Partagez
 

 [7 Cellune 1100] A une lettre pres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Je suis : Ilclaste Sang-blanc,
chasseur, résident à Lackness Voir le profil de l'utilisateur

Ilclaste Sang-blanc

Crédits avatar :
Agron by nikitajuice

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
➔Ilclaste a obtenu un succès dès de transcendance, mais je garde ça au chaud et pour le moment il est toujours éveillé.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 10 [10 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
533


[7 Cellune 1100] A une lettre pres Empty
MessageSujet: [7 Cellune 1100] A une lettre pres   [7 Cellune 1100] A une lettre pres EmptyDim 21 Avr - 16:30

Il était une fois un 7 Cellune 1100 a Lackness Information hors-RP :
Information lancers de dés : RAS

Le matin même

Le messager pressant les flancs de son drakalon qui fusa sur le chemin de terre. Il le porta, de ses foulées graciles, vers la chaumière là haut. On lui avait indiqué, explicitement indiqué, cette adresse là pour qu'il donne cette lettre sans destinataire. Ainsi la remis-t-il à la personne y vivant. Une missive à l'écriture hésitante et brouillonne.


Ilclaste,
Lorsque j'ai compris que t'étais vivant, j'y ai pas cru. Mais j'avais pas rêvé, c'était bien toi. Pendant 8 ans je te croyais mort. Nous avons fait une torche a ton nom, au cimetière, dès qu'on a apprit qu'ils t'avaient envoyé à Vissomort. Tu a dû la voir, car tu es venu voir celle de de Pip' cette année. J'ai vue que tu y avais laissé la marque. Est-ce a cause de ça que tu nous a rien dit ? Que tu n'es pas revenu ? [...]
 

Plus tard...

Ilclaste arrivait à la chaumière.

-Athina ?! Appela-t-il.

Il revenait de la ville, avec un potentiel contrat à lui soumettre. Rien qui ne presse vraiment, mais il savait que la jeune femme aimait avoir de quoi être sûre de pouvoir nourrir sa fille toutes les semaines. En parlant d'elle, Echo était là : un fillette de cinq ans, à la mine rayonnante  était agenouillée prés de l'entrée, sous la surveillance étroite d'un veilleur allongé non loin de là.   

-Ikaste ! Viens voir ! Zai fais un graaaaaand château pour ma poupée ! Lança-t-elle en lui faisant des grands signes.

Un sourire recourbant le coin de ses lèvres, Ilclaste s'approcha de l'architecte en herbe. Il s'agenouilla et avisa la construction. Ce qu'Echo avait qualifié de "Château", était en réalité un gros tas de caillou à la stabilité douteuse, deux fois trop petit pour accueillir la-dite poupée.  

-Il est très jolie Mentit Iclaste, qui remerciait mentalement Naâme de n'avoir jamais à mettre les pieds dans un édifice battit par une gamine de cinq ans..


-Et c'bâton s'est quoi ? Questionna-t-il en montrant le bout de bois planté dans la terre juste à côté de "château". Puisqu'il avait approché sa main de l'enfant pour montrer l'objet, il perçut, immédiatement le mouvement du Veilleur qui venait de se lever pour se porter plus près encore de la fillette. Yeuyeur, le Veilleur, avait toujours veillé avec beaucoup plus d'application quand Ilclaste se trouvait dans la zone. Le chasseur ignorait si la bête pouvait l'attaquer gratuitement, mais il ne tenait pas à le découvrir et par excès de précaution, ne touchait jamais la fillette de sa propre initiative.

-Bha ça ?! C'est un arbre ! Répondit Écho comme si la chose était évidente.

-Ah ouais un arbre... Répéta Ilclaste en reculant légèrement, car le regard insistant du Veilleur lui indiquait que ce n'était pas plus mal s'il mettait un peu plus de distance avec la petite.

-Et il n'y a pas de drapeau sur ton château ? Lança-t-il sur le ton de la conversation et s'installant plus confortablement dans l'herbe.
Il savait que si Écho était là, Athina n'était pas loin. Détendu, ignorant que cette journée marquerait, à jamais, un tournant dans leur relation, il se disait qu'il pourrait l'attendre là, en jouant un peu avec Écho... La conseillant, le loin -c'était plus prudent avec Yeuyeur qui ne le lâchait pas du regard- sur ce qu'elle pouvait ajouter à son château pour en améliorer le confort.

 
Je suis : Athina Aerys,
Trappeuse et tanneuse, résidente de Lackness Voir le profil de l'utilisateur

Athina Aerys

Crédits avatar :
(DeviantArt) archerRunicbow by mattforsyth

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Chasseuse et tanneuse résidant à la lisière de la forêt bordant Lackness. Souffre d'un stress post-traumatique qui prend la forme d'une phobie sociale depuis qu'elle a été victime de violence conjugale et d'un viol de son ex mari. Mère d'une petite fille de 5 ans, Echo. Elle essaye de surmonter son traumatisme pour devenir aussi forte qu'elle aimerait l'être.

3ème don :
Système caméléon

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 1 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
223


[7 Cellune 1100] A une lettre pres Empty
MessageSujet: Re: [7 Cellune 1100] A une lettre pres   [7 Cellune 1100] A une lettre pres EmptyDim 21 Avr - 19:08


A une lettre près

Point de vue d'Athina Aerys
Quelle horrible matinée ! Ayant pourtant bien commencée, j'avais prévu une journée de congé histoire de pouvoir m'occuper tranquillement des peaux fraîchement récupérées la veille, et pouvoir passer un peu de temps avec Echos. J'étais attablée depuis de longues minutes lorsque une voix étrangère se fit entendre à la porte. Un messager qui n'avait surement jamais appris à frapper. Je lui ouvris rapidement, et il me colla une missive dans les mains, sans trop s'attarder - Yeuyeur veillait au grain sous le porche. Surprise d'abord, je compris rapidement que je n'étais pas le destinataire de cette lettre : le pronom masculin prédominant m'avait mise sur la piste, le contenu de la lettre fit le reste. Je ne compris pas immédiatement, me questionnant sur la raison de cette erreur. Il n'y avait pas de maisons aux alentours, tout au plus une ou deux. En fait, une seule. Celle de... Non. Je pris le temps de relire la lettre et un vertige me pris soudain lorsque je compris qu'elle était adressée à Ilclaste.

Ilclaste. Cet homme que j'avais recueilli au mépris du danger potentiel qu'un étranger pouvait représenter. Je n'en revenais pas qu'il ait pu me cacher un tel truc. Bien sûr, il y avait cet accord tacite entre nous, on ne parlait jamais de notre passé, on se contentait du présent en préparant l'avenir. Nous avions tous deux accepté cela, vivre auprès de quelqu'un dont nous ignorions tout avant notre rencontre. La confiance était née, notre lien était puissant, bien que nous ne l'ayons jamais défini. De l'amitié ? Pas vraiment, plus que ça. De l'amour ? Oh, pitié, non, mon coeur était toujours aussi fermé. Il était essentiel à ma vie, je devinais être essentiel à la sienne puisqu'il avait élu domicile dans une petite bicoque retapée à deux pas de notre chaumière. Nous nous en contentions, nous n'avions besoin de rien savoir de plus. Pourtant, le silence sur mon passé n'avait rien de comparable avec ce qu'il avait pu me cacher. Vissomort. Un frisson me pris. Quelques années auparavant, j'avais prié pour que Lothaire écope d'une peine dans cet enfer. Il l'aurait mérité, pourtant son crime n'avait pas été suffisamment lourd pour y avoir accès. J'en avais été malade de longues semaines. Et si la violence conjugale et un viol n'avait pas suffit à l'y envoyer, comment diable Ilclaste avait t-il pu y finir ?

Des milliers d'images envahirent mon esprit, et je froissais nerveusement la lettre. Mes angoisses me reprenaient, et j'envoyais Echo jouer sous le proche sous la surveillance de Yeuyeur. Cette plaie avait au moins l'avantage de surveiller efficacement la petite, moi même je ne pouvais gronder ma propre fille sans qu'il ne grogne. Aucun doute qu'il sauterait à la gorge de tout individu suspect.

Les heures passaient, je ne parvint pas à me remettre à mon travail de fourrure. Je restais assise, interdite, fixant le vide durant de longs instants. Comment avait-il pu me cacher un truc pareil ? Il y avait un fossé entre nos deux cachotteries, comment n'avait-il pas pu juger que cette information était essentielle ? Comment aurais-je pu avoir confiance en lui autrement ? Comment aurais-je pu le laisser de longues heures seul avec Echo, autrement ? Si le choc m'avait atteint en premier, la colère pris rapidement place. Sa voix, familière, à l'extérieur, et les rires d'Echo firent manquer un battement à mon coeur. Me levant précipitamment, j'ouvrit la porte avec plus de vigueur que désiré, sourcils froncés, visage fermé. Ma violence arracha d'ailleurs un grognement à Yeuyeur, et fit sursauter Echo.

Ben maman, t'as vu, le vent il a emporté la porte ! Tu crois qu'y pourrait m'envoler moi aussi ?


La candeur d'Echo m'attendrissait toujours, mais pas aujourd'hui, j'étais trop en colère et la proximité de cet homme envers ma fille fit remonter mon instinct de maman. Ne lui accordant aucune parole, je me plaçais entre lui et Echo, d'un air protecteur. Echo n'y fit pas attention, elle continuait de jouer avec le tas de cailloux qu'elle avait réalisé. Par contre, Yeuyeur tiqua et je vis ses babines se retrousser légèrement, comme s'il percevait ma soudaine méfiance quant à la sécurité de ma fille.

Echo, c'est l'heure de ton bain. Range moi tout ça et va te déshabiller, maman te rejoint dans quelques minutes.
- Mais maman, zai pas fini, et pi z'suis pas sale en plus. Et pi y'a Ikaste qu'est là, zai encore envie de jouer.
- J'ai dit, tout de suite !


Echo hoqueta devant mon ton autoritaire, et Yeuyeur se leva pour se placer à côté d'elle. Je n'aimais pas lever le ton sur ma fille, mais le mélange d'inquiétude et de colère qui régnait en moi me fit crier un peu plus fort que je ne le désirais au départ. Docile, Echo ramassa ses pierres et les plaça dans un coin du porche pour pouvoir les ressortir facilement un peu plus tard. Alors qu'elle allait pour faire un câlin à Ilclaste, je la coupa dans son élan pour la prendre dans mes bras et la poser dans la maison. Cela fait, je fermai la porte derrière elle. Bien décidée à avoir des explications, je m'approchai à nouveau d'Ilclaste, le visage toujours aussi sévère.

Que viens tu faire par ici ?



Je suis : Ilclaste Sang-blanc,
chasseur, résident à Lackness Voir le profil de l'utilisateur

Ilclaste Sang-blanc

Crédits avatar :
Agron by nikitajuice

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
➔Ilclaste a obtenu un succès dès de transcendance, mais je garde ça au chaud et pour le moment il est toujours éveillé.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 10 [10 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
533


[7 Cellune 1100] A une lettre pres Empty
MessageSujet: Re: [7 Cellune 1100] A une lettre pres   [7 Cellune 1100] A une lettre pres EmptyDim 21 Avr - 20:08

Il était une fois un 7 Cellune 1100 a Lackness Information hors-RP :
Information lancers de dés : RAS

Derrière Echo, la porte de la chaumière s'ouvrit à la volée sur une Athina furibonde. Ilclaste, haussa les sourcils, inquiet de la voir si austère. Cette hostilité ne lui était pas familière... Echo avait-elle encore fait l'une de ces superbes bêtises d'enfant ?

Comme pour Yeuyeur, le chasseur savait d'instinct qu'il n'avait pas son mot à dire quand Athina s'adressait à sa fille, bien qu'il fut surpris de la sévérité avec laquelle elle l'envoya jouer à l’intérieur. Discrètement, il fit un signe de la main à Echo, alors qu'Athina l'arrachait du sol pour refermer la porte dérière elle.

Entre temps il se redressa, époussetant sa tenue en tâchant de ne pas trop transmettre l'inquiétude que l'attitude que la chasseuse lui inspirait. Il n'avait pas souvenir de l'avoir déjà vu dans cet état... Que c'était-il passé ?

-J'ai l'impression que je tombe au mauvais moment... Remarqua-t-il, sur la défensive.

-Y'a rien de très urgent, mais l'vieux Sam dit qu'il a vu une griffière rôder près du bois Perchau. Il veut qu'on l'en débarrasse, c'est trop prêt de ses terres. 60 lieutons si c'est un mâle, et il monte à 90 si't-une femelle. J'me suis dit que ça pourrait t’intéresser... Lança-t-il espérant que cette potentielle rentrée d'argent calme l'humeur glaciale de la jeune femme.  

 
 
Je suis : Athina Aerys,
Trappeuse et tanneuse, résidente de Lackness Voir le profil de l'utilisateur

Athina Aerys

Crédits avatar :
(DeviantArt) archerRunicbow by mattforsyth

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Chasseuse et tanneuse résidant à la lisière de la forêt bordant Lackness. Souffre d'un stress post-traumatique qui prend la forme d'une phobie sociale depuis qu'elle a été victime de violence conjugale et d'un viol de son ex mari. Mère d'une petite fille de 5 ans, Echo. Elle essaye de surmonter son traumatisme pour devenir aussi forte qu'elle aimerait l'être.

3ème don :
Système caméléon

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 1 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
223


[7 Cellune 1100] A une lettre pres Empty
MessageSujet: Re: [7 Cellune 1100] A une lettre pres   [7 Cellune 1100] A une lettre pres EmptyDim 21 Avr - 21:54


A une lettre près

Point de vue d'Athina Aerys
Ilclaste était lucide, je pouvais au moins lui accorder ça. Il comprit rapidement que quelque chose n'allait pas, mais il ne comprenait pas quoi. Comment aurait-il pu, après tout il n'avait pas eu connaissance de la lettre. Pas encore, du moins. Je n'avais vraiment cure de la raison de sa visite, dans d'autres circonstance, j'aurai sauté de joie à l'idée d'aller à la chasse à la griffière, mais pas aujourd'hui.

Sans un mot, je sortis la lettre de ma poche et je lui tendis, le regard toujours aussi fermé, la bouche toujours aussi silencieuse. Lorsque je vis son regard se décomposer, je ne tint plus ma langue, je n'y arrivai plus.

Les nouvel d'un vieil ami ?


Je marquai une pause avant d'exploser.

Comment t'as pu avoir la décence de me cacher un truc pareil, putain ? J'avais confiance en toi, je t'ai accueilli, je t'ai ouvert ma maison, je t'ai soigné, je t'ai laissé approcher ma fille, putain. Je ne connaissais rien de toi et pourtant je ne me suis pas posé de question. T'as pu le voir, pourtant, j'aime pas les étrangers, mais j'ai décidé de t'accorder ma confiance, et ça même après que tu m'ais menti sur ton nom. Comment tu as eu le goût de rien me dire, et d'abuser comme ça de ma confiance ?


Je respirais, bruyamment, tandis que Yeuyeur s'agitait à côté de moi. Il n'aimait pas entendre crier, il y voyait toujours une menace pour sa protégée, et à cet instant, cela m'excédait.

Dégage, toi.


Je lançais une caillasse à ses pieds pour le chasser. Tendu, il grogna mais s'en alla, allant garder la porte de la chaumière. Chaque chose en son temps, j'aurai le temps plus tard de pouvoir rentrer dans ma propre demeure. La rage ne se tarissait pas, une fois les vannes ouvertes, je ne parvenais plus à m'arrêter. La colère envahissait la moindre fibre de mon être.

Et puis comment t'as pu y réchapper, hein ? Tu t'es échappé et tu t'es réfugié à Lackness ? Et puis tu t'es dit que l'occasion était trop belle de te cacher chez moi ? J'en reviens pas qu'tu te sois servi de moi comme ça. Et quand je pense que je t'ai laissé garder Echo... J'ai laissé ma fille à un criminel, qui sait ce qui aurait pu lui arriver sous ta garde !


Athina ne savait rien des circonstances de l'emprisonnement d'Ilclaste, et c'est justement ce qui lui faisait imaginer le pire. Comment ne pas le faire ? Si cela avait été moindre, il aurait forcément fini par lui en parler après toutes ces années, non ?


Je suis : Ilclaste Sang-blanc,
chasseur, résident à Lackness Voir le profil de l'utilisateur

Ilclaste Sang-blanc

Crédits avatar :
Agron by nikitajuice

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
➔Ilclaste a obtenu un succès dès de transcendance, mais je garde ça au chaud et pour le moment il est toujours éveillé.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 10 [10 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
533


[7 Cellune 1100] A une lettre pres Empty
MessageSujet: Re: [7 Cellune 1100] A une lettre pres   [7 Cellune 1100] A une lettre pres EmptyLun 22 Avr - 11:00

Il était une fois un 7 Cellune 1100 a Lackness Information hors-RP :
Information lancers de dés : RAS

Ilclaste tenait la missive entre ses mains. Les lettres, brouillonnes qu'il avait sous les yeux étaient couchées sur un papier de mauvaise qualité, mais elles n'en écrivaient pas moins la vérité. La vérité sur son passé...

Combien de fois s'était-il demandé comment il en parlerait à Athina ? Voilà qu'il n'avait plus besoin de le faire... Ce papier l'avait fait pour lui.

Les nouvelles d'un vieil ami ?

Lui jeta la jeune femme, et sous ce ton accusateur, Ilclaste, imperceptiblement, se tassa. Incapable de croiser le regard hétérochrome braqué sur lui qui, pourtant, exigeait des réponses. La nuque ployée, Ilclaste, fixait la lettre alors qu'Athina déversait sur lui sa colère... Sonné par la situation, prit au dépourvu, il n'arrivait pas à imaginer une réponse. Il avait la gorge sèche et déglutir ne changeait rien... Un étau avait emprisonné sa gorge. Pourtant, Athina venait d'achever sa litanie... Il allait devoir parler.

*La parole est la défense...* Songea-t-il avec cynisme, alors qu'il pliait la lettre avec un grand soin, lissant le papier qu'Athina, dans sa colère avait froissé.

-Me suis pas échappé... J'ai purgé ma peine. Cinq ans... et on m'a relâché. S'entendit-il répondre d'un ton étrangement résigné.

-Quant à savoir comment j'y ai survécu... Avança-t-il avec précaution...

-Ma foi...J'ai fais c'qu'il fallait... Et Naâme... Naâme a fait le reste. ajouta-t-il sans relever les yeux vers Athina. Car, au fond de lui, il savait que si il y croisait la déception qu'il pouvait lui inspirer, il serait blessé au-delà de ce qu'il avait déjà enduré et il n'était pas sûr de pouvoir l'encaisser.

-J't'ai rien dit parce que...
Il avait eu peur... Peur au début. Puis quelque chose d'autre avait prit cette place...

-Parce que... J'pensais pouvoir laisser ça dérière moi. J'pensais pouvoir recommencer une nouvelle vie... Devenir quelqu'un d'autre... Quelqu'un d'mieux.

Pouvait-il lui avouer ce qui l'avait conduit là ? Lui raconter l’arnaqueur qu'il avait été. Les gens qu'il avait abusés, volés, floués... Peut-être avait-il été puni abusivement pour la crime qui l'avait conduit à Vissomort, mais si on comptait toutes ses victimes, si on les additionnait... Peut-être, alors, l'avait-il finalement un peu mérité...

-J'ai pas abusé d'ta confiance... Réalisa-t-il à voix haute. Si il l'avait fait, si il l'avait vraiment fait, elle n'aurait eu, à ce jour, que ses yeux pour pleurer...

-Tu m'as pas offert ta confiance... T'as toujours été méfiante avec les étrangers, même avec moi... Alors, j'ai essayé d'l'a mérité. Je t'ai remboursé ce que je te devais. J'ai respecté tes choix et tes silences. J'ai surveillé tes arrières quand on chassait l'morgg. J'ai gardé ta fille, je lui ai jamais fait l'moindre mal. J'ai rapporté des vivres quand z'étiez en manque... Lista-t-il.

-Alors, ouais. J'ai fait des conneries... Mais c'était y'a plus de 8 ans... Et j'ai payé pour ça... 3 ans qu'on s'connait, Athina... 3 ans que j'essaye de changer... 3 ans ... ça compte pas pour toi ? Questionna-t-il en levant, cette fois, les yeux pour croiser le regard d'Athina et affronter sa réponse.

 
Je suis : Athina Aerys,
Trappeuse et tanneuse, résidente de Lackness Voir le profil de l'utilisateur

Athina Aerys

Crédits avatar :
(DeviantArt) archerRunicbow by mattforsyth

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Chasseuse et tanneuse résidant à la lisière de la forêt bordant Lackness. Souffre d'un stress post-traumatique qui prend la forme d'une phobie sociale depuis qu'elle a été victime de violence conjugale et d'un viol de son ex mari. Mère d'une petite fille de 5 ans, Echo. Elle essaye de surmonter son traumatisme pour devenir aussi forte qu'elle aimerait l'être.

3ème don :
Système caméléon

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 1 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
223


[7 Cellune 1100] A une lettre pres Empty
MessageSujet: Re: [7 Cellune 1100] A une lettre pres   [7 Cellune 1100] A une lettre pres EmptyLun 22 Avr - 15:08


A une lettre près

Point de vue d'Athina Aerys
Ilclaste essayait de se dédouaner, et cela avait le don de m'agacer d'avantage, même si ma virulence semblait s'apaiser quelque peu, laissant place à l'incompréhension. Il avait beau me raconter les faits, j'avais dû mal à le croire, ou lui faire confiance. En plus, il évitait soigneusement de me dire pour quoi il avait fini à Vissomort. Même maintenant, il ne me disait pas tout. La tristesse pris place dans le flot d'émotions instable qui régnait dans mon être.

C'est bien beau, tes paroles, t'as pas l'intention d'être à 100% honnête, n'est ce pas ? Tu as gagné ma confiance, certes. Mais j'ai accordé ma confiance à un homme dans le besoin, dans la rue, on a jamais parlé de nos passés, mais j'imaginais que tu avais tout perdu à cause de mauvais choix, d'aléas de la vie. J'ai pas accordé ma confiance à un ex-taulard, et même toi tu dois comprendre ce que ça peut vouloir dire. A aucun moment t'as pensé que ça pourrait être une information à me confier pour justifier ma confiance ? C'est ça qui me rend malade, Ilclaste. T'as pas eu confiance en moi alors que moi j'avais confiance en toi


Les larmes commençaient à me monter, mon coeur battait à tout rompre et ce flots d'émotions était assez insupportable. C'était pour cela que je restais le plus loin possible de toute relation sociable. La solitude m'était bénéfique, au moins personne pour me blesser. J'aurai jamais cru que le seul homme qui avait su m'apprivoiser serait également celui qui me blesserai à ce point là. Évoquant les années passées, un soupçon de culpabilité fit son apparition. Est ce que j'avais la bonne réaction ? Si moi même j'avais purgé une peine à Vissomort, me serais-je confiée ? Je n'avais même jamais confié à personne que j'avais été mariée, battue, et que mon ex-mari était désormais en prison.

Non. Ma cachotterie était moindre, elle n'impactait en aucun cas la vie ni la confiance de Ilclaste, d'ailleurs j'aurais surement fini par lui en parler, et je sais qu'il aurait été présent. Il n'y avait rien à comparer, j'avais été blessé, lui avait dû blesser du monde. Il avait eu le role de bourreau, et moi de victime, rien ne nous reliait. J'avais cru que nos chemins avaient été similaires, et que la seule raison pour laquelle il avait fini dans la rue était que, lui, n'avait eu personne pour le soutenir dans les moments difficiles. J'étais loin d'imaginer que la réalité était toute autre.

Trois ans, ça compte. Je commençais à avoir suffisamment confiance en toi pour effleurer les épreuves difficiles de mon passé, en espérant que tu en ferais autant. Apprendre tout ça là, comme ça, trois ans après et même pas de ta bouche, comment peux tu imaginer que je pourrais passer là dessus ? Et puis, si je n'avais intercepté ce message, m'aurais tu seulement tout révélé un jour ?


Les larmes coulaient maintenant toutes seules sur mes joues rosies par la peine et la colère.

Je ne te connais pas, Ilclaste. Je te regarde, j'ai l'impression d'avoir un étranger en face de moi.


Les mots étaient durs, mais ils étaient à la hauteur de ma peine.


Je suis : Ilclaste Sang-blanc,
chasseur, résident à Lackness Voir le profil de l'utilisateur

Ilclaste Sang-blanc

Crédits avatar :
Agron by nikitajuice

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
➔Ilclaste a obtenu un succès dès de transcendance, mais je garde ça au chaud et pour le moment il est toujours éveillé.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 10 [10 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
533


[7 Cellune 1100] A une lettre pres Empty
MessageSujet: Re: [7 Cellune 1100] A une lettre pres   [7 Cellune 1100] A une lettre pres EmptyLun 22 Avr - 22:19

Il était une fois un 7 Cellune 1100 a Lackness Information hors-RP :
Information lancers de dés : RAS

Dans le regard de la jeune femme, Ilclaste n'y trouva pas le pardon qu'il cherchait. Certes, elle avait commencé à se calmer... Mais elle ne lui pardonnait pas. Pas encore et quand il l'a regardait, il voyait une femme meurtrie, qui se jugeait trahie par le silence de son secret. Il détourna les yeux, sans parvenir à soutenir cette vision. Rarement il l'avait vu pleurer. Jamais par sa faute.

"J'ai pas accordé ma confiance à un ex-taulard"

Ces mots le poignardèrent et il n'encaissa pas le coup, trahissant sa blessure en reculant d'un pas, comme si la distance pouvait empêcher les mots de l'atteindre.
Dans ces paroles, il trouvait une réponse à une question qu'il n'avait jamais oser poser : et si elle avait su, l'aurait-elle aidé ? Il comprenait aujourd'hui que si elle l'avait aidé, c'était parce qu'elle avait vu autre chose en lui. Quelque chose qu'il n'était pas : Un homme honnête.

A la révélation, il sentit une brûlure au coin de ses paupières.

-J'suis désolé... De ne pas être l'homme que tu imaginais que j'étais. Glissa-t-il en sentant le sentiment d'injustice se cristalliser dans sa poitrine et sa mâchoire se serrer.

Paix et tolérance disait le blason du Creux-Lac ... Conneries.

-J'vois bien, que tu veux m'entendre dire que je te l'aurais dis... Un jour... Mais j'peux pas te promettre que je l'aurais fait. J'y ai pensé... Mille fois. Mais c'était pas si facile... Qu'est-ce que tu imagines ? Qu'on peut se planter d'vant les gens en leur balançant : "Bjour ma tite dame. Merci pour votre générosité, mais faut je vous dise avant : j'sort de prison." Tu crois que c'est aussi simple ? Qu'les gens te répondent : "Oh et bien merci de m'avoir prévenu, prenez quand même ce fromage." Non. C'pas comme ça que ça marche ! Quand tu sorts de prison, tout le monde s'en bas les couilles de ton histoire et de ce que tu peux ressentir. T'es prié de fermer ta gueule et, puisque, t'es pourri jusq'à l'os, te reste que ça à faire : crever seul, dans ton caniveau.
S'emporta-t-il.

-J'aurais dû penser à toi... C'est vrai... Mais toi , tu t'es demandé ce que ça me faisait à moi de repenser à la prison ? à ce que j'y ai vécu et ce que j'y ai perdu ?!
Aboya-t-il et sous l’énervement, ses narines se dilataient comme les naseau d'un étalon furieux.  

-Tu voulais quoi de moi ?! Que je chiale dans tes jupons en te racontant la nostalgique époque où j'ai joué au con la fois de trop ?! Que j'ai voulu plumer le gars de trop en ignorant qu'il avait le bras plus long que le mien ? Tu veux que je te raconte comment les lames, ces filles et fils de pute, m'ont trainé en me rouant de coups, pour que j'arrête de me débattre ? Tu veux que je te raconte comment j'ai supplié, nuits et jours pour que ceux que j'avais couvert se bougent le cul pour empêcher qu'on m'enferme là bas, mais qu'aucun n'est venu ?! C'est ça ce que tu veux entendre ? Ma confession ? Que je te donne la preuve que je suis un monstre,et que tu peux me cracher à la gueule parce que je le mérite ? Alors écoute bien Athina.
Gronda-t-il, ses mires verdâtres flamboyantes d'une fureur qui fleurtait, de façon inquiétante, avec une folie hystérique.  

- Tu veux savoir comment j'ai survécu à Vissomort ? C'est en explosant le crâne de mon co détenu, et en lui bouffant la viande sur le dos, avant qu'il ne bouffe la mienne. Tu es contente ? Tu voulais savoir qui j'ai été ? Tu le sais maintenant. Un ancien escroc, ex taulard et cannibale.
Lâcha-t-il, presque théâtralement avant de, brusquement, se courber en deux pour tousser bruyamment; jusqu'à vomir. La nausée le prenait toujours quand il repensait à la chaire humaine qu'il avait ingurgité.    





 
Je suis : Athina Aerys,
Trappeuse et tanneuse, résidente de Lackness Voir le profil de l'utilisateur

Athina Aerys

Crédits avatar :
(DeviantArt) archerRunicbow by mattforsyth

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Chasseuse et tanneuse résidant à la lisière de la forêt bordant Lackness. Souffre d'un stress post-traumatique qui prend la forme d'une phobie sociale depuis qu'elle a été victime de violence conjugale et d'un viol de son ex mari. Mère d'une petite fille de 5 ans, Echo. Elle essaye de surmonter son traumatisme pour devenir aussi forte qu'elle aimerait l'être.

3ème don :
Système caméléon

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 1 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
223


[7 Cellune 1100] A une lettre pres Empty
MessageSujet: Re: [7 Cellune 1100] A une lettre pres   [7 Cellune 1100] A une lettre pres EmptyMar 23 Avr - 17:25


A une lettre près

Point de vue d'Athina Aerys
Je n'avais aucune idée de ce qu'avait pu subir Ilclaste, et j'allais bientôt regretter d'avoir insisté pour qu'il se confie. A ce stade, je me sentais surtout trahie. Peu m'aurait importé d'avoir des détails, il aurait suffit qu'il me dise qu'il avait été emprisonné pour que je sache tenir ma curiosité. Le travail aurait été plus long pour faire confiance à cet homme, mais devant une telle confession, je reste persuadée que j'aurai su la lui accorder.

Je n'aurai pas eu besoin de détail, je ne t'en aurai pas demandé. Toi et moi on a toujours su que le silence de notre passé avait une bonne raison, mais y'a des informations essentielles. T'as pas su voir ça.


A son tour, Ilclaste semblait perdre son calme, l'énervement montait de son côté également. Cette discussion ne me disait rien qui vaille, allais-je perdre à la suite d'une stupide lettre la personne qui avait réussi à me faire retrouver un semblant de vie sociale ? En même temps, je savais qu'il me faudrait du temps pour digérer une telle cachotterie. Le parallèle avec Lothaire était bien trop présent, et le lien se faisait malgré moi dans mon esprit. Puis, quand je compris qu'il n'était qu'un escroc, mon sang se mit à bouillir. Un escroc ? Un putain de simple escroc ? Ce porc de Lothaire avait pu me battre et me violer sans mériter Vissomort, alors qu'Ilclaste y avait fini juste parce qu'il avait volé ? Mais où était la justice dans tout ça ? Cela me rendait malade, et, bien qu'Ilclaste n'y soit pour rien là dedans, je ne pouvais m'empêcher de lui en vouloir. Il représentait cette justice à deux vitesse, me rappelant douloureusement que c'était probablement les relations de mon ex mari qui avaient empêché une lourde sentence.

J'allais répliquer quand l'impensable se produisit. Lorsque Ilclaste raconta, sans s'arrêter, dans un hurlement ce qu'il avait vécu à Vissomort et la manière dont il y avait réchappé, un haut le coeur me pris. Je ne pouvais imaginer Ilclaste dans une telle situation, et j'imaginais avec effroi ce que cet homme que j'avais accueilli chez moi, à qui j'avais confié ma fille à plusieurs reprise, avait été capable de faire. Et qu'il me balance ça comme ça, je me sentais terriblement insultée, comme s'il me giflais avec violence. Je le regardai vider son estomac à nos pied avec dégoût, n'ayant pas réellement conscience du poids que cela devait être à porter d'avoir dû vivre un tel traumatisme. A mon tour, je reculai d'un pas.

T'es un monstre, Ilgor. J'arrive même plus à te regarder.


J'avais volontairement utilisé le faux nom qu'il m'avait donné lorsque nous nous sommes rencontrés. A ce moment là, j'ignorais tout de lui, et pourtant je lui avait apporté mon aide. Ce nom représentait bien ce que je ressentais à ce moment : tout ceci n'avait été qu'une vaste fumisterie.


Je suis : Ilclaste Sang-blanc,
chasseur, résident à Lackness Voir le profil de l'utilisateur

Ilclaste Sang-blanc

Crédits avatar :
Agron by nikitajuice

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
➔Ilclaste a obtenu un succès dès de transcendance, mais je garde ça au chaud et pour le moment il est toujours éveillé.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 10 [10 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
533


[7 Cellune 1100] A une lettre pres Empty
MessageSujet: Re: [7 Cellune 1100] A une lettre pres   [7 Cellune 1100] A une lettre pres EmptyMar 23 Avr - 21:40

Il était une fois un 7 Cellune 1100 a Lackness Information hors-RP :
Information lancers de dés : RAS



T'es un monstre...
Voilà qui était dit. Ilclaste, clignant pâteusement des paupières, reprenait ses esprits après la crise de rage qui l'avait traversé, vidé de son énergie. Voilà, il lui avait dit. Tout dit. Il avait vomit son plus noir secret. Délesté sa conscience de la pire des manières. Et pourtant... A partager ce secret, Il ne sentait pas plus léger, ni soulagé... Simplement meurtrit.

T'es un monstre...
Il vacilla légèrement en reculant, le dos trempé d'une sueur froide qui lui frigorifiait l’épiderme,  les mains flageolantes, il regardait toujours le sol. Dans ses yeux, la lueur flamboyante était morte. Il avait mis tellement de rage dans sa confession qu'il n'avait plus la force d'avoir des regrets.

Ce qui était fait était fait. Dit ce qui était dit. Il se sentait vidé : il s'était arraché de la rue avec comme but, celui de mériter la confiance d'Athina. De suivre la voie qu'elle lui avait montré... Mais, maintenant qu'elle le méprisait, qu'il l'avait perdu, d'un claquement de doigt... Qu'allait-il faire ? Devenir ?

Il se sentait abandonné, arraché à ce qui comptait le plus pour lui, et Sang-blanc plus que jamais.

T'es un monstre...

-Oui.. Laissa-t-il tomber, les épaules voutées. C'est pour ça que j'avais besoin de toi... Que je voulais pas te perdre... Se confessa-t-il.

Il aurait aimé pleuré. Mais ses yeux étaient secs alors, il s'essuya les lèvres d'un revers de manche d'un geste las. Il soupira lourdement... Tout avait été dit.

-J'moccuperais d'la griffière de Sam. Conclu-t-il, conscient que l’équipe qu'ils formaient jadis, venait, comme le silence sur son passé, de se briser.  


 
Je suis : Athina Aerys,
Trappeuse et tanneuse, résidente de Lackness Voir le profil de l'utilisateur

Athina Aerys

Crédits avatar :
(DeviantArt) archerRunicbow by mattforsyth

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Chasseuse et tanneuse résidant à la lisière de la forêt bordant Lackness. Souffre d'un stress post-traumatique qui prend la forme d'une phobie sociale depuis qu'elle a été victime de violence conjugale et d'un viol de son ex mari. Mère d'une petite fille de 5 ans, Echo. Elle essaye de surmonter son traumatisme pour devenir aussi forte qu'elle aimerait l'être.

3ème don :
Système caméléon

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 1 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
223


[7 Cellune 1100] A une lettre pres Empty
MessageSujet: Re: [7 Cellune 1100] A une lettre pres   [7 Cellune 1100] A une lettre pres EmptyDim 28 Avr - 21:09


A une lettre près

Point de vue d'Athina Aerys
Était-ce vraiment la fin de notre relation si particulière ? J'avais beau ne pas vouloir le croire, la trahison d'Ilclaste était trop grande, et le parallèle avec Lothaire beaucoup trop présent. J'avais beau avoir envie de pardonner, de lui refaire confiance, j'avais l'impression d'avoir un étranger sous les yeux. J'avais du mal à accepter avoir pu à ce point ignorer tout au sujet de celui que j'avais recueilli, et j'en étais malade d'avoir pu être assez naïve pour lui confier mon enfant.

Pourtant, nous faisions une bonne équipe, je lui avais appris à chasser, et on avait l'habitude de prendre des contrats tous les deux. On s'y retrouvait bien, et j'arrivais pas à imaginer que cela puisse cesser. Mais il fallait que je me rende à l'évidence : l'homme que j'appréciais, celui qui m'était indispensable n'avait jamais existé, je l'avais fantasmé, j'avais cru ce que j'avais bien voulu croire, et maintenant le masque était tombé. Peut être que j'aurai pu accepter son passé de taulard s'il me l'avait dit. Ou peut être pas. Mais le mensonge était, quant à lui, impossible à pardonner. J'ignorais si l'amitié entre nous était terminée ou non, mais une chose était sûre : je serai incapable de le regarder en face avant un long moment. Nos chemins allaient peut être se séparer.

C'est pour ça que j'avais besoin de toi, que j'voulais pas te perdre.

Comment pouvais-il me dire ça ? Si vraiment il n'avait pas voulu me perdre.. Il s'y serait pris autrement. La colère était tombée, il n'y avait plus que de la tristesse. Un coeur brisé. Je m'étais pourtant promis de ne plus me laisser blesser par qui que ce soit. Alors qu'il changeait de sujet pour reparler de la griffière qu'il avait voulu chasser avec moi, j'acquiesça, l'air absent.

Fais donc ça.


Je tournai les talons, le laissant là. Je n'avais plus rien à lui dire et avais le sentiment que lui non plus n'avait plus rien à me dire. C'était terminé. Yeuyeur s'était apaisé, il s'était endormi sous le porche. Je l'enjambai et claquai la porte derrière moi avant de fondre en larme contre la porte d'entrée.

Maman ! Suis tout'nue !


Je m'essuyai rapidement les yeux avant de me diriger vers la salle de bain. Faire bonne figure devant Echo était primordial. Et puis je me doutais qu'elle finirait par me demander pourquoi Ilclaste ne passait plus à la maison. Retour à la case départ.


Je suis : Contenu sponsorisé,




[7 Cellune 1100] A une lettre pres Empty
MessageSujet: Re: [7 Cellune 1100] A une lettre pres   [7 Cellune 1100] A une lettre pres Empty

 
[7 Cellune 1100] A une lettre pres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» petite lettre au père noël
» Signification de la lettre sur la coque des navires ?
» Envoyer une lettre recommandée depuis la poste.fr.
» Lettre de notre chef de file à Sarko 1er
» lettre écrite en 2070

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Advictâme-RPG :: Zone de jeu :: Le Creux-lac : ville de Lackness :: Sujets terminés-
Sauter vers: