Partagez
 

 [15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Je suis : Virgil Ombrargent,
mercenaire, résident de Borderoc

Virgil Ombrargent

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Il semble naturellement s’être levé du mauvais pied, donnant des réponses crus et franches et laisse rarement quelqu'un pénétrer dans son cadre intime, lui donnant air distant avec le monde ,mais ne laissera jamais quelqu'un dans le besoin.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 0 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 0 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
102


[15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera) Empty
MessageSujet: [15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera)   [15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera) EmptyMar 12 Mai - 22:09

Il était une fois un 15 Follune 1100 à Albatra Information hors-RP :
Rien à signaler sur le Hors hp
Information lancers de dés : Rien à signaler sur mes lancers.




Des jours, des semaines même étaient passées depuis qu’il avait quitté sa terre natal, le Gravorn. Ses affaires étaient réglés et grâce à la patronne du bordel, il avait glané quelques informations même si ce n’était rien de grandiose, il savait que la reine était du genre prudente  et qu’il aurait vraiment du mal à l'approcher, mais qu’importe le prix il était hors de question d’abandonner.

Clarissa attendait sa vengeance depuis bien trop longtemps maintenant et puis sa défaite face au corbeau le torturer chaque jours.Chaque nuit cette même vision de sa femme suppliant le corbeau d’épargner Marcus encore et encore et ayant pour seul réaction un rire sadique de cet assassin abject.

A cette pensée il serait son verre entre ses mains, restant silencieux et maudissant encore une fois ce corbeau de malheur. C’était dans une auberge du Marvier qu’il était en ce jour, plus exactement dans la capital ,enchaînant les verres pour ce donner du courage ,fixant le mur face à lui.

Oui c’était le jour de sa vengeance, il allait enfin verser le sang du responsable après tout ce temps et prend joie à voir la vie disparaître des yeux de cette tueuse.

Comment allait il faire ? Il savait qu'une fois par mois ,la reine se rendait à l’académie et ça grâce à une ancienne connaissance du Gravorn qui était maintenant devenu garde à l’académie .Virgil lui avait sauvé les fesses à l'époque.

Et c'est autour d'un verre qu'il avait appris que c'était aujourd'hui qu'elle venait.visiblement elle n'aurait aucun garde avec elle, c'était une occasion à saisir.Même si l'assassina n'était pas une chose qu'il appréciait du tout à ce stade, plus le choix  

Il n’était pas fou, il savait que c’était très certainement une mission suicide, pourtant c’était aujourd'hui ou jamais. Même si elle était fortement gardé ce qui n'était normalement pas le cas, une attaque surprise pouvait passer et si sa mort devait s’en suivre soit après tout plus rien ne l’attendait dans ce monde.

Il avait rencontré des personnes haut en couleur comme Opaline ou Alera, mais justement elle étaient bien mieux sans lui, lui qui n'apportait  que malheur dans son entourage. Le loup solitaire, tel était son destin, la seul fois où il avait tentait de le combattre, c’était sa famille qui l’avait payé.

Alors qu’il ruminait encore et encore noyant ses pensées dans un nouveau verre, Une jeune fille était rentré, Au départ il avait cru rêver, entrouvrant la bouche de stupéfaction avant de se recroqueviller dans son coin de la pièce. Le sang de Virgil n’avait fait qu’un tour dans ses veines. Bon sang que faisait elle ici ? Alera c’était bien sa veine et pourquoi ressent il une chaleur intense en la voyant et par tous les dieux pourquoi ce sourire !

Il effaçait bien vite de son visage, le tempo était catastrophique. A aucun prix, elle ne devait la reconnaître car la connaissant, elle allait bien vite mettre le pied dans le plat et foutre en l’air sa couverture. De plus elle allait se mettre en danger en l'approchant et il était hors de question qu’elle souffre à cause de lui.

Pourtant il avait cette envie de monter la voir, fixant l’escalier, soulagé de voir ce bout de soleil bien trop naif en vie, peut être juste lui glisser un mot ? Très vite il secouait la tête, la refusant aussi vite qu’elle était apparu.Tout contact aurait été dangereux pour elle.

C’était donc avec de la tristesse dans le regard et le vague à l'âme qu’il avait déposé quelques piécettes sur la table avant de soupirer et sortir. L’air de la cité lui avait offert le coup de fouet dont il avait besoin. Il ne devait pas se laisser distraire par d’autre pensées, d’autres personne. L’air résolu, son regard s’était posé un court instant les étoiles, le ciel était dégagé et les astres resplendissants. En conclusion pour Virgil ,c’était une belle journée pour tuer ou être tuer.

Peu de temps après,, Virgil parcourait les longues allés de l'académie en silence, tachant de se faire petit et discret, une dague caché dans les replis de ces vêtement, ses yeux cherchant tranquillement la présence de la reine.




Je suis : Alera Vaelken,
cueilleuse, résidente de Lackness

Alera Vaelken

Crédits avatar :
Porcelain by cosmogirll on DeviantArt, retouché par Athina

État d'Advictâme :
État transcendant

Informations sur le personnage :
→ La Louve est son surnom d'enfance à l'orphelinat, et qui maintenant peut avoir un lien avec sa transcendance
3e don : Bond Spontané (capacité qui lui permet de s'évaporer et de s'éloigner d'une zone dangereuse sous le coup de l'émotion - essentiellement la peur. Peut être assimilée à de la téléportation)
4e don : Métamorphose Partielle (tirée essentiellement du loup: griffes, dents, fourrure, ouïe, nyctalopie, ... )
Ma fiche de suivi

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 5 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 3 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
482


[15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera) Empty


MessageSujet: Re: [15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera)   [15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera) EmptyMer 13 Mai - 14:15


Une vengeance ...

... ou peut-être autre chose ?

Feat Virgil Sombrargent



Débarquée à Albatra où elle s'était faite escortée par Dame Athina, Alera n'avait pas ménagé ses efforts. Depuis près d'un mois maintenant, elle s'était établi une petite routine. Elle logeait dans une auberge respectable, c'était la seule qu'elle connaissait de sa précédente visite à la capitale. Le matin, elle se rendait à l'Académie pour glaner tout ce qu'elle pouvait sur les tillikops, puis, terminait la journée en cueillette dans les faubourgs proches d'Albatra, ou dans les apothicaireries où elle escomptait bien se faire un peu d'argent. C'était la saison idéale pour espérer trouver des grêlières dans les creux des arbres. Si elle avait pu pousser ses déambulations jusqu'aux Marais, elle aurait pu tenter de chercher des spamalias, mais il ne lui disait rien de s'éloigner trop de la ville. Quand le soleil déclinait, elle rentrait à la vitesse de l'éclair à l'auberge, où elle savait qu'un bon bain chaud l'accueillerait.

Ce jour-là de l'été, dès les premiers rayons, la lacquoise avait eu ce sentiment au réveil que cela allait être une splendide journée, de celles qu'elle appréciait tant l'ambiance.  Se parant de sa nouvelle robe satinée dont elle s'était offert l'acquisition sur le marché, elle secoua ses longs cheveux roux qui cascadèrent avec légèreté dans son dos. Alera mira son reflet dans le miroir de la coiffeuse et se pinça les joues tout doucement, pour donner quelques couleurs à son teint frais. D'excellente humeur, elle sortit de sa chambre en sautillant et quitta l'établissement par l'arrière-boutique - une petite habitude - , prenant la direction de l'académie. Ce n'est que lorsqu'elle fut arrivée à mi-chemin qu'elle se remémora de son étourderie. Zelen. Elle l'avait complètement oublié dans la chambre !
En trombe, elle rebroussa chemin, pénétra à nouveau l'auberge par l'entrée principale et fonça à l'étage libérer ce pauvre tillikop qui ... dormait encore, roulé en boule sur le lit. Elle ne le changerait décidément pas ...

Lui ébouriffant avec délicatesse le poil pour l'éveiller, elle le prit en douceur dans ses bras, et refit une ultime fois la route jusqu'à l'Académie où elle avait rendez-vous avec ce zoologue.

La jeune cueilleuse aimait cette ambiance un peu austère, et totalement noble. L'architecture lui inspirait un luxe qui la rendait admirative, sans pour autant qu'elle en soit envieuse. Elle avait toujours vécu avec peu de moyens, et ainsi le serait-il jusqu'à son trépas.
Dès son entrée, elle comprit qu'un événement allait bientôt avoir lieu. Les érudits étaient tendus, certains beaucoup plus énergiques que d'habitude, et ils avaient tous le mot "reine" sur les lèvres.
Après un rapide interrogatoire auprès d'un badaud, Alera comprit que la reine Ariane elle-même allait arriver, comme chaque mois à cette même période. La jeune fille ne l'avait jamais vue, ni même aperçue d'ailleurs. Elle en avait seulement entendu parler, et eu des échos de comment la famille royale ainsi que les Rochefer avaient géré les événements chaotiques des derniers mois.

Haussant les épaules, elle décida de passer son chemin et d'aller retrouver ce zoologue. Rencontrer la reine Hautiare ne l'intéressait nullement, et les quelques portraits qu'on lui avait fait du personnage ne lui donnait pas plus envie que cela de vérifier si effectivement, les rumeurs sur son caractère étaient fondées ou non.
Se perdant alors dans les couloirs, elle caressa gentiment Zelen.

« Allez, petit endormi, remue-toi. Je vais encore apprendre plein de choses à ton sujet ! »

Mais le tillikop, peu ravi de devoir encore se prêter à des observations fastidieuses sans pouvoir lui-même toucher tous les objets qui entraient dans son champ de vision sous peine d'être réprimandé, grogna et se désintéressa de sa maîtresse.

« Oh, allez ! Ne fais pas ton boudeur, Zelen. Avec tout ça, je vais apprendre à mieux prendre soin de toi encore ! Par exemple, si je t'avais fait manger de la soupe de noisettes, tu ne serais plus là pour jouer dans mes draps la nuit ... C'est grâce à cet érudit que nous avons évité la catastrophe. Quels autres aliments peuvent t'être fatals, hm ? ».

Rien n'y fait. L'appel de bon sens de la jeune cueilleuse n'était pas suffisant pour rendre la bonne humeur à l'animal. Alera s'en amusa néanmoins et lui chatouilla le ventre sans plus trop regarder où elle marchait. Soudain, elle heurta quelque chose de moelleux mais de rude. Elle recula de plusieurs pas, sous le choc, et se frotta ostensiblement la tête tout en vérifiant que Zelen n'avait rien. Maladroitement, elle présenta ses excuses, repérant dans sa vue périphérique une silhouette, l'obstacle inopiné dans lequel elle était rentrée avec fracas.

« Ouille ! Pardon, excusez-moi, je ne regardais pas où j'allais ! »

Credit image : Nan Fe, im lặng
Je suis : Virgil Ombrargent,
mercenaire, résident de Borderoc

Virgil Ombrargent

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Il semble naturellement s’être levé du mauvais pied, donnant des réponses crus et franches et laisse rarement quelqu'un pénétrer dans son cadre intime, lui donnant air distant avec le monde ,mais ne laissera jamais quelqu'un dans le besoin.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 0 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 0 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
102


[15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera) Empty
MessageSujet: Re: [15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera)   [15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera) EmptyMer 13 Mai - 19:13

Il était une fois un 15 Follune. à Albatra Information hors-RP :
Rien à signaler sur le Hors hp
Information lancers de dés : Rien à signaler sur mes lancers.



Durant toutes cette attente Virgil vagabondé de couloir en couloirs ,son esprit, malgré lui allant vers ses anciens souvenirs, ses anciennes aventures. En ce jour, il y avait de forte chance qu'il passe de vie à trépas, le pire c'est que cela ne l’effrayé pas mais au contraire peut être que c'est ce qu'il désiré véritablement tout au fond de lui.

Après tout une fois sa vengeance accompli ou non qu'allait il lui resté ? Une population toute entière le détestant et voulant sa mort, plus aucun amis, plus aucune famille et certainement une vie passé à fuir des chasseurs de primes voulant sa tête. Il allait devenir un fantôme en sursis.

Il n'avait pu s’empêcher d'avoir un petit rire ironique à cette pensée. Quelle connerie de penser ainsi ! Il n'allait pas devenir un fantôme, il l'était déjà depuis bien longtemps, depuis sa mort, il n'avait fait que parcourir le monde à la recherche de vengeance, un esprit n'ayant soif que de sang se coupant petit à petit du monde pour être plus plus que l'ombre de ce qu'il était.

Il s'était arrêté un instant au balcon, ,regardant la foule en contre bas avant de soupirer, son visage exprimant une de ses rares émotions, une profonde tristesse. Il ne se sentait plus vivant et en ce jour il espérait une mort bref et rapide, pouvoir enfin la rejoindre et oublier cette douleur, cette tristesse à jamais et enfin ressentir de la paix.

Au loin ,les murmures  des érudits se firent de plus en plus vif, il était clair que la reine allait bientôt se montrer . Il avait pris un temps pour se remettre et se concentrer, calment les tremblement animant ses mains puis fit demie tour en direction de la reine et..


« Ouille ! Pardon, excusez-moi, je ne regardais pas où j'allais ! »


Même si sont corps n'avait pas bougé d'un millimètre à cause du choc, son esprit s'était totalement figé. Non, c'était impossible, elle ici ? Par tout les dieux non... Comme pour confirmé sa crainte, ses yeux étaient lentement descendu sur la crinière flamboyante puis sur le doux visage du petit oiseau, ne pouvant s’empêcher de murmurer.

- A...le...ra


Virgil la regardait sans bouger un moment ainsi avant de se ressaisir et avait annoncé d'un ton bourru, détournant le regard que ce n'était rien.C'est alors que le destin semblait s'affoler d'un coup, alors qu'il avait relevé les yeux vers un couloir, cherchant à reprendre sa route, ses yeux s'était alors posé sur ceux de la reine.Elle le dévisageait fixement. C'était maintenant que tout c'était décidé

Que devait il faire ? Abandonner une si longue vengeance pour éviter de mettre la jeune rousse en danger ou profiter du peu de temps qu'il lui rester avant que la reine réagisse et mette tout les gardes de la ville à ses trousses ? Son regard s'était posé avec douceur sur Alera avant de retourner avec appréhension et tristesse sur la veille femme.

Je suis : Alera Vaelken,
cueilleuse, résidente de Lackness

Alera Vaelken

Crédits avatar :
Porcelain by cosmogirll on DeviantArt, retouché par Athina

État d'Advictâme :
État transcendant

Informations sur le personnage :
→ La Louve est son surnom d'enfance à l'orphelinat, et qui maintenant peut avoir un lien avec sa transcendance
3e don : Bond Spontané (capacité qui lui permet de s'évaporer et de s'éloigner d'une zone dangereuse sous le coup de l'émotion - essentiellement la peur. Peut être assimilée à de la téléportation)
4e don : Métamorphose Partielle (tirée essentiellement du loup: griffes, dents, fourrure, ouïe, nyctalopie, ... )
Ma fiche de suivi

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 5 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 3 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
482


[15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera) Empty


MessageSujet: Re: [15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera)   [15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera) EmptyVen 15 Mai - 9:06


Une vengeance ...

... ou peut-être autre chose ?

Feat Virgil Sombrargent



La personne encapuchonnée était un homme, le comprit-elle lorsque tonna un clair "ce n'est rien". Par réflexe, et saisie par cette voix forte et presque agressive, Alera se colla contre le mur pour lui céder le passage. Sans doute venait-elle d'interrompre de précieuses pensées, ou de mettre en retard un érudit. Se mordant la lèvre de maladresse, elle resserra Zelen dans ses bras et s'apprêta à regarder l'homme s'éloigner.

Figé, il restait là, semblant regarder devant lui. De curiosité, la cueilleuse s'enquit de voir ce qu'il convoitait, et c'est alors qu'elle vit la reine Ariane Hautiare. Elle venait d'apparaître dans le grand hall, et dégageait déjà une aura de prestance. Élégante et digne, elle faisait glisser ses yeux froids à travers la salle, jusqu'à les diriger dans sa direction. Non. Dans la direction de cet homme qu'elle venait de heurter. Sans doute se connaissaient-ils. Dans tous les cas, c'était un bien curieux personnage, à la corpulence familière.

Ne cherchant pas à imposer sa présence plus que de raison aux érudits et à la reine, qui se retrouverait bien vite entourée, Alera reprit doucement son chemin, et s'éloigna de quelques pas dans le corridor qu'elle devait prendre. Maintenant qu'elle y songeait, il était bien étrange de trouver quelqu'un d'encapuchonné dans ces lieux. Personne, en fait, ne se couvrait le chef de cette façon à l'intérieur de murs, et surtout pas par un temps aussi radieux. Sa curiosité s'éveilla. Hésitante, elle ralentit l'allure et jeta un coup d’œil par-dessus son épaule. Il lui semblait bien le connaitre, mais d'où ?

Cela faisait pas loin d'un mois qu'elle venait régulièrement ici, alors, sans doute l'avait-elle déjà rencontré sans y faire plus attention ? Non, ce n'était pas ça. Elle n'était pas physionomiste mais ... son instinct lui disait que c'était autre chose. Même cette voix ... Plus grave, elle lui était pourtant bien particulière, et à se repasser ce petit "ce n'est rien" en tête, elle était de plus en plus persuadée qu'elle connaissait cette personne.
N'avait-elle rien entendu d'autre ? Un sifflement de sa part, peut-être ? Un murmure ? Oui, plutôt un murmure après l'impact, qu'elle n'avait pas remarqué de suite parce qu'elle se frottait la tête. Mais qu'avait-il dit ? Impossible de le savoir.

Puis, un éclat brillant attira son regard. Sous ce manteau, une pointe argentée dépassait. Stoppant net sa progression pour aussitôt se retourner complètement, elle en observa le dos de la silhouette connue. Était-ce ... une arme ? Mais oui ! Une épée, ou plutôt, un couteau.
Lentement, les pièces se mirent en place. Ils s'observaient en chien de faïence, lui et la reine. Elle était encore seule, et il hésitait à avancer. Un assassin ?!

« ATTENTION !!! » hurla-t-elle, sans trop réfléchir.

Saisi, l'homme se retourna vers elle et dévoila un visage horrifié. Horrifié ... mais cette fois-ci, reconnaissable.
Alera blémit.

Credit image : Nan Fe, im lặng
Je suis : Virgil Ombrargent,
mercenaire, résident de Borderoc

Virgil Ombrargent

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Il semble naturellement s’être levé du mauvais pied, donnant des réponses crus et franches et laisse rarement quelqu'un pénétrer dans son cadre intime, lui donnant air distant avec le monde ,mais ne laissera jamais quelqu'un dans le besoin.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 0 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 0 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
102


[15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera) Empty
MessageSujet: Re: [15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera)   [15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera) EmptyVen 15 Mai - 15:39

Il était une fois un 15 Follune 1100 à Albatra Information hors-RP :
Rien à signaler sur le Hors hp
Information lancers de dés : Rien à signaler sur mes lancers.


Virgil était tétanisé, ne sachant quoi faire, son âme branlant du désir de vengeance, mais sa raison lui hurlant juste de partir, car en agissant ainsi ,il la m'était alors probablement en danger son ami perdu. Sa mâchoire se crispant de rage, il regardait encore une fois la reine, semblant si sereine , sir sur d'elle et surtout l'esprit si tranquille, comment était ce possible, elle, cette tueuse de femme et d'enfant. Non impossible de laisser tomber maintenant, pas après toutes ces souffrances, mais visiblement Alera en avait décidé autrement et l'avait clairement fait entendre.

Virgil avait alors stoppé net son début de cours, jetant un regard horrifié vers la jeune demoiselle, pestant de rage entre ses dents, décidément elle avait toujours un don pour choisir son moments. Pris de panique ,les érudit autours, remarquant eux aussi l'éclat de sa lame encore à moitié caché avaient hurlé au danger commencent à fuir dans tout les sens en étant de panique et offrant finalement Virgil à la vue de tous. Il avait fallu peu de temps pour que les garde commence alors a arriver des divers couloirs.

- Tu n'as pas changé d'un pouce...petit moineau. Toujours à mettre le pied dans le plat.

L'heure n'était plus à la discrétion ni à assassinat, mais à la suivit.Alors qu'un des gardes allait lui foncer dessus, épée brandit , la cape de Virgil lui avait été lancer en plein visage, le faisant trébucher au sol ,pris dans l'étoffe.

C'est ainsi que Virgil se dévoilant à la vue de tous, un air sauvage sur le visage, muscles contractés par la concentration alors que les gardes l'entouraient dans un cercle se resserrant son étau peu à peu. Virgil avait alors dit à la jeune rousse avec une voix mêlant exaspération et amusement tout en saisissant la lame de ses ancêtre accroché dans son dos.

- Qu'est ce que je vais bien pouvoir faire de toi...Éloigne toi.Ces messieurs veulent jouer.


Alors qu'il avait décidé de mourir qu'importe la réussite ou l'échec de son plan, maintenant il voulait vivre, un rage de vaincre avait maintenant laissé place à la haine, mais pour quel raison ? Cela lui semblait inexplicable, enfin cela lui était jusqu'au moment où lors d'une passe d'arme, ses yeux s'était à nouveau figé dans ceux d'Alera. Il ne voulait pas mourir devant elle.

Cette bataille acharnée avait durée un moment qui avait semblait une éternité, tachant le plus possible de rester éloigner d'Alera alors que ses lames fendîmes et la chair dans tous les sens, se comportement comme un dieu de la guerre. Malheureusement au fil du temps, plus en plus de gardes avaient fait leurs apparitions et même si Virgil était un as de l'épée, le nombre allait finir par l'emporter.Pendant un bref instant il avait regardé la reine qui c'était posté au loin ,regardant de manière inébranlable la scène, même si pendant un coup instant, il crut voir un sourire mauvais se dessiner sur ce visage.

- Je te promet que je te retrouverai et je t'arracherai le cœur à main nue tueuse de femme et d'enfant !

Virgil avait poussé un dernier cri de rage, le corps en sueur à cause du combat, puis regardait Alera une dernière fois, sa rage se changeant pendant un instant en douceur ,avant de parrer de justesse un autre coup et s'était mis alors à courir, bousculant deux autre gardes au passage, laissant le cœur serrait Alera et sa vengeance ici
Je suis : Alera Vaelken,
cueilleuse, résidente de Lackness

Alera Vaelken

Crédits avatar :
Porcelain by cosmogirll on DeviantArt, retouché par Athina

État d'Advictâme :
État transcendant

Informations sur le personnage :
→ La Louve est son surnom d'enfance à l'orphelinat, et qui maintenant peut avoir un lien avec sa transcendance
3e don : Bond Spontané (capacité qui lui permet de s'évaporer et de s'éloigner d'une zone dangereuse sous le coup de l'émotion - essentiellement la peur. Peut être assimilée à de la téléportation)
4e don : Métamorphose Partielle (tirée essentiellement du loup: griffes, dents, fourrure, ouïe, nyctalopie, ... )
Ma fiche de suivi

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 5 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 3 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
482


[15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera) Empty


MessageSujet: Re: [15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera)   [15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera) EmptySam 16 Mai - 14:27


Une vengeance ...

... ou peut-être autre chose ?

Feat Virgil Sombrargent



Tout son corps tremblait inexplicablement devant ce seul constat d'avoir reconnu l'homme qu'elle avait embouti. Il s'était tourné vers elle à son cri, et elle l'avait reconnu. C'était lui, c'était vraiment bien lui. Il ... était bien différent en un sens. Pas que physiquement. Bien entendu, ses cheveux n'avaient plus la même couleur, et il lui semblait bien qu'elle ne l'avait jamais vu porter de pareils vêtements, mais son regard ... Son regard dégageait une aura qui lui était totalement inconnue. De la résiliation avec une pointe de haine et de désespoir.

Il lui ordonna de se mettre à l'écart, maintenant que des Lames de Saphir étaient intervenues et déboulaient de tous les côtés pour protéger la reine de l'attentat. Marcus. Auteur d'un attentat contre la reine. Ce n'était pas possible, son imagination lui jouait des tours ! Pourtant, c'était bien lui. Pourfendant dans les airs l'épée qui était vraisemblablement destinée à la reine Ariane, il se débattait comme un beau diable. N'étant pas un colosse de combat, ni même invincible, il jugea bon de repousser ses opposants et de prendre la fuite face aux renforts qui venaient d'arriver.

Quand il vociféra des menaces où de nombreux érudits en furent témoins, il lui jeta un dernier regard adouci dans sa rage, et s'enfuit.
Toute cette scène n'avait pas le moindre sens pour la cueilleuse de Lackness. Elle avait rencontré Marcus il y avait près de six mois maintenant, et il s'était toujours comporté comme un vaillant cœur avec elle. Il l'avait sortie du pétrin, il l'avait escortée, lui avait sauvé les miches plus d'une fois, lui avait beaucoup appris afin qu'elle se débrouille seule et reste en sécurité le plus longtemps possible. Somme toute, si elle en était là aujourd'hui, si elle était cette jeune femme qui avait eu le courage de prendre sa vie en main, c'était grâce à lui. Il avait toujours été si bienveillant, comment pouvait-il aujourd'hui se comporter de la sorte et se montrer si violent ? Cela n'avait vraiment aucun sens. Était-ce seulement bien lui ? On lui avait pourtant assuré que Marcus Evergard était mort ! Elle s'était rendue sur sa tombe ! Elle l'avait pleuré ! Elle a même ... cédé son innocence à un autre pour palier à la douleur de l'avoir perdu, et partagé sa couche avec d'autres inconnus dans l'incompréhension des sentiments qu'elle éprouvait pour lui, et qu'elle ne pouvait gérer.

Petit moineau.

Il n'y avait aucun doute possible, une seule personne au monde voyait en elle un petit animal fragile, sautillant de branche en branche, pépiant joyeusement au gré du vent.

La tête d'Alera allait exploser. Elle ne comprenait plus rien. Elle se repassait sans cesse toutes ces images en désordre en tête, comme un mauvais diaporama, allant de la fois où il l'avait jetée à l'eau à maintenant, et ce regard adouci mêlé d'une douleur de la laisser sans plus d'explications.
Ce n'est que lorsqu'elle entendit la reine Ariane ordonner à ce qu'on l'arrête, elle aussi, qu'elle se ressaisit.
Hein ?! Quoi ?! Elle aussi ? Mais pourquoi ?! Elle n'était responsable de rien ... et elle avait prévenu des intentions de Marcis !!  Et pourtant, des Lames de Saphir s'approchaient d'elle en vue, sans doute, de l'incarcérer dans les prisons royales.

Alera était perdue, et ne savait quoi faire. En état, elle était incapable de plaider son innocence, et un bref regard circulaire désespéré parmi les érudits présents lui suffit pour comprendre que même le zoologue avec lequel elle avait rendez-vous était absent et ne pouvait confirmer son alibi, et attester qu'elle n'était absolument pas là pour attenter à la vie de sa Majesté.
Trop de questions se bousculaient dans sa tête, mais une chose était certaine, maintenant qu'elle savait Marcus vivant, elle ne le laisserait pas partir comme ça, sans un minimum de réponses à ses interrogations.

Sa pierre de vie bleutée scintilla et reprit, pour la première fois depuis sa transcendance, sa teinte rouge d'antan. Son Advictâme s'activa et elle sut à cet instant que Naâme était derrière elle pour l'aider à fuir, et à rattraper cet homme. A cette bénédiction, elle y vit la confirmation que le dieu se déchargeait de toutes les fautes qu'elle lui avait imputé auparavant. Il lui avait rendu son ami, et venait de lui faire savoir qu'il en était hors de cause. C'est de cette façon qu'ils se réconcilièrent, sans doute.

La lacquoise rassembla son énergie dans ses mollets blancs et pressa sur ses talons pour s'élancer en avant, entamant une course effrénée qui saisit de surprise les Lames aux alentours. Alera fonça vers la sortie et traversa la grand-place, se perdant dans les méandres de la ville.
Quand elle fut certaine de ne plus être suivie, elle stoppa net, et son Advictâme s'éteignit. Sa pierre reprit sa couleur bleutée. Pourtant de mauvaise endurance, elle n'avait pas le souffle court. Zelen, en revanche, semblait beaucoup plus impacté par les derniers événements : enroulé tout autour du cou de sa maîtresse, il en avait planté profondément ses griffes dans son vêtement, d'angoisse. Elle le déroula précautionneusement, non sans lui dire qu'il l'étouffait, et le posa à terre.

Avec toutes ses réflexions, elle avait mis bien trop de temps pour agir et maintenant, elle n'avait pas la moindre idée d'où était allé Marcus dans sa fuite. Si elle voulait le revoir, et avoir ses explications, il lui faudrait le rejoindre car maintenant qu'il était fortement recherché par la couronne, Albatra n'était plus un lieu sûr pour lui, et il devrait quitter la capitale sous peu.

« Si Naâme m'a envoyé le signe que je devais le revoir, j'imagine alors que son cadeau était plutôt bien pensé, Zelen. Quoi de mieux que l'odorat d'un chien pour retrouver la piste de celui qu'on cherche, hm ? » réfléchit-elle à haute voix.  

Sa pierre de vie s'illumina à sa demande, d'un bel éclat bleu cette fois, et toutes les odeurs provenant de la ville l'intoxiquèrent. Elle pouvait tout sentir, tout reconnaître. Du moins, ce qui lui était proche. Rebroussant chemin, Alera rejoignit le bout de la rue et veilla à ce que les Lames ne s'y trouvent pas. Il semblait bien qu'ils avaient abandonné sa poursuite. Bravo. Elle était une fugitive, maintenant.

Tel un chien de chasse, elle se mit à humer les odeurs de la place, tentant de retrouver celle de Marcus. Elle se sentait particulièrement stupide à agir ainsi, le dos courbé vers le sol comme une vieille femme mais c'était déjà mieux que de ramper à quatre pattes au sol comme un animal ...
Zelen devait comprendre, lui aussi, toute l'importance de cette quête car il se mit également à chercher dans la rue quelque chose d'intéressant. Alera n'était pas certaine qu'il comprenne exactement ce qu'elle cherchait, mais dans tous les cas, ça semblait bien amuser le tillikop curieux.

Il revint quelques instants plus tard avec un objet brillant entre ses petites pattes. Tout fier, tout conquérant, il en mordillait le métal.

« Shhh !! Qu'est-ce que tu fais ?! Non, arrête ça, Zelen ! C'est quoi ? »

Elle se saisit de l'objet métallique. Une fibule. Celle qui était accrochée au manteau de Marcus, elle avait du rester coincée sur ses vêtements quand il l'avait décrochée durant ses combats. Parfait !
Ses doigts se perdirent dans les poils de Zelen en une caresse de congratulation, et renifla la broche. Enfin, elle avait une piste et repéra aussitôt le chemin qu'il avait pris.

Marchant tranquillement pour ne pas se faire remarquer plus qu'elle ne l'avait déjà fait, elle suivit sa trace jusqu'à une ruelle sombre et étroite. La piste s'arrêtait devant un pan de bois placé sur une ouverture, un accès à un cellier, peut-être. Il n'y avait pas de doute possible, elle était formelle : Marcus se cachait là.
Sans craindre de prendre une écharde, elle se saisit du panneau à pleines mains et le tira lourdement vers elle pour se frayer un passage. Quelques instants plus tard, une pointe d'épée s'imprima dans la peau de sa gorge.

Credit image : Nan Fe, im lặng
Résultat du dé d'éveillé lancé ici
Je suis : Virgil Ombrargent,
mercenaire, résident de Borderoc

Virgil Ombrargent

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Il semble naturellement s’être levé du mauvais pied, donnant des réponses crus et franches et laisse rarement quelqu'un pénétrer dans son cadre intime, lui donnant air distant avec le monde ,mais ne laissera jamais quelqu'un dans le besoin.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 0 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 0 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
102


[15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera) Empty
MessageSujet: Re: [15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera)   [15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera) EmptySam 16 Mai - 18:26

Il était une fois un 15 Follune 1100 à Albatra Information hors-RP :
Rien à signaler sur le Hors hp
Information lancers de dés : Rien à signaler sur mes lancers.


La fuite de Virgil fut particulièrement chaotique. Échapper à la garde de l'académie n'avait pas vraiment été un problème ramassant juste quelques égratignures à cause du combat. Les plus gros soucis furent après , à peine le nez mis dehors ,des gardes l'attendaient sur le parvis de l'académie.

Grognant de rage, il avait du se faire violence avec les gardes et faire quelque chose qu'il désapprouvait et encore plus dans ce genre de situation ,blessé un innocent. Le pauvre garde n'avait fait que son devoir et en calculant mal un geste au lieu de le désarmer, Virgil lui avait fait une entaille profond au bras. Après un regard navré au garde, Virgil avait repris sa course.

Retour de karma ou pas il l'avait payé  plus tard à mi chemin vers son point de retraire, une embuscade fut tendu et cette fois s'était lui qui avait payer le pris chère. Il grognait entre ses dents, se demandant comment il avait pu le retrouver si vite et se défaut de concentration lui avait valu une flèche dans la cuisse et deux belles entailles au bras et au flanc.

Heureusement il avait réussi à s'en sortir , semant la garde à travers de petites ruelles, jouant de l'agilité qu'il avait pour passer dans des endroit improbables car il n'était plus question de compter sur sa vitesse avec une flèche planté là.

Le retour à sa planque avait ensuite prit un temps infini, serpentant , tachant de camoufler ses traces et de perdre ses puissant, cette histoire n'aurait pas plus mal tourné, la mort au moins aurait rapidement mis fin à tout ça ,pourtant malgré cette pensée, son corps semblait bouger tout seul, cherchant à tout prix à survivre.

C'est dans l'obscurité de sa tanière provisoire qu'il avait enfin pris le temps de souffler et d'examiner son état, pas très beau à voir d’après ses premières constatations, ça vie n'était pas en danger immédiat mais il ne pouvait pas fuir avec un corps comme ça.

- Foutu Alera, tu mériterais que je te secoue comme un arbre !


Il avait clamé ça avant de s'asseoir sur une vielle chaise et malgré ses paroles , en vérité, il ne lui en voulait pas bien au contraire, la revoir même un bref instant lui avait fin du bien, redonné pendant un bref instant gout à la vie.Mais à quel prix ? Sa vengeance n'avait pas été accompli,l'espoir que tout se soit terminé ce jour là ,complètement anéanti, étant de nouveau seul, n'ayant pas réussi à rejoindre sa Clarissa.

Il avait réussi à retirer sa flèche avant de nettoyer la plaie avec un peu d'alcool et faire un garrot avec des bouts de tissus et s'était occupé du reste comme il avait pu même si le résultat n'avait pas était particulièrement reluisant.

Le calme semblait régnait maintenant, mais tout de façon ça ne changé plus grande chose, qu'allait il pouvoir faire maintenant ? C'est alors que son regard s'était posé sur un bout de miroir brisé au sol, regardant son visage sans vie, n'étant qu'une ombre.

- Regarde toi Marcus, tu es pathétique...Tu n'es plus rien. Tu n'as jamais été capable de protéger qui que ce soit et encore moins de les venger. Tu es juste...un poids pour ce monde et indigne de la rejoindre.

Des gouttes tombâmes alors peu à peu, déformant alors gout de tristesses après goutte le reflet du guerrier déchu alors qu'il murmura à voix base.

- Pardonne moi...

Les yeux vides de vie, le guerrier s'était alors penché ,saisissant au sol,l'arme qu'il avait destiné à la mort de la reine. Il l'avait longuement regardé avant de très lentement poser la lame sur son poignet.

- C'est certainement mieux ainsi...pour tous..

Mais il n'avait eu le temps que de ce faire une petite entaille, car un bruit soudain avait retenti, fronçant les yeux.Il avançait à pas dé félin,lame à la main se demandant comment la garde l'avait trouvé ici. Son adversaire ,ne semblait pas vraiment silencieux, comme s'il s'était promené. C'est à un détour de couloir, s'étendant à braquer un garde qu'il l'avait vu, elle, son cœur n'avait fait qu'un bond mais son visage n'en avait rien montré, il se le devait pour ne pas la mètre en danger, mais malgré tout quelque chose en lui resté incontrôlable : son regard, qui semblait lui particulièrement attendrit de la voir.Grognant, il avait baissé son arme avant de tourner les talons, marchant péniblement.

- Tu devrais partir, si un garde de la reine te trouve ici Alera,tu es morte...Fuit autant que tu le...

Mais Virgil ne pu finir sa phrase, sa jambe blessée avait lâché sous sont poids, et dans un grognement, tombé lourdement au sol, pestant contre sa blessure. L'air fiévreux, Virgil s'était péniblement relevé, prenant appui contre un mur.

-Tu dois...me laisser...seul. Tu n'as rien à faire ici

Il savait que ses paroles blessé le petit moineau et chacun des mots employés étaient une torture pour lui aussi,évitant de la regarder pour ne pas se trahir. Mais il savait la danger qu'il représentait pour les autres et refusait de l'embarquer dans tout ça.
Je suis : Alera Vaelken,
cueilleuse, résidente de Lackness

Alera Vaelken

Crédits avatar :
Porcelain by cosmogirll on DeviantArt, retouché par Athina

État d'Advictâme :
État transcendant

Informations sur le personnage :
→ La Louve est son surnom d'enfance à l'orphelinat, et qui maintenant peut avoir un lien avec sa transcendance
3e don : Bond Spontané (capacité qui lui permet de s'évaporer et de s'éloigner d'une zone dangereuse sous le coup de l'émotion - essentiellement la peur. Peut être assimilée à de la téléportation)
4e don : Métamorphose Partielle (tirée essentiellement du loup: griffes, dents, fourrure, ouïe, nyctalopie, ... )
Ma fiche de suivi

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 5 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 3 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
482


[15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera) Empty


MessageSujet: Re: [15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera)   [15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera) EmptyLun 18 Mai - 22:11


Une vengeance ...

sans_t13.jpg

... ou peut-être autre chose ?

Feat Virgil Sombrargent



Quel soulagement d'être tombée sur lui, et non directement dans un piège, ou dans la cache d'un bandit de grand chemin ! De surprise, elle avait planté ses prunelles dorées dans ceux de Marcus. Même d'aussi près, elle ne parvenait pas tout à fait à le reconnaître.
Il cessa de pointer son arme sur elle et se détourna, entamant des propos qui l'étonna, une douce colère s'insinuant dans ses veines.

Elle devait partir ? Fuir, elle venait de le faire. Mais le laisser ? Après l'avoir cru mort ? Impossible. Pas sans quelques explications au préalable.
Alera entra dans la pièce en prenant soin de refermer derrière elle au moment où Marcus faillit, et tomba au sol, blessé. Elle s'en inquiéta vivement, jusqu'à l'entendre lui dire sèchement de s'en aller. Qu'elle n'avait rien à faire ici.

Si la cueilleuse de Lackness n'était pas du genre très susceptible, en cet instant, son animal intérieur lui fit serrer les poings jusqu'à s'enfoncer les ongles dans la peau. Comment osait-il ?
Pour une raison qui lui était inconnue, il s'était fait passé pour mort, sans qu'elle n'en sache rien. Il n'avait pas cherché à la contacter, d'aucune manière.
Elle le retrouve à la capitale, bien vivant, en pleine tentative de meurtre sur une tête couronnée. Il est désormais fugitif, et blessé ... et elle n'a rien à faire ici ?!
Certes, il était injuste de lui reprocher son choix, mais elle méritait un peu plus de considération que cela. Elle méritait d'entendre de sa bouche pourquoi il ne lui avait pas dit, lors de leur séparation, qu'il allait disparaître de cette façon ?

Un pas. Puis un second. Un autre. Encore un autre. Et elle se retrouva bien vite à hauteur de Marcus, le toisant d'un regard sombre que personne ne le lui aurait reconnu.
Baissant le visage vers le sol, elle leva un bras et une gifle bien sentie claqua et résonna dans l'espace clos.

De l'eau ruisselait sur son visage, sa vision en était altérée et c'était pourquoi elle ne pouvait le regarder droit dans les yeux. Déjà en piteux état, il en fut saisi et se laissa glisser le long du mur pour retrouver une position chiffonnée au sol. Il resta silencieux, n'étant plus que l'ombre de lui-même.
Toute la force qu'elle avait porté à son bras semblait lui avoir demandé un effort considérable car Alera se laissa, elle aussi, tomber à genoux au sol. Son cœur saignait de ces mois de silence, d'incompréhension et de questionnement; et malgré les divers pansements qu'elle lui avait appliqué, malgré qu'elle pouvait être soulagée de savoir que tout ceci n'était qu'un ignoble cauchemar, elle souffrait encore.

« Pourquoi ?» s'entendit-elle murmurer.  

Un long silence s'en suivit. Elle n'était pas certaine qu'il l'eut entendue. Elle avait une montagne de choses à lui dire. Des choses insignifiantes, qu'elle aurait voulu lui dire depuis longtemps. Lui parler de ses voyages, et du courage qu'elle avait réussi à trouver pour faire la route en solitaire. Lui parler de ses rencontres. Lui raconter en détail la toute dernière aventure qui lui était arrivée, et sa rencontre avec Zelen, le petit tillikop chromotare sauvé et adopté.
Elle aurait voulu lui exprimer tout ce qu'elle avait pu ressentir, tel le chaos qu'était ses émotions depuis la découverte de sa tombe à Borderoc. De ce dont elle s'était rendue compte, mais dont elle n'était pas encore sûre. Elle aurait également voulu lui parler de sa transcendance et de sa pseudo-dispute avec Naâme, mais tout ceci n'était que secondaire comparé à ce qu'elle voulait vraiment savoir.
Elle avait souffert, elle l'avait pleuré, et avait fait des choix dont certains auraient pu être évités. La moindre des choses était d'en connaitre la raison.

« Pourquoi ? » répéta-t-elle plus distinctement. « Pourquoi t'être fait passé pour mort ? N'as-tu donc aucune morale ? N'as-tu donc pas pensé aux gens, aux êtres chers que tu laissais derrière toi ? »

Désormais, Alera avait le buste penché en avant, et se tenait à quatre pattes, visage rivé au sol, peinant à faire face à l'homme pour qui elle pensait pourtant avoir versé toutes les larmes de son corps. Ses ongles se refermèrent et griffèrent le plancher. Penser raisonnablement était un calvaire, tout ce sur quoi elle était capable de se concentrer à l'heure actuelle, était toute la douleur accumulée qu'elle revivait pour la seconde fois. Elle lui en voulait de lui avoir causé autant de tort.
Martelant du poing, elle fit peur à Zelen qui alla trouver refuge dans un cageot vide, et l'animal se tassa lorsque sa maîtresse poussa un hurlement féroce de douleur. Alera éclata.

« Qu'avais-tu donc en tête, Marcus ?! Es-tu donc si égoïste ? N'as-tu pas pensé que tu allais blesser les gens autour de toi ? »

Me blesser ...

« N'as-tu pas pensé à eux ? - à moi - A ce qu'ils allaient faire sans toi ? »

A ce que j'allais faire sans toi ...

« Ils t'ont tous pleuré chaudement - je t'ai pleuré - et tout ça pour te retrouver à comploter contre la reine ?! Mais quelle folie t'a pris ? »

Enfin, elle trouva la force malgré les tremblements de rage de son corps entier pour lui faire face. Son visage était rougi et trempé de larmes, mais ses yeux fustigeaient très clairement son ami.

« Pourquoi ?! Donne-moi seulement une bonne raison ! »

Elle pouvait tout lui pardonner ... pour peu qu'il ait eut une bonne raison de la blesser de cette façon.

Credit image : Nan Fe, im lặng
Note : La petite liberté prise sur la réaction de Marcus face à la gifle a été vue et autorisée par le joueur🙂
Je suis : Virgil Ombrargent,
mercenaire, résident de Borderoc

Virgil Ombrargent

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Il semble naturellement s’être levé du mauvais pied, donnant des réponses crus et franches et laisse rarement quelqu'un pénétrer dans son cadre intime, lui donnant air distant avec le monde ,mais ne laissera jamais quelqu'un dans le besoin.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 0 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 0 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
102


[15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera) Empty
MessageSujet: Re: [15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera)   [15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera) EmptyJeu 21 Mai - 11:41

Il était une fois un 15 Follune 1100 à Albatra 40333.png Information hors-RP :
Rien à signaler sur le Hors hp
8236.png Information lancers de dés : Rien à signaler sur mes lancers.




Marcus osait à peine regarder la jeune rousse ,un silence pesait envahissant le taudis. Il voulait lui dire tellement de roche, mais ne pouvait portant pas, le fait qu'ils soit tout les deux dans la même pièce était déjà catastrophique aux yeux du guerrier déchu.

En la voyant arriver doucement vers lui, Virgil n'avait même pas bouger un cil ,toute force l'avait abandonné. La voir ainsi lui fendait le cœur,pourtant il était de son devoir de la repousser encore et encore s'il le fallait, il ne voulait pas voir..une 2eme  Clarissa. Pourquoi ne comprenait elle pas ? Plus elle s’approchait, plus ses membres tremblaient alors que son esprit hurlait à Alera de le fuir que c'était dangereux.

C'est ainsi qu'un écho de claque avait résonné dans toute la demeure, brisant pendant un cour instant le silence avant qu'il reprenne ses droit. Pourtant ce n'était pas ça qu'il avait fait plier le roc qu'était Virgil, mais bien les traces de tristesse qui avaient parcouru le doux visage de cette innocente, brisant ce qui restait de son cœur.

C'était un cauchemar, sa vie entière en était devenu un depuis sa disparation et maintenant il détruisait la vie des autres, étant encore une fois incapable de protéger. N'ayant plus la force ni l'envie de tenir debout, il s'était laissé tomber contre le mur, recroquevillant ses genoux contre lui, cachant son visage contre.

Je veux que ça s’arrête. Je veux en finir, j'ai si mal...Je fais si mal...
 

Il ne voulait plus la regarder, c'était devenu bien trop lourd à supporter pour lui, souhaitant juste que tout prenne fin à cet instant. Comment aurait il pu la regarder à nouveau de toute façon ? Lui qui se voulait le fort et brave combattant, protecteur de la vie, n'amenait en réalité que la souffrance et la détresse

Son corps avait tressailli en l'entendant marteler du poing, la détresse de la belle rousse le touché profondément, bien plus qu'il n'aurait jamais pu le croire en vérité. Il avait dû enfoncer ses ongles dans la chair de ses avant bras pour s’empêcher de la blottir contre lui, espérant au plus profond de lui qu'elle l’abandonne ,que la douleur de la belle s’évanouisse avec le temps.

Pourtant elle continuait à lui poser des question ,voulant absolument des réponses à ses questions et c'était une véritable torture pour Virgil de ne pas pouvoir y répondre, enfonçant un peu plus ses ongles alors que les muscles de sa mâchoire s'étaient crispés de plus en plus.

Je t'en supplie Alera tait toi..va t'en...Je ne suis que le malheur incarné pour les autres.


Pourtant elle abandonna pas bien au contraire, il était de plus plus insoutenable pour lui de garder bouche close, une colère montait de plus en plus en lui, par contre le moineau innocent, mais contre lui même ,contre la reine, contre tout ce qu'il avait vécu et ce qui eu finalement raison de sa dernière barrière fut les yeux d'Alera.  

- Parce que je ne veux pas te perdre non plus Alera ! Je ne veux pas que tu meurs à cause de moi! Je ne veux pas que tu suive Clarissa !

Toutes sa détresse, sa colère et sa tristesse s'exprimaient dans sa voie, relvant le visage pour montrer des yeux humide.

- Cette vipère à tué ma femme et mon enfant Alera !

Une haine farouche animé maintenant sa voie, comme si le bouchon avait sauté libérant toutes les émotions contenu pendant toutes ses années, toute cette haine contenue.

- Elle a envoyé des assassins les supprimer car elle connaissant soit disant un secret royal !

Il avait alors baissé son visage ,le prenant entre ses mains, parlant avec une certaine fatigue, comme si retombé d'un coup, une lassitude forte le gagnant.

- Clarissa était la plus douce et aimante des femmes... Pourquoi tuer une femme et un bébé...pour un stupide secret! j'aurais du mourir ce jour là aussi...


La fin de sa phrase était flou, hésitant entre constatation et souhait profond. Lentement il avait relevé les yeux vers la belle,l'air plus perdu que jamais.

- Ecoute Alera... Je ne voulais pas...je suis...Je veux ton bonheur...que tu vives...pas que tu meurs à cause de moi... Elle serait capable de te tuer si tu es trop proche de moi.

Hésitant, il avait levé les mains vers Alera, comme s'il voulait la prendre dans ses bras, mais en avait il seulement le droit ?Ses doigts se refermant alors dans le vide à mi chemin, baisant alors les yeux.



Je suis : Alera Vaelken,
cueilleuse, résidente de Lackness

Alera Vaelken

Crédits avatar :
Porcelain by cosmogirll on DeviantArt, retouché par Athina

État d'Advictâme :
État transcendant

Informations sur le personnage :
→ La Louve est son surnom d'enfance à l'orphelinat, et qui maintenant peut avoir un lien avec sa transcendance
3e don : Bond Spontané (capacité qui lui permet de s'évaporer et de s'éloigner d'une zone dangereuse sous le coup de l'émotion - essentiellement la peur. Peut être assimilée à de la téléportation)
4e don : Métamorphose Partielle (tirée essentiellement du loup: griffes, dents, fourrure, ouïe, nyctalopie, ... )
Ma fiche de suivi

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 5 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 3 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
482


[15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera) Empty


MessageSujet: Re: [15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera)   [15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera) EmptyVen 22 Mai - 12:43


Une vengeance ...

sans_t13.jpg

... ou peut-être autre chose ?

Feat Virgil Sombrargent



La surprise s'imprima sur le visage de la rouquine, et s'installa dans ses yeux. Qu'elle meure ? Par les deux dieux, cela arriverait bien un jour ! Mais si ce constat prêtait à sourire, Alera fut profondément touchée et sentit son palpitant se lancer dans une course effrénée. Ainsi, il ne souhaitait pas la perdre ? Alors même qu'ils n'avaient pas passé beaucoup de temps ensemble ? L'attachement qu'elle avait pris conscience d'avoir pour lui était mutuel, dans ce cas ? Cette seule pensée apaisa son cœur meurtri considérablement.

La joie au bord des lèvres, elle l'écouta lui donner la raison principale pour laquelle il avait estimé opportun de disparaître. Elle mit un temps à comprendre ce qu'il lui disait. Clarissa. La reine, une vipère. Femme et enfant. Son expression changea du tout au tout, et la déception fit naître une pointe de jalousie dans son ventre. Elle ignorait totalement que Marcus avait eu, autrefois, une épouse et qu'ensemble, ils avaient même eu un enfant. Il lui était toujours apparu comme un loup solitaire, un mercenaire bougon aux allures d'ours mal-léché mais à la noblesse sans équivoque. Maintenant qu'elle se rappelait, il lui semblait bien qu'il avait mentionné autrefois mal dormir, et qu'il avait sur les épaules un lourd fardeau. Tout s'expliquait maintenant. A l'époque, il parcourait les Trois-Lieux à la recherche d'informations, ou plutôt, d'une vengeance.

Un secret royal, hein ? Alors, la reine était capable de ce genre de choses ? Commanditer un assassinat d'innocents, juste pour garder cachés ses secrets ? Elle n'y allait pas de main morte ... ce devait être une sacrée information pour en arriver à une telle extrémité ...
Marcus, lui, trouvait ça stupide et avec rage, regrettait et pleurait encore une épouse qui n'était plus. Si le voir ainsi, si déchiré pour quelqu'un d'autre qu'elle, lui brisait le cœur, elle ne pouvait que le comprendre à la perfection. N'avait-elle pas, elle-même, été dans cette situation ? N'avait-elle pas eu ce besoin de le venger, même s'il n'y avait personne à blâmer ?

Leurs regards se croisèrent, mais Alera détourna rapidement le visage. Elle avait émis l'hypothèse de ressentir quelque chose pour lui, justifié par l'impact que sa mort avait eu sur elle, et très certainement, à le voir vivant et devant elle, s'était-elle fugacement prise à espérer, d'autant plus quand il venait de lui dire ne pas vouloir la perdre elle-aussi. Mais il fallait être bien sotte pour ne pas voir à quel point son cœur, aussi lourd et dévasté qu'il pouvait être, appartenait encore - et sans doute à jamais - à sa famille.
Les larmes lui montèrent, qu'elle régula du mieux qu'elle put, cachant son visage dans ses cheveux.

Elle comprenait son choix. Doué qu'il était dans la survie, et devant un adversaire aussi puissant, il n'avait pu que feindre la mort pour ne plus être recherché. Mais poursuivre cette vendetta ... c'était folie ! Ariane Hautiare avait tous les pouvoirs. Un claquement de doigts et on lui obéissait, c'était après tout la reine ! N'avait-il pas pu prendre la décision de profiter de son anonymat pour retourner à une vie paisible, et avancer ? Tout simplement avancer ?
Tout cela la dépassait, pour être honnête. Elle ne savait pas vraiment jusqu'où elle aurait pu aller pour retrouver ceux qui l'avait tué, et encore, il ne représentait qu'une connaissance pour laquelle elle ressentait plus ou moins d'attachement. Elle ne pouvait pas décemment se mettre totalement à sa place.

Alera avait tort, elle le savait. Elle cherchait seulement à minimiser ses sentiments. A les rendre caduques, puisqu'ils ne seraient jamais partagés. Et puis, il lui fallait être réaliste. Ils ne se connaissaient pas vraiment bien ! Au mieux, c'était son honneur qui l'avait poussé à agir ainsi, par égard pour elle. Rien de plus.
Emplissant ses poumons d'air pour calmer la tempête d'émotions qu'elle ressentait, elle frotta fortement son visage de ses deux mains, puis, s'assit sur ses talons, à genoux.

En fait, elle pouvait quand même être certaine d'une chose. Elle non plus n'avait plus envie de le perdre. Il avait été le premier visage ami qui l'avait poussée à se dépasser, et à être celle qu'elle était aujourd'hui. Et pour cela, elle se devait de payer sa dette, et de lui rendre la pareille.

« Je ne connaissais pas Clarissa, évidemment. Mais, si tu la décris comme douce et aimante, alors je doute qu'elle approuve le chemin que tu as choisi de prendre», dit-elle avec sagesse.  

Elle se garda bien de tout autre jugement, il lui semblait avoir été suffisamment explicite précédemment sur cette idée suicidaire de s'en prendre à la reine Ariane.

« Crois-tu qu'elle aimerait te voir ainsi ? Te vouer à une quête qui te mènera à ta perte ? Et pour quoi ? Cela ne les ramènera pas ... »

Credit image : Nan Fe, im lặng
Je suis : Virgil Ombrargent,
mercenaire, résident de Borderoc

Virgil Ombrargent

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Il semble naturellement s’être levé du mauvais pied, donnant des réponses crus et franches et laisse rarement quelqu'un pénétrer dans son cadre intime, lui donnant air distant avec le monde ,mais ne laissera jamais quelqu'un dans le besoin.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 0 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 0 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
102


[15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera) Empty
MessageSujet: Re: [15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera)   [15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera) EmptyLun 25 Mai - 19:54

Il était une fois un 15 Follune 1100 à Albatra 40333.png Information hors-RP :
Rien à signaler sur le Hors hp
8236.png Information lancers de dés : Rien à signaler sur mes lancers.



- Donc d’après toi je devrais juste abandonné ? Laisser ce montre de cruauté agir à sa guise et s'en sortir sans aucun problème tu es sérieuse Alera ? tu voudrais que tout ça reste impunis ? comment je pourrais me regarder dans un miroir après ça !?

La colère s'était totalement emparé de sa voix, grondante de rage alors que ses yeux foudroyaient la jeune demoiselle du regard. Ce qui l'avait ramené à la raison fut la réaction de la jeune rousse ,semblant pantois à cause de la réplique de virgil ,eu un pas de recul.

Virgil se sentait mal à l'aise pendant un instant et un peu honteux aussi, regardant soudainement le sol après avoir soupirer. La pauvre n'y pouvais rien et c'était certainement de l’inquiétude envers lui.

Il avait silencieusement les yeux vers elle, son regard s’adoucissant à la vue d'Alera, soupirant une nouvelle fois, mais c'est avec une voix un peu plus douce qu'il avait repris la parole, s’avançant en douceur vers elle.

- Ecoute, je ne voulais pas...te sermonner, mes paroles ont étés injuste, tu n'y est pour rien.

Ses yeux s'étaient alors encré dans ceux de la belle, cet éclat avait quelque chose apaisant même si le guerrier n'aurait pas pu dire pourquoi ,continuant de s’approcher en douceur, se sentant un peu mieux.

- Je suis vraiment désolé de t'avoir fait si mal...Sache que j'ai pensé souvent à toi et j'espérais  que tu ai une belle vie...Pas que tu soit si triste petit moineau. Sache que tu peu être fier de toi...Je pensais y passer aujourd'hui...mais c'est toi qui m'a donné la force de continuer.

Virgil avait fini par poser ses mains imposante sur les épaules d'Alera, lui offrant un mince sourire, un sourire dont son visage avait peine à se souvenir car il en avait eu depuis bien longtemps. Puis laissant planer un silence, sa main remontait lentement sur sa joue, l'éflerant d'u pouce à plusieurs reprises, cherchant à l’apaiser.



Je suis : Alera Vaelken,
cueilleuse, résidente de Lackness

Alera Vaelken

Crédits avatar :
Porcelain by cosmogirll on DeviantArt, retouché par Athina

État d'Advictâme :
État transcendant

Informations sur le personnage :
→ La Louve est son surnom d'enfance à l'orphelinat, et qui maintenant peut avoir un lien avec sa transcendance
3e don : Bond Spontané (capacité qui lui permet de s'évaporer et de s'éloigner d'une zone dangereuse sous le coup de l'émotion - essentiellement la peur. Peut être assimilée à de la téléportation)
4e don : Métamorphose Partielle (tirée essentiellement du loup: griffes, dents, fourrure, ouïe, nyctalopie, ... )
Ma fiche de suivi

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 5 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 3 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
482


[15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera) Empty


MessageSujet: Re: [15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera)   [15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera) EmptyMer 27 Mai - 15:20


Une vengeance ...

sans_t13.jpg

... ou peut-être autre chose ?

Feat Virgil Sombrargent



Quand la voix de Marcus, montante en force mot après mot, résonna dans la pièce, Alera ne sourcilla pas. Peut-être qu'autrefois, elle se serait tassée à mesure de l'entendre s'énerver de plus en plus, innocente et fragile qu'elle était, mais pas là. Imperturbable, elle l'écouta diriger sa colère contre la reine.
Devrait-il abandonner ? Laisser vivre le monstre de cruauté qui avait fait ça et laisser ce crime impuni ? Eh bien ... Oui, hélas. Il s'agissait de la reine. Elle avait pleins pouvoirs, ce n'était un secret pour personne, et presque, elle avait droit de vie ou de mort sur ses sujets. Qu'y avait-il, réellement, à faire ? Absolument rien. Elle n'était pas idiote, jamais Marcus ne parviendrait à l'incriminer d'une quelconque façon, et jamais il ne parviendrait à trouver un allié dans les hautes sphères pour faire tomber la reine Ariane, c'était impossible. Et encore moins sans preuves. S'il voulait obtenir justice, il lui faudrait continuer sur cette sombre voie qu'était la vengeance, mais il en payerait de son âme.

Toutefois, sa colère eut atteint un tel paroxysme qu'un réflexe de préservation s'était emparé d'elle, et l'avait poussée à avoir ce léger mouvement de recul. Bien évidemment, elle savait Marcus incapable de lui faire du mal, mais il n'en demeurait pas moins imposant, et impressionnant dans sa rage. Il n'aurait fait qu'une bouchée d'elle, s'il l'avait voulu.
Bien qu'elle eut espéré ce geste plus subtil, son ancien mentor - si elle pouvait l'appeler ainsi - le remarqua, fit mine de s'adoucir, et excusa son comportement.

Il s'avança vers elle. Toujours à genoux, Alera le regarda avec appréhension. Il ne semblait pas jouer la comédie, et était véritablement apaisé. S'il lui confia avoir souvent pensé à elle, et espéré qu'elle ait une belle vie, elle se mordit la lèvre pour ne pas prononcer le fil de ses pensées.

Comme s'il était possible d'avoir une belle vie sans que tu n'en fasses partie ...

Ce simple état de fait était beaucoup trop embarrassant pour l'admettre à haute voix, et bien que ses joues en rosirent, elle ne pipa mot. Cela ne lui servirait à rien de l'ennuyer avec ses états d'âme, son souhait avait sans doute été celui d'un grand frère pour sa jeune sœur, et rien d'autre. Elle n'allait pas lui rajouter sur les épaules le poids de ses sentiments alors qu'il avait tant à gérer, et un cœur noirci par la haine à réparer.

Puis, il lui confessa ses véritables intentions. Il eut beau se montrer doux avec elle, touchant ses épaules ou caressant sa joue du pouce, rien ne pourrait faire taire cette irrémédiable envie qu'elle ressentait à présent ...
Elle se leva, avec lenteur, le regard figé au sol. Chaque membre de son corps tremblait sous la pression de cette colère, cette rage ... Elle serrait les dents, il ne fallait plus grand chose pour qu'elles se mettent à grincer. Son regard se leva enfin vers le visage de Marcus et cette insouciance qu'il affichait clairement lui fit l'effet d'un coup de poing dans le ventre. Serrant son propre poing jusqu'à ce que ses articulations blanchissent, elle lutta corps et âme pour ne pas lui asséner une nouvelle gifle car, assurément, celle-ci serait cette fois accompagnée de nombreux coups contre lui.

« Parce que ... en plus ... c'était .... une mission ... suicide ? » peina-t-elle à articuler.  

Elle n'avait pas les mots. Son désespoir, sa douleur en étaient arrivé à un tel point qu'ils lui avaient ôté même l'envie de vivre ? Tout du moment qu'Ariane tombait, il se fichait de ce qui pouvait lui arriver ? Qu'on ne vienne pas lui dire que la petite cueilleuse était incapable de comprendre. Qu'on ne vienne pas lui dire que jamais elle ne comprendrait cette souffrance de voir l'être aimé disparaitre de sa vie. D'être séparé à tout jamais de lui. D'avoir cette sensation d'étouffer, que rien ne peut apaiser, si ce n'est que l'objet qui a causé ce tort réponde des actes.

Alera baissa de nouveau le visage, cachant de nouvelles larmes qui coulèrent malgré elle au sol. Elle était blessée. Et profondément jalouse. Par dessus tout, elle aurait voulu être aimée de cette façon par quelqu'un. Par lui. Toujours la tête baissée, elle réduisit la distance qui la séparait de Marcus jusqu'à ce que le sommet de son crâne rentre en collision avec son pectoral.

« Idiot ... », marmonna-t-elle sans trop se soucier de savoir si ce mot lui était parvenu aux oreilles, ou non.

Elle porta alors son poing contre son buste, pour appuyer son insulte, et l'impact que cela produisit réveilla une énergie nouvelle qui trouva écho en cette colère latente. Le choc n'était pas très violent, c'était davantage un coup innocent, presque une frappe amicale, mais cela lui fit autant de bien que du mal. Sa vision ne cessait de se troubler, elle pleurait à chaudes larmes à présent, et dans le silence le plus complet pour ne pas alerter Marcus. Peut-être était-ce le contre-coup, peut-être était-ce le fait de savoir que même en pensant à elle, cela ne l'avait pas convaincu d'abandonner sa vendetta contre la reine, ni de vouloir continuer à vivre. Elle cogna de son autre poing, pour retrouver cette sensation vivifiante, avec plus de force cette fois. Puis, un autre coup. Encore un autre. Encore un. Et un. Et un.

Alera se battait comme une belle furieuse contre le buste de Marcus qui les encaissait merveilleusement bien, sans jamais fléchir. Alimentés par un ensemble d'émotions multiples et contradictoires, ses gestes étaient virulents, rapides et eurent vite fait de l'épuiser.

Credit image : Nan Fe, im lặng
Je suis : Virgil Ombrargent,
mercenaire, résident de Borderoc

Virgil Ombrargent

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Il semble naturellement s’être levé du mauvais pied, donnant des réponses crus et franches et laisse rarement quelqu'un pénétrer dans son cadre intime, lui donnant air distant avec le monde ,mais ne laissera jamais quelqu'un dans le besoin.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 0 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 0 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
102


[15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera) Empty
MessageSujet: Re: [15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera)   [15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera) EmptyDim 31 Mai - 12:29

Il était une fois un 15 Follune à Albatra. 40333.png Information hors-RP :
Rien à signaler sur le Hors hp
8236.png Information lancers de dés : Rien à signaler sur mes lancers.


La situation avait quelque chose de surréaliste. Il avait imaginé tout les scénarios possible selon lui, mais en aucun cas celui ci et maintenant il ne savait plus quoi faire, ce qui était  inédit pour le natif de Borderoc. Il avait toujours réussi à faire face aux situations les plus compliqué, mais là maintenant, il ne savait comment consoler ce petit cœur possible et sa maigre tentative semblait avoir été un échec des plus total.


« Parce que ... en plus ... c'était .... une mission ... suicide ? »

Il avait serré la mâchoire ne savant quoi répondre, effectivement cette volonté de mourir avait pris place en lui depuis bien longtemps maintenant, grandissant chaque jours, désirant de plus en plus fort se retrouver à nouveau prés d'elle.

Pourtant il n'en avait rien dit car visiblement au lieu d'aider sa phrase avait porté le coup de grâce à la pauvre fille. Il n'avait encore une fois prononcer mot alors qu'elle baissé le visage, il ne fallait pas être stupide pour comprendre pourquoi. Le cœur de Virgil se serra de plus belle. Elle avait le cœur aussi ravagé que lui et la voir aussi empli de désarroi l'homme d'arme, mais peu à peu une autre question vint à son esprit. Pourquoi? Pourquoi semblait elle aussi affecté par tout ça ?

Son regard émeraude s'était posé avec douceur sur Alera qui s'approchait alors  qu'un nouveau flot de questions était en train d'assaillir son esprit un mot prononcé le saisi bien plus qu'il ne l'aurait crût "idiot"

C'est vrai qu'il avait été idiot de croire qu'il était seul face au monde entier, de se renfermer complètement à tout, mais il n'avait pas pu faire autrement, le fardeau avait été bien trop lourd à porter, même si le corps allait constamment de l'avant, le cœur et l'esprit n'avaient de cesse que de regarder dans le passé, ceux sur quoi il avait pied. Si Clarissa avait encore foulé ce monde de ses pieds, il aurait clairement reçus un magnifique pied au cul et Alera venait de lui faire comprendre.

C'est alors qu'il avait senti un coup, puis un deuxième puis un autre contre son torse. Il n'avait pas réagi s'étant contenté de laisser la colère de la jeune femme s'exprimer, lui offrant un regard peiné et bienveillant, compatissant à sa douleur. Il eu l'étrange sensation pendant un instant de voir sa défunte femme s'exprimer à travers les poings d'Alera, comme un rappel à l'ordre, si elle avait été en face de lui , elle aurait  clairement réagi ainsi, mais pourquoi Alera le faisait elle ?

Son regard se faisait de plus en plus doux malgré les coups, ne bougeant pas un cil, permettant à la femme aux cheveux de feux de laisser libre cour à sa colère. A quel point pouvait elle être attachée à lui pour agir ainsi ? Et réciproquement à quel point était il attaché à elle pour qu'au moment crucial il laisse sa vengeance et son envie de passer de vie à trépas en suspend ?

Une fois le flot de coups fini, sa main droite s'était lentement déposé sur la joue d'Alera, affleurant avec douceur et compassion ,alors que son regard protecteur n'avait pas quitté son visage, parlant dans un murmure apaisant.

-Je n'aurais jamais cru te faire souffrir à ce point.Pardonne moi Alera, j'ai été un imbécile de me dire que j'étais seul en ce moment. Même si on c'est croisé qu'une fois...Je crois que ça a changé nos vies et...c'est toi qui m'as fait tenir jusque là.

Les caresses sur sa joue avaient duré un moment qui semblait infini avant qu'elle ne senti les deux bras du déchu passer lentement dans son dos, blottissant la belle tout contre lui, lui offrant un cocon de douceur où elle puisse prendre refuge, la main droite du guerrier offrant de longue caresses apaisante tout le long de son dos, respirant lentement.

Il s'était surpris à fermer les yeux, profitant lui même de cette douceur offerte alors que le but n'était qu'au départ d’apaiser son cœur. Il n'avait plus bouger, laissant se refuge à loisir pour la belle rousse. C'est qu’après un très long moment, qu'il avait enfin murmuré.

- A partir de maintenant. Je te promet de te donner des nouvelles, ne plus te laisser dans la tromperie ou l'incertitude. Pour ce que est de la reine...Il faut que je prenne le temps de réfléchir, mais tout de façon je ne vais plus pouvoir rien tenter avant un long moment...

Il avait tenté ensuite de faire un léger trait d’humour pour dérider la petite, offrant quelque chose qu'il n'avait pas fait au passage depuis bien longtemps, un sourire.

- Ennemi public numéro un... Tu crois que ça me rend plus charismatique et sombre encore ?

Je suis : Alera Vaelken,
cueilleuse, résidente de Lackness

Alera Vaelken

Crédits avatar :
Porcelain by cosmogirll on DeviantArt, retouché par Athina

État d'Advictâme :
État transcendant

Informations sur le personnage :
→ La Louve est son surnom d'enfance à l'orphelinat, et qui maintenant peut avoir un lien avec sa transcendance
3e don : Bond Spontané (capacité qui lui permet de s'évaporer et de s'éloigner d'une zone dangereuse sous le coup de l'émotion - essentiellement la peur. Peut être assimilée à de la téléportation)
4e don : Métamorphose Partielle (tirée essentiellement du loup: griffes, dents, fourrure, ouïe, nyctalopie, ... )
Ma fiche de suivi

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 5 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 3 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
482


[15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera) Empty


MessageSujet: Re: [15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera)   [15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera) EmptyMar 2 Juin - 8:33


Une vengeance ...

sans_t13.jpg

... ou peut-être autre chose ?

Feat Virgil Sombrargent



C'est l'épuisement qui fit cesser la pluie de coups de poings de la rouquine. Elle ne manquait pas de force, mais bien d'énergie négative pour diriger ses gestes contre Marcus. Elle estimait avoir suffisamment déversé sa colère, sa frustration et sa douleur. Elle tressaillit quand une main se posa contre sa joue, et l'écouta lui présenter des excuses, le regard vide d'expression.

A l'entendre insister sur le fait qu'ils ne s'étaient croisés qu'une seule fois, cela donna à Alera l'impression qu'elle était une idiote de réagir comme elle l'avait fait, et peut-être avait-il raison. Ce n'était pas la peine d'être si gentil avec elle, après tout, il ne s'agissait que d'une petite semaine de voyage en sa compagnie, ils ne se connaissaient pas vraiment. De quel droit avait-elle exigé qu'il l'inclue dans sa vie, et la tienne au courant de ses intentions ? Il lui avait donné l'explication de ne pas la mêler à tout ça, pour la protéger mais la vérité était toute autre, elle le savait bien : il n'avait pas à partager ses planifications avec une sombre inconnue qu'il avait balancé à l'eau, il y avait des mois.

S'il avait été de la volonté du mercenaire de rappeler la distance qui les séparait, ses gestes lui firent passer le message inverse, ses bras l'encadrant et la blottissant contre lui. Refusant la moindre once de pitié qu'il lui faisait manifestement preuve, elle se débattit longuement comme un oiseau blessé cherchant à s'échapper des deux mains qui le retient, puis, elle s'abandonna à l'étreinte, résignée. La chaleur de son corps avait quelque chose de rassurant, de réconfortant, et il lui semblait qu'elle n'avait jamais connu d'endroit aussi sécurisant que d'être collée contre lui. Ses mains caressaient joue et dos, lui arrachant par moment quelques légers frissons de plaisir qui apaisèrent ses envies irrémédiables de verser toutes les larmes de son corps, car assurément, il lui restait encore de quoi pleurer.

Elle se laissa être ainsi choyée, sans rien répondre, sans penser à quoi que ce soit, sans rien dire, profitant seulement de ce moment de tendresse qu'elle n'était pas sûre de mériter. Zelen sortit de sa boite et se traîna jusqu'à eux, avec méfiance, jusqu'à finalement se frotter à leurs jambes, enroulant sa queue autour de leurs mollets respectifs.
Un murmure brisa le silence. Le souffle d'air qu'il dégagea remua quelques cheveux de son front et la chatouillèrent, aussi, elle frotta son nez contre lui pour dégager ces opportuns avant d'éternuer. De ce qu'elle comprit, il restait obtus dans son idée de venger sa famille, et de s'en prendre à la reine. C'était une idée aussi folle que fixe, elle savait bien qu'elle ne pourrait pas lui faire changer d'avis, surtout si sa tentative de tout à l'heure ne l'avait pas convaincu d'abandonner tout besoin de réparation. Elle en grinça les dents. Elle comprenait son besoin de faire ressentir à la reine toute sa souffrance et son désespoir, de la faire payer, mais s'il parvenait à ses fins, cela lui coûterait la vie, et elle ne pourrait le supporter. Pas encore.

Alera ne réagit en rien à son trait d'humour, cela ne la fit pas rire. Elle se dégagea de ses bras et planta ses yeux dorés et déterminés dans ceux de Marcus.

« Alors, ça va être ça maintenant, ta vie ? Devenir fugitif ? » lança-t-elle, tristement.  

Elle n'était pas sotte - encore que -, elle se doutait bien que la reine avait reconnu son assaillant. Jamais elle ne laisserait passer cette tentative, surtout pas après les exécutions publiques des Masques Maâlistes capturés. Si c'était ce qui attendait Marcus, valait mieux qu'il parte, et loin. Qu'il se fasse oublier. Mais elle savait qu'il ne renoncerait pas, et qu'il reviendrait ici, à Albatra, pour achever ce qu'il avait commencé. Était-il obligé de s'en mêler ?

« Et si ...», marmonna-t-elle, « Et si tu parvenais à être vengé sans t'approcher d'elle, sans même avoir porté le coup fatal ? »

Elle ne parvenait pas elle-même à croire ce qu'elle venait de suggérer, et allait expliquer sous peu. D'où lui venaient ces idées si sombres ? Elle se mettait à réfléchir comme une criminelle, maintenant ... Bien qu'à y penser vraiment, elle avait déjà la réponse. Elle ne voulait plus qu'il s'en aille. Il venait de lui confirmer qu'il préparait à la laisser une nouvelle fois, lui promettant de donner des nouvelles. Elle ne voulait pas qu'il se cache jusqu'à la fin de ses jours, et surtout, elle ne voulait pas qu'il sacrifie sa vie en obtenant vengeance.

« Et si tu engageais quelqu'un à ta place ? » elle le fuit alors du regard « Tu serais libéré, et pourrais reprendre une vie normale, non ? »

Credit image : Nan Fe, im lặng
Je suis : Virgil Ombrargent,
mercenaire, résident de Borderoc

Virgil Ombrargent

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Il semble naturellement s’être levé du mauvais pied, donnant des réponses crus et franches et laisse rarement quelqu'un pénétrer dans son cadre intime, lui donnant air distant avec le monde ,mais ne laissera jamais quelqu'un dans le besoin.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 0 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 0 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
102


[15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera) Empty
MessageSujet: Re: [15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera)   [15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera) EmptyVen 19 Juin - 16:07

Il était une fois un 15 Follune 1100 à Albatra 40333.png Information hors-RP :
Rien à signaler sur le Hors hp
8236.png Information lancers de dés : Rien à signaler sur mes lancers.


Au départ tel une créature en plein désarroi, Alera s'était débattue, mais Virgil n'avait pas bronché pour autant, maintenant sa prise avec calme et douceur, voulant tout simplement montrer qu'il était là présent pour elle, qu'elle n'avait plus rien à craindre maintenant.

Et puis il le sentait tout au fond de lui, elle avait cruellement besoin d'un peu de douceur, de réconfort. Il avait envie de savoir, de comprendre tout ce qu'elle pouvait retenir au plus profond elle même, mais comment pouvait il demander une chose pareil à cette instant ? Il l'avait purement abandonné et maintenant il ne pouvait juste qu'attendre, attendre qu'elle se livre d'elle même et lui prêter attention le moment venu.

Il n'avait pu retenir un léger sursaut au moment où une boule de poil avait décidé de se nicher contre eux. Il l'avait regardé avec douceur trouvant cette bestiole particulièrement intrigante avant de porter à nouveau son attention sur la belle rousse. Elle semblait si fragile à cette instant. Virgil rageait contre lui même, il voulait lui rendre son innocence et sa joie et pour l’instant il avait fait tout le contraire.

Cette journée semblait hors du temps ,même si maintenant il pensait être au bout de ses surprise, la petite rousse semblait vouloir lui démontrer le contraire. Au fur et à mesure de ses explications, l’expression habituellement si neutre du guerrier s'était mue peu à peu en inquiétude.

Depuis quand avait elle ce genre de pensées ? Elle qui semblait incapable de faire mal au moindre insecte lui parlé véritablement d'engager un tueur à gage ? Un regard lourd de sens s'était posé sur elle ,restant muet tout au long de ses paroles ,car en vérité il ne savait que répondre, pour certain ce genre de déclaration pouvait rester anodine mais avant vu l'Alera d'avant cela le chagriné grandement.  

Il n'avait pu retenir un léger soupire avant de s’asseoir,lâchant en douceur Alera ,restant muet longuement. Sa pain s'était lentement plongé dans un sac avant d'en sortir un fruit avant de le tendre à la créature pleine de poil, lui offrant un léger sourire triste.


- C'est à cause de moi que tu as changé ainsi Alera ? Moi qui avait cru te préserver de tout ça...Visiblement j'ai bien raté mon coup.

Il avait posé en douceur le froid sur le sol ,continuant de regarder la boule de poile, ne la quittant plus des yeux, laissant quelques secondes de silence encore avant d’enchaîner.

- Je vais y réfléchir oui ,si au moins à toi je peux éviter de sombrer complètement *soupire* Je vais envisager de laisser ça de coté et laisser quelqu'un d'autre faire.Par contre...

C'est un regard tout à fait sérieux et autoritaire qui s’était posé sur elle, à contrario pourtant c'était un murmure doux et plein de douceur qui était sorti de ses lèvres, étant plus une supplique qu'un ordre.

- Ne parle plus jamais de choses pareil. Tu es une lumière Alera ,ne sombre pas dans ce genre de connerie à cause de moi tu semble t'enfoncer peu à peu dans la noirceur, ne devient pas..comme moi. Je veux te protéger, pas que tu soufre Alera.

Je suis : Contenu sponsorisé,




[15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera) Empty
MessageSujet: Re: [15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera)   [15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera) Empty

 
[15 Follune 1100]Une vengeance ou peut être autre chose (pv Alera)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Advictâme-RPG :: Zone de jeu :: Le Marvier : ville d'Albatra :: Sujets en cours-
Sauter vers: