohan Belluvial

Crédits avatar :
Louhi

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
fiche de personnage
[14 Bellune 1100] La tombée des masques Dbqoi610 Ménestrel de 29 ans, svelte et souple, 1m78 de haut
[14 Bellune 1100] La tombée des masques Dbqoi210 Voyage de ville en ville, le plus souvent à Creux-lac
[14 Bellune 1100] La tombée des masques Dbqoi010 Gentil, heureux, imprudent, naïf, chevaleresque et poète

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 10 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 4 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
1092


[14 Bellune 1100] La tombée des masques Empty


MessageSujet: Re: [14 Bellune 1100] La tombée des masques   [14 Bellune 1100] La tombée des masques EmptyJeu 28 Mar - 17:35

14 Bellune 1100, Pente-en-Vallée



Les yeux du ménestrel traversèrent la chambre et se posèrent sur sa cavalière. Elle était assise devant un miroir et travaillait sa chevelure. Des mèches cuivrées roulaient sur ses épaules et tombaient en cascade jusqu’au milieu de son dos. Sa main en parcourait quelques-unes qu’elle amenait près de sa poitrine. Calme et silencieuse, elle se peignait avec toute la grâce du monde.

Quand après avoir terminé elle se leva, la tenue qu’elle portait maintenant se dévoilait à Nohan. Le vert qui l’habillait était similaire à celui de sa robe mais couvrait certainement moins son corps. Le jeune homme ne put s’empêcher de rester béat le temps qu’elle se dirige vers lui, découvrant d’un air contemplatif le corps léger qui marchait dans sa direction.

Elle s’allongea pour soigner sa jambe qu’elle suréleva un peu. Le ménestrel dû détourner la tête pour s’empêcher de regarder la peau que cette position découvrait. Il n’y avait rien à cacher absolument, mais l’idée de se faire attraper par la demoiselle entrain de regarder ses jambes et non son visage n’avait rien d’amusant.

Quand il s’autorisa un autre regard dans sa direction il vit qu’elle venait remplir leurs verres. Il rougit de ne pas l’avoir fait lui-même et leva le sien dans sa direction.

« A une merveilleuse fin de soirée ! » dit-il tout souriant.

Il apporta le breuvage écarlate à portée de ses lèvres. Seules en de rares occasions de pareils vins avaient caressés les narines du ménestrel, et il se les remémorait avec grand plaisir. Le liquide remplit doucement sa bouche, berçant ses papilles d’une bouffée de savoureux arômes. Il en fut comblé !

« Excellent même, merci » lui répondit-il en inclinant légèrement sa tête.

« Sortez-vous souvent de l’académie ou passez-vous la majeure partie de votre temps à parler aux livres et aux académiciens ?  »

Il se mordit la lèvre à cet instant, se disant que si elle ne voyageait déjà pas beaucoup il serait regrettable qu’à cause de cette soirée elle sorte encore moins souvent d’Albatra. Nohan se sentait encore responsable des évènements précédents, même de ceux sur lesquels il n’avait eu aucun contrôle, et l’idée que cette soirée était peut-être beaucoup plus importante pour elle que pour lui venait de piquer sa conscience.

« Et même si vous avez déjà pas mal voyagé, il doit y avoir des milliers d’endroits incroyables à voir que vous n’imaginez même pas ! Qu’avez-vous vu jusqu’à présent ? Y a-t-il des lieux en particulier qui pourraient attirer votre intérêt ? »

Il était persuadé que l’érudite voyageait très peu, et ce bien qu’elle s’occupait très bien d’elle-même. Elle devait sans doute préférer le silence et la tranquillité des bibliothèques aux aventures et périples inconfortables de la vie de chemin. Il n’avait rencontré que peu d’érudits au cours de ses voyages, et croisait les doigts pour avoir en face de lui une personne plus exceptionnelle encore que ce qu’il avait l’habitude de voir. Une goutte de sueur glissait sur sa tempe alors qu’il noyait son regard dans celui de sa compagne.


Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Je suis : Ophélia Valoriel,
Zoologiste, tutrice pour l'Ordre du Savoir, résidente d'Albatra Voir le profil de l'utilisateur

Ophélia Valoriel

Crédits avatar :
carolinejiart

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
- Erudite/tutrice en zoologie ; connaissance en botanique
- née le 26 Cellune 1072 - 28 ans
- 1m72 - 68 kg
- célibataire
- don : élasticité
- défauts : exigeante; directive; entêté; hautaine
- qualité : méticuleuse; ingénieuse; pédagogue; observatrice

Mon histoire

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 8 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 1 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
830


[14 Bellune 1100] La tombée des masques Empty
MessageSujet: Re: [14 Bellune 1100] La tombée des masques   [14 Bellune 1100] La tombée des masques EmptyDim 31 Mar - 19:35

le 14 Bellune 1100 à Pente-en-Vallée

Si l’érudite remarqua le trouble qui venait de saisir le ménestrel ou ses difficultés de concentration, elle n’en dit rien, totalement indifférente aux émois qu’elle pouvait créer ou alors totalement incapable de savoir qu’elle en était à l’origine. Franchement, elle ne saurait dire ce qu’elle attendait. Si elle devait être honnête avec elle-même, elle ne répondait que rarement aux défis stupides que lui lançaient Aaron. Son propre comportement la laissait perplexe mais elle ne put s’apesentir sur ce sujet car déjà, le jeune homme lui posait des questions.

Elle fronça les sourcils. Comment ça “parler aux livres”, elle n’était pas une vieille sénile ! Et si elle ne parlait pas à ses confrères, ce n’était certainement pas non plus pour parler à des choses inertes. La parole servait à transmettre une information. Elle l’utilisait à cette fin uniquement. D’autant plus que dans le cas de Nohan, il posait une question pour y répondre dans la foulée, affirmant sans savoir. Elle n’aimait pas les personnes qui sautaient trop rapidement aux conclusions. Mais peut-être que dans le fond, c’était surtout son amour-propre qui était écorché. Il avait vu juste. Pourquoi se souciait-elle de quelque chose qui n’avait jamais eu une quelconque importance par le passé. Etre considéré comme un rat de bibliothèque ne l’avait jamais ému. Qu’est ce qui avait changé ? Nohan faisait simplement la conversation, ne l’insultait en rien, elle n’avait donc aucune raison valable de se sentir irritée. La jeune femme avala une nouvelle lampée pour faire passer ce désagréable et injustifié agacement. L’introspection n’ayant jamais été son fort, elle avait toujours balayé d’un revers de main ses états d’âmes. Celle-ci n’échappait pas à la règle même si, depuis quelques temps, il revenait au galop.

“- Je passe la majorité de mon temps à travailler sur mes ouvrages, oui, quand je ne donne pas des cours à l’Académie. Pour le reste, je parle surtout avec mes deux jeunes frères et de temps à autres, à Avalon que tu as croisé. Je suis plutôt le genre solitaire donc j’ai peu l’habitude des discussions de convenance.”

Le ton était encore légèrement emprunt de froideur et sur la défensive, comme si avouer cela allait déclenché une vague de moquerie chez son interlocuteur. Mais elle assumait ce qu’elle était, aussi enchaîna-t-elle avec la même honnêté abrupte :

“- Il est vrai que je sors peu de l’Académie. En fait, ma première expédition en dehors d’Albatra ne remonte qu’au mois d’Allune de cette année pour me rendre en Gravorn, dans la chaîne des Alles. Il m’est arrivée d’accompagner ma mère en dehors de la capitale mais c’était il y a fort longtemps. Cependant, je compte de plus en plus réaliser des excursions. Mes travaux nécessitent une étude de terrain. Je n’ai pas encore décidé d’où se déroulerait la prochaine. J’imagine que pour toi, c’est tout le contraire ? Racontes moi.”



Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Nohan Belluvial,
Ménestrel, résident de Creux-Lac Voir le profil de l'utilisateur

Nohan Belluvial

Crédits avatar :
Louhi

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
fiche de personnage
[14 Bellune 1100] La tombée des masques Dbqoi610 Ménestrel de 29 ans, svelte et souple, 1m78 de haut
[14 Bellune 1100] La tombée des masques Dbqoi210 Voyage de ville en ville, le plus souvent à Creux-lac
[14 Bellune 1100] La tombée des masques Dbqoi010 Gentil, heureux, imprudent, naïf, chevaleresque et poète

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 10 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 4 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
1092


[14 Bellune 1100] La tombée des masques Empty


MessageSujet: Re: [14 Bellune 1100] La tombée des masques   [14 Bellune 1100] La tombée des masques EmptySam 6 Avr - 22:00

14 Bellune 1100, Pente-en-Vallée



Il s’imaginait se taper la tête contre un mur quand il la voyait froncer les sourcils. C’était une femme comme il en avait peu rencontré, et ses mots plus encore que quand il était sur scène méritaient d’être choisi avec assez de soin pour ne pas la froisser. Mais c’était difficile en réalité de contrôler ce qu’il disait. Il y était si peu habitué. Même sur scène il se laissait aller, dénouant sa langue au point de ne plus pouvoir cacher ses pensées. Ici un simple frémissement de la demoiselle était synonyme d’échec.

L’exercice était périlleux, et Nohan se concentrait tellement sur ses prochaines phrases qu’il n’imaginait même pas que l’énervement de sa compagne pouvait venir d’elle. Il s’en voulait d’avoir posé la question. Telle qu’il l’avait formulé elle avait dû penser qu’il voyait ces intellectuels comme préférant rester enfermés dans leurs bibliothèques, sa contrariété était toute légitime. Le jeune homme était simplement curieux, mais s’il avait réfléchi un peu il aurait deviné avant de demander que beaucoup d’entre eux n’avaient sûrement pas le loisir de partir en voyage.

En avoir conscience l’attrista un peu. Il avait l’impression d’avoir bien eu plus de chance qu’elle.

« Solitaire » ..

Le cœur intellectuel du Marvier devait vraiment être un monde à part, mais plus encore qu’avoir l’air inatteignable .. il avait l’air isolé.

Puis une lumière s’alluma dans les yeux de Nohan.

« En Allune vraiment ?! » Cria-t-il presque d’étonnement. « Pas la meilleure saison pour ça, encore moins pour une première grosse excursion ! C’est même étonnant que tu n’ais rien, si j’avais commencé mes voyages par une destination pareille je ne serais sûrement pas sorti de chez moi avant des mois ! » Dit-il en se retenant de rire, et en levant son verre d’un air admiratif et approbateur.

« Et je suis enchanté de voir que malgré tout tu sembles y avoir pris goût ! Enfin, “malgré tout“, peut-être que tu as aimé ces paysages froids et montagneux. J’avoue qu’en ce qui me concerne ce ne sont pas mes préférés. »

Il marqua une pause, réfléchissant aux débuts de sa vie d’aventure. Pourquoi avait-il choisi cette voie déjà ? Cherchait-il quelque chose ? Fuyait-il quelque chose ? Impossible de s’en rappeler. Il avait juste suivi son oncle parce qu’il était très proche de lui.

« Mon père est mort quand j’étais petit. »

Pourquoi avait-il dit ça ? Il n’en gardait pas un souvenir triste, pas un souvenir du tout d’ailleurs ! Il se perdit quelques secondes dans un brouillard d’incompréhension avant de continuer.

« Mais on ne peut pas dire que je l’ai vraiment connu, j’en ai surtout beaucoup entendu parler. Après ça c’est mon oncle qui s’est le plus occupé de moi. C’est lui qui a fait de moi le ménestrel que je suis. Il m’a initié aux chants, à la danse, à la poésie, et au voyage.

J’ai vu tant de paysages, bien plus grands que ce qu’on peut en voir dans les livres d’images. Je me suis approché si près de Vissomort que je pouvais en entendre les cris, j’ai pu voir de mes propres yeux des morggs sauvages, et admirer les splendides ruines de Sytovia sous le soleil couchant. Je me mets en route dès qu’il y a une chose qui me fait vraiment envie. Parfois je reste quelques semaines à une place où je fais bonne fortune, mais finalement je sais rarement à l’avance ou j’irais ensuite. La plupart du temps je poursuis les ragots qui disent qu’un animal ou qu’un lieu sont plus facile à voir à une certaine période de l’année.

Et si rien ne m’attire assez, je repasse voir ma mère. Ce n’est pas tous les jours facile d’être loin de ma famille, mais c’est une vie que j’adore.


Il prit une lente inspiration, se remémorant avec joie les souvenirs qu’il avait cueillit au cours de ses aventures. Il lui faudrait plus d’une vie de chant pour en partager la force et les couleurs, et l’envie qui l’emplissait désormais n’était pas seulement de les compter à sa compagne, mais de les vivre avec elle.

Sa voix se fit extrêmement hésitante de peur de la vexer encore. A tel point qu’il parlait maintenant avec toute l’hésitation d’un petit chaton qui ferait ses premiers pas.

« Veux-tu .. peut-être .. enfin, seulement si tu peux bien sûr .. mais si tu ne veux pas ce n’est pas important que tu puisse ou non. Enfin si c’est important si mais pas pour ce que je te demande. Ce que je vais te demander pardon .. euh .. veux-tu .. partir en voyage avec moi ? »


Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Je suis : Ophélia Valoriel,
Zoologiste, tutrice pour l'Ordre du Savoir, résidente d'Albatra Voir le profil de l'utilisateur

Ophélia Valoriel

Crédits avatar :
carolinejiart

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
- Erudite/tutrice en zoologie ; connaissance en botanique
- née le 26 Cellune 1072 - 28 ans
- 1m72 - 68 kg
- célibataire
- don : élasticité
- défauts : exigeante; directive; entêté; hautaine
- qualité : méticuleuse; ingénieuse; pédagogue; observatrice

Mon histoire

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 8 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 1 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
830


[14 Bellune 1100] La tombée des masques Empty
MessageSujet: Re: [14 Bellune 1100] La tombée des masques   [14 Bellune 1100] La tombée des masques EmptyDim 7 Avr - 0:20

le 14 Bellune 1100 à Pente-en-Vallée


Il n’y eut pas de rire, pas de moquerie de la part de Nohan. Simplement une stupeur sincère mêlée d’une incrédulité certaine voir même une certaine sollicitude et compréhension qui la détendirent. Il semblait approbateur, cela lui faisait plaisir. Elle se joignit même à son amusement par un sourire. :

“- Tu as raison. A vrai dire, j’ai répondu à une demande d’un collègue. Il avait organisé une expédition, tout frais payé, et je me suis faite avoir. Je pense qu’il a cherché à m’éloigner d’Albatra, peut être même me discréditer car quand je suis arrivée sur place, je n’avais ni guide, ni matériels adéquats. Mais il était hors de question que je revienne à la capitale sans résultat alors je me suis débrouillée sur place. J’ai juste failli mourir d’hypothermie, il y a eu une tempête de neige, j’ai dû escalader une falaise … Enfin bref. Pour autant, goûter à cette liberté, me confronter à la réalité, apporter mes propres hypothèses sans partir de travaux d’autrui m’ont convaincue d’y retourner. Je ne regrette en rien d’avoir tenté cette aventure ci.”

Elle réfléchit un instant, se remémorant les paysages traversés :

“ Je ne pu pas dire si je les ai vraiment apprécié ou non, j’étais beaucoup trop absorbée par mon état et mes travaux que par ce qui m’entourait. Ce n’était pas des vacances donc j’ai remis l’admiration à plus tard.”

La révélation du ménestrel chatouilla une corde sensible chez Ophélia, lui renvoyant son propre passé. Pourtant, elle ne préférait pas révéler elle-aussi ce point commun. C’était trop tôt. Et c’était également trop difficile d’en parler à l’heure actuelle. Comme beaucoup d’autres choses notamment vis à vis de ses émotions étaient enfermées dans une petite boîte qu’elle n’entrouvait que rarement et surtout en présence d’Avalon car en lui seul, elle avait entièrement confiance. Mais voilà que Nohan reprenait la parole. Finalement, ce n’était peut être pas aussi proche de sa situation. Une vie qu’il adorait. Cela se sentait. Elle l’avait écouté attentivement, un sourire doux aux lèvres. Elle ressentait toute cette fougue et sa passion pour le voyage, assez proche de la sienne quand elle travaillait sur ses ouvrages. Cela changeait des petits hommes sans envergure et sans motivation.

Le sourire de la jeune femme disparut face aux balbutiements de Nohan, appréhendant ce qu’il allait lui demander au vu de la façon dont il l’abordait, avec si peu d’assurance. Elle ne put retenir un léger rire de franchir ses lèvres lorsque finalement il arriva à faire sa demande :

“ C’était vraiment si compliqué que cela de me le demander ? Franchement, tu vas définitivement me vexer. Si je t’impressionne autant ou si je te fais si peur, tu peux partir dès maintenant. Mais pour te répondre, je ne compte pas partir prochainement, pas tant que ma cheville n’est pas remise et que mon dernier travail n’est pas publié mais ensuite, pourquoi pas, selon ce que je souhaite étudier. J’admets qu’avoir un guide aussi passionné ne serait pas de trop. Ceci dit, si nous travaillons ensemble à l’avenir, j’aimerai que tu es plus d’assurance à mon égard.”

Elle changea de position, sa cheville la lançant désagréablement avant de finir son verre et s’en resservir un.

“Quels sont tes projets sinon ?”


Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Nohan Belluvial,
Ménestrel, résident de Creux-Lac Voir le profil de l'utilisateur

Nohan Belluvial

Crédits avatar :
Louhi

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
fiche de personnage
[14 Bellune 1100] La tombée des masques Dbqoi610 Ménestrel de 29 ans, svelte et souple, 1m78 de haut
[14 Bellune 1100] La tombée des masques Dbqoi210 Voyage de ville en ville, le plus souvent à Creux-lac
[14 Bellune 1100] La tombée des masques Dbqoi010 Gentil, heureux, imprudent, naïf, chevaleresque et poète

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 10 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 4 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
1092


[14 Bellune 1100] La tombée des masques Empty


MessageSujet: Re: [14 Bellune 1100] La tombée des masques   [14 Bellune 1100] La tombée des masques EmptySam 20 Avr - 23:40

14 Bellune 1100, Pente-en-Vallée



Aïe ! Voilà ce qu’on récoltait à se jeter à l’eau, des remontrances ! Mais que disait-elle d’ailleurs, qu’elle lui faisait peur ?

« Mais non, c’est pas ça du tout ! Je n’ai pas peur de toi enfin ! »

Il baissa la tête d’un air un peu boudeur. Pour une fois qu’il ne prenait pas la situation avant tant de légèreté que d’habitude et qu’il soignait ses phrases pour ne rien dire de travers, on lui trouvait cela vexant. Il fit tourner le liquide pourpre entre ses doigts et en bu une gorgée qu’il recracha presque aussitôt. « Si je t’impressionne autant ou si je te fais si peur, tu peux partir dès maintenant. »
Outre l’évidente offense de la question, qu’est-ce qui l’autorisait à lui parler comme ça ? Ce n’était plus un enfant !

Mais ça n’avait pas d’importance à côté de la suite de sa réponse.

« Pas prochainement. »

« Pourquoi pas. »


Autant il avait fallu quelques efforts à Nohan pour éviter au maximum de ne pas dire des choses de manière déplacé, autant là elle ne semblait pas consacrer beaucoup d’énergie à se montrer positive.

Et puis quoi ensuite, un guide ? Sérieusement ? Cela déplaisait fort au ménestrel qu’elle le voit surtout comme quelqu’un qu’on embauche. Il était normal qu’elle se sente supérieure à lui, mais un peu méchant qu’elle lui montre ainsi. Sondant brièvement son visage du regard, il espérait qu’elle avait dit ça sur le ton de la plaisanterie, mais ça n’en avait pas vraiment l’air.

Enfin elle donnait sa réponse .. négative encore, et pourtant favorable.

« Pas de trop »

C’était un peu cru même pour du pragmatisme, elle aurait pu montrer au moins un peu d’enthousiasme. Elle aurait pu au moins faire semblait de l’être. Ah, mais peut-être qu’elle disait ça pour ne pas le blesser. Si c’était la raison d’une telle froideur, Nohan préférait encore qu’elle décline simplement son offre. Oh et quoi de mieux pour terminer qu’une autre critique de son assurance. Est-ce qu’on en parlait de la sienne ?
Ahh ! Il n’avait pas envie de s’énerver contre elle mais sa tête bouillonait tant sa réponse manquait de conviction.

« Si ma compagnie te déplais tu peux partir avec un guide plus qualifié. Moi je chante, et surtout je peux aussi me vexer. »

Il était naïf d’imaginer cette belle académicienne se prendre d’amitié pour l’homme agité et impulsif qui se tenait devant elle. Elle était si différente …

Nohan détourna un peu la tête et avala une gorgée de plus. Il ne savait pas que dire après ça. Il avait conscience qu’il se mettait dans tous ses états pour bien peu, mais c’était plus fort que lui. Peut-être qu’il voulait juste attirer son attention. Il grimaça en imaginant cette possibilité puérile. En même temps ce début de soirée farfelue lui avait donné matière à rêver de voyages avec elle, mais au fond elle devait avoir peu de raisons de vouloir en faire partie.

Il laissa un temps s’écouler avant de terminer d’un air agacé.

« Et j’ai pas de projets. »

Puis il termina d’un coup son verre et se resservit d’un air renfrogné.

Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Je suis : Ophélia Valoriel,
Zoologiste, tutrice pour l'Ordre du Savoir, résidente d'Albatra Voir le profil de l'utilisateur

Ophélia Valoriel

Crédits avatar :
carolinejiart

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
- Erudite/tutrice en zoologie ; connaissance en botanique
- née le 26 Cellune 1072 - 28 ans
- 1m72 - 68 kg
- célibataire
- don : élasticité
- défauts : exigeante; directive; entêté; hautaine
- qualité : méticuleuse; ingénieuse; pédagogue; observatrice

Mon histoire

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 8 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 1 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
830


[14 Bellune 1100] La tombée des masques Empty
MessageSujet: Re: [14 Bellune 1100] La tombée des masques   [14 Bellune 1100] La tombée des masques EmptyDim 21 Avr - 12:23

le 14 Bellune 1100 à Pente-en-Vallée


Si ce n’était pas de la peur, qu’était ce alors ? Et puis était ce vraiment nécessaire de se mettre à bouder comme un enfant pour si peu ? Franchement, quel âge avait-il pour faire ce genre de tête. Même ses élèves ne se comportaient pas ainsi quand elle leur faisait une remontrance. D’ailleurs, ils n’avaient plutôt pas intérêt. O’ était connue pour être intransigeante et fort peu patiente face à ce genre de comportement.

Sa réaction la laissa perplexe. Qu’avait-elle dit de mal pour qu’il s’agaça ainsi ? N’avait-elle pas accepté sa proposition ? Voilà que cela ravivait son propre agacement. Qu’il était compliqué à comprendre. Franchement, ne devrait pas sauter de joie plutôt que de se montrer si renfrogné ?

Ophélia posa fermement son verre sur la table. Elle comptait bien remettre les points sur les i à ce jeune homme :

“- Si ta compagnie me déplaisait, je n’aurai pas accepté ta proposition en premier lieu. Tu ne serais d’ailleurs pas dans cette chambre. Ceci étant dit, ça peut effectivement toujours changer car j’ai effectivement plus besoin d’un guide expérimenté que d’un ménestrel susceptible. Je t’ai simplement dit ne pas être disponible pour le moment. Je ne comprends pas pourquoi tu t’agaces ainsi. Maintenant, que tu sois vexé m’importe peu. Sache par contre que ce comportement puérile commence sincèrement à m’agacer.”

Franchement, elle commençait à douter du bien fondé de son choix. Nohan serait-il capable de la supporter ? Elle en doutait. Il était si facilement blessé par une réflexion, il allait vite se lasser. Elle-même n’allait pas supporter bien longtemps ses états-d’âmes. Alors partir en voyage ensemble ? L’un des deux finirait en charpie. Et ce ne serait certainement pas la faute d’un prédateur.

Ophélia reprit son verre et le sirota en silence, plongeant son regard dans l’âtre rougeoyant de la cheminée, peu encline à faire la conversation à présent. Qu’il s’en aille, ça n’avait pas grande importance.


Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Nohan Belluvial,
Ménestrel, résident de Creux-Lac Voir le profil de l'utilisateur

Nohan Belluvial

Crédits avatar :
Louhi

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
fiche de personnage
[14 Bellune 1100] La tombée des masques Dbqoi610 Ménestrel de 29 ans, svelte et souple, 1m78 de haut
[14 Bellune 1100] La tombée des masques Dbqoi210 Voyage de ville en ville, le plus souvent à Creux-lac
[14 Bellune 1100] La tombée des masques Dbqoi010 Gentil, heureux, imprudent, naïf, chevaleresque et poète

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 10 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 4 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
1092


[14 Bellune 1100] La tombée des masques Empty


MessageSujet: Re: [14 Bellune 1100] La tombée des masques   [14 Bellune 1100] La tombée des masques EmptyMer 1 Mai - 23:24

« Si ma compagnie te déplaisais je ne serais probablement pas ici, c’est vrai. » Répéta Nohan sur le même ton. C’était vrai en fait. C’était évident même. Mais ce n’était pas ce qui le dérangeait.

« Et si ma compagnie te plaisais tu montrerais peut-être plus souriante à mon égard. Je suis bien placé pour savoir ce que les mots peuvent véhiculer, et il ne me semble pas que ce soit une erreur de ma part si je n’ai pas décelé beaucoup de joie dans les tiens. »

Il reposa son verre nouvellement remplit comme s’il craignait que le tenir le rende moins crédible. En vérité il avait conscience de ne pas être très objectif ce soir, et il redoutait de lui en vouloir pour de mauvaises raisons.

Il prit une lente inspiration, puis expira si lentement que ce fut comme si le stresse qu’il venait d’accumuler se déversait silencieusement hors de lui.

« Excuses-moi de m’être emporté, je ne sais pas ce qui m’a pris. »

Une petite étincelle traversa son regard, elle était vraiment belle assise comme ça. Ses pupilles dans lesquelles valsaient les flammes de la cheminée, ses cheveux reflétant radieusement leur éclat, ses lèvres aussi chaudes que les braises …

« Tu vas sans doute me trouver idiot, mais à l’instant j’aurais préféré que tu déclines ma proposition … du moment que tu le fasses en souriant. »

Son visage se peint d’hésitation avant de prononces les mots suivants, il savait que ça aurait l’air bien plus niais que ça ne l’était vraiment pour lui.

« Rien ne compte plus pour moi que de te voir sourire. »

Sa main tremblait un peu, c’était le genre de chose qu’il aurait pu dire à une femme dont il serait amoureux. Elle trouverait sans-doute ça décalé de sa part. Tant pis. Ça n’avait rien de personnel, c’était juste important pour lui, et ce depuis toujours, de faire sourire son entourage. Autant dans les tavernes ça le faisait juste rire de provoquer chez certaines personnes plus d’énervement que de joie, autant là il n’y avait qu’elle et il était de sa responsabilité de lui faire passer une bonne soirée.

Il crissa quand même des dents à l’expression « ménestrel susceptible ». Il était ménestrel oui, mais pas susceptible ! Enfin, elle devait avoir ses raisons de penser ça. Et puis de toute façon elle se montra bien vite plus froissante encore, en lui disant qu’il lui importait peu. On ment si souvent pour faire plaisir mais, à moins d’être une horrible personne, quand on dit des choses déplaisantes c’est qu’on les pense. Enfin arriva la critique de sa puérilité, à laquelle il grimaça encore.

Puis il sourit doucement.

Ces remarques cinglantes le blessaient avec douceur.

Il n’avait pas eu de relations avec beaucoup de femmes, mais chaque fois que l’une d’elle lui avait fait une critique il s’était comporté en lâche. Changeant de sujet, détournant les conversations, évitant les reproches. Si parfois son entourage s’y mettait, il considérait juste qu’ils se trompaient. Il évitait ces sujets-là, ou les tournaient en dérision. Quand on le blessait quelque part, il répliquait ailleurs avec autant d’aisance que si c’était un jeu. Quand aucune parole ne pouvait lui prodiguer d’échappatoire, il s’évadait. Ce n’était trop souvent qu’après avoir fui qu’il se rendait compte de ses torts.

Mais pas là.

Peut-être était-ce parce que cette femme incarnait par son métier le savoir et la raison. Peut-être parce que tout ce qu’elle disait semblait tissé avec une simplicité et une précision telle qu’on ne saurait y trouver une erreur. Ou peut-être parce que dans ses yeux brille une intense lueur d’intelligence.

Dans tous les cas il sentait qu’elle avait eu raison de le critiquer, et cette fois-ci il l’avait encaissé. Il y était parvenu, et ce n’était même pas si douloureux en fait.

Il voulu lui transmettre toute sa joie, sa fierté ! C’était comme lorsqu’il était monté à cheval pour la première fois ! Non, c’était mieux encore.

« Et merci, pour ces critiques » Dit-il simplement, mais avec l’envie de chanter mille chansons.


« Je ne serais probablement pas un excellent guide, et à en juger par ta présente humeur je ferais probablement aussi un piètre ménestrel ! Derrière ce trait d’humour il cachait la volonté de ne laisser aucune soirée être pire que celle-ci. Mais je devrais pouvoir t’accompagner dans bien des endroits sur ces terres. Il y a tant d’animaux sauvages que j’ai vu, et tant qu’il me reste à voir ! Ce serait un véritable plaisir que de voyager un peu avec toi. Même si c’est dans des endroits dangereux, même si c’est dans longtemps ! Je pourrais même porter quelques-unes de tes affaires, si tu arrives à me supporter moi ! » Il avait dans la voix un tel enthousiasme que plus rien ne pouvait l’arrêter de parler.

« Et si tu penses que tu as beaucoup à m’apprendre … Il sourit intérieurement. Il était encore incapable de lui dire qu’il prendrait peut-être la fuite un jour, mais il savait qu’aussi longtemps qu’il tiendrait il grandirait un peu. … si tu penses que tu as beaucoup à m’apprendre, et bien crois moi, tu peux m’apprendre bien plus encore. »
Je suis : Ophélia Valoriel,
Zoologiste, tutrice pour l'Ordre du Savoir, résidente d'Albatra Voir le profil de l'utilisateur

Ophélia Valoriel

Crédits avatar :
carolinejiart

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
- Erudite/tutrice en zoologie ; connaissance en botanique
- née le 26 Cellune 1072 - 28 ans
- 1m72 - 68 kg
- célibataire
- don : élasticité
- défauts : exigeante; directive; entêté; hautaine
- qualité : méticuleuse; ingénieuse; pédagogue; observatrice

Mon histoire

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 8 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 1 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
830


[14 Bellune 1100] La tombée des masques Empty
MessageSujet: Re: [14 Bellune 1100] La tombée des masques   [14 Bellune 1100] La tombée des masques EmptyMar 7 Mai - 11:47

le 14 Bellune 1100 à Pente-en-Vallée


Ophélia resta un instant perplexe. Se  montrer souriante ? Pour montrer qu’on appréciait l’autre ? Le concept lui échappait. Elle n’était pas ce genre de femme, toujours un sourire ravi aux lèvres comme si le monde entier les enchantait.  Et pourquoi aurait-elle été joyeuse ? C’était une soirée, agréable peut être, mais certainement pas joyeuse. Il lui faudrait bien plus de verres de vin pour trouver cette situation amusante. Etait ce comme ça que les autres femmes se comportaient en privé ?

Quand il ne se montrait pas si susceptible, elle restait convaincue que sa compagnie pouvait être agréable sinon elle ne se serait pas imposée sa présence. N’était ce pas une preuve suffisante que d’être dans ses appartements ? C’était si important pour Nohan que ça qu’elle utilise ce rictus même s’il n’était pas sincère ? Cela n’avait aucun sens ! Pourquoi décliner et préférer un refus souriant plutôt qu’une acceptation neutre ?

La jeune femme se perdait dans un méandre de perplexité et d’interrogation. Tout cela lui paraissait tellement dénué de sens, de pragmatisme. Les émotions humaines, leurs expressions, cela lui avait toujours échappé. On le lui avait souvent reproché et cela ne l’avait jamais dérangé. Mais aujourd’hui, c’était comme si un fossé la séparait du ménestrel. D’autant plus qu’il était aussi expressif qu’elle n’était renfermée. Il était assez aisé, même pour elle, de lire sur son visage les sentiments qui le traversaient. D’une certaine façon, cela le rendait attendrissant. Il n’y avait aucun doute que son faciès, son air candide et ses manières devaient séduire beaucoup de demoiselles. Peut être était ce pour ça qu’elle le destabilisait tant ? Parce qu’elle n’était pas autant réceptive à ce genre d’atouts ? Pour sa part, c’était déroutant de voir se peindre tant d’émotions contradictoires. Elle avait presque l’envie de lui dire de s’arrêter tant ça manquait de logique et de stabilité. C’était comme si l’esprit du jeune homme papillonnait en tout sens sans jamais se poser. D’ailleurs si on abordait le domaine de la cohérence, là encore, il l’a surpris un peu plus.

Pourquoi souriait-il après de tels remontrances ? Elle ne connaissait pas un homme qui n’avait pas bronché, s’était vexé comme un poux après qu’elle leur eut reprocher leur comportement. Son visage se peignit d’une surprise sincère quand il l’a remercia … Vraiment il lui était incompréhensible.

Pourtant, il réussit à lui tirer un sourire amusé. Elle appréciait le retournement qu’il venait d’opérer. Son enthousiasme la contaminait agréablement.

“-Excuse moi si cela te dérange. Je crois que tu interprètes mal mon manque d’expression physique. Je souris rarement. Comme tu as déjà dû le comprendre, je fréquente finalement peu de personnes sortie du contexte de mon travail donc je ne suis pas familière avec tout ça. Si j’avais dû refuser, crois moi bien que je l’aurai dit de façon plus sèche et dure encore. Je suis ainsi malheureusement. Tu n’es pas le premier à réagir ainsi. Mais j’apprécie ton engouement. Je suis certaine que tu aurais des choses à m’apprendre aussi, au vu de ton parcours.”

Elle finit son second verre avant de se resservir et de s’enfoncer un peu plus confortablement dans le sofa. C’était rare, mais elle appréciait la langueur dans lequel elle s’enfonçait avec l’alcool. D’abaisser son niveau de vigilance, de réflexion et surtout de douleur lui permettait d’apprécier le moment présent.

“- Je pense que c’est toi qui aura du mal à me supporter mais nous ne sommes pas encore là. Je n’ai pas eu la chance d’évaluer tes capacités de ménestrel. Si cela te dit, j’apprécierais d’entendre une chanson ou histoire de ton registre.”


L’érudite essayait de se montrer plus avenante. Ce n’était peut être plus qu’une esquisse, que l’ombre d’un sourire mais c’était toujours mieux que le ton et l’attitude péremptoire qui la caractérisait jusqu’alors.


Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Nohan Belluvial,
Ménestrel, résident de Creux-Lac Voir le profil de l'utilisateur

Nohan Belluvial

Crédits avatar :
Louhi

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
fiche de personnage
[14 Bellune 1100] La tombée des masques Dbqoi610 Ménestrel de 29 ans, svelte et souple, 1m78 de haut
[14 Bellune 1100] La tombée des masques Dbqoi210 Voyage de ville en ville, le plus souvent à Creux-lac
[14 Bellune 1100] La tombée des masques Dbqoi010 Gentil, heureux, imprudent, naïf, chevaleresque et poète

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 10 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 4 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
1092


[14 Bellune 1100] La tombée des masques Empty


MessageSujet: Re: [14 Bellune 1100] La tombée des masques   [14 Bellune 1100] La tombée des masques EmptyDim 9 Juin - 4:34

14 Bellune 1100, Pente-en-Vallée



Elle disait qu’il interprétait mal son "manque d’expression physique", peut-être était-ce là sa manière subtile de s’excuser. A l’entendre on pourrait croire qu’il y a une bonne manière de percevoir l’absence d’un sourire à son visage. Peut-être que son éducation était, sans qu’elle s’en rende compte, la raison pour laquelle ses lèvres étaient aussi droites et rigides que sa posture. Pourtant son changement d’attitude n’échappait pas au regard de Nohan qui se délectait innocemment de l’humeur nouvelle de sa partenaire.

Il lui était difficile de comprendre qu’on doive se familiariser avec quoi que ce soit pour pouvoir montrer ses émotions. Lui n’avait jamais eu ce souci, il avait même très rapidement excellé à montrer les siennes. Pourtant elle semblait déplorer ce trait de sa personnalité, et à la manière dont elle en parlait elle devait en effet avoir un problème autrement moins commun que de la timidité. En y songeant, Nohan la voyait très bien franche et sévère, mais il lui était impossible de l’imaginer rire à gorge déployée.

Il se servit un autre verre d’un mouvement léger, le regard brillant tandis qu’il la contemplait encore. Cette ombre d’amusement qu’elle affichait semblait si naturelle, si simple à exécuter, qu’il en oubliait à quel point elle avait été longue à naître.

« C’est étrange, j’ai souvent eut l’impression que l’alcool éloignait les gens de qui ils sont vraiment, mais pour toi j’aimerais mieux croire qu’il révèle ta vraie nature. Tu étais déjà très élégante un peu plus tôt, mais tu es plus belle encore comme ça. »

Oh bien sûr qu’il aurait beaucoup à lui apprendre ! Des chansons par dizaines, des histoires par centaines et autant de manières de lui dire qu’elle était belle, mais pour tout le reste ce serait sûrement elle qui aurait le plus à lui enseigner. Il prit un air soucieux un instant, se demandant si elle plaisantait ou si elle espérait sincèrement qu’il puisse être pour elle une source d’un quelconque savoir.

« Eh bien, si un jour je ne te supporte plus je te le ferais savoir puisque de toute évidence tu n’auras aucun scrupule à en faire de même pour moi. » Dit-il avec un sourire qui lui remontait jusqu’aux oreilles. Sourire qui se mua en un rire nerveux lorsqu’elle lui demanda de chanter pour elle. Qu’avait-elle en tête ? Pas grand-chose sûrement, après tout quoi de plus facile pour un ménestrel que de chanter quelque chose ! Il faisait ça tous les jours même quand on ne lui demandait pas. Mais en même temps, il n’était pas ici en tant que ménestrel … si ?

Il bu une autre gorgée dans l’espoir d’éclaircir ses pensées. Peut-être que c’est ce qu’elle avait en tête depuis le début ? Non, quand même pas. En même temps est-ce qu’on devient ami avec un boulanger pour dans l’heure lui demander une baguette en s’étonnant de n’y avoir jamais gouté ! Et puis en plus là il s’agissait de chanter exclusivement pour elle, c’était très loin d’être anodin. La dernière fois qu’on lui avait demandé ça c’était … ah, oui bon pas il y a si longtemps en fait. Mais pourquoi était-ce si dur dans ce cas …

Bon, de toute façon il n’avait vraiment que peu d’options. Lui refuser cette chanson et ainsi la décevoir, lui chanter quelque chose pour peut-être voir au-delà de son sourire, et prendre la fuite. La fuite risquerait probablement aussi de la décevoir d’ailleurs, mais à cet instant c’était une option que Nohan ne pouvait ignorer.

En y repensant la dernière fois avait failli être un désastre, et pourtant il s’en était sorti royalement ! Que pouvait-il risquer de pire ce soir ? L’image que cette académicienne avait de lui comptait-elle plus que celle de la future duchesse ?

De toute façon cette fois-ci rien ne le pressait, et pour peu qu’il réfléchisse un peu à ce qu’il allait chanter tout ne pouvait que bien se passer. L’exercice n’était pas très périlleux, mais lui demanda quand même de longues secondes d’intense réflexion.

Après un silence que son auditrice eut l’amabilité de ne pas interrompre, il décontracta ses muscles. L’envie lui prit d’aller mettre un genou à terre devant elle mais il en était à regret bien incapable. Changeant donc à peine de posture, il prit sa plus belle voix et commença à chanter.

C’était une chanson qui parlait de voyage à travers des contrées inexplorées, et d’aventure extraordinaires. Il se laissa bercer par ses propres paroles, le regard noyé de rêveries. Ses yeux se ne détachaient pas de la femme devant lui. Ce qu’il imaginait avec elle était aussi inavouable qu’un secret d’enfant. Il voulait l’embrasser encore, ou peut-être juste passer une main dans ses cheveux, ne serait-ce qu’un instant.

Puis la chanson pris fin. Il s’en rendit compte comme si le silence était un mur qu’il venait de heurter. Il prit soudainement conscience qu’il l’avait probablement regardé trop intensément durant sa prestation, et se cacha hâtivement dans son verre de vin. Essayant de paraître décontracté, il faisait mine de ne pas être intéressé par la critique qu’elle allait en faire, mais ses jambes tremblotaient tant il attendait de savoir ce qu’elle en pensait. C’était là ce qu’il avait de plus abouti à lui montrer, et si ce n’était pas à son goût il pouvait sûrement déjà oublier tous ces espoirs de voyager avec elle.


Information lancers de dés : Information hors-RP :

Je suis : Ophélia Valoriel,
Zoologiste, tutrice pour l'Ordre du Savoir, résidente d'Albatra Voir le profil de l'utilisateur

Ophélia Valoriel

Crédits avatar :
carolinejiart

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
- Erudite/tutrice en zoologie ; connaissance en botanique
- née le 26 Cellune 1072 - 28 ans
- 1m72 - 68 kg
- célibataire
- don : élasticité
- défauts : exigeante; directive; entêté; hautaine
- qualité : méticuleuse; ingénieuse; pédagogue; observatrice

Mon histoire

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 8 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 1 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
830


[14 Bellune 1100] La tombée des masques Empty
MessageSujet: Re: [14 Bellune 1100] La tombée des masques   [14 Bellune 1100] La tombée des masques EmptyLun 24 Juin - 8:51

le 14 Bellune 1100 à Pente-en-Vallée


L’alcool et la nature humaine. Il y aurait tant à dire à ce sujet. Elle aurait été plutôt d’avis que celui-ci révélait une nature profonde et camouflée par les normes sociales. Entre ceux qui se croyait tout permis, les violents, les pleurnicheurs et les euphoriques, elle était persuadée que ces traits étaient juste dissimulés au quotidien. Pour sa part, c’est vrai que l’alcool ne la changeait pas tant de l’ordinaire. Bien sûr, elle se sentait emplie d’une agréable langueur. C’était comme si une certaine sérénité l’envahissait. Peut-être se montrait-elle plus confidente. Elle se permettait probablement plus de choses qu’à son habitude. Pour le reste, elle restait la même comme le démontrait la sobriété de sa réponse au compliment du jeune homme.

“- Merci.”

Elle n’était pas plus touchée que ça. Bien sûr, elle appréciait les remarques positives qu’on pouvait lui faire mais plus que le physique, elle préférait qu’on complimentât son travail ou ses capacités intellectuelles. En soi, son physique, elle ne pouvait le changer à moins de le peinturer dans tous les sens. Et puis, elle savait qu’elle était une femme désirable. Pas forcément la plus belle et sulfureuse des femmes mais pas mal dans son genre et ça lui convenait tout à fait. Et s’il s’attendait à ce qu’elle tomba en pamoison et bien il se fourvoyait. Elle préférait amplement les actions aux belles paroles, surtout s’il s’agissait de l’homme qui devrait un jour partager sa vie. Enfin, ils n’en étaient pas là.

Nohan aussi était pas mal, pour ce qu’elle pouvait en juger. Il avait tous les traits de masculinité que l’on pouvait attendre. Une bonne stature, ni trop grand ni trop petit, avec une musculature harmonieuse de ce qu’elle pouvait en considérer. Ses traits étaient proportionnés. C’était un homme dont le teint était halé par le grand air et qui restait malgré tout entretenu. Il avait du goût et il se dégageait de lui quelque chose d'agréable. Sincèrement, Ophélia ne saurait dire s’il était un bel homme, ou s’il lui plaisait mais en tout cas, il semblait tout avoir physiquement pour être un bon parti.

La marloise eut un sourire amusé quand il évoqua son manque de scrupule à dire le fond de sa pensée. Il apprenait vite.

“-Tu as tout compris. Et je ne me vexerais pas si ça devait arriver. Tout au plus je défendrais mon point de vu.”

Mais la bonne humeur du ménestrel sembla s’envoler à sa demande de chanter pour elle. Était-ce une demande si saugrenue ou si difficile que cela pour qu’il se referme ainsi ? Elle ne comprenait pas sa réaction et s’attendait à tout instant l’entendre refuser. Pas que cela l’aurait déçu pour autant mais elle en aurait été certainement désappointée.

Un long silence s’installa entre eux. Ophélia attendait toujours une réaction de sa part quand, finalement, il entonna son chant. Celui-ci était somme tout commun, voir même banal. Elle avait pu en entendre des dizaines de ce genre dans des cérémonies ou des auberges. Mais étonnamment, c’était peut-être dans cet apparente banalité de thème que résidait la force du chanteur. Si elle devait juger la voix, la performance vocale ou l’intonation, tout y était. Il était vraiment très agréable à entendre. Nohan semblait vibrer avec sa musique et cela le rendait aussi passionné que passionnant. Ophélia s’imaginait sans peine les contrées qu’il évoquait au gré des vers. Mieux, en fermant les yeux, elle voyageait à ses côtés.

Le retour à la réalité fut dur. Lorsqu’elle rouvrit les yeux, ses paupières papillonèrent un instant pour retrouver ses repères et chasser les dernières images qui restaient dans son esprit. Était-ce l’alcool qui lui avait permis d’autant être enivré ? Ou était-ce vraiment la qualité du chant qui l’avait mise dans un tel état second ? .

“- Et bien … Je ne m’attendais pas à ça …"


Il lui fallut un temps supplémentaire pour recouvrer l’entier usage de son esprit et préciser sa pensée.

“ - Aucun artiste ne m’avait fait voyager comme tu l’as fait. Le sujet était vraiment quelconque mais tu as su vraiment apporter ta touche personnelle et à imager ce que tu racontais. C’était très agréable, merci. Je te ressers un autre verre ?”

La bouteille était presque vide. Il valait mieux d’ailleurs la finir car elle savait que l’alcool commençait à lui faire perdre ses moyens.


Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Nohan Belluvial,
Ménestrel, résident de Creux-Lac Voir le profil de l'utilisateur

Nohan Belluvial

Crédits avatar :
Louhi

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
fiche de personnage
[14 Bellune 1100] La tombée des masques Dbqoi610 Ménestrel de 29 ans, svelte et souple, 1m78 de haut
[14 Bellune 1100] La tombée des masques Dbqoi210 Voyage de ville en ville, le plus souvent à Creux-lac
[14 Bellune 1100] La tombée des masques Dbqoi010 Gentil, heureux, imprudent, naïf, chevaleresque et poète

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 10 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 4 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
1092


[14 Bellune 1100] La tombée des masques Empty


MessageSujet: Re: [14 Bellune 1100] La tombée des masques   [14 Bellune 1100] La tombée des masques EmptyVen 12 Juil - 20:08

14 Bellune 1100, Pente-en-Vallée



Un frisson d'exaltation secoua Nohan. L'insensible savante qui se tenait devant lui n'avait que peu dévoilée ses émotions, jusqu'à maintenant. C'était la première fois que sa réponse ne paraissait pas méticuleusement dressée avant d'être énoncée. La sincérité de ses mots se ressentait dans son hésitation, et même si le vin contribuait à faire chanceler son esprit, ce laisser aller était un bien plus beau compliment pour le ménestrel que tout ce qu'elle avait pu dire ensuite. Il se sentait si léger et si fier de lui qu'il ne pouvait enlever ce sourire d'imbécile heureux de son visage.

« Avec plaisir » répondit-il joyeusement à l’académicienne. Hélas, lorsqu'elle termina de remplir son verre, il se rendit compte que les goutes vermeilles qui perlaient sur la bouteille seraient les dernières.

Nohan se leva pour récupérer son verre ainsi que la bouteille et le verra vide que tenait Ophélia. Sa main ne manqua pas d'effleurer timidement ses doigts quand il le fit. D'un geste rapide il les déposa sur la table, et revient s'asseoir un peu plus près de la belle qu'il ne l'était auparavant. La proximité lui rappelait combien il était trop tard pour lui rester indifférent, mais si les charmes de la douce avaient déjà eu raison de lui, il était troublé d'être maintenant un peu plus distant de la femme qu'il avait déjà embrassée. Son regard plana sur ces lèvres contre lesquelles il voulait se poser, et remonta jusque dans les profondeurs de ses yeux marrons. Ils étaient si denses qu'il perdit, en les contemplant, le fil de ses pensées.

« Tu sais.. je... »

Sa tête basculait légèrement d'arrière en avant, l'approchant désirablement de celle de son interlocutrice.

« ... euh .. tu .. tu es magnifique, mais ça je te l'ai déjà dit.. je crois… »

Il cligna lentement des yeux. Pour une raison qui lui échappait, il avait posé sa main sur celle de la jeune femme. La douceur avec laquelle il s'y était pris trahissait son manque d'assurance. Il ne savait ni pourquoi il avait fait celà ni ce qu'il espérait qu'elle y réponde, mais une chose était sûre, il n'aspirait qu'à garder ce contact.

Information lancers de dés : Information hors-RP :

Je suis : Contenu sponsorisé,




[14 Bellune 1100] La tombée des masques Empty
MessageSujet: Re: [14 Bellune 1100] La tombée des masques   [14 Bellune 1100] La tombée des masques Empty

 
[14 Bellune 1100] La tombée des masques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand le cordon est tombé?
» Masque de saison à la fraise : effet coup de fouet pour peau terne
» elle tombe sur la tête!
» Coloriages et autres
» Tombé dans un ravin,il est sauvé grâce à son portable

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Advictâme-RPG :: Zone de jeu :: Le Creux-lac : Le duché du Sud :: Sujets en cours-
Sauter vers: