21 résultats trouvés pour 3F2C23

AuteurMessage
Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG Flasnn10Sujet: [6 BELLUNE 1100] Alors, affaire conclue ? |Athina|
Athina Aerys

Réponses: 12
Vues: 273

Rechercher dans: Sujets en cours   Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG Rien10Sujet: [6 BELLUNE 1100] Alors, affaire conclue ? |Athina|    Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG EmptyLun 6 Mai - 18:32

Alors, affaire conclue ?

Point de vue d'Athina Aerys
Satisfaite, Athina offrit un sourire entendu à Avalon. Ce petite arrangement lui serait sans aucun doute profitable, et puis il lui permettrait de voir un peu du pays. Cela ne pourrait qu'être bon pour elle, elle ne pourrait définitivement pas passer le reste de sa vie à avoir peur. Enfin tout ça, c'était en théorie. De plus, le prix qu'elle avait annoncé lui convenait. Une affaire rondement menée, en signe d'accord, elle lui tendit à nouveau sa main. Beaucoup de contacts physiques en peu de temps, cela ne ressemblait pas à la jeune femme, mais elle était bien différente lorsqu'elle travaillait. Elle s'ouvrait d'avantage, et ses angoisses s'éloignaient. Elle se sentait protégée par l'étale et la foule. Cette foule qui, si souvent pourtant, l'effrayait.

Cela me semble tout à fait convenable, marché conclu, monsieur Sélac. Auriez vous une adresse précise à laquelle je pourrais vous écrire ? Je pourrais avoir besoin de vous contacter pour le bien de notre accord.


C'était vrai, parfois les gibiers se faisaient plus rares, ou parfois elle ne pourrait peut être pas livrer à la date convenue. Les aléas de la vie, être chasseur et tanner soi même les peaux n'étaient pas mince affaire. Elle pourrait surement lui écrire à destination directe de sa forge, mais peut être qu'il préférait recevoir son courrier à son propre domicile. Cependant, elle se rendit compte que lui demander son adresse impliquerait sans doute devoir lui donner la sienne... Et cela ne l'arrangeait pas tellement. Au diable, pour une fois, ses angoisses. Cet homme n'avait pas l'air dangereux, et quand bien même il le serait, elle savait la chaumière bien protégée par Yeuyeur. Finalement, son lien avec Echo le rendait bien plus efficace qu'un simple chien de garde.

Bon, j'ai du travail qui m'attend, je crois. Je prendrai la route vers Albatra début Cellune, cela vous convient-il ? J'ignore combien de temps il me faudra pour faire le trajet, pensez vous pouvoir vous débrouiller jusque là ?



Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG Flasnn10Sujet: [7 Cellune 1100] A une lettre pres
Athina Aerys

Réponses: 9
Vues: 235

Rechercher dans: Sujets terminés   Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG Rien10Sujet: [7 Cellune 1100] A une lettre pres    Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG EmptyDim 28 Avr - 21:09

A une lettre près

Point de vue d'Athina Aerys
Était-ce vraiment la fin de notre relation si particulière ? J'avais beau ne pas vouloir le croire, la trahison d'Ilclaste était trop grande, et le parallèle avec Lothaire beaucoup trop présent. J'avais beau avoir envie de pardonner, de lui refaire confiance, j'avais l'impression d'avoir un étranger sous les yeux. J'avais du mal à accepter avoir pu à ce point ignorer tout au sujet de celui que j'avais recueilli, et j'en étais malade d'avoir pu être assez naïve pour lui confier mon enfant.

Pourtant, nous faisions une bonne équipe, je lui avais appris à chasser, et on avait l'habitude de prendre des contrats tous les deux. On s'y retrouvait bien, et j'arrivais pas à imaginer que cela puisse cesser. Mais il fallait que je me rende à l'évidence : l'homme que j'appréciais, celui qui m'était indispensable n'avait jamais existé, je l'avais fantasmé, j'avais cru ce que j'avais bien voulu croire, et maintenant le masque était tombé. Peut être que j'aurai pu accepter son passé de taulard s'il me l'avait dit. Ou peut être pas. Mais le mensonge était, quant à lui, impossible à pardonner. J'ignorais si l'amitié entre nous était terminée ou non, mais une chose était sûre : je serai incapable de le regarder en face avant un long moment. Nos chemins allaient peut être se séparer.

C'est pour ça que j'avais besoin de toi, que j'voulais pas te perdre.

Comment pouvais-il me dire ça ? Si vraiment il n'avait pas voulu me perdre.. Il s'y serait pris autrement. La colère était tombée, il n'y avait plus que de la tristesse. Un coeur brisé. Je m'étais pourtant promis de ne plus me laisser blesser par qui que ce soit. Alors qu'il changeait de sujet pour reparler de la griffière qu'il avait voulu chasser avec moi, j'acquiesça, l'air absent.

Fais donc ça.


Je tournai les talons, le laissant là. Je n'avais plus rien à lui dire et avais le sentiment que lui non plus n'avait plus rien à me dire. C'était terminé. Yeuyeur s'était apaisé, il s'était endormi sous le porche. Je l'enjambai et claquai la porte derrière moi avant de fondre en larme contre la porte d'entrée.

Maman ! Suis tout'nue !


Je m'essuyai rapidement les yeux avant de me diriger vers la salle de bain. Faire bonne figure devant Echo était primordial. Et puis je me doutais qu'elle finirait par me demander pourquoi Ilclaste ne passait plus à la maison. Retour à la case départ.


Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG Flasnn10Sujet: [7 Cellune 1100] A une lettre pres
Athina Aerys

Réponses: 9
Vues: 235

Rechercher dans: Sujets terminés   Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG Rien10Sujet: [7 Cellune 1100] A une lettre pres    Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG EmptyMar 23 Avr - 17:25

A une lettre près

Point de vue d'Athina Aerys
Je n'avais aucune idée de ce qu'avait pu subir Ilclaste, et j'allais bientôt regretter d'avoir insisté pour qu'il se confie. A ce stade, je me sentais surtout trahie. Peu m'aurait importé d'avoir des détails, il aurait suffit qu'il me dise qu'il avait été emprisonné pour que je sache tenir ma curiosité. Le travail aurait été plus long pour faire confiance à cet homme, mais devant une telle confession, je reste persuadée que j'aurai su la lui accorder.

Je n'aurai pas eu besoin de détail, je ne t'en aurai pas demandé. Toi et moi on a toujours su que le silence de notre passé avait une bonne raison, mais y'a des informations essentielles. T'as pas su voir ça.


A son tour, Ilclaste semblait perdre son calme, l'énervement montait de son côté également. Cette discussion ne me disait rien qui vaille, allais-je perdre à la suite d'une stupide lettre la personne qui avait réussi à me faire retrouver un semblant de vie sociale ? En même temps, je savais qu'il me faudrait du temps pour digérer une telle cachotterie. Le parallèle avec Lothaire était bien trop présent, et le lien se faisait malgré moi dans mon esprit. Puis, quand je compris qu'il n'était qu'un escroc, mon sang se mit à bouillir. Un escroc ? Un putain de simple escroc ? Ce porc de Lothaire avait pu me battre et me violer sans mériter Vissomort, alors qu'Ilclaste y avait fini juste parce qu'il avait volé ? Mais où était la justice dans tout ça ? Cela me rendait malade, et, bien qu'Ilclaste n'y soit pour rien là dedans, je ne pouvais m'empêcher de lui en vouloir. Il représentait cette justice à deux vitesse, me rappelant douloureusement que c'était probablement les relations de mon ex mari qui avaient empêché une lourde sentence.

J'allais répliquer quand l'impensable se produisit. Lorsque Ilclaste raconta, sans s'arrêter, dans un hurlement ce qu'il avait vécu à Vissomort et la manière dont il y avait réchappé, un haut le coeur me pris. Je ne pouvais imaginer Ilclaste dans une telle situation, et j'imaginais avec effroi ce que cet homme que j'avais accueilli chez moi, à qui j'avais confié ma fille à plusieurs reprise, avait été capable de faire. Et qu'il me balance ça comme ça, je me sentais terriblement insultée, comme s'il me giflais avec violence. Je le regardai vider son estomac à nos pied avec dégoût, n'ayant pas réellement conscience du poids que cela devait être à porter d'avoir dû vivre un tel traumatisme. A mon tour, je reculai d'un pas.

T'es un monstre, Ilgor. J'arrive même plus à te regarder.


J'avais volontairement utilisé le faux nom qu'il m'avait donné lorsque nous nous sommes rencontrés. A ce moment là, j'ignorais tout de lui, et pourtant je lui avait apporté mon aide. Ce nom représentait bien ce que je ressentais à ce moment : tout ceci n'avait été qu'une vaste fumisterie.


Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG Flasnn10Sujet: [6 BELLUNE 1100] Alors, affaire conclue ? |Athina|
Athina Aerys

Réponses: 12
Vues: 273

Rechercher dans: Sujets en cours   Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG Rien10Sujet: [6 BELLUNE 1100] Alors, affaire conclue ? |Athina|    Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG EmptyMar 23 Avr - 15:52

Alors, affaire conclue ?

Point de vue d'Athina Aerys
Athina serra la main d'Avalon en lui souriant, elle s'aperçu à cet instant qu'ils ne s'étaient même pas présentés.

Je m'appelle Athina. Athina Aerys. J'habite une chaumière à la lisière de la forêt.


Il n'était pas dans les habitudes de la jeune femme d'en dire autant sur sa vie à un inconnu, mais il était également rare que des inconnus se présentent de manière aussi courtoise. Elle sentait qu'aucune méfiance n'avait lieu d'être envers cet homme.

Alors qu'il exprimait la quantité de cuir dont il avait besoin, la jeune femme faisait les comptes dans son esprit. Il n'avait pas encore parlé d'argent, mais cela représenterait énormément de travail, et Athina aurait forcément moins de temps pour les marchés. Il fallait donc que l'arrangement soit bénéfiques aux deux partis. Peut être que cette opportunité permettrait à sa petite famille d'avoir une meilleure sécurité financière avec une entrée régulière d'argent.

C'est tout à fait envisageable, je serai ravie de ce partenariat entre votre forge et ma modeste activité. Si cela vous convient, j'aimerais effectuer la première livraison moi même. Je serai ravie de visiter votre lieu de travail, et puis par la même occasion, rencontrer un ou plusieurs de vos coursiers. Pensez vous que cela soit envisageable ?


Elle marqua une pause, cherchant comment aborder de la bonne manière la question du financement, puis, finalement, se rendit compte que cela serait une interrogation somme toute naturelle.

En ce qui concerne mes tarifs, les pièces de cuir de cette taille vous coûteront 40 lieutons pièce. A vous de me dire si vous préférez un paiement mensuel ou plus régulier, les deux me conviennent. Trouvez-vous cela raisonnable ?



Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG Flasnn10Sujet: [7 Cellune 1100] A une lettre pres
Athina Aerys

Réponses: 9
Vues: 235

Rechercher dans: Sujets terminés   Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG Rien10Sujet: [7 Cellune 1100] A une lettre pres    Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG EmptyLun 22 Avr - 15:08

A une lettre près

Point de vue d'Athina Aerys
Ilclaste essayait de se dédouaner, et cela avait le don de m'agacer d'avantage, même si ma virulence semblait s'apaiser quelque peu, laissant place à l'incompréhension. Il avait beau me raconter les faits, j'avais dû mal à le croire, ou lui faire confiance. En plus, il évitait soigneusement de me dire pour quoi il avait fini à Vissomort. Même maintenant, il ne me disait pas tout. La tristesse pris place dans le flot d'émotions instable qui régnait dans mon être.

C'est bien beau, tes paroles, t'as pas l'intention d'être à 100% honnête, n'est ce pas ? Tu as gagné ma confiance, certes. Mais j'ai accordé ma confiance à un homme dans le besoin, dans la rue, on a jamais parlé de nos passés, mais j'imaginais que tu avais tout perdu à cause de mauvais choix, d'aléas de la vie. J'ai pas accordé ma confiance à un ex-taulard, et même toi tu dois comprendre ce que ça peut vouloir dire. A aucun moment t'as pensé que ça pourrait être une information à me confier pour justifier ma confiance ? C'est ça qui me rend malade, Ilclaste. T'as pas eu confiance en moi alors que moi j'avais confiance en toi


Les larmes commençaient à me monter, mon coeur battait à tout rompre et ce flots d'émotions était assez insupportable. C'était pour cela que je restais le plus loin possible de toute relation sociable. La solitude m'était bénéfique, au moins personne pour me blesser. J'aurai jamais cru que le seul homme qui avait su m'apprivoiser serait également celui qui me blesserai à ce point là. Évoquant les années passées, un soupçon de culpabilité fit son apparition. Est ce que j'avais la bonne réaction ? Si moi même j'avais purgé une peine à Vissomort, me serais-je confiée ? Je n'avais même jamais confié à personne que j'avais été mariée, battue, et que mon ex-mari était désormais en prison.

Non. Ma cachotterie était moindre, elle n'impactait en aucun cas la vie ni la confiance de Ilclaste, d'ailleurs j'aurais surement fini par lui en parler, et je sais qu'il aurait été présent. Il n'y avait rien à comparer, j'avais été blessé, lui avait dû blesser du monde. Il avait eu le role de bourreau, et moi de victime, rien ne nous reliait. J'avais cru que nos chemins avaient été similaires, et que la seule raison pour laquelle il avait fini dans la rue était que, lui, n'avait eu personne pour le soutenir dans les moments difficiles. J'étais loin d'imaginer que la réalité était toute autre.

Trois ans, ça compte. Je commençais à avoir suffisamment confiance en toi pour effleurer les épreuves difficiles de mon passé, en espérant que tu en ferais autant. Apprendre tout ça là, comme ça, trois ans après et même pas de ta bouche, comment peux tu imaginer que je pourrais passer là dessus ? Et puis, si je n'avais intercepté ce message, m'aurais tu seulement tout révélé un jour ?


Les larmes coulaient maintenant toutes seules sur mes joues rosies par la peine et la colère.

Je ne te connais pas, Ilclaste. Je te regarde, j'ai l'impression d'avoir un étranger en face de moi.


Les mots étaient durs, mais ils étaient à la hauteur de ma peine.


Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG Flasnn10Sujet: [7 Cellune 1100] A une lettre pres
Athina Aerys

Réponses: 9
Vues: 235

Rechercher dans: Sujets terminés   Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG Rien10Sujet: [7 Cellune 1100] A une lettre pres    Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG EmptyDim 21 Avr - 21:54

A une lettre près

Point de vue d'Athina Aerys
Ilclaste était lucide, je pouvais au moins lui accorder ça. Il comprit rapidement que quelque chose n'allait pas, mais il ne comprenait pas quoi. Comment aurait-il pu, après tout il n'avait pas eu connaissance de la lettre. Pas encore, du moins. Je n'avais vraiment cure de la raison de sa visite, dans d'autres circonstance, j'aurai sauté de joie à l'idée d'aller à la chasse à la griffière, mais pas aujourd'hui.

Sans un mot, je sortis la lettre de ma poche et je lui tendis, le regard toujours aussi fermé, la bouche toujours aussi silencieuse. Lorsque je vis son regard se décomposer, je ne tint plus ma langue, je n'y arrivai plus.

Les nouvel d'un vieil ami ?


Je marquai une pause avant d'exploser.

Comment t'as pu avoir la décence de me cacher un truc pareil, putain ? J'avais confiance en toi, je t'ai accueilli, je t'ai ouvert ma maison, je t'ai soigné, je t'ai laissé approcher ma fille, putain. Je ne connaissais rien de toi et pourtant je ne me suis pas posé de question. T'as pu le voir, pourtant, j'aime pas les étrangers, mais j'ai décidé de t'accorder ma confiance, et ça même après que tu m'ais menti sur ton nom. Comment tu as eu le goût de rien me dire, et d'abuser comme ça de ma confiance ?


Je respirais, bruyamment, tandis que Yeuyeur s'agitait à côté de moi. Il n'aimait pas entendre crier, il y voyait toujours une menace pour sa protégée, et à cet instant, cela m'excédait.

Dégage, toi.


Je lançais une caillasse à ses pieds pour le chasser. Tendu, il grogna mais s'en alla, allant garder la porte de la chaumière. Chaque chose en son temps, j'aurai le temps plus tard de pouvoir rentrer dans ma propre demeure. La rage ne se tarissait pas, une fois les vannes ouvertes, je ne parvenais plus à m'arrêter. La colère envahissait la moindre fibre de mon être.

Et puis comment t'as pu y réchapper, hein ? Tu t'es échappé et tu t'es réfugié à Lackness ? Et puis tu t'es dit que l'occasion était trop belle de te cacher chez moi ? J'en reviens pas qu'tu te sois servi de moi comme ça. Et quand je pense que je t'ai laissé garder Echo... J'ai laissé ma fille à un criminel, qui sait ce qui aurait pu lui arriver sous ta garde !


Athina ne savait rien des circonstances de l'emprisonnement d'Ilclaste, et c'est justement ce qui lui faisait imaginer le pire. Comment ne pas le faire ? Si cela avait été moindre, il aurait forcément fini par lui en parler après toutes ces années, non ?


Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG Flasnn10Sujet: [5 Ellune 1098] Les arbres sont aussi muets qu'ils sont sourds
Athina Aerys

Réponses: 8
Vues: 316

Rechercher dans: Sujets terminés   Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG Rien10Sujet: [5 Ellune 1098] Les arbres sont aussi muets qu'ils sont sourds    Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG EmptyDim 21 Avr - 20:01

Les arbres sont aussi muets qu'ils sont sourds

Point de vue d'Athina Aerys
Eh bien, Athina s'était bien plantée ! Là où elle pensait que l'honneur empêchait les gens d'attaquer dans le dos, il n'en était rien avec cette gamine qui ne manqua pas de l’assommer. Stupide. Devait-on se méfier de tout le monde, même des plus jeunes ? Elle se jura qu'on ne l'y reprendrait plus.

Reprenant doucement ses esprits, Athina se sentir rapidement gênée, entravée. Lorsqu'elle ouvrit les yeux, toujours un peu sonnée, elle se vit attachée au poteau que son interlocutrice utilisait comme mannequin d'entrainement quelques minutes plus tôt. La douleur à la tête fut la première chose qui vint à l'esprit d'Athina, mais rapidement elle commença à paniquer d'être ainsi entravée. Elle se foutait pas mal de ce que la rousse lui racontait, elle ne l'écoutait même pas. Tout ce qu'elle voyait, c'était ses mains liées, ses bras solidement attachés. A la merci de cette étrangère. Non... Elle ne pouvait plus se retrouver aussi démunie. Plus maintenant, plus jamais. Il était hors de question qu'elle reste là au bon vouloir de cette peste. Tout ce qu'elle voyait, c'était son impuissance. Ses vieilles angoisses refirent surface, et la colère se mêla à la panique. Elle hurla.

T'as intérêt à me détacher tout de suite, pétasse, sinon, je..


Elle était habitée. Habitée par sa crainte, habitée par son passé, cet état de victime qu'elle avait subi, cette impuissance qu'elle avait connu. Elle se foutait pas mal de passer pour une hystérique, à cet instant, elle était hors de toute considération sociale. Il fallait qu'elle se libère, il fallait qu'elle soit de nouveau libre. Sa pierre de vie commença doucement à scintiller, légèrement d'abord, puis elle pris finalement une vraie et belle couleur rouge vif à travers ses vêtements. Son advictame se déclenchait, répondant à son interne prière, exauçant le souhait qu'elle avait pu faire. Elle n'était pas pratiquante, n'était pas attirée par la religion, pourtant Naam avait répondu à son appel silencieux.

Poussant de toutes ses forces sur ses liens, elle les sentit doucement se détendre sous la magie qui décuplait suffisamment ses capacités. Rapidement, les cordages tombèrent sur ses cuisses, elle se libéra rapidement sous le regard de la rouquine. Ne lui laissant guère le temps de réagir à ce qu'il venait de se passer, la rage d'Athina pris le dessus et balaya les jambes de sa tortionnaire qui tomba sur les fesses. Profitant de son regain d'énergie, elle n'avait pas l'intention de faire la même bêtise que plus tôt. Elle avait envie de la frapper, avait envie de la tuer. Mais elle n'en fit rien, se contentant de se saisir de la propre lance de la jeune femme et, d'un geste précis, la planter dans sa main, bien profondément, de manière à la transpercer et atteindre le sol terreux de la clairière. Elle ne réfléchissais plus au bien, ni au mal de ce qu'elle faisait, elle était aveuglée par sa haine. La haine d'avoir été réduite une fois de plus à un statut de victime. Heureusement pour elle, sa chaumière était à plusieurs lieues de là, et d'ici à ce que la rousse se libère, elle serait déjà loin. Assénant un coup de pied dans le ventre de la malheureuse ainsi clouée là, elle s'empara ensuite rapidement de ses effets, et tourna les talons. Au diable ce loup gris, elle en chassera un nouveau le lendemain. Elle se dirigea vers la forêt en courant, ne se retournant pas sur son passage. Elle s'enfonça dans le clair-obscur de la forêt jusqu'à être de retour chez elle.

Hestia était là, dans le jardin, elle gardait Echo. Athina ne prêta aucun regard à sa mère ni à sa fille, se contentant d'entrer dans la maison, de poser en vrac son arc et son couteau de chasse. Elle se dirigea vers la salle de bain et s'y enferma. Elle posa les mains sur son évier de fortune, regarda son reflet dans le miroir. Puis se tourna vers le seau et vomi tout ce qu'elle avait dans l'estomac.


Commentaire hors RP
Je te laisse faire un post de conclusion du coup  amour A mon avis on a fait le tour,c 'était.. Intense haha


Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG Flasnn10Sujet: [6 BELLUNE 1100] Alors, affaire conclue ? |Athina|
Athina Aerys

Réponses: 12
Vues: 273

Rechercher dans: Sujets en cours   Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG Rien10Sujet: [6 BELLUNE 1100] Alors, affaire conclue ? |Athina|    Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG EmptyDim 21 Avr - 19:27

Alors, affaire conclue ?

Point de vue d'Athina Aerys
Athina regarda son client inspecter ses échantillons consciencieusement. La curiosité dévorait la jeune femme, son intérêt était certain, et la jeune femme se demandait bien ce qu'il pouvait avoir en tête - si toutefois il avait quelque chose en tête, après tout peut être qu'il appréciait simplement le métier du cuir. Lorsqu'il repris la parole, elle l'écouta. Son intérêt était donc professionnel. Parfait, elle avait souvent pensé faire affaire avec un artisan afin de pouvoir avoir une entrée d'argent plus régulière. Elle rangea son échantillon avant d'inspecter à son tour l'objet tendu par son client.

C'était une belle arme, et la garde était finement réalisée. Un très joli travail des matières, Athina serait plus qu'honorée que ses ressources puissent être ainsi transformées. Elle acquiesça.

Très belle pièce, il n'est pas évident de parvenir à une qualité aussi parfaite, j'ignore qui a fabriqué cette garde ni qui était le fournisseur, mais il ne s'est pas moqué de vous.


Elle marqua une pause.

Cela devrait pouvoir être dans mes cordes, monsieur. Avez vous une préférence quant à la nature de l'animal ? Peut être êtes vous plus à l'aise avec un matériau en particulier.


Revenant l'espace d'un instant à la réalité, une question s'insinua cependant dans son esprit.

De quelle quantité de cuir auriez vous besoin, et sous quels délais ? Je livre généralement mes pièces moi même, ne faisant confiance aux messagers en ce qui concerne mon travail. Êtes vous lacquois ?



Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG Flasnn10Sujet: [7 Cellune 1100] A une lettre pres
Athina Aerys

Réponses: 9
Vues: 235

Rechercher dans: Sujets terminés   Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG Rien10Sujet: [7 Cellune 1100] A une lettre pres    Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG EmptyDim 21 Avr - 19:08

A une lettre près

Point de vue d'Athina Aerys
Quelle horrible matinée ! Ayant pourtant bien commencée, j'avais prévu une journée de congé histoire de pouvoir m'occuper tranquillement des peaux fraîchement récupérées la veille, et pouvoir passer un peu de temps avec Echos. J'étais attablée depuis de longues minutes lorsque une voix étrangère se fit entendre à la porte. Un messager qui n'avait surement jamais appris à frapper. Je lui ouvris rapidement, et il me colla une missive dans les mains, sans trop s'attarder - Yeuyeur veillait au grain sous le porche. Surprise d'abord, je compris rapidement que je n'étais pas le destinataire de cette lettre : le pronom masculin prédominant m'avait mise sur la piste, le contenu de la lettre fit le reste. Je ne compris pas immédiatement, me questionnant sur la raison de cette erreur. Il n'y avait pas de maisons aux alentours, tout au plus une ou deux. En fait, une seule. Celle de... Non. Je pris le temps de relire la lettre et un vertige me pris soudain lorsque je compris qu'elle était adressée à Ilclaste.

Ilclaste. Cet homme que j'avais recueilli au mépris du danger potentiel qu'un étranger pouvait représenter. Je n'en revenais pas qu'il ait pu me cacher un tel truc. Bien sûr, il y avait cet accord tacite entre nous, on ne parlait jamais de notre passé, on se contentait du présent en préparant l'avenir. Nous avions tous deux accepté cela, vivre auprès de quelqu'un dont nous ignorions tout avant notre rencontre. La confiance était née, notre lien était puissant, bien que nous ne l'ayons jamais défini. De l'amitié ? Pas vraiment, plus que ça. De l'amour ? Oh, pitié, non, mon coeur était toujours aussi fermé. Il était essentiel à ma vie, je devinais être essentiel à la sienne puisqu'il avait élu domicile dans une petite bicoque retapée à deux pas de notre chaumière. Nous nous en contentions, nous n'avions besoin de rien savoir de plus. Pourtant, le silence sur mon passé n'avait rien de comparable avec ce qu'il avait pu me cacher. Vissomort. Un frisson me pris. Quelques années auparavant, j'avais prié pour que Lothaire écope d'une peine dans cet enfer. Il l'aurait mérité, pourtant son crime n'avait pas été suffisamment lourd pour y avoir accès. J'en avais été malade de longues semaines. Et si la violence conjugale et un viol n'avait pas suffit à l'y envoyer, comment diable Ilclaste avait t-il pu y finir ?

Des milliers d'images envahirent mon esprit, et je froissais nerveusement la lettre. Mes angoisses me reprenaient, et j'envoyais Echo jouer sous le proche sous la surveillance de Yeuyeur. Cette plaie avait au moins l'avantage de surveiller efficacement la petite, moi même je ne pouvais gronder ma propre fille sans qu'il ne grogne. Aucun doute qu'il sauterait à la gorge de tout individu suspect.

Les heures passaient, je ne parvint pas à me remettre à mon travail de fourrure. Je restais assise, interdite, fixant le vide durant de longs instants. Comment avait-il pu me cacher un truc pareil ? Il y avait un fossé entre nos deux cachotteries, comment n'avait-il pas pu juger que cette information était essentielle ? Comment aurais-je pu avoir confiance en lui autrement ? Comment aurais-je pu le laisser de longues heures seul avec Echo, autrement ? Si le choc m'avait atteint en premier, la colère pris rapidement place. Sa voix, familière, à l'extérieur, et les rires d'Echo firent manquer un battement à mon coeur. Me levant précipitamment, j'ouvrit la porte avec plus de vigueur que désiré, sourcils froncés, visage fermé. Ma violence arracha d'ailleurs un grognement à Yeuyeur, et fit sursauter Echo.

Ben maman, t'as vu, le vent il a emporté la porte ! Tu crois qu'y pourrait m'envoler moi aussi ?


La candeur d'Echo m'attendrissait toujours, mais pas aujourd'hui, j'étais trop en colère et la proximité de cet homme envers ma fille fit remonter mon instinct de maman. Ne lui accordant aucune parole, je me plaçais entre lui et Echo, d'un air protecteur. Echo n'y fit pas attention, elle continuait de jouer avec le tas de cailloux qu'elle avait réalisé. Par contre, Yeuyeur tiqua et je vis ses babines se retrousser légèrement, comme s'il percevait ma soudaine méfiance quant à la sécurité de ma fille.

Echo, c'est l'heure de ton bain. Range moi tout ça et va te déshabiller, maman te rejoint dans quelques minutes.
- Mais maman, zai pas fini, et pi z'suis pas sale en plus. Et pi y'a Ikaste qu'est là, zai encore envie de jouer.
- J'ai dit, tout de suite !


Echo hoqueta devant mon ton autoritaire, et Yeuyeur se leva pour se placer à côté d'elle. Je n'aimais pas lever le ton sur ma fille, mais le mélange d'inquiétude et de colère qui régnait en moi me fit crier un peu plus fort que je ne le désirais au départ. Docile, Echo ramassa ses pierres et les plaça dans un coin du porche pour pouvoir les ressortir facilement un peu plus tard. Alors qu'elle allait pour faire un câlin à Ilclaste, je la coupa dans son élan pour la prendre dans mes bras et la poser dans la maison. Cela fait, je fermai la porte derrière elle. Bien décidée à avoir des explications, je m'approchai à nouveau d'Ilclaste, le visage toujours aussi sévère.

Que viens tu faire par ici ?



Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG Flasnn10Sujet: [8 Bellune 1097] Cœur de tonnerre
Athina Aerys

Réponses: 11
Vues: 394

Rechercher dans: Sujets terminés   Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG Rien10Sujet: [8 Bellune 1097] Cœur de tonnerre    Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG EmptyDim 18 Nov - 21:14

Coeur de Tonnerre

Point de vue d'Athina Aerys
Le soulagement d'Athina de voir partir Ilgor est bien plus visible qu'elle ne l'aurai souhaité. Bien sûr, elle est fière d'elle même d'avoir su ouvrir sa porte à cet homme dépenaillé et le voir repartir propre, cheveux et barbes arrangés et avec des vêtements propres mais à vouloir penser à autrui, elle en avait oublié son propre bien être. Un bien être bien difficile lorsqu'un homme se trouve dans les parages. Avant de s'enfoncer dans la forêt en direction de la ville, il lui annonce qu'il lui rendra ce qu'elle lui a donné. Sceptique, elle n'avait pas agi pour avoir quoi que ce soit en retour, quand bien même  il souhaiterait lui rendre la pareil. Et puis il prononce quelques mots qui laissent la jeune femme sans voix. Comment ça son vrai nom ? Il ne lui était même pas venu à l'esprit de donner un faux nom. Ridicule, stupide, naïve Athina, bien que cela ne soit pas un trait de caractère dominant, elle se sent légèrement vexée. Après plusieurs jours à le nourrir et s'en occuper, il n'avait jugé bon de lui révéler plus tôt qu'il s'était joué d'elle dès le début.

Le regardant s'éloigner, la jeune femme est partagée entre le bonheur d'avoir tendu la main, l'auto-flagellation d'avoir été si naïve au point d'ouvrir sa porte à un inconnu qui aurait pu lui être hostile, pire, lui avoir gentiment tendu une paire de ciseau sans poser de question lorsqu'il lui avait demandé, le soulagement de ne pas s'être faite attaquer, et l'appréhension face à la suite. Allait-elle encore se rendre à l'endroit où il se trouvait habituellement ? Continuer à le nourrir ? Qu'avait-elle à y gagner finalement ?

Plus tard, elle se rendit compte de sa bêtises, pris conscience qu'Ilclaste avait été bien plus malin qu'elle à ne pas se dévoiler si facilement, et forcée de constater qu'elle avait bel et bien sauvé la vie d'un homme. Alors son nom était-il si important que cela ? Quelques jours s'étaient écoulés entre l'instant où il l'avait quitté et le moment où elle retourna le voir à l'endroit habituel. Mais il n'y était pas. Elle s'y rendit le jour suivant, il n'y était toujours pas. Elle tenta sa chance ainsi cinq jours durant, mais elle ne revit pas Ilclaste. Inquiète d'abord, elle s'était finalement résignée. Peut être que cela était pour le mieux, finalement. Puis le doute s'ancra dans son esprit à nouveau. N'avait-il pas profité de sa gentillesse pour lui soutirer quelques denrées, vêtements et même quelques lieutons ? Elle se jura qu'on ne l'y prendrait plus. Elle se sentait dupée, et plus jamais elle ne tenta de retourner dans ce coin de ruelle. Elle reprit le cours de sa vie comme si Ilclaste n'avait jamais existé.

Cellune arriva. Athina avait presque oublié tout des instants partagés avec Ilclaste, elle avait tout autre chose en tête. L'on arrivait à l'époque de l'année où les marchés commençaient à se remplir. La période des fourrures s'éloignait, pourtant l'étale de la jeune femme n'était pour autant pas délaissée. Elle avait ces derniers jours chassé du petit gibier, c'était le moment où jamais appâter les clients avec de belles pièces pour l'hiver prochain. Ce matin alors, elle s'était rendue au marché pour vendre de la petite fourrure - petite, mais de qualité. Au menu aujourd'hui, de la peau de lièvres, de belettes et de ratons laveur.

Un homme qui semblait d'abord intéressé par la peau de belette semblait peu enclin à en payer le prix demandé. Agacée, Athina reste pourtant souriante et polie.

Monsieur, je vous assure que cette fourrure ne vaut pas moins de treize lieutons. Soyez raisonnable.


Mais le client insiste, il ne veut pas dépenser plus de 10 lieutons. Athina a beau être généreuse avec ses clients et faire des rabais sur ses peaux les plus grandes et onéreuses, il était hors de question qu'elle ne brade ses fourrures les plus bon marcher. Il fallait bien vivre, après tout. Alors qu'elle s'apprête à envoyer le client sur les roses avec ses dix lieutons, un homme intervient et les interrompt. Elle ne reconnait pas Ilclaste, comment le pourrait-elle ? Cet homme semble bien éduqué, il est rasé, cheveux impeccablement coupés et sent le savon. A première vue, simplement un client souhaitant faire affaire avec elle. Tant mieux, au moins elle pourrait vendre sa fourrure au juste prix.

La scène qui suit est comme surréaliste, elle observe, spectatrice, les deux hommes se battre à moitié pour sa fourrure. Finalement, c'est le premier client qui la lui prend pour deux lieutons de plus que ce qu'elle en demandait. Une bonne affaire, même si elle n'y était pour rien. Ignorant encore tout du manège d'Ilclaste, elle s'apprête à le rediriger vers un peau de lièvre lorsqu'il ouvre la bouche, et d'ailleurs elle peine à croire ce qu'elle entend. Reconnaissante d'avoir permis une très bonne vente, le souvenir de la manière dont les choses s'étaient terminées entre Ilclaste et elle lui revient en mémoire, et elle reste légèrement amère, tentant de ne pas trop le montrer.

Ilclaste, bonjour. Vous semblez... en forme


Soudainement, elle a la vaste impression de s'être faite berner le mois dernier. S'il a pu faire croire à ce gueux qu'il était un homme de bonne famille instruit et ayant voyagé au point de le faire changer d'avis et de se faire arnaquer, comment être sûre qu'il n'en avait pas fait autant avec elle ?

Je vous remercie, même si cela me semble déplacé. Je vous suis reconnaissante d'avoir permis une telle vente, mais cette fourrure ne valait pas plus de 13 lieutons, je suis mal à l'aise avec le fait de lui en avoir extorqué 2 de plus avec cette comédie.


C'est vrai, après tout il était monnaie courante de faire monter les enchères entre clients désireux d'acquérir une même pièce, mais en l'occurrence il ne s'agissait que d'une simple stratégie. Ilclaste ne convoitait pas la peau, et ce genre de pratique peu scrupuleuse pouvait nuire à son commerce à long terme. Lorsqu'il lui tend les vêtements propres, elle lui fait signe de les garder.

Vous pouvez les garder. Il n'y a pas d'homme chez moi, elles vous seront bien plus utiles qu'à ma malle. Et puis cela vous fera un change.


Elle rajuste nerveusement son étale.

Vous souhaitiez... autre chose ?


Non pas qu'elle ne souhaite qu'il s'en aille immédiatement, mais tout le travail réalisé le mois précédent pour s'apprivoiser lentement avait été fichu en l'air. Comment ne pas douter ? Il a l'air si différent de l'homme crasseux qu'elle avait nourri quelques semaines auparavant.


Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG Flasnn10Sujet: [5 Ellune 1098] Les arbres sont aussi muets qu'ils sont sourds
Athina Aerys

Réponses: 8
Vues: 316

Rechercher dans: Sujets terminés   Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG Rien10Sujet: [5 Ellune 1098] Les arbres sont aussi muets qu'ils sont sourds    Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG EmptyDim 18 Nov - 17:13

Les arbres sont aussi muets qu'ils sont sourds

Point de vue d'Athina Aerys
Les réactions de la jeune femme devant elle étaient décidément déconcertantes. A vouloir d'abord lui piller sa prise, la voilà maintenant qui réclamait à demi mot l'amabilité de pouvoir l'éventrer elle même. Cette gamine est-elle sérieuse ? Athina range sans mot dire sa pierre à aiguiser ainsi que les ressources qu'elle était venu chercher avant que ce désagréable entretien ne commence. Si elle avait su, elle aurait laissé le prédateur bouffer la rouquine, et elle n'aurait eu à supporter tant de bavardage. Elle aurait peut être même pu récupérer deux ou trois choses sur l'importune. Grand mal lui avait pris de laisser parler son bon coeur, cela ne risquerait pas de se reproduire de si tôt.

Se relevant et prête à partir, Athina soupire longuement.

Rassurez moi donc, vous n'êtes pas en train de me provoquer en duel, n'est ce pas ? Me croyez vous donc assez sotte pour me laisser distraire avec de telles bêtises ? Votre mannequin de bois fera parfaitement l'affaire, ou bien pourriez vous vous enfoncer un peu plus dans les bois et tenter votre chance auprès d'un autre loup.


Pourquoi prenait-elle encore la peine de discuter avec la jeune fille ? De toute évidence, elle était en face d'un petit roquet castré qui aboyait, désirant avidement mordre sans pour autant faire le premier pas. Elle n'a pas que ça à faire, le jour avance et ses responsabilités de maman ne s'étaient pas mises en pause.

Par ailleurs, si vous me jugez assez idiote pour accéder à votre requête, c'est que vous sous estimez bien trop autrui, à moins que vous soyez égocentrique au point de mépriser tout autre que vous même. Apprenez que seul un idiot accepterait de se battre lance contre flèches. Je ne suis pas idiote, ni suicidaire. Contrairement à vous, je n'ai besoin de me prouver quoi que ce soit, et ce petit "entrainement" ne me serait d'aucune utilité, je me dois donc de décliner cette offre pourtant si généreuse. Vous ne découperez pas ma peau aujourd'hui, trésor.


Athina avait beau savoir qu'il ne fallait jamais tourner le dos à un ennemi - cela valait avec les animaux comme les humains - elle ne souhaite pour autant pas se faire tenir la jambe durant des plombes et entreprend donc de prendre le chemin du retour vers sa petite chaumière, espérant tout de même que l'inconnue ne soit pas suffisamment fourbe pour l'attaquer par derrière. Elle l'en sent pourtant bien capable.


Commentaire hors RP
Y'a pas de soucis, ne t'en fais pas ! J'ai eu un peu de mal à reprendre, la réponse n'est donc pas très longue mais je pense que tu as de quoi réagir, à toi de voir si tu veux clôturer là dessus, ou si tu veux continuer encore un peu la joute verbale haha


Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG Flasnn10Sujet: [8 Bellune 1097] Cœur de tonnerre
Athina Aerys

Réponses: 11
Vues: 394

Rechercher dans: Sujets terminés   Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG Rien10Sujet: [8 Bellune 1097] Cœur de tonnerre    Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG EmptyDim 18 Nov - 16:51

Coeur de Tonnerre

Point de vue d'Athina Aerys
Tandis qu'Ilgor continue de prendre soin de lui, Athina marche nerveusement dans son salon. On ne peut pas dire qu'elle a l'habitude de passer autant de temps avec un inconnu, et cela commence doucement à l'angoisser. Pour s'occuper, elle s'affaire à remplir un petit sac en toile de quelques fruits, des denrées moins périssables telles que de la viande séchée et des fruits secs. Elle y glisse également quelques pièces dans une bourse qu'elle prend soin de bien cacher sous les victuailles, sans trop savoir pourquoi. Peut être la peur de le vexer, ou l'envie de le surprendre agréablement lorsqu'Ilgor fouillerait le sac pour se sustenter. Oh, elle n'y glisse pas une fortune, seulement de quoi se payer de maigres repas, ou peut être quelque boisson. Une trentaine de lieutons, c'était déjà ça et elle pouvait se le permettre avec toutes les fourrures qu'elle vendait ces derniers temps.

Les minutes passent, et Athina s'empare des quelques vêtements d'homme avant de frapper de nouveau à la porte de sa salle de bains. Entendant son invité bougonner, elle découvre en ouvrant la porte qu'il s'est égratigné la joue. Il faut dire que cela ne doit pas être bien évident de couper sa barbe convenablement avec une simple paire de ciseaux. Athina pose les vêtements sur le côté du miroir et fouille rapidement dans un coffre pour en sortir un morceau de coton et un peu de liquide désinfectant acheté chez l'apothicaire. Son instinct de maman prenant le dessus, elle agit sans vraiment y réfléchir, elle imbibe le morceau de coton et vient l'appliquer naturellement sur la plaie d'Ilgor. Reprenant soudainement ses esprits, elle s'aperçoit de l'étrangeté de la situation, et elle recule immédiatement et lui tend le coton.

Euuh... Tenez, je vous laisse terminer.


Elle montre les vêtements propres d'un signe de tête.

Ils risquent peut être de vous aller un peu grand, mais je vous ai apporté des vêtements propres et chauds. Je vous laisse vous changer, et me rejoindre lorsque vous aurez terminé.


Sans lui laisser le temps de lui répondre, elle sort de la pièce et ferme la porte. Une nausée lui vient, elle se précipite à l'extérieur et renvoie de la bile. Puis elle se redresse, retourne à l'intérieur et se rafraîchi le visage avec de l'eau claire. Elle en boit également une gorgée. Un frisson persiste. Essayant tant bien que mal de se reprendre, elle devait bien admettre qu'elle n'avait pas eu la moindre idée de ce qui lui avait pris de presque toucher un homme inconnu ainsi. Son visage, simplement, mais son angoisse était telle que cela lui retournait le coeur. Ce n'était pas Ilgor, c'était simplement son sexe. Il avait eu le seul tort d'être né mâle. Elle espérait malgré tout ne pas l'avoir vexé.


Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG Flasnn10Sujet: [6 BELLUNE 1100] Alors, affaire conclue ? |Athina|
Athina Aerys

Réponses: 12
Vues: 273

Rechercher dans: Sujets en cours   Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG Rien10Sujet: [6 BELLUNE 1100] Alors, affaire conclue ? |Athina|    Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG EmptyDim 18 Nov - 16:27

Alors, affaire conclue ?

Point de vue d'Athina Aerys
On ne pouvait pas dire que la jeune femme soit déçue d'apprendre que le client ne serait plus présent deux jours plus tard, mais elle aurait menti si elle avait dit qu'elle se fichait de ne pas lui vendre une fourrure de griffière. Nul doute qu'elle trouverait acquisiteur, mais Athina préférait toujours faire affaire régulièrement avec les mêmes clients. Fidélisés, elle gagnait plus d'argent que les acheteurs ambulants ponctuels. Alors qu'il lui parle de son cuir, elle tique cependant. Il semble intéressé, n'est ce pas ?

En effet, je travaille le cuir. Je réserve les belles pièces à mes clients réguliers, mais je dois avoir l'un de mes échantillons dans le coin. Attendez une seconde.


Elle repasse de l'autre côté de son étale et se met à farfouiller dans sa caisse. Habituellement, elle ne vend pas ses pièces de cuir sur ce marché. Elle l'avait fait durant quelques temps par le passé, mais il s'était avéré que ce n'était pas ce qui était principalement recherché par les clients ponctuels lacquois. En revanche, elle gardait toujours sur elle quelques uns de ses échantillons, dans le cadre où la conversation les mène au travail du cuir. Athina avait appris à tanner le cuir bien avant d'apprendre à filer la laine. C'était ce qui lui plaisait le plus, elle adorait sentir l'odeur de la cire à cuir enduire la peau, elle adorait lisser le grain et en faire de belles pièces qui serviraient ensuite à réaliser de beaux vêtements. Elle n'avait appris la couture que pour confectionner quelques parures à vendre en marché, mais pour le moment elle n'était pas assez douée pour pouvoir vendre ses créations.

Elle sort finalement son échantillon, un cuir simple mais résistant d'une taille approximative de trente centimètres carrés. Elle le lui tend.

Tanez, voici l'échantillon. Le travail du cuir est ma spécialité, même si j'adore prendre soin de belles fourrures. Actuellement, je n'en ai grand stock, il m'est arrivé de dépanner un armurier mais le cuir s'abîme et il n'est malheureusement pas très prisé sur le marché. Cependant, vu les créatures que je chasse pour leur fourrure, je peux en avoir en quantité assez facilement, cela prendrait simplement plus de temps que mettre en beauté la fourrure


Elle marque une pause tandis que son client observe la pièce de cuir entre ses mains.

Le travail du cuir vous intéresse ?



Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG Flasnn10Sujet: [8 Bellune 1097] Cœur de tonnerre
Athina Aerys

Réponses: 11
Vues: 394

Rechercher dans: Sujets terminés   Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG Rien10Sujet: [8 Bellune 1097] Cœur de tonnerre    Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG EmptyVen 2 Nov - 20:46

Coeur de Tonnerre

Point de vue d'Athina Aerys
Un léger soupire de soulagement échappe à Athina. Si Ilgor avait refusé sa proposition, elle aurait sans aucun doute été légèrement vexée, et aurait reculé quelque peu dans le travail qu'elle faisait sur soi depuis plusieurs années maintenant - et beaucoup plus depuis quelques jours. Elle l'accompagna donc jusqu'à sa jolie petite chaumière, à l'orée de la forêt. Pourtant, une certaine appréhension tord légèrement ses entrailles. Avait-elle raison de lui ouvrir la porte de sa maison ? Ne faisait-elle pas une erreur en faisant confiance en cet homme ? Il était maintenant trop tard pour faire marche arrière, de toute façon.

Ilgor, est sur la réserve, cela n'échappe pas à Atti, mais elle essaye de faire comme si de rien n'était. Le mettre à l'aise sans le brusquer, voilà son objectif. Elle met à chauffer rapidement de l'eau, et prépare son baquet en prenant soin de lui laisser tout le nécessaire pour qu'il puisse se laver convenablement. Elle pense également à lui laisser un linge propre pour qu'il puisse s'essuyer. Le laissant à ses ablutions, la jeune femme est prise soudainement d'une idée. Fouillant dans ses placards, elle en ressort un pantalon, une chemise d'homme et une cape bien chaude qu'elle avait confectionné il y a des années lorsqu'elle s'exerçait à la couture avec sa mère. A l'époque, ses tuniques étaient destinées à Lothaire, mais elle les avait finalement laissé dans un coin après que tout se soit passé, comme pour oublier leur existence. Pourtant, la jeune femme n'avait aucun doute quant au fait que ces vêtement propres, chauds et secs seraient appréciés par Ilgor. Au moins, il pourrait se défaire de ses guenilles et repartir dans la rue avec des habits neufs et qui pourraient lui tenir plus longtemps. Pour le moment, elle ne pouvait envisager de lui proposer le gîte. C'était bien trop tôt, et elle n'avait tout simplement pas la capacité émotionnelle d'encaisser les conséquences d'une potentielle acceptation de la part d'Ilgor. Elle pouvait lui apporter tout le confort possible tant qu'il résidait dans la rue, peut être qu'avec le temps elle pourrait faire plus. Elle l'espère en tout cas.

La voix de son invité se fait soudainement entendre à travers la porte de la salle de bain. Forte d'abord, lorsqu'il l'interpelle, puis légèrement plus faible, timide presque, comme s'il avait peur de demander un service.

Bien sûr, attendez un instant


La jeune femme va fouiller dans ses tiroirs de cuisine à la recherche de la paire de ciseau qu'elle utilise pour couper les cheveux de sa fille, et entretenir les siens. Elle frappe deux coups à la porte et attends l'autorisation d'Ilgor avant de la pousser et d'entrer. Bien qu'elle ait du mal à regarder un homme à moitié nu depuis plusieurs années, elle ne peut que constater que la couleur de sa peau a nettement changé. Elle est encore plus satisfaite de lui avoir offert cette possibilité. Le regardant dans les yeux, elle lui tend la paire de ciseaux.

Tenez. Je coupe les cheveux de ma fille avec, j'espère que cela vous ira.



Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG Flasnn10Sujet: [6 BELLUNE 1100] Alors, affaire conclue ? |Athina|
Athina Aerys

Réponses: 12
Vues: 273

Rechercher dans: Sujets en cours   Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG Rien10Sujet: [6 BELLUNE 1100] Alors, affaire conclue ? |Athina|    Tag 3f2c23 sur Advictâme-RPG EmptyVen 2 Nov - 20:11

Alors, affaire conclue ?

Point de vue d'Athina Aerys
Au vu de la réaction de son client, Athina se sent légèrement idiote, mais elle n'en n'a réellement cure. Sa générosité n'est plus à prouver, et c'est aussi grâce à cela que la jeune femme s'est fait sa place au marché de Lackness, et que sa petite étale marche aussi bien. C'est aussi grâce à cela qu'elle trouve des arrangements finalement bien plus lucratif lorsque certains habitants lui proposent un contrat permanent. Elle chasse rapidement de sa tête les pensées grotesques et continue de sourire à ce géant.

Je n'ai pas voulu sous entendre une telle chose, bien sûr.


Mais elle le voit à son regard, l'homme n'a pas l'air vexé, plutôt amusé. Il sort les vingt lieutons demandé, ce qui ne manque pas de contenter Athina. Encore une affaire bien menée, encore une fourrure vendue, et elle pourrait passer par l'étale du confiseur pour faire plaisir à sa fille avant de rentrer.

Merci à vous, monsieur ! Il est vrai que le bonheur d'une maman n'a pas de prix. Par ailleurs, si vous le souhaitez, je suis sur le marché tous les deux jours. Je pars en chasse demain matin, peut être pourrais-je vous laisser une pièce de côté ? Il est prévu que je traque une griffière pour l'un de mes clients réguliers.


Elle marque une pose et plonge son regard mutin dans les yeux de l'homme à la chevelure argenté.

Si cela vous intéresse, bien sûr. Couvrir une mère de cadeau n'est pas toujours une priorité, mais peut être que cela pourrait vous servir également. Les griffes et la queue sont d'ors et déjà vendus, mais le cuir de griffière est solide et leur fourrure d'une qualité rarement égalée alors peut être que cela pourrait vous plaire.


Par la même occasion, la jeune femme ne perd pas le nord. Les ressources provenant d'une griffière sont bien plus haut de gamme, et, bien entendu, se vendent bien plus chers qu'une simple fourrure de loup commun. Athina semble parfois naïve, et on peut peut être également croire pouvoir la duper aisément mais c'est bien mal la connaître. Une femme d'affaire sommeil en elle, et parfois, elle se réveille.


Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers: