Partagez | 
 

  [7 Allune 1100] Un jour l'aube viendra |Daud-Keira|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Je suis : Daud Emerat, historien et chercheur, itinérant Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Faramir, par Magali Villeneuve

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Historien itinérant, mène des recherches sur les Temps Oubliés. Appel aux sources fiables et aux témoignages, non sérieux s'abstenir !

- Présentation
- Fiche d'avancement

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 4 [6 max] ➔Passage à la Transcendance : 5 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
462


MessageSujet: [7 Allune 1100] Un jour l'aube viendra |Daud-Keira|   Jeu 18 Oct - 10:45

Le 7 Allune 1100 dans la Forêt des Embrumes


Combien de temps s'était-il écoulé depuis que ces morggs les avaient pris en chasse ? Après toutes ces mésaventures, Daud en avait perdu la notion du temps. Son estomac se tordait de protestation tandis que le fumet de la viande grillée parvenait à ses narines. L'historien n'avait pas réalisé qu'il était affamé jusqu'à présent. Il faut dire que cette nuit chargée en émotion ne lui avait guère laissé le loisir de se poser un instant pour contenter les besoins de son corps.

Daud alla chercher un chiffon au fin-fond de son sac et le posa entre lui et Keira :

« Au cas où la graisse nous coulerait sur les doigts » , fit-il en guise d'explication. Mais n'étant pas dupe sur son adresse, il ajouta : « Je dis ça, mais ça me sera surtout utile à moi. »

Le jeune homme remercia Keira en se saisissant de la brochette qu'elle lui tendait. Prenant très à coeur son avertissement, il souffla d'abord sur la viande et en profita pour la renifler discrètement. Il aimait bien savoir quelles odeurs avaient les choses qu'il ne connaissait pas. Visuellement la viande de serpent ne lui inspirait rien de bon, mais son parfum n'était pas si éloigné des brochettes grillées qu'il mangeait autrefois avec ses parents. Essayant de ne pas avoir l'air trop circonspect, Daud releva les yeux et croisa le regard de Keira.

« Je… suis sûr que c'est comestible. Heu… très bon. »

Gêné, le jeune homme fut tout à coup très inspiré par les flammes qui crépitaient. Il répondit finalement à la femme rousse en haussant une épaule avec humilité :

« A dire vrai, ce n'était pas vraiment mon idée. Mon troisième don s'est éveillé tandis que les morggs nous menaçaient, et je me suis tout à coup souvenu que ces bêtes craignaient le feu. Sans ça, c'est moi qui était cuit, comme on dit. Ce n'était pas vraiment le fruit de mon ingéniosité. J'ai surtout eu beaucoup de veine. »

Daud souffla une dernière fois sur sa brochette puis rassembla son courage et en croqua un morceau. La viande était amère, un peu sèche et très fade, mais parfaitement mangeable. Il n'avait jamais porté d'importance aux saveurs des aliments, mais leur apparence lui importait beaucoup. Si quelque chose avait un drôle d'air, il pouvait très bien refuser d'y toucher. Accepter de manger ces brochettes de serpent lui demandait un effort certain, mais avait-il vraiment le choix ? Le moment était mal choisi pour faire des caprices. On le lui avait bien assez répété à l'Académie… alors ici, au milieu de la forêt ? Il fallait garder la tête sur les épaules et savoir gérer les priorités. De toute façon, si Keira était habitée à ce repas et en si bonne santé, cela ne devrait pas lui faire grand mal d'y goûter un peu. Sans compter que passer le reste de la nuit et la journée du lendemain le ventre vide serait une très mauvaise idée.

« Je vous l'avais dit », fit-il en grimaçant un sourire après avoir dégluti. « C'est très mangeable. »

Un court silence s'installa avant qu'il ne reprenne en s'essuyant les doigts sur le linge :

« Vous avez raison bien sûr. Concernant les habiletés de chacun et du partage des compétences. A l'Académie, et cela dès le plus jeune âge, on nous encourage à varier nos lectures et nos talents, soit-disant cela nous permettra d'exceller dans plusieurs domaines. Comme si seule la connaissance universitaire avait de la valeur… à supposer même que l'excellence soit de nature à être partagée. Un beau ramassis de bêtise. »

Daud secoua la tête d'un air agacé mais se reprit, réalisant qu'il s'était un peu emballé :

« Désolé. C'est juste que… parfois… j'ai l'impression que les érudits vivent très loin du monde réel. Il leur arrive d'oublier que nous avons beaucoup à apprendre les uns des autres. »

Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler !
Ce RP flashback retrace la partie de la nuit du 7 Allune qui n'a pas pu être développée dans la quête.
Je suis : Keira Daravyn, marchande de jour, sang-visage de nuit, résidente d'Embuscade Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Vari-Vigilante sur Deviantart

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
→ 1m75, 60kg, fine et musclée, cicatrices dans le dos.
→ Yeux bleus gris, longs cheveux roux, tâches de rousseur.
→ 3ème don : Peau dure (peau qui devient dure comme du granit)
→ Franche, directe, patiente, claustrophobe, sans attaches, combattante très expérimentée.
→ A toujours au minimum deux dagues et une rapière sur elle.

→ Surnom d'assassin : Éclair écarlate.

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 2 [6 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
419


MessageSujet: Re: [7 Allune 1100] Un jour l'aube viendra |Daud-Keira|   Dim 21 Oct - 18:41

Un jour l’aube viendra - 7 Allune 1100, Forêt des Embrumes


Elle le regarda déposer le chiffon entre eux alors que l’explication de ce geste venait presque en même temps. Elle se contenta d’acquiescer d’un mouvement de tête pour dire qu’elle avait saisi l’idée. En soit, qu’elle se débrouille avec des armes et sache se sortir de situations tordues ne voulait pas dire qu’elle n’était pas capable de ne pas manger comme un cochon. Elle aussi se salissait, comme tout le monde… À vrai dire, elle utilisait surtout des feuilles pour s’essuyer la bouche et les doigts d’ordinaire, ou l’une de ses manches, ça faisait l’affaire aussi. Elle n’était assurément pas celle qui avait le plus de bonnes manières ici.

Elle le jaugea un instant alors qu’il hésitait peut-être encore à réellement manger ce morceau de serpent. Elle ne prendrait pas mal qu’il n’aime pas ça, si c’était ce qui l’inquiétait. Comestible, ça l’était, sans aucun doute, mais de là à dire que c’était bon… Keira n’était pas dupe sur ses propres compétences, et l’art culinaire ne faisait pas partie de celles qu’elle possédait.

L’important, dans ce genre de situation, c’est surtout d’avoir quelque chose de solide dans l’estomac.

C’est tout ce qu’elle trouva à répondre pour le « rassurer ». Il n’était pas vraiment en position de faire la fine bouche de toute façon.

Elle souffla sur sa propre brochette alors qu’il reprenait la parole. Alors comme ça, c’était sa pierre de vie qui lui avait soufflé l’idée du feu ? C’était comme… Avoir une illumination salvatrice ? Etrange comme don. Dans tous les cas, ça leur avait bien servi. Et le sien aussi s’était activé, c’est grâce à sa pierre de vie qu’elle n’avait pas fini les bras en charpie. Elle n’aurait pas eu le loisir de lui faire à manger sans cela.

Elle ne put s’empêcher de lâcher un soupir amusé quand il croqua dans la brochette. Son froncement de nez trahissait la sincérité de ses mots. Vraiment, il n’avait pas besoin de se montrer si poli en sa présence. Mais ça l’amusait assez, pour le coup.
Elle mangea à son tour, sans aucune expression particulière, et reporta un peu après son regard sur le visage de Daud quand celui-ci reprit la parole. Ses lèvres s’entrouvrirent comme pour délivrer à leur tour ce que plus jeune, elle avait dû montrer comme compétences pour exceller dans ses propres matières d’apprentissage. Mais elles se refermèrent presque aussitôt pour demeurer muettes. À la place, elle le laissa se détendre et termina sa brochette, mastiquant longuement sa dernière bouchée pour mieux réfléchir à ce qu’elle pouvait se permettre de dire, sans que cela ne soit une trop grosse révélation.

C’est un peu le cas, au fond. Je veux dire, ceux qui se consacrent à la connaissance vivent dans une toute autre facette du monde, plus utopique peut-être, mais plus sereine. Tant que ça leur suffi, quel mal y aurait-il à ça ?

Elle marqua un temps, un léger sourire venant poindre au coin de ses lèvres, avant de reprendre :

Quant aux autres à qui ça ne suffit pas, comme vous, ils vagabondent à la recherche d’aventures, en n’oubliant peut-être parfois que le monde est plus dangereux et imprévisible que ce qu’on en dit dans les livres taquina-t-elle gentiment.

Mais il faut apprendre à marcher avant de pouvoir courir. Alors faites-moi plaisir, vous voulez, achetez-vous une arme avant de repartir à la conquête du monde la prochaine fois, sourit-elle légèrement.
Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le hors-RP
Je suis : Daud Emerat, historien et chercheur, itinérant Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Faramir, par Magali Villeneuve

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Historien itinérant, mène des recherches sur les Temps Oubliés. Appel aux sources fiables et aux témoignages, non sérieux s'abstenir !

- Présentation
- Fiche d'avancement

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 4 [6 max] ➔Passage à la Transcendance : 5 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
462


MessageSujet: Re: [7 Allune 1100] Un jour l'aube viendra |Daud-Keira|   Lun 22 Oct - 19:12

Le 7 Allune 1100 dans la Forêt des Embrumes


A son plus grand soulagement, Keira ne parut pas agacée de le découvrir si bavard. Daud ne savait jamais vraiment quand il parlait trop, ou si ses compagnons préféraient entendre moins de détails sur sa vie. Enfant, il lui était souvent arrivé de révéler des choses privées, que l'on gardait d'ordinaire pour soi… tout simplement car personne n'avait jugé bon de lui expliquer qu'on ne partageait pas ce genre d'information. Il avait fallu que Belaldur le lui dise clairement pour que le garçon fasse attention à garder certaines choses pour lui. De même qu'il était mal vu de trop vite partager ses émotions – ce qu'il ne comprenait pas très bien… mais l'historien avait cessé de chercher à saisir le sens de certaines pratiques sociales. Il laissait cela à ses collègues anthropologues. Tout cela était bien trop farfelu pour lui.

Maintenant qu'ils avaient brisé la glace, la jeune femme rousse semblait plus encline à bavarder, ce qui le rassura un peu. Elle l'écouta sans mot dire, avalant des bouchées de sa brochette sans manifester le moindre dégoût non plus. Daud était sacrément impressionné, et il tacha de l'imiter au mieux. Finalement, Keira prit la parole à propos des érudits d'Albatra. L'historien ne put que hausser une épaule et acquiescer, car elle avait raison. Il regrettait toutefois que le voeu de connaissance que l'on faisait à l'Académie implique nécessairement de prendre de la distance vis-à-vis du monde réel. Parfois, le discours des maîtres semblait incohérent tant il pêchait par excès de théorie. Celle-ci ne s'identifiait pas parfaitement aux phénomènes qui se déroulaient en-dehors des murs de la citadelle.

Daud grimaça un sourire contrit quand la voyageuse lui reprocha son manque de prudence. Ces moqueries là, il les avait sans doute méritées...

« Il est vrai que j'ai manqué à la prudence la plus élémentaire… mais pour être honnête, j'aurais beau m'offrir la plus affûtée des lames, je serais bien en peine de m'en servir. Le maniement des armes n'est pas quelque chose que l'on nous apprend, à l'Académie. Je leur soumettrai l'idée de nous envoyer faire un stage au Gravorn », ajouta-t-il avec un sourire en coin. « Mais si cela peut vous rassurer, je songerai à acquérir ces compétences un jour prochain. »

L'historien se tut pour avaler quelques bouchées de sa brochette. Plus il mangeait, moins le goût lui semblait étonnant. Et il n'eut pas trop de mal à passer outre l'aspect rebutant du reptile. De toute façon, avait-il vraiment le choix ? Keira avait raison : c'était manger, ou être mangé. Fixant sa brochette, il songea qu'il pourrait très bien croupir au fond du gosier de l'un de ces morggs, à l'heure qu'il était. Comme l'idée n'était guère plaisante, il ajouta sans quitter sa viande des yeux, pensif :

« J'imagine… qu'il y a sans doute des armes dont le maniement est assez intuitif. Pour que même les novices puissent s'en servir et se défendre un minimum. Certainement pas une épée. Je ne serais même pas sûr de la soulever... une hache serait trop encombrante... un couteau, peut-être… » Il fronça les sourcils, leva les yeux vers Keira : « C'est tout de même fou que je n'y ai pas réfléchi jusqu'à maintenant. Nous n'avons jamais parlé de cet aspect du voyage, mes confrères et moi-même. »

Etions-nous assez orgueilleux pour croire que notre savoir nous protégeait de l'acier et des crocs ?

Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler !
Rien à signaler sur ça non plus ! \o/
Je suis : Keira Daravyn, marchande de jour, sang-visage de nuit, résidente d'Embuscade Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Vari-Vigilante sur Deviantart

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
→ 1m75, 60kg, fine et musclée, cicatrices dans le dos.
→ Yeux bleus gris, longs cheveux roux, tâches de rousseur.
→ 3ème don : Peau dure (peau qui devient dure comme du granit)
→ Franche, directe, patiente, claustrophobe, sans attaches, combattante très expérimentée.
→ A toujours au minimum deux dagues et une rapière sur elle.

→ Surnom d'assassin : Éclair écarlate.

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 2 [6 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
419


MessageSujet: Re: [7 Allune 1100] Un jour l'aube viendra |Daud-Keira|   Mar 23 Oct - 8:01

Un jour l’aube viendra - 7 Allune 1100, Forêt des Embrumes


Elle conserva un sourire en coin. Effectivement, même s’il s’appropriait une arme, quelle qu’elle soit, il faudrait encore s’il sache la manier un minimum. N’y avait-il pas quelconque livre sur le sujet ? Certes, cela resterait purement théorique, mais, elle imaginait assez bien un recueil d’apprentissage sur le maniement des armes, ne serait-ce que pour décrire certains mouvements, certains styles. Il avait bien fallu que quelqu’un s’y essaye un jour et trouve les techniques après tout.

Tout en continuant de l’écouter, elle réfléchissait. Elle l’observait aussi, peut-être un peu trop. Daud était élancé, il devrait normalement avoir l’avantage de la vivacité avec son gabarit. Il lui fallait quelque chose de pas trop lourd, et d’assez fin pour frapper avec précision.

Une dague, lâcha-t-elle tout à coup, alors qu’elle avait sans le vouloir laisser trainer un silence à ses mots.

Ce qu’il vous faut, c’est une dague, reprit-elle d’un ton plus modéré.

Machinalement, elle essuya ses doigts sur le tissu qu’il avait placé entre eux avant de se lever. Elle décrocha l’une de ses dagues accrochée à sa ceinture et la lui tendit.

Une arme légère, qui n’entrave aucun moment, mortelle quand on sait comment placer le coup. Une fois la lame infiltrée dans la chair d’un ennemi, vous tournez d’un quart de tour. Ça a beau être moins impressionnant qu’une épée ou une rapière, mais au corps-à-corps, ça reste le plus efficace, expliqua-t-elle.
Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Petite réponse, mais pour te laisser faire réagir Daud ^^
Je suis : Daud Emerat, historien et chercheur, itinérant Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Faramir, par Magali Villeneuve

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Historien itinérant, mène des recherches sur les Temps Oubliés. Appel aux sources fiables et aux témoignages, non sérieux s'abstenir !

- Présentation
- Fiche d'avancement

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 4 [6 max] ➔Passage à la Transcendance : 5 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
462


MessageSujet: Re: [7 Allune 1100] Un jour l'aube viendra |Daud-Keira|   Mar 23 Oct - 20:54

Le 7 Allune 1100 dans la Forêt des Embrumes


Une dague ? Pour Daud, une telle arme ne différait pas beaucoup d'un long couteau… une lame restait une lame, après tout. L'historien observa la jeune femme rousse se lever. Il était à la fois surpris et heureux que Keira s'investisse dans la conversation : il n'avait pas menti en disant qu'il aurait pu s'accommoder du silence. Mais passée la première impression, il éprouvait de la curiosité à l'égard de l'aventurière. Quelque chose lui disait que sous la poussière et ses airs taciturnes la jeune femme était quelqu'un d'agréable. Quelqu'un qu'il pourrait apprécier. tant qu'ils ne commençaient pas à parler d'éthique, car les affaires de Keira devaient sans doute bafouer un certain nombre de règles de la morale la plus élémentaire. Mieux valait ne pas parler des choses qui fâchent.

Keira décrocha une arme de sa ceinture, que Daud identifia comme un poignard, ou une dague, à en juger le vocabulaire que la voyageuse employait. Lui-même aurait été bien en peine de les distinguer ! Mais il faisait confiance à Keira pour employer la terminologie la plus adaptée. Comme elle lui tendait, l'arme, l'historien la saisit avec une appréhension visible. Il prit garde à conserver la lame bien loin de lui, pointée vers le sol. Daud écouta la jeune femme avec attention et frémit à peine quand elle évoqua – sans mâcher ses mots – la manière dont il était censé utiliser la dague. Il avait suivi quelques leçons d'anatomie et en savait assez pour imaginer instinctivement à quels endroits il serait plus judicieux de frapper. La question n'était pas de déterminer s'il saurait s'en servir… mais plutôt s'il en était capable.

Lorsque Keira se tut, Daud baissa les yeux sur la dague et la fit tourner entre ses doigts. Il n'y connaissait rien, mais pu observer les détails grossiers de la garde. La lame en elle-même semblait bien plus travaillée. Quoi de plus normal, quand on savait à quoi elle servait ? Mieux valait qu'elle soit affûtée et bien équilibrée. Une mauvaise lame était aussi utile qu'une chaise branlante.

« C'est une arme humble, c'est vrai… » fit-il en tournant et retournant la dague sans presque y faire attention. « Mais je goûte fort peu à l'esbroufe et à la vantardise. Et je doute que l'individu qui aura le loisir de l'observer de prêt si jamais je dois utiliser une telle arme prête beaucoup d'attention à son élégance ou à ses dorures. »

L'historien haussa une épaule, s'installa en tailleurs afin d'être plus confortablement installé, et posa la dague sur sa cuisse avant de reprendre en nouant ses doigts en un noeud compliqué :

« Je visualise comment ceci doit s'utiliser, bien sûr », commença Daud avec prudence. « Ce que j'ignore, c'est si j'ai ce qu'il faut pour le mettre en application. Je n'ai jamais… vous savez… » Tué quelqu'un. Il était presque sûr que Keira avait passé cette épreuve, et plus d'une fois. Que pouvait-elle bien penser de lui ? Daud lui renvoya son regard, mal à l'aise. « Je ne me rappelle même pas m'être déjà battu un jour. Je pense que je m'en rappellerai, si c'était le cas… à moins que ma défaite ait été cuisante et qu'une part de moi se soit débrouillée pour oublier tout ça. Ce qui est très probable d'ailleurs !»

Il grimaça un sourire et reprit :

« Il y a certaines choses, certains actes, que je me refuse à faire. »

Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler !
Rien à signaler sur ça non plus ! \o/
Je suis : Keira Daravyn, marchande de jour, sang-visage de nuit, résidente d'Embuscade Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Vari-Vigilante sur Deviantart

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
→ 1m75, 60kg, fine et musclée, cicatrices dans le dos.
→ Yeux bleus gris, longs cheveux roux, tâches de rousseur.
→ 3ème don : Peau dure (peau qui devient dure comme du granit)
→ Franche, directe, patiente, claustrophobe, sans attaches, combattante très expérimentée.
→ A toujours au minimum deux dagues et une rapière sur elle.

→ Surnom d'assassin : Éclair écarlate.

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 2 [6 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
419


MessageSujet: Re: [7 Allune 1100] Un jour l'aube viendra |Daud-Keira|   Dim 28 Oct - 15:14

Un jour l’aube viendra - 7 Allune 1100, Forêt des Embrumes


Elle se tut et l’observa alors qu’il semblait étudier les différentes facettes de la dague. C’était une arme simple, en effet, bien plus banale que les rapières qu’elle avait acquis, mais toute aussi utile. Toute aussi… meurtrière.
Elle reporta son regard dans le sien alors qu’il reprenait la parole, annonçant qu’il voyait tout à fait comment s’en servir, mais… Elle avait parfaitement compris les mots qu’il avait tus, et ses yeux avaient fui un instant les siens, peut-être pour avouer inconsciemment que, oui, elle l’avait déjà fait. Elle avait déjà ôté la vie. Certains disaient que la première fois était la plus difficile, que les fois suivantes, le remord vous étouffait un peu moins. Mais, malgré son statut d’assassin chez les Sang-Visages, Keira ne s’y était jamais habituée. C’était toujours avec appréhension et amertume qu’elle partait en chasse. Et c’était toujours les mêmes sensations qui l’assaillaient lorsqu’elle venait d’éteindre une âme à jamais.

Elle se rassit alors qu’il poursuivait. Elle comprenait ce qu’il voulait dire. Si elle avait pu choisir, non. Ce n’était plus qu’une question de choix pour elle, elle avait baigné dans la culture d’une justice mortelle depuis bien trop longtemps.

On n’a pas toujours le choix. Parfois certaines choses, ou certains actes, s’imposent à nous, sans qu’on ne puisse faire… autrement, murmura-t-elle alors que son regard clair se perdait entre les flammes du feu de camp.

Elle marqua un temps, laissant le silence s’imposer. Un éclair d’ombre semblait être passé sur le visage de la rousse. Elle prit une inspiration imperceptible, et reprit :

Enfin, je faisais plus allusion à la nécessité de savoir se défendre qu’à la capacité de pouvoir tuer ou non un homme.
Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler sur mes lancers de dés
Rien à signaler sur le RP
Je suis : Daud Emerat, historien et chercheur, itinérant Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crédits avatar :
Faramir, par Magali Villeneuve

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Historien itinérant, mène des recherches sur les Temps Oubliés. Appel aux sources fiables et aux témoignages, non sérieux s'abstenir !

- Présentation
- Fiche d'avancement

Inventaire de dés :
➔Bonus d'éveillé : 4 [6 max] ➔Passage à la Transcendance : 5 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
462


MessageSujet: Re: [7 Allune 1100] Un jour l'aube viendra |Daud-Keira|   Sam 10 Nov - 18:36

Un jour l’aube viendra - 7 Allune 1100, Forêt des Embrumes

Le silence de Keira répondait à la question muette qu'il avait posé malgré lui. La jeune femme lui était agréable, et elle lui avait été d'une grande aide ce soir : la blesser, la juger ou lui remémorer des moments douloureux était la dernière chose que Daud souhaitait. Son sens de la justice désapprouvait la vie des bandits et des criminels, mais son empathie lui signifiait que parfois, même les gens bons étaient contraints de faire de mauvaises choses. Tout le monde n'avait pas la chance de naître dans une famille aimante, d'être appelé à l'Académie et de rejoindre les rangs de l'Ordre du Savoir. D'une certaine manière, Daud savait qu'il avait été privilégié. La providence n'était pas toujours aussi clémente pour les autres. Le regard sombre et le visage froissé de Keira en étaient une preuve supplémentaire.

– Vous avez raison, bien sûr, dit-il en tâchant de mettre toute la douceur et l'apaisement possible dans sa voix. Je me suis mal exprimé. Il est certain qu'avoir le choix est un luxe que l'on ne peut pas toujours se permettre.

Il baissa à nouveau les yeux sur la dague qu'il tenait entre ses doigts, et la tendit à Keira avec un sourire sincère :

– Merci beaucoup pour vos conseils. Je vous promets d'y réfléchir très sérieusement et de veiller à ma sécurité lors de mes prochains voyages. J'irai chez un armurier dès mon retour à Albatra, et trouverai le moyen de me former au maniement de la lame. D'ici là… et bien, j'imagine que je je pourrai toujours assommer les brigands avec mes gros grimoires.



Information lancers de dés : Information hors-RP :
Rien à signaler !
Rien à signaler ici non plus !
Je suis : Contenu sponsorisé,


MessageSujet: Re: [7 Allune 1100] Un jour l'aube viendra |Daud-Keira|   

 
[7 Allune 1100] Un jour l'aube viendra |Daud-Keira|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le jour de Jéhovah viendra comme un voleur, et en ce jour les cieux passeront [...] et la terre et les œuvres qui s’y trouvent seront découvertes. — 2 Pierre 3:10.
» Le Grand Paris
» Séjour linguistique / Cours de polonais en Pologne
» 1 blague par jour du Père Noël ^^
» 6eme jour de protéines pures et je n'ai pas le livre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Advictâme-RPG :: Zone de jeu :: Le Creux-lac : Le duché du Sud :: Sujets en cours-
Sauter vers: