Partagez
 

 [1er Follune 1100] Si tu n’as pas étudié, voyage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Je suis : Fadella Ventdebout,
Coursière, résidente du Marvier

Fadella Ventdebout

Crédits avatar :
Lady Bellamina par Astri-Lohne

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
→ Loue une chambre à Albatra mais voyage beaucoup
→ 3e don : corps spectral
→ Souvent accompagnée de deux griffolets : Nix et Astra
→ 28 ans, 1m60, toujours très bien apprêtée et élégante

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 1 [6 max] ➔Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
116


[1er Follune 1100] Si tu n’as pas étudié, voyage. Empty
MessageSujet: [1er Follune 1100] Si tu n’as pas étudié, voyage.   [1er Follune 1100] Si tu n’as pas étudié, voyage. EmptyMar 9 Juin - 19:14

Si tu n’as pas étudié, voyage. - Le 01 Follune 1100 à Marvier

suivir10.png
Assise dans les herbes hautes et bien vertes qui poussaient tout autour de la fontaine, Fadella assistait à une nouvelle chamaillerie entre Nix et Astra. La griffolette au plumage sombre avait pris place sur le genou replié de sa maitresse, et ne comptait pas faire de place à son partenaire sur ce perchoir de choix. Astra avait beau piailler et tenter de se faire une place, sa compagne le repoussait toujours en gonflant les plumes et en veillant à occuper tout l’espace disponible.
Il aurait suffi à la messagère de replier l’autre jambe pour offrir un perchoir équivalent à son deuxième griffolet, mais elle prenait un malin plaisir à assister à la joute. La journée était belle, elle était en avance sur sa livraison et voulait profiter de ce début d’après-midi pour laisser le temps à sa monture et ses compagnons de voyage de batifoler un peu. La ville n’était pas environnement le plus agréable pour eux et pendant leurs missions ils avaient tous peu de temps pour apprécier le paysage et le beau temps. L’occasion était donc trop belle pour passer à côté.

À quelques pas de la dispute, la drakalone de Fadella broutait sans s’inquiéter du vacarme provoqué par les deux petites créatures ailées. Parfaitement habituée à vivre en compagnie du petit couple de griffolet, la grande créature ne prêtait plus attention à leurs interminables concerts depuis longtemps, à moins d’être d’humeur à y participer. Leurs conversations à trois laissait toujours leur maîtresse perplexe.

Aller les enfants, on va devoir s’y remettre, annonça cette dernière en privant Nix de son piédestal si durement défendu pour mieux pouvoir s’étirer. On a encore un bon bout de route devant nous.

Après avoir remplit convenablement son outre à l’eau fraîche de la fontaine, Fadella vérifia une dernière fois son itinéraire sur l’une des cartes qui ne la quittait jamais et sella convenablement sa monture pour prendre le départ.

Comme prévu, elle arriva en vue d’une auberge au bord de la route alors que le soleil était sur le point de disparaître à l’horizon. Elle était en route pour rentrer à Albatra avec quelques lettres dans sa besace et la route principale était ponctuée d’auberges et de relais en tous genres pour permettre aux marchands et voyageurs de prendre un peu de repos et manger à leur faim. Bien qu’elle fasse toujours en sorte de privilégier les itinéraires les plus courts, Fadella appréciait de pouvoir dormir dans un vrai lit plutôt qu’à la belle étoile, aussi veillait-elle à recenser tous les établissements possibles pour avoir toujours une étape sur sa route.

De la lumière passait par les fenêtres de l’établissement et on pouvait entendre la rumeur des conversations à travers les murs. Plusieurs chariots avaient été parqués sur le côté de l’auberge et un garçon d’écurie s’affairait à nourrir plusieurs bêtes, ce qui signifiait qu’un convoi de marchands faisait halte actuellement. Fadella aimait croiser des marchands, ils avaient toujours de bonnes histoires à raconter ou des anecdotes intéressantes quand ce n’étaient pas carrément des nouvelles d’autres contrées. Grâce à eux, elle se tenait très bien informée de ce qui se passait à travers les Trois-Lieux.
Adressant un signe au garçon de loin, la jeune femme descendit de sa monture pour la soulager de son poids et fit les derniers mètres à pied, bride en main. La drakalone ne semblait pas fatiguée mais pour sa cavalière qui la connaissait bien, il était évident qu’une bonne nuit de repos et du fourrage ne seraient pas de trop.

Bonsoir m’dame, vous allez passer la nuit ici ? demanda le garçon, un seau à la main.
S’il reste une chambre de libre, oui. Je peux me contenter du grenier à foin, mais j’aimerais mieux un lit.
J’vais demander au patron. Il y a une stalle de libre pour vot’ monture si vous voulez, dit-il en pointant l’écurie du doigt.

La messagère hocha la tête et prit la direction indiquée tandis que ses griffolets sortaient la tête de la sacoche spéciale où ils nichaient la plupart du temps. Ravis de découvrir un nouvel endroit, ils s’envolèrent en pépiant allègrement pour explorer les environs de l’auberge.
Fadella installa sa monture dans la stalle vide qui l’attendait et lui retira sans tarder son harnachement pour lui permettre de se détendre. Bien qu’un garçon d’écurie soit présent pour s’occuper des bêtes, elle aimait prendre le temps de soigner elle-même sa compagne de voyage. De plus, elle ne devait en aucun cas se séparer du contenu des besaces où elle rangeait colis et courriers à délivrer, ces derniers étant sous sa responsabilité. Si elle venait à perdre un pli, ce serait terrible pour sa réputation. Personne n’avait donc le droit de toucher à sa selle ou ses sacoches sans son accord préalable.

Elle passait un linge humide sur les écailles de la drakalone lorsque le jeune garçon revint lui annoncer qu’il y avait de la place pour elle et qu’une écuelle l’attendait dans la grande salle. La messagère remercia et acheva rapidement de dépoussiérer sa bête avant de la confier aux bons soins du maître des écuries. Nix et Astra la rejoignirent juste avant qu’elle ne franchisse la porte de l’auberge, chacun perché sur une épaule et gazouillant sans discontinuer comme pour lui raconter ce qu’ils avaient vu.
Le patron derrière son comptoir lui fit signe d’approcher et encaissa le montant dû pour une nuit ainsi qu’un repas. Plutôt aimable, le bonhomme offrit également de servir une portion de graines pour les deux griffolets surexcités. Fadella remercia avec un sourire et s’en fut trouver une place parmi les autres convives. Comme elle l’avait deviné, une petite dizaine d’hommes et de femmes était présente, tous habillés en tenue de voyage. Elle nota la présence d’autres clients qui n’appartenaient visiblement pas au convoi de marchands mais ne poussa pas son analyse plus loin, préférant s’asseoir à une petite table pour attendre son dîner en compagnie d’une carte pleine d'annotations, sa sacoche de courrier près d’elle et ses deux bruyants accompagnateurs faisant de la table leur terrain de jeu.
8236.png Information lancers de dés :40333.png Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Korian Edelgram,
Biologiste, résident du Marvier

Korian Edelgram

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Enfant de la Fièvre
Zoologiste et Phytologiste

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 1 [6 max] ➔Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
38


[1er Follune 1100] Si tu n’as pas étudié, voyage. Empty
MessageSujet: Re: [1er Follune 1100] Si tu n’as pas étudié, voyage.   [1er Follune 1100] Si tu n’as pas étudié, voyage. EmptySam 20 Juin - 17:45

Si tu n’as pas étudié, voyage. - Le 01 Follune 1100 à Marvier


Cela fait maintenant un petit temps que Korian n'était pas allé en ville pour apporter les nouvelles connaissances dont il faisait part régulièrement. Cependant, le jeune garçon et sa grande phobie des villes le forçaient à rester très longtemps loin de ces remparts. Pour les personnes attendant des nouvelles informations, c'était plus lent que lorsque ses parents travaillaient mais il fallait faire avec, c'était hors de question d'aller en ville souvent. Rien que se rendre dans un petit village était déjà un défi pour lui. Mais un jour, il faut prendre la route et une fois qu'il avait pris ses documents, il monta à cheval et pris la route en direction d'Albatra. Habitant loin de la ville, le voyage allait mettre un certain temps et un escale était plus que recommandable.
C'est en arrivant au sein de ce village qu'il était déjà entrain de stresser, regardant à gauche et à droite chaque personne qui passait près de lui, il avait l'impression que tout le regardait d'un mauvais œil alors que finalement c'était plus sa paranoïa qu'autre chose... Et c'est peut-être pour ça que personne n'a envie de le croire pour cette histoire de "Monstre des bois". Une fois arrivé près de l'auberge, il descendit de son cheval et l'attela avant d'entendre le son d'un drakalon entrain d'hummer, ce son était déjà pour lui quelque chose de rassurant, il y avait dans ce village capable de rassurer le jeune garçon.

Il s'approcha alors de la grande créature doucement, un sourire sur le visage de pouvoir une si majestueuse créature d'aussi près et il lui fit quelque caresses sur la tête. Il savait que ces créatures étaient peu craintives et qu'elles pouvaient même se montrer affectueuses. Il était clair qu'en terme d'émotion, un drakalon était plus évolué qu'un cheval. Est-ce qu'il y avait un coursier ou un messager à l'auberge ? Car il s'agit bien souvent des montures de ceux-ci avec leur capacité à pouvoir parcourir de très longues distance.
Après avoir passé un petit moment à cajoler la créature, Il se rendit en direction de l'auberge, espérant que personne ne le regarderait, il ouvra timidement la porte en la refermant aussitôt. Mais vous connaissez les tenanciers, ils sont toujours là pour saluer les personnes venant dans leur auberge bien évidemment, il leur répondit avec une grande gêne, son regard se détournant énormément de son interlocuteur. Mais avec le temps, ceux-ci avaient l'habitude qu'il agisse ainsi.

Mais ce qui percuta son oreille fut les piaillement de griffolets qui lui fit immédiatement tourné son regard dans la direction. Quand son regard se tourna vers les auteurs de ces petits cris, il découvrit une jeune dame avec à ses côtés, deux charmants petits griffolets. Alors, ce n'est pas que la maîtresse de ces deux bêtes ne soient pas charmantes, bien au contraire, mais disons qu'en temps normal, il aurait préféré tourner son regard loin de quiconque. Sauf qu'elle disposait de ces deux petites créatures adorables.
Korian fit alors sa demande au tenancier puis s'approcha de la table où était installé la demoiselle, entre le moment où il se déplaça et le moment où il arriva à sa table, il avait l'impression que des heures étaient passés, des heures à se dire dans sa tête comment parler, comment lui répondre, de quoi a-t'il l'air, peut-être même qu'elle le prendrait pour une personne cherchant à vouloir la draguer. Il essayait de dissiper toute ces idées de la tête et une fois installé, il lui sourit du mieux qu'il peut (Plus un sourire forcé qu'autre chose) et il leva la main timidement vers elle pour la saluer en parlant de manière un peu aléatoire.

- Bon...Bonjour... Je... Je suis Korian Edelgram... J'étudie la faune et la flore et... Euh... Et bien... Je n'ai pas pu m'empêcher de venir vous voir car... Euh... Vous avez ces deux charmantes créatures et je me suis dis... Pourquoi ne pas les voir de plus près... Elles sont vraiment adorables et cela pourrait m'aider dans mes études...
8236.png Information lancers de dés :40333.png Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Fadella Ventdebout,
Coursière, résidente du Marvier

Fadella Ventdebout

Crédits avatar :
Lady Bellamina par Astri-Lohne

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
→ Loue une chambre à Albatra mais voyage beaucoup
→ 3e don : corps spectral
→ Souvent accompagnée de deux griffolets : Nix et Astra
→ 28 ans, 1m60, toujours très bien apprêtée et élégante

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 1 [6 max] ➔Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
116


[1er Follune 1100] Si tu n’as pas étudié, voyage. Empty


[1er Follune 1100] Si tu n’as pas étudié, voyage. Signat14
MessageSujet: Re: [1er Follune 1100] Si tu n’as pas étudié, voyage.   [1er Follune 1100] Si tu n’as pas étudié, voyage. EmptyJeu 2 Juil - 17:33

Si tu n’as pas étudié, voyage. - Le 01 Follune 1100 à Marvier

suivir10.pngArmée de son petit kit de scribe et d'un papyrus vierge, Fadella reproduisait aussi fidèlement que possible un tronçon de la grande carte qu'elle avait étalée sur la table. Très appliquée, elle reportait chaque section de route et chaque village lui semblant intéressant et elle ajoutait des nouvelles informations qu'elle tirait de ses voyages : un bosquet, un étang, une colline ou une clairière pouvant servir de lieu campement. Tout ce qui lui paraissait être important pour ses propres déplacements, elle en faisait mention dans ces fragments de carte qu'elle recréait elle-même. Bien qu'il ne s'agisse pas de son occupation principale, elle s'était mise à reporter sur papier le fruit de ses observations avec pour seule motivation que cela l'aiderait à se montrer plus efficace. Peut-être même qu'un jour elle pourrait faire cadeau de certaines cartes à Jehan, pour l'aider lors de ses missions ?

Toute concentrée qu'elle était sur sa tâche, elle ne prêtait aucune attention au raffut que faisait ses animaux. Habitués aux travaux de leur maîtresse, ils voletaient autour d'elle et se chamaillaient sans cesse tout en veillant à ne jamais renverser son encre, gâcher son dessin ou abimer sa carte. En revanche, elle suspendit son geste lorsqu'elle perçut du mouvement face à elle et leva le nez de son ouvrage. Un type maigrichon et avec mauvaise mine venait de s'installer à sa table sans y avoir été invité. Il y avait bien quelques autres tables de libres, pourquoi venait-il la déranger alors qu'elle était visiblement occupée ? Un froncement de sourcils agacé lui plissa le front en guise de message silencieux : elle n'avait pas envie d'avoir de la compagnie, elle avait mieux à faire pour l'instant.
Malgré tout, l'inconnu se présenta d'une petite voix timide et prétexta avoir envie de regarder de plus près ses griffolets. La jeune femme se renfrogna un peu plus : la prenait-il pour une imbécile ? S'il étudiait vraiment les animaux, n'avait-il pas mieux à faire que de se pencher sur des griffolets ? Ils n'étaient pas si rares à trouver et encore moins à approcher, on savait déjà tout ce qu'il y avait à savoir sur eux et même comment les dresser, alors qu'est-ce qu'il pouvait bien vouloir étudier de plus ? Sans doute avait-il d'autres motivations pour l'approcher de la sorte et instinctivement elle s'assura d'un rapide coup d'œil que sa sacoche était toujours à sa place.

J'imagine que c'était une occasion à ne pas manquer puisque ces animaux sont si rares et si farouches à approcher, ironisa-t-elle d'un ton grinçant. Mais si ça vous amuse de les regarder, faites donc. En revanche, gardez vos mains pour vous, je ne veux pas que le premier inconnu venu se mette en tête d'essayer de les attraper et leur froisse une aile.

Nix, de nature méfiante, s'était éloignée du bord de la table occupé par le nouvel arrivant et préféra continuer son monologue en trottinant autour des bras de sa maîtresse tout en gardant un œil sur le zoologue. Astra en revanche avant gonflé ses plumes et regardait avec curiosité ce nouvel humain. S'il n'appréciait pas non plus d'être touché par les gens qu'il ne connaissait pas, il se montrait tout de même bien plus ouvert aux nouvelles rencontres et entama un long et passionnant interrogatoire à base de sifflements et de pépiements adressés au zoologue.
Pour sa part, Fadella retourna à sa carte en essayant tant bien que mal de faire abstraction de la présence de Korian.
8236.png Information lancers de dés :40333.png Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Korian Edelgram,
Biologiste, résident du Marvier

Korian Edelgram

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Enfant de la Fièvre
Zoologiste et Phytologiste

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 1 [6 max] ➔Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
38


[1er Follune 1100] Si tu n’as pas étudié, voyage. Empty
MessageSujet: Re: [1er Follune 1100] Si tu n’as pas étudié, voyage.   [1er Follune 1100] Si tu n’as pas étudié, voyage. EmptySam 11 Juil - 4:49

Si tu n’as pas étudié, voyage. - Le 01 Follune 1100 à Marvier


Rare et farouche ? Ce n'était pas vraiment le terme qu'il aurait employé pour des griffolets. Si ils sont devenu aussi proche de l'homme comme les chats et les chiens, ils ne sont certainement pas qualifiés pour ces deux adjectifs. Quoi ? C'était de l'ironie ? Et bien Korian n'est pas vraiment du genre à comprendre l'ironie ou l'humour humaine, il ne comprend pas vraiment les humains en général. Mais les animaux sont bien plus agréables à regarder et observer. Mais bon... Certaines bêtes sont domestiqués, ce qui veut dire qu'il faut approcher l'homme avant de s'en approcher. Et pour le jeune garçon, c'est bien plus compliqué. Alors voir ces animaux, à l'écart au calme, il pouvait bien braver le danger d'une personne pour aller à leur rencontre

Mais bon, la réaction de cette dame le mettait un peu mal à l'aise... Lui qui était simplement venu à l'idée de regarder quelques griffolets, le voilà qu'il sentait le ton assez sec de la jeune dame. Peut-être elle le prenait-il pour l'un de ses hommes qui essaye de courtiser les femmes sans aucune vergogne ? Il ne voulait s'attirer les foudres de personne alors il se mit simplement à répondre au piaillement du griffolet qui se laissait approcher, heureusement, il n'y avait pas besoin de parler la langue des griffolets mais simplement connaître un minimum cet animal. Il voulait montrer qu'il n'était pas du tout là pour lui faire du mal.

- Farouche et rare...? Oh non, si ça ne tenait qu'à moi je serai aller en ville pour aller les observer mais je n'aime pas beaucoup la forte concentration humaine... Je suis plus à l'aise avec les piaillement qu'avec la voix...

Il souriait légèrement en regardant l'animal avec lequel il interagissait en répondant à la dame, au moins maintenant, elle savait pourquoi il venait les voir eux et pas en ville. Enfin presque, disons que cette aversion pour les hommes est bien plus profonde que ça... En tout cas il voulait que son interaction avec l'animal se passe bien. Par ailleurs, il prit son bestiaire devant lui ainsi qu'une plume afin de commencer à écrire dans son livre en observant l'animal devant lui.
8236.png Information lancers de dés :40333.png Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Fadella Ventdebout,
Coursière, résidente du Marvier

Fadella Ventdebout

Crédits avatar :
Lady Bellamina par Astri-Lohne

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
→ Loue une chambre à Albatra mais voyage beaucoup
→ 3e don : corps spectral
→ Souvent accompagnée de deux griffolets : Nix et Astra
→ 28 ans, 1m60, toujours très bien apprêtée et élégante

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 1 [6 max] ➔Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
116


[1er Follune 1100] Si tu n’as pas étudié, voyage. Empty


[1er Follune 1100] Si tu n’as pas étudié, voyage. Signat14
MessageSujet: Re: [1er Follune 1100] Si tu n’as pas étudié, voyage.   [1er Follune 1100] Si tu n’as pas étudié, voyage. EmptyMar 8 Sep - 14:05

Si tu n’as pas étudié, voyage. - Le 01 Follune 1100 à Marvier

suivir10.pngDécidément celui-là n'était pas une flèche... Un tantinet irritée de ne pas pouvoir apprécier la tranquillité de sa soirée, Fadella répondit simplement d'un grognement peu amène. Elle aurait souhaité pouvoir terminer tranquillement son travail, étaler ses cartes sur toute la table et finir ses notes tout en dînant, mais cet hurluberlu encourageait Astra à faire encore plus de bruit que d'habitude et avait sorti son propre carnet, s'appropriant ainsi une partie de la table.
L'espace d'un instant, la jeune femme se demanda si elle n'allait pas tout simplement envoyer bouler le garçon, lui dire de lever ses fesses pour aller ailleurs et la laisser en paix. Elle s'en fichait bien qu'il soit incapable d'aller en ville faire son boulot d'observation, ce n'était pas son problème. Il y avait toujours des gens pour se montrer compatissants et qui aimaient perdre leur temps à aider le premier orphelin venu, mais ce n'était pas son cas ! Elle avait une vie, un travail, des objectifs, et elle n'avait pas de temps à perdre avec les petites lubies d'inconnus croisés au bord de la route si cela ne lui rapportait rien en échange. Même lorsqu'elle partageait un moment avec des marchands en transit dans une auberge telle que celle-ci, elle y gagnait quelques informations ou des histoires passionnantes. Ce maigrichon en revanche ne lui apportait rien d'utile.

Dites, par simple curiosité, vous comptez nous tenir compagnie pendant combien de temps ?

Ça lui avait échappé comme ça, sans prévenir. Le ton était peut-être un peu brusque, mais au moins elle ne s'était pas montrée trop impolie. Elle espérait juste lui faire sentir qu'il n'avait pas choisi le meilleur moment pour se plonger dans une étude approfondie des griffolets.
Au même instant, le patron arriva avec son assiette fumante et elle se résolue à ramasser toute sa paperasse avec un gros soupir. Tant pis pour sa carte, il faudrait qu'elle attende d'être dans sa chambre pour la terminer.
8236.png Information lancers de dés :40333.png Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Contenu sponsorisé,




[1er Follune 1100] Si tu n’as pas étudié, voyage. Empty
MessageSujet: Re: [1er Follune 1100] Si tu n’as pas étudié, voyage.   [1er Follune 1100] Si tu n’as pas étudié, voyage. Empty

 
[1er Follune 1100] Si tu n’as pas étudié, voyage.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Advictâme-RPG :: Zone de jeu :: Le Marvier : duché de l'ouest :: Sujets en cours-
Sauter vers: