Partagez
 

 Mira Noblesang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Je suis : Mira Noblesang,
Résidente de Borderoc, Notaire-comptable et orfèvre.

Mira Noblesang

Crédits avatar :
Valentina Remenar

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
— Pleine de sourires avenants, mais d'une totale perfidie.
— Beau regard et riches bijoux, autant que ses mèches rousses et son parfum d'amande entêtant.

— Notaire-comptable dans le Gravorn, renommée pour ses contrats précis et son interprétation de la loi cruelle.
— Orfèvre, moins réputée: excellente technique, mais aucune fibre artistique.
— Ancienne comptable pour les Masques Maâlistes.

Fiche RP.
— Sa servante est Andalie Solet d'Olâtre.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 5 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
198


Mira Noblesang - Page 2 Empty
MessageSujet: Mira Noblesang   Mira Noblesang - Page 2 EmptySam 18 Jan - 15:15

Rappel du premier message :


Les informations générales sur l'état civil

Nom : Noblesang.
Prénom :  Mira Elizabeth.
Surnom(s) : « La comptable » ou  « La notaire » pour les masques locaux, aucun surnom pour sa vie publique.
Sexe :   Féminin.
Date de naissance : 7 Hirlune 1068.
Orientation sexuelle : Bisexuelle.
Natif du :
[] Marvier
[] Gravorn Borderoc.
[] Creux-Lac

Résident du :
[] Marvier
[] Gravorn Borderoc.
[] Creux-Lac


Adhère au :
[] Naâmisme
[] Maâlisme


Membre de :
[] La secte des Masques Mâalistes
[] L'organisation des Sang-visages
[] L'Ordre du Savoir
[] La garde de Saphir
[] Aucun de ces groupes


Les informations générales sur le physique

Taille :  Un mètre soixante-trois.
Poids :  Cinquante-et-un kilos.
Carrure/musculature : Mira est fine, ne dispose d'aucune musculature et ne peut s'enorgueillir d'une grande capacité physique.
Couleur des yeux :  Bleus.
Couleur des cheveux :  Roux, aux reflets blonds.
Couleur de peau : Blanche, laiteuse, comme une poupée de porcelaine.
Coupe de cheveux :  Coupée au-dessus des épaules sans frange, cheveux mi-longs lisses, souvent bien coiffés et parfois huilés et parfumés.
Pilosité faciale : Aucune.
Tâche(s) de naissance : Elle dispose de tâches de rousseur sur l'arrête du nez et autour des pomettes.
Cicatrice(s) :  Aucune.
Tatouage(s) :  Aucun.
Bijou(x) : Mira revêt des bijoux de sa propre fabrication, souvent de matériaux riches, parés d'or. Elle affectionne les longues boucles d'oreilles descendantes et les colliers de perles et d'émeraudes, ainsi que de multiples bracelets aux couleurs chatoyantes. Elle ne porte aucune bague.
Handicap(s)/maladie(s) :  Aucun.
Autres informations :  Malgré la douceur de son visage et les sourires désarmants qu'elle peut offrir, son regard inquisiteur et glacial est souvent ce que l'on retient d'elle. Elle a également de longs doigts de pianiste, d'une précision rare, issue de son métier. Elle porte un parfum capiteux aux senteurs d'amande, de noix et de fleurs.

Advictâme


Quel est le troisième don de votre personnage, les situations propices à son activation et ses limites d'utilisation ?
Nom et description du 3ème don : Sanglots:
Une onde dans l'air vient heurter les gens alentours, provoquant une crise de larmes incontrôlée et un immense chagrin dépourvu d'origine. L'impression de détresse et de souffrance psychologique est viscérale, et seuls les plus valeureux peuvent y résister. La réaction lacrymale, elle, est infaillible.
Situation(s) propice(s) à son activation : Ce don ne s'active que lorsque Mira se sent en danger imminent ou craint pour son intégrité mentale et physique.
Limites : Cela n'a aucun effet passé une dizaine de mètres, et cela ne franchit pas les murs ou diverses enceintes. Le don ne peut durer plus de deux minutes, même si Mira se sent toujours en danger, ne lui permettant au mieux qu'une diversion involontaire et précipitée.



Par rapport à l'Advictâme votre personnage est un :
- Éveillé.


Connaissances, Compétences & Psychologie

Quelle est l'activité professionnelle de votre personnage : Notaire-comptable et orfèvre.

Qu'est-ce que votre personnage sait faire :
[] Lire : Mira ne s'intéresse pas à la fiction ni à la littérature, mais dispose d'une connaissance approfondie des lettres de loi, de l'analyse de contrats et de missives notariales, et d'un attrait pour les ouvrages et traités de rhétorique.
[] Écrire : Ce n'est pas un plaisir que de lire la plume froide, souvent lacunaire, et dépourvue d'ornements de Mira ; cependant, on ne peut que noter son économie de moyen, sa lisibilité et l'efficacité de ses raccourcis et abréviations. Il est clair que son métier lui demande de longues heures de rédaction.
[] Cuisiner : Bien qu'elle sache cuisiner, cela se limite au strict minimum syndical: elle n'a aucun goût culinaire et préfère laisser la tâche à sa domestique, Andalie.
[-] Faire un feu en milieu sauvage : Mira est une citadine et n'a aucune connaissance naturelle utilisable.
[-] Chasser : Mira est une citadine et n'a aucune connaissance naturelle utilisable.
[] Monter une monture : Bien que ses parents n'aient jamais eu besoin de se déplacer et n'aient pas daigné transmettre un tel savoir à leur fille, Mira sait monter grâce à l'enseignement d'un précepteur qu'elle a payé, cher, de sa poche, après la mort de sa mère. Elle monte droite, peu souple, et ne survivrait pas à un galop, mais ses faibles connaissances suffisent lors des voyages et représentations.
[-] Manier une arme : Mira n'a suivi aucune formation et délaisse à d'autres le soin de la défendre.
[-] Escalader : Grimper sur un tabouret est déjà trop d'efforts, elle n'imaginerait pas s'attaquer à un mur, encore moins à une montagne.
[-] Dérober des objets : Bien qu'elle soit adroite et n'aie aucun remord quant au vol, elle ne porte aucun vêtement permettant de dissimuler ses éventuelles trouvailles et n'a jamais pratiqué la subtilisation par le passé.
[-] Tuer : Elle ne dispose pas de la capacité physique pour subjuguer qui que ce soit par la force, pas même un enfant. Elle ne dispose pas non plus des connaissances médicales ou chirurgicales pour frapper au bon endroit afin de tuer ou handicaper. Mira n'a rien contre le principe de tuer, elle en est juste incapable par elle-même.
[] Manipuler autrui : Bien qu'elle passe le plus clair de son temps penché sur un établi, que ce soit pour lire des missives secrètes, rédiger des requêtes incisives, décortiquer des contrats, éplucher des listes à la recherche d'un maillon faible à soudoyer ou simplement confectionner des bijoux en or, Mira a tout de même un grand sens social, une connaissance de l'étiquette et des bonnes manières, et une capacité à anticiper l'autre, lui permettant de manipuler à sa guise. Elle inspire la confiance grâce à son hygiène et son soin, également.



Donnez (au minimum) 3 défauts/points faibles et 3 qualités/points forts de votre personnage :

-Soignée : Mira est d'une beauté remarquable et son minois attendrissant. Un seul sourire et on lui donnerait le bon dieu sans confession. Consciente de cet atout, elle prend grand soin de ses atours et nombreuses robes ou toges aux épaules dénudées, use avec parcimonie mais efficacité de maquillage pour enjoliver son teint et rehausser ses lèvres, et à son hygiène irréprochable s'ajoute l'application de parfum entêtant aux senteurs florales et amande. Il est difficile de deviner qu'elle est notaire, tant elle donne l'impression ainsi d'appartenir à la haute société.
-Minutieuse : Mira porte une attention au détail et à la précision démesurée, même si l'on considère sa profession de foi. Là où un notaire aime qu'un contrat soit robuste, bien rédigé, et prévoit à toute éventualité, Mira cherche à ce que chacune des closes soit infaillible ; ou, lorsqu'elles ne le sont pas, que ce soit à dessein, afin de lui permettre de jouer avec plus tard. Elle cherche à ce que tout soit planifié, prévu, ordonné, à un point presque maladif. Bien qu'elle ne dispose pas d'une mémoire eidétique, elle tient un « palais mental », une construction abstraite qui lui permet d'emmagasiner beaucoup d'informations et retenir de nombreux détails durant plusieurs mois.
-Flegmatique : Mira est l'incarnation du calme et du contrôle personnel. Elle a une maîtrise incroyable des expressions de son visage et ce qu'on peut y lire, et n'implique pas ses émotions dans le moindre domaine de sa vie. La peur, la joie, l'inquiétude, l'angoisse, chaque sentiment se joue derrière un rideau d'impassibilité. Les rares fois où elle semble perdre son sang froid ne sont que mensonges et théâtre.
-Ordonnée : Mira a une disposition quasi-naturelle pour l'ordre: son bureau est toujours rangé avec soin, ses dossiers étiquetés, ses achats consignés ; il en va de même avec son esprit, cloisonné dans son « palais mental »: chaque pièce qu'elle y invente équivaut à un sujet dans laquelle les meubles sont les détails qui le concernent. Elle ne perd pas ses clés, en somme.
-Calculatrice : Dénuée d'empathie, Mira considère ses pairs comme de vulgaires pièces sur un jeu d'échec. Elle n'a aucun mal à attribuer une valeur aux gens, voyant sa domestique comme un pion, ou son principal fournisseur en métaux comme une tour ; elle n'hésite pas à se placer elle-même sur le plateau, où elle sacrifie tout élément tant qu'elle obtient un coup d'avance, un progrès dans la partie.



-Frêle : En dépit de ses origines vornoises, Mira ne partage avec son peuple que les valeurs. Elle n'a pas hérité de sa capacité physique ou sa force, et son adoration de la puissance se fait à travers le mental. Elle n'a pas la moindre disposition au combat ou aux efforts intenses, et rares sont ceux qui l'ont vue ne serait-ce que courir.
-Fatiguée : Le flot de pensées de Mira et son activité de réflexion quasi-constante lui infligent une grande fatigue au quotidien ; elle s'en plaint peu, mais n'a de cesse de maquiller les vilains cernes sous ses yeux. Mira relègue la quasi-totalité des tâches ménagères à sa domestique, incapable de les accomplir elle-même après avoir terminé une journée, tant elle perd sa concentration par manque de sommeil. Elle souffre également d'insomnies qui n'arrange en rien son énergie.
-Paranoïaque : Mira se laisse peu influencer par ses émotions, mais elle ne parvient jamais à se débarrasser de l'impression vague mais menaçante que quelque chose ne tourne pas rond, qu'une personne rôde pour la percer à jour, qu'un maillon du collier qu'elle confectionne n'est pas solide. Certains jours, elle rumine de longues heures dans son « palais mental », ou sur son échiquier, à passer en revue toutes les informations dont elle dispose et se morfondre de ne pas en savoir assez. Cela l'amène à verrouiller son bureau, sa chambre, sa demeure, et brûler tous les documents superflus qui pourraient lui porter préjudice ; mais aussi à faire des détours inutiles pour semer des poursuivants imaginaires, fouiner dans des affaires qui ne la regardent pas, ou faire suivre sa domestique par un détective une fois dans le mois, puis faire suivre le détective par un autre détective, jusqu'à ce que cela donne des situations ubuesques et incompréhensibles.
-Seule : Bien que Mira soit avenante, mielleuse et sociale en apparence, son manque d'empathie et sa paranoïa rendent difficile l'attachement, ou même la compréhension sincère d'une autre âme. Comme elle les voit comme des pions, voire des sacrifiés, elle n'entretient pas de relations pour autre chose que son gain personnel, actuel ou futur, et délaisse sa santé mentale ou son divertissement. Elle se sent cruellement seule. Ce n'est pas pour rien que son « palais mental » n'abrite que des meubles, et aucun invité. Elle pense que cette profonde solitude est dû à l'éloignement avec ses parents, lorsque jeune encore, elle avait besoin de leur amour et de leur reconnaissance et n'obtenait ni l'un ni l'autre.





Qu'est ce que votre personnage aime/déteste ?

Elle aime : Mira aime disposer de pouvoir, même si elle ne l'exerce pas. Elle adore se divertir d'en savoir plus qu'un interlocuteur, avoir plus de cartes en main, ou même lui en voler. Elle trouve les joutes verbales distrayantes. Elle apprécie jouer aux échecs, rédiger de longues missives au ton guilleret qui, pourtant, insultent le destinataire à mots couverts. Elle respecte l'ambition, la discipline, la force de caractère.
Elle déteste :  Elle déteste chaque jour que les dieux font, où l'humanité ne s'affranchit pas de ses basses pulsions pour s'élever plus près d'eux. Elle n'apprécie pas se tromper et vit mal l'échec. Elle abhorre être impuissante et ne pas pouvoir influer sur sa condition.
Le reste l'indiffère, que ce soit les mondanités, les petits plaisirs quotidiens, et ainsi de suite.




Son passé et ses projets ...

Votre personnage est-il :
[]Célibataire
[]Marié
[]Pacté
[]Parent


Quelle est l'histoire de votre personnage :


« Que voulez-vous que je vous dise ? Que j'allais gambader dans les prés au milieu des blés, sous le soleil du printemps, compter les papillons, observer les étoiles avec mon père et pêcher à la mouche des après-midis durant, pour rentrer le soir poser mes pieds dans une cuvette d'eau chaude et piailler philosophie tandis que ma mère préparait un souper délicieux que nous dévorions tous en famille, devant l'âtre rassurant ? Qu'ils me comptaient de longues histoires d'aventures aux morales justes, peuplées de forts guerriers vornois partis chercher la gloire et un beau mariage ?
La rousse secoue la tête, le sourire empreint de mélancolie mais le regard vide.
Soyons honnêtes, vous savez tout comme moi que ce n'est pas vrai. Mon père était aux abonnés absents, toujours parti côtoyer le beau monde et la boisson, et se vanter de son nouvel ouvrage philosophique supposé révolutionner la discipline ; quant à ma mère, elle travaillait, tout le jour et toute la nuit, pour offrir à ce lâche un tel train de vie dans des cercles au-delà de ses ambitions. Ni l'un ni l'autre n'ont jamais eu le moindre scrupule à me reléguer à l'étage, m'enfermer dans ma chambre et ne me permettre de m'échapper que par mon imaginaire. C'est un précepteur qui m'a tout enseigné, lire, écrire, même le métier de ma mère, il m'a été transmis par cet homme aussi austère que la porte de ma prison.
Mon enfance était une succession ininterrompue d'analyse de  livres de loi, de lecture de manuscrits d'histoire, d'interrogations humiliantes ponctuées de coups de règle sur les doigts, calfeutrée dans une demeure aussi luxurieuse qu'inintéressante, comme si m'étouffer d'ennui et de travail pouvait me protéger des velléités du monde, que des montagnes de papier me sépareraient du risque, que m'inculquer mathématiques, logique, rhétorique ou me forcer au calme le plus olympien et à la rigoureusité la plus inflexible m'empêcheraient de réaliser, à terme, que l'homme est mauvais et ce monde cruel, et que tout déploiement d'intelligence doit être à son propre service.
Mira repousse une mèche de cheveux roux de sa joue et courbe l'échine, baissant le ton.
Je peux vous conter maintes éloges sur l’honnêteté, l'honneur, la droiture de mon père, aux idées et à la morale sans failles, et me lamenter, ô grand Naâme, de son assassinat, mais là encore, vous n'êtes pas dupe. Ce serait mentir que de dire que son décès prématuré ne m'a pas affecté: non, il m'a ravagée, il m'a poussé au mutisme, à la solitude, à une peur si viscérale de perdre ma mère que je n'en dormais plus. Comment croyez-vous qu'une jeune enfant à qui on arrache le père, même absent, réagit, mhm ? Mais ce qui est arrivé est arrivé, et en vérité je vous le dis, ma mère est morte ce même jour où mon père a été assassiné. Pour une vulgaire affaire de gros sous et d'alcool, voyez-vous ? On me reproche mon cynisme, mais qui ne le serait pas après un deuil si violent et si absurde ?
Elle hausse les épaules, avant de recommencer à sourire.
Ma mère n'est pas tombée catatonique, mais elle aurait pu l'être, dès lors. Elle s'est offerte corps et âme à son métier, et si je ne doutais pas auparavant qu'elle préférait ses breloques en or à sa fille, ses lignes de doléances notariales aux discussions avec la chair de sa chair, il ne m'a fallu qu'un pèlerinage pour réaliser à quel point l'amour que je lui portais était vide de sens, aussi vide que la coquille qu'elle était. Plutôt que m'en conforter, m'y aider, ou même effectuer le déplacement avec moi, elle m'a laissée seule avec un domestique —un domestique! ricane-t-elle en écartant les mains, hilare, mais quelque chose ne tourne pas rond dans son ton— accomplir ce voyage jusqu'à l'Arche. Et savez-vous ce que j'y ai vu ? Ce que Naâme, dans son immense mansuétude, sa bonté éclatante, m'a fait entrevoir ?
Mira frappe sur le bois de la table, théâtrale.
Que pleurer un deuil sa vie entière et se morfondre d'avoir manqué d'amour jusqu'à sa mort, voilà une triste manière de mener une existence. Que, peut-être, je n'ai pas été cajolée, que je n'ai pas profité de la naïveté, de la joyeuseté, de l'espoir que l'enfance mérite ; mais par mille croquemites, je préfère voir la réalité telle qu'elle est, ignoble et crasse, que me voiler la face en espérant une bénédiction, et même si je dois marcher sur tous les innocents du Gravorn au Marvier, je ne serais jamais, jamais, une stupide pimbêche sans ambition qui noie son chagrin dans son atelier, ou un ivrogne aux grands discours et aux ouvrages fleuves, incapable de les suivre d'actions concrètes.
Alors oui, j'aimais ma mère, et la voir chaque jour que Naâme faisait écrasée par une douleur aussi lancinante qu'invisible, à espérer derrière le carreau chaque matin apercevoir la mort venue la saisir, transie de peur, incapable de prendre elle-même son destin en main et briser sa pierre, et disparaître... Oui, tout ceci était horripilant. Je suis heureuse que les dieux aient eu pitié d'elle, et que la variole l'aie emportée. J'ai hérité de son savoir, de sa fortune, de son atelier, et je ne le laisserais pas dépérir, cela ne deviendra jamais mon mouroir: je vaux mieux que cela, l'humanité même vaut mieux que cela. Et s'il faut sacrifier une génération entière à Kamaâl pour que cette humanité sursaute et prenne son destin en main, d'un même chœur, d'une même secousse, qu'il en soit ainsi. Plus tôt comprendront-ils que tout ceci n'est qu'une chute en avant et qu'il faut s'y battre et s'attraper aux branches, plus tôt nous récupérerons la faveur de nos deux dieux. Et s'ils ne le comprennent jamais, qu'ils tombent, qu'ils geignent du gouffre qui les happe, ils ne méritent rien d'autre que cette souffrance. »


***

Après plusieurs années à développer l'activité de son étude de notaire et engager une domestique pour se charger de l'entretien de la large demeure familiale, Mira décida qu'il était temps de s'étendre plus encore. Confectionner des bijoux pour sa propre utilisation, et le peu de requêtes qu'elle recevait, et passer de longues heures à rédiger des actes de décès ou des missives salées de cessation de paiement, cela ne suffisait pas à la satisfaire. Se présenter, mondaine, douce, pleine de chaleur et de générosité dans les réceptions de l'aristocratie locale, cela ne menait à rien. Son ambition ne s'en contentait pas, et Kamaâl la jugerait de faible.
Sa mère, décédée depuis trois ans désormais, avait toujours été croyante maâliste et la jeune rousse, lovée dans la religion, écrasée par le besoin d'excellence, décida qu'il était temps de corriger ce marasme morose dans lequel elle s'enterrait. Entrant en contact avec les masques par le biais d'un client aussi pieu que maladroit — toutes ses donations étant soigneusement intitulées dans ses livres de comptes —, Mira y présenta ses motivations et compétences, prête à servir un ordre plus large qu'elle.
Ses épreuves furent douloureuses ; bien qu'impassible, ne trahissant ni ses motivations profondes, ni ses méfaits d'autrefois, Mira eut beaucoup de mal à ne pas confesser au meurtre de sa mère ou à l'effrayante envie de dominer quiconque en travers de son chemin, religion ou non, qui la dévorait. En se concentrant sur sa haine, viscérale, de l'autre, de l'homme, de la famille, de la faiblesse et du vice, elle parvint cependant à prouver sa loyauté à Kamaâl, démontrant aux fidèles ainsi réunis l'inflexibilité de son ambition, sa sociopathie cruelle et le manque total d'émotions vis-à-vis de quiconque: lorsqu'il lui fut demandé de briser la pierre d'un innocent, elle n'hésita pas un seul instant.
Les sept années qui suivirent, ponctuées de réunions secrètes et de rituels sacrés, lui permirent d'affermir ses convictions autant que prouver sa loyauté, jusqu'à ce qu'on lui confie, à l'aube de 1100, l'organisation logistique des Jeux des Sacrifiés en Borderoc — un honneur et une mission qu'elle fait désormais tout pour mériter, en déployant ses talents pour préparer la secte aux conséquences qu'ils auront.




Avez-vous des projets, objectifs particuliers pour ce personnage:
Mira peut prendre plusieurs chemins, où elle est:
- Continuer sur sa lancée: prouver, maintes fois encore, sa fidélité aux masques et sa capacité à organiser des opérations d'envergure, afin de gagner en rang et en prestige au sein de l'ordre. Elle se voudrait confier de plus hautes assignations, et de meilleurs bénéfices, jusqu'à transformer l’œuvre de sa communauté comme politique en faisant pression sur les acteurs de la région, jusqu'à installer le maâlisme comme religion si ce n'est légalement autorisée et encadrée, au moins comme acceptée. Idéalement, elle se féliciterait d'établir un système où les criminels graves sont sacrifiés à Kamaâl, qu'elle pense possible d'imposer à la population. Elle souhaiterait alors avoir une main dans la justice, toujours en quête de pouvoir. Il est probable que cela ne s'arrête jamais, et la mène à mal finir.
- Continuer sur sa lancée, seconde option: user des masques jusqu'à s'assurer un pouvoir fort au sein du duché, et profiter de cette position pour se retourner contre eux, les doubler et se débarasser de ses liens avec, après avoir réalisé que leurs projets étaient voués à l'échec, voire conçus pour l'être, et qu'elle ne supporterait pas faire face à Kamaâl en étant affiliée à des faibles ou des incompétents. Elle effectuerait une carrière politique ou publique, toujours aussi assoiffée de pouvoir. A terme, cela pourrait également finir mal.
- Se diriger vers une potentielle rédemption: bien que cela paraisse peu plausible, puisque cela remettrait en cause tout son être et ses convictions, il se peut qu'elle se rende compte de la futilité et l'absurdité de ses projets, et cherche à s'en racheter ou expier ses péchés.

Tout reste cependant ouvert, suivant les rencontres et péripéties de la dame, je ne cherche pas à m'imposer quoique ce soit, j'essayerais juste de lui donner une belle histoire, qu'elle soit tragique ou heureuse, et faire honneur à celui qui l'a proposée en prédéfinie!




Informations sur le compte

Ce personnage est-il un prédéfini ?  
[] Oui (lien)
[] Non


Ce personnage est-il inspiré d'un concept de personnage ?  
[] Oui (Merci de préciser lequel)
[] Non


Autres informations à partager ?
Mira dispose d'une domestique nommée Andalie, qui s'occupe de toutes les tâches ménagères de la demeure. Bien qu'elle ne soit pas dans la confidence des affaires de Mira, elle est venue cependant par son calme et ses réservations, à gagner une part de la confiance de celle-ci. Si vous souhaitez l'utiliser dans un RP, n'hésitez pas à me demander!



Les engagements

En m'inscrivant sur ce forum je ...  
[] M'engage à respecter le règlement.  
[] Accepte que des dispositions soient prises par le staff dans le cas où l'une de mes absences de longue durée handicape mes partenaires de jeu (ex : passage de tour de jeu dans le cas d'un sujet lié à une intrigue ou annulation de rp)  



Image de Asynja






Parlons un peu de toi


Dans le RP forum, qu'est ce que tu aimes/ n'aimes pas ?
TU AIMES : Pouvoir réfléchir longuement à mes tournures de phrase, tout ça pour tout supprimer et réécrire autrement.
MAIS CE QUI T’ÉNERVE C'EST : La lenteur et l'étrangeté d'un dialogue avec un autre PJ, moi qui adore les dialogues et qui considère cela comme ma force >.<.



Si tu devais donner l'une de tes qualités et l'un de tes défauts de RPGiste, ça serait quoi ?
TA QUALITÉ : J'aime bien avoir le plus d'informations possibles pour écrire et m'immerger, et je suis plutôt consciencieux, ce qui donne en théorie un RP décent.
TON DÉFAUT :Je pose des questions pointilleuses sur des détails dont tout le monde se fiche, et c'est pénible. J'ai tendance à être no chill, aussi, même lorsque ce n'est qu'un jeu, alors faut me recadrer !


Quand tu joues : Tu aimes l’imprévu ou plutôt la planification  ?
J'adore les deux, pour être honnête. J'aime bien les trames bien planifiées et préparées, mais j'apprécie quand les joueurs y creusent tous les tenants et aboutissants pour retourner le scénario sur sa tête et trouver une résolution surprenante.


Une (ou plusieurs) dernière chose à nous dire ?
Je tiens à signaler que Mira Noblesang se comporte de manière affreuse, dépourvue d'éthique ou de morale, comme la pire des vipères, mais que ce n'est absolument pas moi. Je ne vais pas prétendre être le plus mignon et aimable des sucres d'orge, mais je ne partage pas les ambitions, désirs de pouvoir ou de torture, opinions politiques ou religieuses, et autres joyeusetés de mon personnage. Si vous avez le moindre problème avec ce qu'elle peut dire ou infliger au cours d'un RP, n'hésitez pas à m'en parler en privé afin que nous convenions d'une meilleure alternative.



Image de Mx-chronos


AuteurMessage
Je suis : Zhilla,
Fondateur, lézard overbooké et caféiné

https://advictame-rpg.forumactif.com
Zhilla
Fondateur, lézard overbooké et caféiné

Crédits avatar :
totmoarts

État d'Advictâme :
Non renseigné

Informations sur le personnage :
Zhilla c'est le grand patron. Le big boss. Il a tiré sur son doigt et POUF Advictâme est né ! Alors ici c'est chez lui, plutôt deux fois qu'une. Il est partout, tout le temps, comme un cafard, mais en plus mignon et gentil.


Inventaire de dés :
-

Reserve de point(s) :
1913


Mira Noblesang - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Mira Noblesang   Mira Noblesang - Page 2 EmptyMar 21 Jan - 19:19

Vert Bravo, tu es validé(e) Vert

Alors je dois dire qu'elle est particulièrement flippante cette petite masque dis donc ! Mais j'aime beaucoup ce que tu en as fait et sa mentalité... Particulière XD
On sent le soucis du détails et tout est assez cohérant ! Pour quelqu'un qui reprend le Rp tu n'as pas l'air rouillé du tout !

Jaune Avant d'aller jouer tu dois encore :
- Remplir les informations de ton profil (Dispo, rapidité de jeu, autres comptes etc...) c'est par ici

Vert Une fois cela fait tu pourras :
- Chercher un partenaire de RP : ici
- Te lancer dans une quête : ici
- Faire ta fiche d'avancement : ici

rouge Il est important de ne pas oublier que :
- Tu dois prévenir de tes absences ou de ton départ dans le sujet suivant, c'est très important !


 
Mira Noblesang
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Advictâme-RPG :: Zone personnages :: La présentation des personnages :: Présentations validées-
Sauter vers: