Partagez
 

 [1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Je suis : Pépin Bisefeu,
Saltimbanque et escroc, originaire de Porcherive Voir le profil de l'utilisateur

Pépin Bisefeu

Crédits avatar :
Dante de Rae

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
▬ 35 ans, 1m85, 85 kg, musclé, légèrement ventripotent.
▬ Longue cicatrice au torse et souvent armé.
▬ A remporté l'épreuve d'épée de Gravorn en 1096.
▬ Bouffon, jongleur, clown pour un cirque itinérant.
▬ Malfaiteur expérimenté. (Bien sûr, c'est un secret !!!)
▬ Personnage théâtral et émotif, qui aime rire et faire rire, presque ridicule tant il est excentrique.
▬ Beau parleur mais peut se montrer particulièrement froid lors de ses mauvais moments.
▬ Cache sa véritable identité.
▬ Apprécie les excès.
▬ Souvent fatigué.
▬ Confie en secret ses travers à un vieux loup de chiffon.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
62


[1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser ! Empty
MessageSujet: [1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser !   [1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser ! EmptySam 5 Jan - 22:15

Il soupira d’aise et défit sa chemise trempée de sueur devant la grande bassine d’eau. Sa main empoigna le linge humide qui séchait sur son bord, le trempa avant de le porter à son visage. La mousse du savon décapa la fine couche de maquillage qu’il s’était appliqué il y avait quelques heures et qui avait légèrement fondu sous l’effort de ses numéros. Il sourit à son reflet dans le miroir. Quelques années en arrière, il n’y aurait jamais cru.

Cette soirée de spectacles avait de nouveau rencontré un franc succès. Quelques soirs s’étaient succédés ainsi, sans accrocs, aussi fluides que de l’eau. Fous, géniaux, fantastiques ! Les applaudissements du public résonnaient encore au fond de son esprit dans un grand tintamarre de joie et d’accomplissement. Était-ce de la fierté ? Allait-il la garder longtemps ? Pépin se trouvait satisfait de sa nouvelle vie. Pouvait-il se prétendre heureux pour autant ?

Il y eut un chuintement : les portes en tenture s’étaient ouvertes sur la silhouette d’une jeune rousse alors que Pépin allait se débarrasser de ses braies. À la seule vision de celle-ci, le cœur du trentenaire se mit à chanter. Il accueillit le feu de son corps avec délice. Le désir qu’il ressentait à l’approche de l’archère l’avait toujours agréablement étonné, et son sourire s’élargit. Poursuivant sa toilette, Pépin achevait de marmonner une ballade qui contait un amour léger et gai entre deux jeunes gens par une journée de plein soleil. Il en tut la fin trop amère. C’était une idylle peut-être trop simple mais particulièrement attirante.

Il se retourna brusquement. Sa tignasse argentée arrosa les alentours tant son mouvement avait été vif.

“Ce soir, je t’emmène festoyer, ma belle enfant !” lança-t-il à Maeg, toujours dans l’air. Il marqua un temps pour lui décocher son plus beau sourire, plus beau encore que ceux qu’il avait sur scène, et ne résista pas à la taquiner : “À moins que tu veuilles porter mon nom à la prochaine lune.”

Assurément, heureux, il l’était.
Je suis : Maeg Hautecime,
saltimbanque itinérant Voir le profil de l'utilisateur

Maeg Hautecime

Crédits avatar :
Ygritte par Steamey

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Fiche ici !

Membre d'un cirque itinérant, Maeg vit autant grâce à ses tours d'adresse et de dressage qui grâce à quelques menus larcins qu'elle pratique le plus souvent avec son compagnon et fiancé, Pépin.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
96


[1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser ! Empty
MessageSujet: Re: [1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser !   [1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser ! EmptyDim 6 Jan - 18:52

En rentrant dans leur tente Maeg n'avait que sa prestation en tête. Le public avait été conquis mais elle n'était pas pleinement satisfaite. Elle avait laissé son regard balayé l'audience au plus mauvais moment et avait perdu des yeux le collier qu'elle devait rattraper d'une flèche. Si, dans la panique qui l'avait animée, son advictame ne s'était pas activée, ralentissant suffisamment sa perception du temps pour retrouver le petit objet dans son champ de vision et ajuster son tir, ce numéro se serait soldé en débâcle plutôt qu'en apothéose.

Elle savait ce qui en était la cause, elle avait travaillé trop dur en répétitions et en spectacles ces derniers jours et la fatigue la ratrappait finalement. Pourtant elle ne pouvait pas accepter cette faiblesse de sa part.

Tandis qu'elle posait ses affaires elle entendit Pépin fredonner. Bien qu'il était plus âgé qu'elle il ressemblait à un enfant qui aurait grandit trop vite. Tandis qu'il était occupé à sa toilette, Maeg ne se fit pas prier pour l'admirer. Il avait toujours des gestes précis, économes et efficaces et les gouttes d'eau qui voulaient sur sa peau, dessinant les contours de ses muscles, étaient loin d'être une vision désagréable.

Puis, il se retourna, un sourire éclatant illuminant son visage et proposa, toujours en chantonnant, de l'inviter à manger. Il avait l'air si innocent, détaché de tout problème et animé d'un bonheur sincère. Maeg lui sourit en retour, comment pouvait-elle faire autrement, il était tellement beau quand il sourillait. Déjà, ce qui la préoccupait quelques instants auparavant avait quitté son esprit. Il avait suffit à Pépin de fredonner un air niais, de sourire... d'être heureux, tout simplement, et un poids avait quitté les épaules de Maeg. Son homme était une bouffée d'air frais dans sa vie, et il lui suffisait de sourire pour en écarter tout les tracas

"Je vais me contenter du dîner, laisse-moi juste faire moi aussi un brin de toilette histoire que je ressemble à quelque chose : j'ai tellement transpiré que j'ai les cheveux collés c'est insupportable."

Sans plus attendre, ou faire preuve de la moindre pudeur, Maeg envoya sa tenue de saltimbanque, aussi légère que colorée, voler dans la tente avant de se saisir du second linge humide posé sur le rebord de la bassine. Au passage, elle gratifia son aimé d'un petit baiser du bout des lèvres.

"Pépin Hautecime... Moi je trouve que ça sonne bien."

Elle ne répondait pas directement à sa provocation mais l'effet était le même. C'était un sujet sur lequel ils aimaient bien se chamailler. Tourner en ridicule une tradition aussi sérieuse que le mariage, voilà une activité qui leur ressemblait énormément.
Je suis : Pépin Bisefeu,
Saltimbanque et escroc, originaire de Porcherive Voir le profil de l'utilisateur

Pépin Bisefeu

Crédits avatar :
Dante de Rae

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
▬ 35 ans, 1m85, 85 kg, musclé, légèrement ventripotent.
▬ Longue cicatrice au torse et souvent armé.
▬ A remporté l'épreuve d'épée de Gravorn en 1096.
▬ Bouffon, jongleur, clown pour un cirque itinérant.
▬ Malfaiteur expérimenté. (Bien sûr, c'est un secret !!!)
▬ Personnage théâtral et émotif, qui aime rire et faire rire, presque ridicule tant il est excentrique.
▬ Beau parleur mais peut se montrer particulièrement froid lors de ses mauvais moments.
▬ Cache sa véritable identité.
▬ Apprécie les excès.
▬ Souvent fatigué.
▬ Confie en secret ses travers à un vieux loup de chiffon.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
62


[1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser ! Empty
MessageSujet: Re: [1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser !   [1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser ! EmptyMar 8 Jan - 0:13


“Mais Maeg Bisefeu serait autrement plus classe !” déclara-t-il en perdant ses lèvres dans les cheveux roux de sa future compagne.

Il rit nerveusement en repensant à son nom. Quelque part, il était soulagé de pouvoir porter le sien car il s’agissait d’un véritable patronyme. Il serait certainement plus évocateur, aurait une plus grande égrégore et une meilleure sécurité qu’un pseudo qu’il avait trouvé sur le vif lors de leur rencontre. Il était du genre à se moquer des protocoles, trop tralala pour lui, mais Pépin avait une personnalité très fleur-bleue pour laquelle le respect des symboles était important et faisait partie d’une vision poétique de la vie qu’il affectionnait autant que les vieilles histoires.

Soudainement, il se rendit compte que Maeg n’en savait que très peu sur lui et ignorait jusqu’à son véritable nom. En même temps, il n’avait pas un passé dont il pouvait être fier et Alexandre Crocagne était mort...De plus, comme il la savait intelligente et intuitive, elle devinerait vite qu’il était fils de croquemite. Peut-être même qu’elle le soupçonnait ? Il risqua un rapide regard vers elle.

C’était ridicule.

Pépin repoussa ses angoisses en encadrant sa dulcinée de ses bras et en la serrant contre lui, se laissant bercer par la douceur et la chaleur de son corps. Tentant de revenir au présent sans pour autant y arriver, il lui susurra ensuite, tout contre elle pour un petit moment : “ Pourtant j’aime bien, moi, quand tes cheveux se collent à ta peau…” Il n’en dit pas plus et se contenta de sourire. Si ce n’est qu’après une pause, il fronça le nez. “Mais tu as raison. Nous avons trop transpiré.”

Tout en s’éloignant, il reprit sa chanson et sa toilette. Décidément, celle-ci ne voulait pas le laisser tranquille. Quand l’avait-il écoutée déjà ? “Je me demande ce que tu vas mettre ce soir…” plaisanta-t-il et il fit mine de réfléchir. “Est-ce que tu as encore cette robe noire ? Tu sais, celle qui te donne des airs dangereux ?...J’adore les rousses sulfureuses !”
Je suis : Maeg Hautecime,
saltimbanque itinérant Voir le profil de l'utilisateur

Maeg Hautecime

Crédits avatar :
Ygritte par Steamey

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Fiche ici !

Membre d'un cirque itinérant, Maeg vit autant grâce à ses tours d'adresse et de dressage qui grâce à quelques menus larcins qu'elle pratique le plus souvent avec son compagnon et fiancé, Pépin.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
96


[1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser ! Empty
MessageSujet: Re: [1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser !   [1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser ! EmptyMer 9 Jan - 11:05

Elle était bien là au creux de ses bras, savourant sa chaleur. Maeg savourant cette étreinte comme un met précieux. Il fallait bien reconnaître qu'elle n'en avait pas eu beaucoup avant Pépin. Ses parents étaient morts trop tôt et Petran, qui lui avait appris l'art de la chasse et de la vie en extérieur, n'avait jamais été très tactile. Pareil pour le vieux Gwal, qui l'avait élevée, l'hereboriste lui avait toujours semblé préférer la compagnie des plantes et animaux à celle des humains...

Alors que Pépin s'éloignait, quelque chose de poilu passa contre sa jambe et un petit grognement se fit entendre. Jago était venu s'allonger près de sa maîtresse. C'était des chiens qu'elle avait eu les preuves physiques d'amour les plus nombreuses au cours de sa jeunesse. Tamara, la chienne de Gwal, avait été une seconde mère pour elle et, depuis qu'elle avait quitté pour de bon son village natale c'était Jago qui avait pris le relais.

"La robe que tu m'as offerte ? Oui, elle est rangée avec mes autres affaires, pourquoi ? En tout cas j'ai un gros chien noir qui est vraiment dangereux, en plus il m'obéit au doigt et à l'œil. Ça, ça ne me rend pas sulfureuse à tes yeux ?

Elle illustra son propos par quelques ordres simples exécutés immédiatement par le molosse et qui furent suivis par d'abondantes caresses sur son corps massif et musclé. Tandis que le chien de guerre couinait de contentement en se faisant gratter sous le museau on pouvait facilement oublier qu'il était capable de déchiqueter le visage d'un homme en deux coups de mâchoire.

Pour Maeg, la vérité était qu'elle n'aimait pas les robes, elle avait besoin qu'un vêtement lui permette de courir, de grimper aux arbres et de ramper dans des sous-bois touffus, ce que ne permettaient pas ce genre d'habits. Avec ça sur le dos elle avait à peine l'impression d'être elle-même ! Pourtant elle n'en avait jamais parlé à Pépin, lui qui avait eu l'air si content en lui offrant cette robe, elle n'avait pas voulu gâcher son plaisir et aujourd'hui elle ne savait pas trop comment lui en parler. Enfin, pour une soirée où elle n'aurait besoin de courir nulle part ni de grimper à aucun arbre, elle se dit qu'elle pourrait bien lui faire plaisir...
Je suis : Pépin Bisefeu,
Saltimbanque et escroc, originaire de Porcherive Voir le profil de l'utilisateur

Pépin Bisefeu

Crédits avatar :
Dante de Rae

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
▬ 35 ans, 1m85, 85 kg, musclé, légèrement ventripotent.
▬ Longue cicatrice au torse et souvent armé.
▬ A remporté l'épreuve d'épée de Gravorn en 1096.
▬ Bouffon, jongleur, clown pour un cirque itinérant.
▬ Malfaiteur expérimenté. (Bien sûr, c'est un secret !!!)
▬ Personnage théâtral et émotif, qui aime rire et faire rire, presque ridicule tant il est excentrique.
▬ Beau parleur mais peut se montrer particulièrement froid lors de ses mauvais moments.
▬ Cache sa véritable identité.
▬ Apprécie les excès.
▬ Souvent fatigué.
▬ Confie en secret ses travers à un vieux loup de chiffon.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
62


[1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser ! Empty
MessageSujet: Re: [1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser !   [1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser ! EmptyVen 11 Jan - 13:02


Quoi ? Mais je ne vais pas trouver sulfureux un chien...!

Il jeta un regard circonspect à ce pauvre Jago par-dessus son épaule. Il l'avait presque oublié alors qu'il était si ce n'était la moitié de Maeg, au moins le quart de son identité. Pourtant, Pépin n'appréciait que modérément le giron de cet animal qu'il trouvait encombrant, sinon dangereux. Bien des fois, son aimée s'endormant dans ses bras, il avait violemment expulsé un soupire en sentant cet énorme cabot s'installer sur ses jambes. Et lorsqu'il voulait embrasser sa dulcinée, il se retrouvait nez-à-nez avec une paire de mâchoires gigantesques, puantes et baveuses. Alors, il déglutissait sa peur et sa colère, faisait volte-face avec soumission et tentait de retrouver le sommeil.

Pépin n'avait pas le moindre contrôle sur Jago et la communication entre eux était souvent trop limitée et très compliquées. Il ne s’agissait pas seulement d’un chien et d’un homme, il s’agissait de deux mâles qui veillait sur une unique femelle. Pépin ne se l'avouait pas, mais il le craignait et s'arrangeait toujours pour l'éloigner lorsqu'il voulait approcher Maeg. Les barrières qu'il représentait demandait à Pépin de la ressource et de la ruse pour ne toucher ne serait-ce qu'un cheveu de sa maîtresse. Pourtant, plus jeune, il pensait épouser une princesse, au moins une fille de bonne famille, mais il voyait bien que Maeg ressemblait davantage à une sauvageonne qu'à une fille bien éduquée. Peut-être était-elle la princesse des sauvageonnes ?

Il essaya de ne rien montrer du trouble qui était le sien à cet instant et afficha plutôt un sourire attendri.

"Ce que je vois là surtout, c'est une gamine qui joue avec sa peluche." Mince ! "Je veux dire, une digne chasseresse qui a bien éduqué son partenaire." Sa parole ayant dépassé sa pensée, il masqua son embarras derrière un sourire carnassier quoiqu'incertain. Et il repensa à son loup à lui. Encore quelque chose dont ils devraient parler avant l'ultime engagement...
Je suis : Maeg Hautecime,
saltimbanque itinérant Voir le profil de l'utilisateur

Maeg Hautecime

Crédits avatar :
Ygritte par Steamey

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Fiche ici !

Membre d'un cirque itinérant, Maeg vit autant grâce à ses tours d'adresse et de dressage qui grâce à quelques menus larcins qu'elle pratique le plus souvent avec son compagnon et fiancé, Pépin.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
96


[1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser ! Empty
MessageSujet: Re: [1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser !   [1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser ! EmptyVen 11 Jan - 21:23

La jeune rousse fronça les sourcils en plantant son regard bleu glacé sur son compagnon.

"Fais attention à ce que tu dis, la peluche pourrait bien avoir envie de jouer avec toi si tu lui parles mal."

Elle resta ainsi silencieuse, sans quitter Pépin du regard, pendant quelques secondes avant d'éclater de rire. Elle se redressa et sauta au cou de son compagnon tandis que Jago les fixait d'un regard méfiant.

"Tu aurais dû voir ta tête, c'était juste parfait !
Où veux-tu m'emmener manger ? Je te préviens, j'ai une faim de loup, ça va te coûter cher !"


Ce qu'il y avait de bien avec Pépin, c'était qu'elle n'était pas obligée d'être sérieuse tout le temps. Elle pouvait dire des bêtises, même n'importe quoi qui lui passait par la tête et lui trouverait toujours le moyen de lui répondre quelque chose de drôle ou, simplement, un sourire. Elle pouvait faire semblant d'être vexée, bouder, ce qui ne durait de toutes façons jamais longtemps, se réconcilier tout aussi vite qu'elle s'était fâchée... Cela n'avait ni sens ni importance. La seule chose qui comptait était qu'ils étaient ensemble et qu'ils étaient libres d'être eux-mêmes dans toute leurs contradictions, leur bizarrerie et leur spontanéité. Rien de leurs chamailleries puériles ne laissait jamais la moindre tâche entre eux car tout ce qui comptait était, tout simplement, d'être ensemble.

Avant qu'il n'ait pu répondre à sa question, Maeg vint déposer sa bouche sur les lèvres de Pépin sans le moindre avertissement préalable. Pourquoi ? Parce qu'elle en avait envie, parce qu'elle le trouvait beau, parce qu'elle l'aimait. Avec lui elle n'avait pas besoin de réfléchir à des raisons ou anticiper des conséquences, elle n'avait qu'à se laisser porter par l'amour qu'elle pouvait lire dans ses yeux.
Je suis : Pépin Bisefeu,
Saltimbanque et escroc, originaire de Porcherive Voir le profil de l'utilisateur

Pépin Bisefeu

Crédits avatar :
Dante de Rae

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
▬ 35 ans, 1m85, 85 kg, musclé, légèrement ventripotent.
▬ Longue cicatrice au torse et souvent armé.
▬ A remporté l'épreuve d'épée de Gravorn en 1096.
▬ Bouffon, jongleur, clown pour un cirque itinérant.
▬ Malfaiteur expérimenté. (Bien sûr, c'est un secret !!!)
▬ Personnage théâtral et émotif, qui aime rire et faire rire, presque ridicule tant il est excentrique.
▬ Beau parleur mais peut se montrer particulièrement froid lors de ses mauvais moments.
▬ Cache sa véritable identité.
▬ Apprécie les excès.
▬ Souvent fatigué.
▬ Confie en secret ses travers à un vieux loup de chiffon.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
62


[1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser ! Empty
MessageSujet: Re: [1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser !   [1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser ! EmptyDim 13 Jan - 19:57


“Là où tu... voudras.” lâcha-t-il après leur baiser. “Nous n’aurons qu’à flâner un peu, cela nous détendra. Et ne t’inquiète pas pour les dépenses.”

Il rit sous cap. Oh non, elle n’avait pas à s’en faire pour cela. Au sortir du spectacle, il avait pu tirer quelques bijoux dans la rue adjacente, plusieurs petites babioles qui leur paieront au moins un ou deux festins dans les prochains jours. Après tout, ils se mariaient tout bientôt, c’était une occasion pour se faire plaisir. Il pensait même que son larcin lui ferait une petite avance pour qu’il puisse garder son nom, mais comme ce n’était pas dans ses idées, il trouverait bien un moyen de dilapider sa fortune afin que Maeg lui donne le sien. Il trouvait toujours le moyen de s’arranger, de retomber sur ses pattes.... Et de priver quelques nobles un peu trop tape-à-l’oeil de leurs possessions qui faisaient justement partie leurs atours. Rien de bien essentiel mais qui permettait aux petites gens comme eux de vivre un peu mieux.

“J’ai bien remarqué que tu testais tes limites ces temps-ci. Je t’offre un moment de ménagement, alors profites-en et repose-toi, d’accord ? Je maîtr...ise la situation.” Dit-il en finissant par l’embrasser de nouveau.

Mu par une excitation grandissante, il se saisit de nouveau de la serviette qui l’avait lavé et frictionna le dos de Maeg avec alors qu’elle relevait ses cheveux. Une fois celui-ci bien savonné, il n’attendit pas une seconde de plus pour la serrer dans ses bras un petit moment tout en lui nettoyant le haut du torse, s’efforçant d’ignorer le regard de Jago. Et lorsque Pépin fut repu de la peau de Maeg, il souffla en riant :

“En fait...On va finir par passer la soirée ici.”

Peu importait... Maeg, vile tentatrice, appel à la débauche ! Et lui, si faible quand elle était là...
Je suis : Maeg Hautecime,
saltimbanque itinérant Voir le profil de l'utilisateur

Maeg Hautecime

Crédits avatar :
Ygritte par Steamey

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Fiche ici !

Membre d'un cirque itinérant, Maeg vit autant grâce à ses tours d'adresse et de dressage qui grâce à quelques menus larcins qu'elle pratique le plus souvent avec son compagnon et fiancé, Pépin.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
96


[1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser ! Empty
MessageSujet: Re: [1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser !   [1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser ! EmptyDim 13 Jan - 20:33

Oh ça non, elle ne s'inquiétait pas pour les dépenses. Que ça soit lui ou elle ils avaient de côté une petite fortune originellement gagnée quelques années plus tôt aux Jeux des Affrontements de Borderoc, lui à l'escrime et elle à la survie. Ce pactole s'était ensuite enrichi petit à petit du fruit de leurs larcins plus que de leurs spectacles et ils avaient assurément assez pour acheter une petite maison où il leur plairait et y couler des jours heureux, à l'abri du besoin, jusqu'à ce que la vieillesse et la maladie ne les ratrappe. Mais ni lui ni elle n'avaient envie de ce genre de vie et rien ne les tiendrait bien longtemps éloignés des frisons du danger et de l'aventure. Cependant, Maeg se surprenait parfois à penser qu'ils étaient sans doute devenus plus riche que la majorité des victimes de leurs rapines.

Pépin commençait à s'emballer un petit peu trop et, même s'il était pour la rouquine très agréable de s'abandonner à ses bons soins, il allait falloir lui tirer la bride rapidement où il deviendrait sans nul doute incontrôlable pendant bien trop longtemps. Après tout, elle avait grand faim.

S'écartant de l'étreinte de son compagnon, elle se dirigea vers ses affaires et entreprit d'enfiler des sous-vêtements propres.

"Ah certainement pas, j'ai beaucoup trop faim pour rester ici plus longtemps. Si tu ne veux pas choisir où tu m'emmènes manger et bien je choisirai une fois dehors..."

Voyant qu'il n'avait pas l'air pressé de bouger, Maeg se retourna, poing sur les hanches, après avoir uniquement eu le temps de mettre une culotte et le fixa du regard en bombant bonbant la poitrine.

"Et bien, qu'est-ce que tu attends ? Tu comptes rester planté là à me reluquer pendant toute la soirée ? Pas que ça me déplaise, mais ce n'est pas ça qui va remplir mon estomac."
Je suis : Pépin Bisefeu,
Saltimbanque et escroc, originaire de Porcherive Voir le profil de l'utilisateur

Pépin Bisefeu

Crédits avatar :
Dante de Rae

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
▬ 35 ans, 1m85, 85 kg, musclé, légèrement ventripotent.
▬ Longue cicatrice au torse et souvent armé.
▬ A remporté l'épreuve d'épée de Gravorn en 1096.
▬ Bouffon, jongleur, clown pour un cirque itinérant.
▬ Malfaiteur expérimenté. (Bien sûr, c'est un secret !!!)
▬ Personnage théâtral et émotif, qui aime rire et faire rire, presque ridicule tant il est excentrique.
▬ Beau parleur mais peut se montrer particulièrement froid lors de ses mauvais moments.
▬ Cache sa véritable identité.
▬ Apprécie les excès.
▬ Souvent fatigué.
▬ Confie en secret ses travers à un vieux loup de chiffon.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
62


[1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser ! Empty
MessageSujet: Re: [1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser !   [1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser ! EmptySam 19 Jan - 0:18

Hnnn...

Lui aussi avait vraiment faim. Il aurait bien voulu la remplir mais certainement pas de la manière dont elle l'entendait tout de suite. Pépin laissa Maeg partir, se fit violence pour s'arracher à ses douces visions de luxures et lâcha enfin son désir en obtempérant, les épaules lourdes. Ses démones abandonneront doucement jusqu'à ce qu'il soit temps pour Maeg de le rassasier. Elle pouvait avoir confiance en lui car la violence ainsi faite le révulsait. Le vol, oui, le crime, pourquoi pas...Mais ça, jamais ! Il se dirigea mollement vers ses affaires en remarquant combien il était devenu obéissant au contact de son amie. Cela l'amusait autant que ça l'énervait, car il était particulièrement fier de son indiscipline. Pépin tourna donc le dos à sa rousse et se concentra sur son apparat.

Quelques minutes plus tard, il fut fin prêt et offrit son bras à sa promise. Jago sur leurs pas, ils s'élancèrent hors du terrain alloué au cirque où tout le monde ou presque dormait déjà et se dirigèrent vers le centre du village plus bas en empruntant un chemin escarpé fait de terre et de roches. Ils ne craignaient rien : les alentours étaient plutôt calmes avec quelques lumières ci et là qui leur permettaient de repérer rapidement les lieux de ripailles plus ou moins festifs. Mais les considérations de Pépin n'étaient plus aussi triviales, il avait l'esprit beaucoup trop volatile pour cela. Son regard azuré porta plutôt loin dans le ciel.

"Tu as vu comme la Lune est belle ce soir ? Pleine et ronde, comme une femme s'apprêtant à donner la vie."

Encore une joie qu'ils ne connaîtraient certainement pas. Leur vie à tous les deux était trop dangereuse pour penser éduquer leur progéniture. Et il espérait que si Maeg devrait un jour véritablement porter le fruit de leur amour, ils ne seraient pas obligés de se séparer de l'enfant. Enfin ! Pourquoi pensait-il à cela ?
Les étoiles étaient belles aussi, elles illuminaient la nuit noire par milliers. Il avait rarement vu une aussi jolie nuit. Marchant alors avec assurance au côté de Maeg, leurs bras l'un sous l'autre, il soupira d'aise et plongea ses yeux dans les siens. Il dit simplement et avec joie :

"Je t'aime."

En toute occasion, à chaque instant.



Je suis : Maeg Hautecime,
saltimbanque itinérant Voir le profil de l'utilisateur

Maeg Hautecime

Crédits avatar :
Ygritte par Steamey

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Fiche ici !

Membre d'un cirque itinérant, Maeg vit autant grâce à ses tours d'adresse et de dressage qui grâce à quelques menus larcins qu'elle pratique le plus souvent avec son compagnon et fiancé, Pépin.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
96


[1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser ! Empty
MessageSujet: Re: [1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser !   [1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser ! EmptyDim 20 Jan - 10:14

Tandis que Pépin s'affairait à s'habiller, Maeg soupira intérieurement. Ah, les hommes... pourquoi fallait-il qu'ils soient toujours aussi pressés ? Finalement elle n'y pensa plus, trop occupée à chercher cette fameuse robe qu'elle avait décidé d'enfiler pour lui faire plaisir. Alors qu'elle mit finalement la main dessus, et qu'elle pu constater qu'elle n'était, miraculeusement, pas trop froissée ou abîmée par le transport incessant que leur vie sur les routes impliquait, la rouquine commença à maudire silencieusement le concepteur de ce genre de tenue. Car oui, c'était assurément un homme ! Aucune personne sensée n'aurait imaginé ce genre de non-sens s'il y avait eu le moindre risque qu'il dût le porter un jour.

L'enfiler était déjà une épreuve en soit tant la taille était serrée. Pourtant Maeg ne pouvait prétendre avoir un postérieur particulièrement proéminent, même si ce vêtement l'en faisait douter. Ensuite il fallait l'attacher avec un cordon situé dans son dos. Là elle n'eut d'autre choix que de demander de l'aide à Pépin. Quelle idée que de concevoir un vêtement qu'on ne pouvait enfiler ou enlever seul ? Mais le plus dur, assurément, était de le porter. Le corset était trop serré et gênait légèrement sa respiration, si d'aventure elle devait courir elle ne pourrait pas pleinement compter sur son endurance qui pourtant lui faisait rarement défaut. Mais avant de courir il lui fallait de toutes façons parvenir à avancer sans se prendre les pieds dans les volants trop longs de cette détestable parure. Plus elle portait cette robe, plus il lui paraissait évident que les personnes à l'origine de ce genre d'habits ne devaient définitivement pas apprécier la gent féminine.

Elle était tellement concentrée dans sa progression inconfortable et en pleine nuit sur le sentier tortueux reliant leur camp au village qu'elle ne remarqua la lune que quand son compagnon s'extasia devant sa beauté. La comparaison que son homme en fit avec une femme enceinte la fit frissonner. Quel genre de vie offriraient-ils à un enfant ? Était-elle prête à renoncer à sa liberté ? Était-elle seulement capable d'être une bonne mère ?
Non, elle n'était pas prête pour ce genre de responsabilités.

"Je t'aime. Aussi brillante soit-elle ton sourire est bien plus resplendissant que tout les astres du ciel réunis."

Pour accompagner ses mots, elle offrit à son compagnon un baiser et un sourire à qui le compliment aurait tout aussi bien pu s'adresser. Même cette robe de malheur ne pouvait l'empêcher d'être heureuse et de profiter de la présence de son homme à ses côtés.

Arrivés au milieu du village, Maeg dû se rendre à l'évidence qu'elle n'aurait pas une grande variété de choix pour leur repas. Ce n'était pas une grande ville et il n'y avait que quelques établissements dignes de son intérêt pour le soir. Elle choisit celui où la clientèle semblait à la fois la moins nombreuse et la plus fortunée et entraîna Pépin à l'intérieur en le tirant par le bras. Alors qu'ils s'installaient à l'une des tables, la montagnarde jeta un bref regard aux autres clients attablés. Force était de constater que, aussi inconfortable soit son habit, il lui permettait de se fondre à merveille parmi ces gens aisés. En fait, il ne lui manquait que quelques bijoux, breloques et un peu d'habitude pour faire parfaitement illusion. Ça et ne pas avoir un chien de guerre docilement allongé à ses pieds...
Je suis : Pépin Bisefeu,
Saltimbanque et escroc, originaire de Porcherive Voir le profil de l'utilisateur

Pépin Bisefeu

Crédits avatar :
Dante de Rae

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
▬ 35 ans, 1m85, 85 kg, musclé, légèrement ventripotent.
▬ Longue cicatrice au torse et souvent armé.
▬ A remporté l'épreuve d'épée de Gravorn en 1096.
▬ Bouffon, jongleur, clown pour un cirque itinérant.
▬ Malfaiteur expérimenté. (Bien sûr, c'est un secret !!!)
▬ Personnage théâtral et émotif, qui aime rire et faire rire, presque ridicule tant il est excentrique.
▬ Beau parleur mais peut se montrer particulièrement froid lors de ses mauvais moments.
▬ Cache sa véritable identité.
▬ Apprécie les excès.
▬ Souvent fatigué.
▬ Confie en secret ses travers à un vieux loup de chiffon.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
62


[1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser ! Empty
MessageSujet: Re: [1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser !   [1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser ! EmptyVen 25 Jan - 23:35


Pépin s’était également préparé en conséquence et avait balayé d’un revers les feuilles qui s’étaient accrochées à son pantalon et à sa veste lors de leur promenade. Il avait ensuite nettoyé ses chaussures à la salive et vérifié d’un coup d’oeil intéressé si la tenue de Maeg était encore présentable avant de la suivre à l’intérieur de l’établissement…

Tous les clients d’ici semblaient arborés au moins un ou deux bijoux, si ce n’était pas des bagues à tous les doigts comme le dignitaire ventripotent à leur droite. Pépin prit la main de Maeg dans la sienne alors que ses lèvres s’étiraient en un sourire de loup. Il se régalait déjà de la suite de leur soirée.

Ils s'attablèrent tranquillement sous le conseil d’une serveuse. La main de Pépin n’avait pas quitté celle de sa rousse et l’expression sournoise qu’il tirait s’accentua. Il attendit qu’on les serve en boissons pour sortir du revers de sa veste une rivière de diamants qu’il glissa discrètement sur la table, sous la main de Maeg.  

“Tu m’as dit tout à l’heure que mon sourire était plus resplendissant que les astres….Eh bien, laisse moi te dire que ce collier m’a rappelé le tien.” Content de sa bêtise, il but une gorgée d’alcool avant de poursuivre en contemplant avec amour son butin : “La pêche a été plus que bonne, ce soir. Je pense que la trime d’une vie de petite gens ne suffirait pas à payer un trésor comme celui-ci... En même temps, quelle idiote de le porter pour une sortie au cirque…!”

Il ricana sous cap de la naïveté crasse des nobliaux qu'il exécrait. Visiblement, il était particulièrement fier de lui et crânait comme un paon sous le couverts du ton de la confidence, bien sûr.

“Alors, heureuse ? Tu me laisserais te le mettre ? S’il-te-plait ! S’il-te-plait !”
Je suis : Maeg Hautecime,
saltimbanque itinérant Voir le profil de l'utilisateur

Maeg Hautecime

Crédits avatar :
Ygritte par Steamey

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Fiche ici !

Membre d'un cirque itinérant, Maeg vit autant grâce à ses tours d'adresse et de dressage qui grâce à quelques menus larcins qu'elle pratique le plus souvent avec son compagnon et fiancé, Pépin.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
96


[1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser ! Empty
MessageSujet: Re: [1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser !   [1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser ! EmptyDim 27 Jan - 10:23

Au regard de son fiancé alors qu'ils s'attablaient, Maeg comprit tout de suite qu'il avait quelque chose derrière la tête. Un instant elle craint qu'il ne fasse une bêtise et les force à quitter précipitamment l'établissement avant de s'être restorés, mais il n'en fut rien. Plutôt que de commettre quelque méfait sur l'instant, il préféra exhiber le fruit d'une rapine qu'il avait déjà perpétré plus tôt dans la soirée.

La belle se retint de pousser un sifflement admiratif tant la prise était belle mais ses yeux se mirent à briller, reflétant l'éclat des diamants. Pas qu'elle raffole particulièrement des bijoux, à vrai dire elle n'en portait presque jamais si on omettait l'advictame actuellement suspendue entre ses seins, non c'était plutôt le talent de son homme qui l'émerveillait. Elle savait que Pépin avait des doigts de fée et avait souvent eu l'occasion d'apprécier personnellement leurs talents, mais ce collier n'était assurément pas une mince affaire à subtiliser discrètement à sa propriétaire.

"Oh mais je vous en prie messire, venez donc enserrer ma frêle nuque de cet imposant pendentif."

Joignant les gestes à la parole, toujours dans cette même veine caricaturale, la rouquine écarta ses cheveux afin de permettre à son fiancé de la parer du plus imposant bijou qu'elle n'ait jamais porté.

C'était pour sûr une inhabituel et un peu bizarre pour elle, mais certainement pas déplaisant. Bien qu'elle se passerait volontiers de ce genre d'artifices dans sa vie de tout les jours, elle pouvait bien profiter de sa soirée pour jouer à la princesse. Profitant que son amant se soit rapproché pour lui arracher un langoureux baiser, elle se perdit ensuite dans la lecture du menu, un sourire aussi enfantin que démesuré courant de l'une à l'autre de ses oreilles. Il lui fallait désormais un festin à la hauteur de son prétendu statut.
Je suis : Pépin Bisefeu,
Saltimbanque et escroc, originaire de Porcherive Voir le profil de l'utilisateur

Pépin Bisefeu

Crédits avatar :
Dante de Rae

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
▬ 35 ans, 1m85, 85 kg, musclé, légèrement ventripotent.
▬ Longue cicatrice au torse et souvent armé.
▬ A remporté l'épreuve d'épée de Gravorn en 1096.
▬ Bouffon, jongleur, clown pour un cirque itinérant.
▬ Malfaiteur expérimenté. (Bien sûr, c'est un secret !!!)
▬ Personnage théâtral et émotif, qui aime rire et faire rire, presque ridicule tant il est excentrique.
▬ Beau parleur mais peut se montrer particulièrement froid lors de ses mauvais moments.
▬ Cache sa véritable identité.
▬ Apprécie les excès.
▬ Souvent fatigué.
▬ Confie en secret ses travers à un vieux loup de chiffon.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
62


[1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser ! Empty
MessageSujet: Re: [1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser !   [1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser ! EmptyVen 1 Fév - 13:48


Pépin resta interdit un instant face au vocabulaire de sa charmante fiancée. Sous-entendait-elle que ses attentions l'embêtaient ? C'était fort possible. Après tout cette robe n'était pas bien pratique et ce collier était lourd, nom d'un chien ! Maintenant qu'il y pensait, ça se voyait comme le nez au milieu de la figure : elle n'était pas à l'aise. Elle avait gentiment suivi ses frasques gamines alors qu'elle était fatiguée de sa journée et de ces jours passer à s'entraîner et lui, ne pensait qu'à s'amuser !

Cependant, il l'orna tout de même de l'imposant présent en faisant attention aux fines mèches qu'elle n'avait pas réussi à dégager de sa nuque mais la culpabilité qui le prit alors ne manqua pas de tâcher sa satisfaction. Il reçut le baiser de Maeg et en lieu et place de la contempler comme son plus précieux trésor, Pépin cacha son image derrière son menu et s'imagina raconter tout cela à son loup de chiffon une fois rentré.

Non mais franchement, quel égoïste ! Maeg était bien gentille de le supporter encore, elle n'avait pas été agressive une seconde avec lui alors qu'il n'avait pensé qu'à son petit confort… Il ne voulait pas qu'elle s'accroche aux branches, qu'elle ait du mal à respirer ou qu'elle ait mal à la nuque. Une fois de plus, il s'était montré superficiel et n'avait accordé son regard qu'aux apparences. Il ne désirait pas cette vie-là pour sa compagne. Juste une où elle se sentirait à l'aise et libre. Toutes ces petites choses de nobliaux étaient bien belles mais ressemblaient de près à de l'assujettissement. Dans quel genre de société on prenait les femmes pour des mules ou des poupées ? Des choses à décorer, à mutiler et à brider ?

Pépin resta quelques minutes à se morfondre ainsi, sa tête bouillonnante de reproches pour ce pauvre monde qui s'attaquait à sa Maeg si pure sans même y prendre garde. Il ferma ses jambes, donnant un coup maladroit à Jago au passage. Il s'excusa d'une toute petite voix auprès de lui avant de disparaître de nouveau derrière le menu ouvert devant ses yeux. Il risqua ensuite :

“Je suis désolé, Maeg… Je suis un idiot.”
Je suis : Maeg Hautecime,
saltimbanque itinérant Voir le profil de l'utilisateur

Maeg Hautecime

Crédits avatar :
Ygritte par Steamey

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
Fiche ici !

Membre d'un cirque itinérant, Maeg vit autant grâce à ses tours d'adresse et de dressage qui grâce à quelques menus larcins qu'elle pratique le plus souvent avec son compagnon et fiancé, Pépin.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
96


[1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser ! Empty
MessageSujet: Re: [1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser !   [1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser ! EmptyDim 3 Fév - 10:16

Plongée dans son menu, Maeg ne se rendit pas compte immédiatement que quelque chose n'allait pas. Ce ne fut qu'en entendant les paroles de son compagnon qu'elle haussa un sourcil tant de surprise que d'incompréhension. Sa main traversa alors la table pour venir se poser, douce et rassurante, sur celui qui partageait sa vie. Elle resta silencieuse un instant, son esprit réfléchissant à toute vitesse pour identifier la source du malaise de son aimé mais en vain. Il n'avait pas oublié son anniversaire, n'avait rien fait de mal et ne tourmenterait pas autant pour une malheureuse petite talonnade sur Jago. Non, elle n'avait pas la moindre idée de ce qui pouvait bien le mettre dans cet état.

"Pourquoi dis-tu une chose aussi horrible... et fausse. Tu penses vraiment que je t'aimerais autant si tu étais un imbécile ? Allez, dis-moi ce qui te tracasse comme ça."

Elle planta son regard dans le sien et essaya de lui offrir son plus beau sourire. Elle n'aimait pas le voir comme. L'entendre se fustiger de la sorte lui faisait ressentir une peine immense : comment pouvait-il être si dur avec lui-même alors qu'elle l'aimait tant. Cela ne lui suffisait-il pas pour être heureux ? Ne l'aimait-elle pas assez pour qu'il soit comblé ? Qu'avait elle raté pour qu'il soit à ce point tourmenté ? Que devrait-elle faire de plus ?
Maeg s'efforça de chasser ses doutes de son esprit, elle devait rester imperturbable pour le rassurer, être le roc auquel il pouvait se raccrocher quand il se sentait mal. En cela elle n'avait pas le droit de douter ou d'aller mal, il ne devait exister en elle qu'un amour infini, c'était là le baume qui soignerait le cœur blessé de celui avec qui elle voulait vivre pour toujours. C'était là le moyen de le rendre aussi heureux qu'elle l'était grâce à lui.
Je suis : Pépin Bisefeu,
Saltimbanque et escroc, originaire de Porcherive Voir le profil de l'utilisateur

Pépin Bisefeu

Crédits avatar :
Dante de Rae

État d'Advictâme :
État éveillé

Informations sur le personnage :
▬ 35 ans, 1m85, 85 kg, musclé, légèrement ventripotent.
▬ Longue cicatrice au torse et souvent armé.
▬ A remporté l'épreuve d'épée de Gravorn en 1096.
▬ Bouffon, jongleur, clown pour un cirque itinérant.
▬ Malfaiteur expérimenté. (Bien sûr, c'est un secret !!!)
▬ Personnage théâtral et émotif, qui aime rire et faire rire, presque ridicule tant il est excentrique.
▬ Beau parleur mais peut se montrer particulièrement froid lors de ses mauvais moments.
▬ Cache sa véritable identité.
▬ Apprécie les excès.
▬ Souvent fatigué.
▬ Confie en secret ses travers à un vieux loup de chiffon.

Inventaire de dés :
➔Dés d'éveillé : 3 [10 max]
➔Passage à la Transcendance : 2 [6 max]
Acheter des lancers avec ses points

Reserve de point(s) :
62


[1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser ! Empty
MessageSujet: Re: [1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser !   [1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser ! EmptyDim 3 Fév - 19:21


Elle avait posé sur lui un regard acéré qui contenait tant d’amour, pourtant. Elle savait ce qui n’allait pas, elle en avait forcément une idée, elle était si intelligente... C'était pour cela qu'il l'aimait. Il ne voulait pas la faire souffrir, que ce soit par la vie qu'il lui imposait, par ses choix ou par ses doutes. Il avait peur de la souiller. Il ne voulait pas que tout cela l'affecte.

"Rien...La vanité des choses s'est simplement rappelée à moi. Ces bijoux n'ont pas de valeur, pas plus que le rang social d'une personne. Pourtant, je cours après comme un dératé et je m’en vante. Je ne vaux pas mieux que ces nobles dont on se moque qui décore leurs femmes comme ils décoreraient leur intérieur, pas plus que le paysan qui travaille durement pour gagner sa pitance. Je me suis déçu, une fois de plus."

Il s'en voulait aussi de gâcher ce moment. Maeg avait peut-être mal au cou ou se sentait à l'étroit dans ces habits bien peu humains, mais elle en profitait peut-être jusque là.

"J'ai été égoïste et je le serai toujours. Peu importent mes remises en question, leur nombre et leur fréquence...L'important, c'est toi. Tu es la personne la plus précieuse pour toi. Ne l’oublie pas. Es-tu heureuse avec moi ? Veux-tu toujours te marier ? Que penses-tu de notre vie ensemble ? M’aimes-tu malgré tout ce que j’ai fait ?"

Il aimait toucher le fond des choses. Les larmes qui commençaient à couler sur ses joues étaient le signe manifeste qu’il aboutissait à quelque chose, elles n’étaient pas une manifestation négative de sa tristesse. Cette robe...Il l’aurait brûlé immédiatement s’ils ne se tenaient pas là en public.

“Tu es mon égale. Si quelque chose te gêne, dis le. Tu en as le droit. Tu as tout les droits sur ta vie.”
Je suis : Contenu sponsorisé,




[1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser ! Empty
MessageSujet: Re: [1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser !   [1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser ! Empty

 
[1 Cellune 1100] Ce soir, je t'emmène danser !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Harry Roselmack : Premier JT ce soir à 20 heures
» et si ce soir je te...
» Réunion ce soir 9 février à Veyrins !
» Soirée "dégustation et échanges de recettes" (de noël)
» Emission sur ARTE ce soir à 20h35

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Advictâme-RPG :: Zone de jeu :: Le Gravorn : duché de l'Est :: Sujets en cours-
Sauter vers: