Partagez
 

 Re: [2 Bellune ] Une leçon humiliante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Je suis : Marcus Evergard,
mercenaire, résident de Borderoc Voir le profil de l'utilisateur

Marcus Evergard

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Il semble naturellement s’être levé du mauvais pied, donnant des réponses crus et franches et laisse rarement quelqu'un pénétré dans son cadre intime, lui donnant une nature naturellement distant avec le monde ,mais ne laissera jamais quelqu'un dans le besoin.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 7 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 1 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
128


Re: [2 Bellune ] Une leçon humiliante Empty
MessageSujet: Re: [2 Bellune ] Une leçon humiliante   Re: [2 Bellune ] Une leçon humiliante EmptyMar 23 Oct - 16:04

De nombreuses journées c'étaient déroulées depuis sa précédente aventure. Le destin et un informateur avait fait qu'en cette soirée, il avait enfin trouvé une nouvelle piste dans sa soif de vengeance.

C'est sous un clair de lune complet qu'il était enfin en vue d'un vieux fort où il manquait plusieurs pierres. Sous cette lumière nocturne ce bâtiment reflété une ambiance  sinistre et un calme plat régnait dans les environs.

alors qu'il était non loin de la porte un frisson l'envahi, était ce le froid? l’excitation d'un combat à venir ou un avertissement funeste? Il n'en savait rien, mais pas le choix, trop de chemin avait été déjà parcouru.

. Personne pour faire le guet et surtout pas un bruit. l'informateur lui avait il menti? Il devait en avoir le cœur net. Après il restait une toute autre possibilité, mais elle était peu probable et il ne préférait pas l'envisager maintenant.

Il passait un moment devant la porte, respirant longuement à plusieurs reprises, tachant de se concentrer au mieux avant de tiré sa lame et pénétrer à l’intérieur de l'antre, restant en alerte et se préparant à embroché quiconque  l'attaquerai par surprise.

Pourtant rien de de tel ne l'attendait, mais la surprise n'en restait pas moins désagréable.  peine à quelque pas de l'entré deux hommes étaient étendus au sol ,gorge tranché baignant dans leurs propres sang. Heureusement que Marcus était plutôt dans le genre insensible car le spectacle offert avait largement de quoi retourner le contenue d'un estomac.

Partout où il marchait, il croisait des corps dans des états très peu enviable, quelqu'un avait le ménage ici avant lui, restait à voir qui et pourquoi. En tout cas c'était très frais et peut être qu'avec un peu de chance, les personnes responsables de ce massacre seraient encore présent c'était il dit.

Le temps lui même semblait ralentir au fut et à mesure qu'il progressait à travers se silence de mort, les muscles de plus en plus tendus et son regard allant dans tout les sens, à l’affût des responsables de tout ça.

Il avait fini par arrivait dans ce qui semblait être autrefois une salle à manger.Le gros du combat semblait avoir eu lieux ici, la multitude de corps au sol semblant le démontrer. Mais ce n'était pas ça qui l’inquiété vraiment, mais l'homme assis dans un genre de trône en bois, semblant le fixer à travers un masque d'un blanc pur strié de ligne noir. Il avait une jambe croisée au dessus de l'autre et semblait attendre paisiblement.

"Tu en à mis un temps mon petit Marcus. J'ai même failli croire que tu étais un Schelme et fuir la queue entre les jambes en voyant cette jolie ambiance que je t'ai préparé avec soin, histoire que nous ne soyons pas dérangé"


A peine les premier mots prononcés qu'un frisson parcourait une nouvelle fois Marcus. Cet homme semblait réellement effrayant. Il avait beau avoir l'air le plus calme du monde, une aura malsaine et d'envie de meurtre entourait cet homme. Marcus avait répondu tout en serrant sa lame entre ses doigts, fronçant les sourcils.

"Qui êtes vous? Et que me voulez vous?"

Il ne le voyait pas, mais il sentait qu'un sourire mauvais c'était dessiné sous ce masque alors qu'il se levait tranquillement, prenant même le temps d'enlever quelques poussières figées sur ses vêtements.

"Quelqu'un qui en a tout simplement mare d’être en permanence recherché par un petit insecte comme toi.Ta gueuse es morte et enterré . Il va bien falloir que tu t'y fasse un jour mon ami, tu sais?"

Le sang du guerrier n'avait fait qu'un tour alors les lames s’entrechoquèrent déjà avec force et rapidité. Marcus savait qu'il fonçait tête baissé dans un piège, mais il avait peut être devant lui celui qui avait tué... Non hors de question de le laisser partir! s'était il dit alors qu'il mettait toute sa colère et sa force dans  ce combat.

Le fort lui même semblait trembler sous l'affrontement. Le combat semblait équilibré, ni l'un ni l'autre lâché le moindre centimètre de terrain.Au bout d'un moment le corps ruisselant de sueur de Marcus semblait légèrement faiblir alors que son opposant lui ne montrait aucune faiblesse ou tout autre chose d'ailleurs.

"Tu m'ennuie. Je crois que oui...Il est temps que je te montre ton impuissance et ton inutilité"


Marcus s'était préparé à charger à nouveau. Pourtant il avait du se recouvrir rapidement les yeux car la pierre fixé au cou de l'assassin c'était mise à briller d'un puissant éclat bleu, illuminant toute la pièce.

Le suite l'avait totalement cloué sur place, ne sachant quoi faire alors que le corps de l'assassin changeait sous ses yeux. Des ailes noir lui étaient brutalement sorties des épaules alors que ses mains s'étaient peu à peu en de grandes et meurtrières pairs de serres.

"Contemple ta faiblesse !"

A peine avait il fini sa phrase que ses serres avaient profondément lacéré le poitrail de Marcus, qui lui restait totalement stupéfié sous ce moment ,les yeux grands ouverts. Que c'était il passé? Comment une chose pareil était elle possible ?

C'était toute une multitude de questions qu'il se posé alors qu'il se vidait de son sang, entendu au sol, pour la première fois de sa vie, complètement vaincu et désemparé.

"Cette fois je te laisse la vie sauve. C'était son petit souhait de gamine pleurnicharde après tout. Mais la prochaine fois, je ne serais pas aussi gentil, abandonne cette stupide quête."


C'est ainsi que l’assassin disparue en un battement de cil, seul restait le cri de désespoir de Marcus et les larmes en cette nuit macabre.
 
Re: [2 Bellune ] Une leçon humiliante
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Advictâme-RPG :: Zone de jeu :: Le Gravorn : duché de l'Est :: Sujets terminés-
Sauter vers: